What if…? – S01E07

Épisode 7 – What if… Thor Were an Only Child ? – 16/20
Un épisode vraiment sympathique et léger, parfaitement dans le ton de ce que je souhaitais voir en cette fin d’après-midi. Eh, ça fait du bien de moins se prendre la tête parfois et d’avoir des histoires  comme celles-ci, pour rire un coup malgré des enjeux gigantesques. J’ai apprécié l’épisode, et je me dis qu’au moins ma semaine série n’est pas entièrement perdue, même si je n’ai rien vu !

Spoilers

Sans Loki pour le forcer à être responsable, Thor ne vaut pas mieux que son petit demi-frère.

We’re not gonna kaboom him?

J’ai toujours dit que j’adorais les notes du générique de Marvel Studios, mais après la semaine que je viens de passer, bordel, que ça fait du bien de les entendre à nouveau ! J’ai l’impression qu’un siècle entier s’est écoulé depuis mon visionnage de l’épisode précédent, et je suis bien content d’avoir un épisode de la série à voir en ce dimanche. Mieux vaut tard que jamais pour se remettre aux séries, hein !

L’épisode promet clairement de revisiter toute l’histoire de Thor sans la moindre existence de Loki dans la vie de son grand-frère, et ça change absolument tout. En effet, comme le Watcher nous l’explique rapidement, ce qui fait un héros, ce n’est pas tant ses actes héroïques, mais bien les liens avec ses proches. Sans son frère pour le responsabiliser bien malgré lui, Thor s’avère donc être… un gros fêtard.

C’était plutôt sympathique comme idée, et j’ai aimé que l’épisode recommence tout à fait ailleurs, avec Jane tentant d’expliquer que l’invasion extra-terrestre est sur le point de commencer, sans personne pour la croire, évidemment. Après, elle est terrifiée de l’arrivée des extra-terrestres sur Terre, mais en fait, ça va, il ne s’agit que de Thor. Loin d’être une invasion pour détruire la Terre, il s’agit en fait d’une grosse fête organisée par le prince d’Asgard.

L’idée était super marrante, mais par contre, je suis perplexe face à la représentation du physique Hemsworth là. En tout cas, on s’amuse bien dans ce début d’épisode, avec Darcy qui finit par se marier à un canard (bordel, mais il est partout dans ce dessin-animé) et Jane qui craque pour Thor, même s’il est un macho ridicule et fêtard. Je simplifie vachement les dix premières minutes de l’épisode, mais franchement, tout ce qu’il faut en retenir c’est que Jane et Thor partagent un tatouage, alors que les scénaristes s’amusent à nous montrer de nombreux clins d’œil pour le reste de la fête à Las Vegas.

Ben oui, quitte à venir sur Terre pour faire la fête, autant le faire à Las Vegas. Ce début d’épisode est efficace, et c’était marrant de voir certains visages connus en train de s’éclater. Toutefois, il ne faut pas perdre de vue que la série a pour habitude de nous montrer la fin d’univers, et cet épisode ne déroge pas à la règle évidemment : Jane en a bien conscience, l’arrivée de Thor sur une planète il y a peu a fini par la faire complètement disparaître.

Et le problème, c’est que l’invasion pour faire la fête sur Terre finit par virer au même désastre, parce que nous ne sommes pas exactement faits pour résister aux fêtes asgardiennes. Ainsi, Nick Fury se fait dégommer par accident, forçant Maria Hill à agir comme directrice par intérim du S.H.I.E.L.D. Si je trouve ça vraiment trop gros qu’elle soit au courant de l’existence de Captain Marvel, je me dois de souligner à quel point le casting vocal de l’épisode est cool : Darcy, Coulson, Hill… Autant de voix que je reconnais immédiatement, et que j’adore.

Bon, Brie Larson n’est pas de la fête, il me semble, mais ça faisait plaisir de revoir Captain Marvel. C’est juste dommage que ce ne soit pas une série, parce que j’aurais aimé voir Chris Hemsworth et Brie Larson dans les rues de Paris. Tom Hiddleston n’aurait été qu’un fond vert, puisque Loki est un géant là. Oui, Thor a continué la fête à Paris, bien sûr, et Loki a fini par l’y rejoindre. Jamais adopté par Odin, Loki est devenu prince de sa planète ; et il adore faire la fête avec son demi-frère.

J’adore l’idée de les voir être si potes et si chaotiques. Ce n’est toutefois pas une bonne nouvelle pour la France d’avoir les deux frères réunis, alors heureusement que Maria Hill fait bien son taf et nous ramène dans l’équation Captain Marvel. Celle-ci est à la hauteur de toutes nos espérances, menant à un duel Thor/Marvel assez jouissif à voir, à travers plusieurs continents. L’humour de l’épisode prend bien sur moi, avec les différents coups reçus par Thor ou Stonehedge détruit juste pour le fun.

En revanche, je suis sceptique de voir Captain Marvel perdre son combat contre un Thor qui n’a clairement pas l’habitude de se battre autant que la version que l’on connaît. Je veux dire, elle est censée être surpuissante elle quand même : elle met Thanos à l’amende en trente secondes, mais Thor, elle n’y arrive pas ? En plus, c’était gros de nous faire finir ce combat à Las Vegas, encore. On s’amuse toutefois bien à suivre tout ça et à voir Maria Hill ne pas hésiter une seconde à engueuler Captain Marvel pour son échec quand elle était censée être la meilleure, et probablement leur seule chance de rétablir l’ordre alors que la fête planétaire virait à la catastrophe.

On assiste au cours de l’épisode à pas mal de destruction, mais les meilleurs gags viennent une fois de plus de Darcy, notamment quand il est question du chat de Captain Marvel. Attendez, Darcy est tellement mignonne, 2021 lui fait du bien. Je l’avais aimée dans les films, mais j’avais oublié son existence. Cette année, elle déchire tout, son retour dans le MCU apporte une bonne bouffée d’air frais.

Elle est aussi celle qui a la solution pour mettre un terme à la fête : alors que Hill et Marvel envisagent de nous fracasser Thor en le faisant exploser en plein milieu d’un désert glace (euuuuuuuuh la planète ne peut survivre sans son équilibre avec les pôles ??), Jane et Darcy se retrouvent larguées dans les rues de Las Vegas à nouveau. C’est là que Darcy a l’idée du siècle sans s’en rendre compte : il faut appeler à la rescousse la mère de Thor.

Et comme la mythologie nordique est parfaitement maîtrisée par Jane, elle n’a aucun mal à le faire et à expliquer le problème à Frigga. Elle le fait juste à temps, alors que le S.H.I.E.L.D s’apprêtait à larguer une tête nucléaire sur Thor… et Captain Marvel, mais elle peut encaisser le coup il paraît. Maria Hill, je t’adore, même si on a rarement vu ce côté bitchy du perso dans le MCU auparavant.

Bref, Frigga intervient au moment où tout allait déraper sévère pour Thor. Au moins, Captain Marvel finit par rire sur ce coup-là. Bordel, j’adore cette idée, ça marche à fond la caisse de voir Thor se faire engueuler comme un ado autant que ça marchait de le voir sortir toutes les critiques machistes que le film Captain Marvel s’est pris dans la tronche sur Brie Larson ne souriant pas assez dans le rôle.

Et si l’épisode aurait pu s’arrêter là, avec la menace de l’arrivée de Frigga, il faut encore stopper la fête. Thor a bien du mal à y arriver, mais les scénaristes ont encore quelques blagues en tête, notamment quand Loki explique calmement que si la fête est terminée, il n’a nullement l’intention de rester pour le ménage. Même Nebula préfère retourner auprès de Thanos plutôt que d’aider Thor à tout nettoyer. Celui-ci réussit pourtant à se faire entendre de la foule quand il utilise ses pouvoirs.

Il n’en faut pas plus pour lancer un bon gros nettoyage planétaire, avec tout ce que l’on a vu être détruit… réparé, tout simplement. C’était même trop simple, comme certains clins d’œil aux Gardiens de la Galaxie, mais l’essentiel aujourd’hui était de nous faire rire. Je veux dire, Thor finit même par réparer Pise avant l’arrivée de Frigga. C’est bien drôle et ça fonctionne parfaitement. Ce What if nous montre une facette plus comique de l’univers et de ces personnages, avec Captain Marvel qui prend même en pitié Thor et finit par l’aider à faire croire à Frigga que tout se déroule parfaitement bien dans son « voyage d’étude ».

Avant de s’en aller, Thor décide quand même de passer faire un tour dans le désert pour voir Jane.  S’il lui en veut un peu de l’avoir balancé à sa mère, il est clairement en train de tomber sous le charme, alors il l’invite à un rencard. C’est plus rocambolesque et moins crédible que dans les films cette histoire d’amour, mais allez, une touche de romantisme ne fait pas de mal dans cette série. Un happy end non plus.

Enfin, tout pouvait bien finir… mais c’était sans compter sur les pierres d’infinités réunies par… Vision ?? Alors là pour un cliffhanger inattendu, c’était bien senti. J’ai éclaté de rire, et j’aime bien ce cliffhanger wtf pour empêcher un happy end qui convenait pourtant pas mal à l’épisode. Et ça me laisse perplexe parce que même le Watcher semble surpris de ce qu’il observe en fin d’épisode ? Affaire à suivre.

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.