Riverdale – S05E09

Épisode 9 – Destroyer – 11/20
Bof. Je me rends compte que je n’ai absolument rien à dire sur cet épisode. Les différentes intrigues avancent avec leur lot habituel de contradictions et de trucs illogiques, mais c’est tellement courant que j’ai posé mon cerveau sur le côté et j’ai simplement profité de l’épisode. Ouais, on peut profiter de tous ces trucs marrants. Ce n’est pas assez naze pour être hilarant, c’est juste… Bof.

Spoilers

Archie est incapable d’être un bon coach apparemment, parce que son équipe perd tous les matchs. Encore un coup des extra-terrestres, j’en suis sûr !


She was taken by someone. Not some…thing.

On est vraiment sur une intrigue concernant les extra-terrestres, je n’arrive pas à y croire putain. On en est encore et toujours bloqués avec les Hommes-Mites pour Jug. Il reçoit ainsi une copie d’élève qui raconte l’enlèvement d’un enfant (castor ?) par les extraterrestres pour se faire opérer. Le tout avec des détails et des illustrations. Franchement, c’est plutôt cool et imaginatif pour un lycéen.

Jug ne le voit pas de cet œil-là et préfère aller montrer tout ça au proviseur. Weatherbee est bien incapable de l’aider à quoique ce soit, cependant. Forcément. Jug décide donc d’avoir ensuite un entretien avec l’élève qui lui confirme qu’il raconte là ses rêves… avant de voir son prof lui demander si tout ça peut être vrai. J’ai tellement ri.

Sans trop de surprise, il raconte ça à ses parents qui se rendent aussitôt auprès du principal pour se plaindre du comportement tordu de ce prof. Loin d’être soutenu par Weatherbee, Jug se prend alors un savon alors que son élève est changé de classe. Mais… ? Je suis à peu près sûr que ça ne se passe pas vraiment comme ça la vie aux États-Unis, mais bon, soit.

Après le cliffhanger de l’épisode précédent, Alice est en pleine dépression, forçant Betty à la prendre en charge comme si elle était sa mère. Bref, sept ans ont changé, rien n’a changé. C’est comme ça que commençait l’épisode précédent, et c’est tellement vrai. En plus, le sang est du AB négatif, comme celui de Polly, alors que c’est super rare.

Glen et Betty en tirent la conclusion très logique que Polly est forcément morte et ça se termine en Betty qui envoie chier son mec (enfin… son plan cul du coup ?) de manière super violente. Cela la pousse aussi à consulter Cheryl pour savoir si elle préférait ne pas savoir que Jason était mort pour garder espoir, parce qu’elle veut savoir quoi dire à sa mère. La scène entre cousines est presque mignonne… mais Betty en tire la conclusion qu’il vaut mieux mentir à Alice. MORT DE RIRE.

Bon, l’avantage, c’est qu’elle a raison, tant qu’on n’a pas de preuve formelle de la mort de Polly, elle peut encore être en vie, c’est comme Schrödinger. Du sang, ça ne veut pas dire la mort. Alice va aussitôt beaucoup mieux, alors que Betty reprend ses vieilles habitudes et raconte sa vie à Jug, qui a toujours l’assurance de son job chez Pop’s et qui lui conseille de parler de Polly au malade des extraterrestres au bord de l’autoroute. Fallait bien qu’il serve à quelque chose.

Et puis, après la fin d’épisode précédent, on sentait bien que les intrigues allaient se rejoindre. Cela ne manque pas : le fou affirme que les aliens sont ceux qui s’en prennent à Polly, et cette fois, Betty est encore plus énervée. Elle s’en prend donc à Jug, qu’elle ne croit pas une seconde quand il s’agit d’extraterrestres. La pauvre Betty est obsédée par le souvenir de sa dispute avec sa sœur… avant qu’on nous rejoue la carte de la mandarine.

Un zoom sur les yeux de Betty nous montre ainsi qu’elle part à nouveau en vrille, et il n’en faut pas plus pour qu’elle charge son pistolet… d’une seule balle. Son nouveau but dans la vie ? S’en prendre aux camionneurs qui profitent des filles faisant le tapin au bord de l’autoroute. Bad Betty fait donc capoter tout un réseau de prostitution avant de retomber sur le camionneur qui a vu Polly pour la dernière fois.

Le pauvre se fait alors tabasser par Betty, puisque c’était son but. Elle s’en veut d’avoir abandonné sa sœur et de ne pas avoir été capable de la trouver alors qu’elle était à proximité depuis tout ce temps. Son nouveau but dans la vie est donc de la venger, quitte à tuer ce bon père de famille qui aime quelques écarts de temps à autres.

Finalement, elle ne le tue pas, préférant le garder attacher à un arbre toute la nuit et s’associer avec Jug pour retrouver son étudiant. Ouep, Lerman, le type qui rêve d’extraterrestres a disparu du haut de ses 14 ans (il en fait 18 au moins) et ça inquiète Jug. Betty retrouve très vite Lerman, mais il semble plus être somnambule qu’autre chose – Jug est persuadé qu’il est hypnotisé par les extra-terrestres, évidemment.

Les parents sont logiques à parler de somnambulisme… jusqu’à ce qu’il soit question d’une disparition d’une durée d’une semaine, avant qu’il ne soit retrouvé au bord de l’autoroute. Et voilà, Betty est à bord du vaisseau spatial, elle aussi. C’est d’autant plus mystérieux tout ça que Lerman et ses parents déménagent juste après.

Bon, sinon, l’épisode finit très mal pour Betty quand elle rentre chez elle : Glen a débarqué et a révélé à Alice que Polly était probablement morte. Il se décide aussi à reprendre enfin l’enquête, n’en déplaise à Betty. Au moins, Alice est contente d’avoir un vrai agent du FBI (pour une fois !) pour s’occuper de l’affaire.

Autrement, si vous voulez rire un coup (que faites-vous à lire une critique de cette série autrement ?), sachez qu’Archie découvre les lows du football américain : son équipe enchaîne les défaites, mais c’est salé en plus avec un bon 40 à… zéro. Pour motiver l’équipe, Veronica décide donc de débarquer dans les vestiaires et de leur annoncer qu’elle remettra 10 000$ au premier qui marquera. Quelle belle manière de souder une équipe quand cette connasse pourrait donner 1000 à chacun. Ce sont des ados, de toute manière, ont-ils vraiment besoin de 10 000 ??

Le problème, selon Archie, ne vient pas tant de la motivation des joueurs, mais juste de celle du public. Ils n’en ont pas du tout, et c’est déprimant. Même les cheerleaders n’ont pas envie d’être là, alors que leur coach est plus occupé à embrasser Veronica dans les vestiaires, comme au bon vieux temps. Au secours.

Veronica se débrouille donc pour trouver un nouveau public à son équipe : elle s’arrange avec Tabitha pour que Pop’s devienne sponsor officiel et organise un petit-déjeuner, alors qu’Archie invite tout le lycée à venir au petit-déj via le micro du lycée. On passera sur le prof qui interrompt tous les cours sans autorisation pour parler de manière hyper familière avec jurons, hein, tout le monde a l’air de trouver ça super cool de sa part.

Par contre, personne ne vient à Pop’s hein, à part les joueurs, dont le meilleur veut se barrer de l’équipe, et Reggie, qui vient les narguer. Il leur demande aussi officiellement de se retirer de la ligue, parce qu’ils souillent l’honneur de celle-ci, rien que ça, à perdre chaque semaine. Cela déprime Archie, mais ça motive Veronica à retourner voir son père pour parier avec lui que les Bulldogs seront capables de marquer contre son équipe. Les enjeux du pari ? Ils sont nazes, mais ça concerne la participation à la ligue.

De toute manière, Archie perd son meilleur joueur, Derek, qui préfère rejoindre Stonewall, donc il ne peut plus jouer le moindre match. Veronica a alors une idée de génie (c’est elle qui le dit, certainement pas moi) : elle invite T-Dub, un joueur célèbre, pour remotiver les troupes d’Archie et pour que d’autres lycéens rejoignent l’équipe.

C’est si efficace que ça agace Hiram au point de virer Reggie. Ce dernier décide en représailles d’aller encourager les Bulldogs qui vont être ravis de le voir arriver, j’imagine, vu qu’il vient juste de tous les appeler « losers ». Le match peut donc avoir lieu, avec Cheryl se mettant à chanter Stupid Love de Lady Gaga pour soutenir les Bulldogs. Eh les gars. C’était déjà gênant de la voir faire ça quand elle était supposée être lycéenne, mais maintenant qu’elle est l’adulte sur place ??

C’est plus gênant que la défaite des Bulldogs, je crois. Ouais, ils jouent contre Stonewall et n’arrivent pas à gagner, forcément. Le but d’Archie est toutefois qu’ils soient capables de marquer au moins une fois. Pas facile, mais quand ça se fait sur du Ruelle, c’est plutôt bien parti. Ils marquent finalement, acclamés par toute la ville, représentée par… Veronica, Tabitha (????) et Reggie. Je suis mort, comment Reggie a-t-il pu être si vite accepté ?

Après avoir tout fait pour que le bonheur de Toni se brise, voilà donc que Cheryl souhaite réparer ce qu’elle a cassé ? Elle organise une réunion de couple entre Kevin et Fangs pour tenter de les réconcilier, sans succès. C’était littéralement son but de les faire rompre ?

Cela mène à une analyse plutôt surprenante de la part de Fangs : il comprend que Kevin a honte d’être gay, qu’il se planque dans les bois depuis le début pour ça et que c’est ce qui lui fait peur dans le mariage. MOUAIS. Je vais rester sceptique sur tout ça, mais bon, Kevin se fait ensuite tabasser en draguant un inconnu dans le sauna (j’ai ri tellement ça se voit venir à des kilomètres) et se confie à son père, chez qui il s’est réinstallé.

On ne saura pas ce qu’il en est du loyer pour Fangs et Toni, d’ailleurs. Pardon, on s’en fout, le but était d’écouter Kevin se confier à son père et lui dire qu’il avait honte d’être gay à cause d’une réflexion de sa mère l’ayant poussée bien malgré elle à aller draguer dans les bois. Si on peut appeler ça de la drague.

Voilà pour moi ce soir. La critique de l’épisode 10 sera publié demain matin à 8h55, juste avant la sortie du prochain épisode sur Netflix, j’imagine ? 😉

BORDEL, JE VAIS ÊTRE À JOUR !

Compteur d’Archie à poil : +1
Il est timide Archichou cette saison, mais il a une jolie casquette bleue de coach pour avoir bien l’air ridicule.

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.