Atypical – S04E03

Épisode 3 – You Say You Want a Revolution – 15/20
L’épisode en lui-même paraissait mieux, mais sérieusement, cette fin, ce n’est pas possible du tout. C’était super mal écrit et le moment dramatique en devient plus drôle qu’autre chose. Au moins, j’ai pu rire un bon coup… mais ce n’était pas le moment pour ça en théorie.

Spoilers

Sam cherche les moyens financiers de réaliser ses rêves.

You’re gonna lose your freaking mind, Sam.

On reprend tout de suite tout de suite comme dit Poluss, et effectivement, on enchaîne sur la réaction de Paige après cette idée pourrie de Sam. Elle tente bien de le convaincre que c’est une mauvaise idée d’aller en Antarctique, mais c’est peine perdue quand Sam a une idée en tête. Et même quand elle tente de le divertir avec ses histoires de manager, ça ne marche pas.

Sam veut absolument aller en Antarctique, et il est prêt à tout pour ça… même à aller faire des heures supplémentaires au magasin. Le seul problème, c’est que le magasin ferme. Définitivement. C’est un coup inattendu, ça. Comme il a besoin d’argent pour partir, il organise un vide-grenier sur les conseils de ses amis, avec toutes les affaires de ses parents. Sans la moindre surprise, ça ne rapporte absolument rien… et Sam n’est pas trop à l’aise avec l’idée de vendre son sperme comme le propose Zahid. Tu m’étonnes.

Paige apporte sa contribution comme elle peut avec des magazines et une grande théorie sur Sam qui devrait ne pas partir, tout simplement. Le problème, c’est que ce faisant, elle lui dit qu’elle a désormais les clés du magasin et qu’elle a changé le code de l’alarme (par son anniversaire). C’est la pire des idées de dire tout ça à Sam, je sens que ça va partir en vrille. Le vol n’est pas la première idée qui passe par la tête de Sam, cependant : il préfère organiser une soirée pour récolter des fonds de la part de sa famille et de ses amis.

Oui, oui. Et tant pis pour Paige qui vient de s’engager pour trois ans au magasin. Celle-ci est loin d’approuver l’idée de son copain, et elle ne se gêne pas pour le lui dire devant tout le monde. Paige a une de ses fameuses crises de nerfs en plein milieu de la fête, et elle lui fait remarquer qu’il ne supporte pas le froid, le bruit des pantalons d’hiver et tout un tas d’autres choses. Bref, il va perdre la tête s’il va en Antarctique.

C’est le pire choix de mots possible, alors Casey la vire de là avant de s’occuper de Sam pour l’aider à s’adapter à tout ça. Autrement, de son côté, Casey a enfin trouvé le moyen de gérer toute sa vie comme il se doit, en grande partie grâce à Elsa qui la flique énormément, mais qui paraît désormais être une mère cool. Je ne peux pas y croire, désolé. Et c’est d’autant moins crédible que le cliffhanger de l’épisode précédent voyait Elsa apprendre que Doug avait embrassé Megan. Pourtant, le couple semble avoir mis de côté cet épisode, nous donnant une Elsa plus décontractée que jamais, ne s’inquiétant même pas du départ en Antarctique de son fils.

Ce n’est pas bien crédible, mais bon, Doug continue de bosser avec son collègue censé être parti à la retraire. Il leur reste une dernière tournée à faire ensemble dans l’ambulance et CLAIREMENT, ça sent super mauvais pour le collègue. C’était super mal écrit : Chuck fait ainsi une crise cardiaque qui nous sert de cliffhanger pour l’épisode… et ça m’a fait rire.

Pour en revenir à Casey, son intrigue de l’épisode est inattendue elle aussi : elle se prend une punition parce qu’elle a oublié ses chaussettes noires pour aller avec son uniforme après le sport… et ça lance Izzie dans des envies de révolution. Forcément. Elle lance une pétition qui n’est pas trop ce que Casey envisageait : Casey veut rester discrète et faire sa vie tranquillement quand Izzie veut se révolter contre l’uniforme. Tu m’énerves.

Malgré 500 signatures sur une pétition, Clayton refuse bien sûr de faire quoique ce soit, lançant Izzie sur des envies de manifestation… C’est la pire des idées, et la prof de sport le fait bien savoir à Casey : si elle tient à sa bourse, elle n’a pas intérêt à se faire remarquer. Et puis, oui, cette affaire d’uniformes en 2020, c’est ridicule et sexiste ; m’enfin, elles peuvent s’embrasser au milieu du lycée, c’est plutôt pas si mal comme établissement, non ?

Il n’empêche que Casey doit ensuite expliquer à Izzie qu’elle n’est pas si sûre que ça d’avoir envie de s’engager dans ce projet parce qu’elle ne veut pas perdre son avenir comme ça. Soit. Izzie l’accepte, en théorie. En pratique, Sam réussit à convaincre Casey de faire partie de cette manifestation en lui rappelant qu’elle a un grand cœur.

Ah, sinon, Sam trouve une bonne idée pour financer son voyage : vendre ses dessins, parce qu’apparemment, ça peut rapporter gros en ligne.

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.