The Rookie – S04E05

Épisode 5 – A.C.H – 15/20
Je surnote légèrement parce que je suis heureux d’avoir enfin eu un épisode d’Halloween ! Cela me manque énormément ces dernières années et celui-ci était plutôt réussi. Bon, il est passe-partout et je ne pense pas y revenir forcément pour le revoir dans quelques années comme je le fais avec d’autres épisodes d’Halloween, mais eh, rien que le fait qu’il existe, c’est top. Pour le reste, ben, ça met de côté pas mal d’intrigues, mais ça fonctionne bien.

Spoilers

Pas facile d’être flic un jour d’Halloween – n’importe quoi peut se produire.


Today is Halloween and Halloween is unpredictable.

Un épisode d’Halloween ! Et je le vois avec une semaine de retard alors que je me plaignais de ne plus avoir d’épisodes d’Halloween… C’est malin. Comme on est le 7, je décide de me garder cet épisode pour le Bingo précédent, car j’ai toujours spécifié dans les règles que l’on commençait quand on voulait le nouveau le jour du début. Bref, ça me fera un point de plus qui ne sera franchement pas de refus vu que j’ai encore un score tout pourri.

Vous n’êtes pas là pour ma petite tambouille interne, par contre, alors c’est parti pour la critique de l’épisode avec Nolan qui reçoit la visite mouvementée de Pete, son frère, le jour d’Halloween. Il fait partie de ces gens débiles qui confondent des situations qui font peur avec des situations qui nécessitent vraiment l’implication de la police, de toute évidence.

Comme c’est Halloween, les policiers doivent en plus être au taquet car n’importe quoi peut arriver, ce qui donne son titre à cet épisode. Ce n’est pas super logique, n’empêche : Nolan et Lucy n’ont aucune idée de ce qu’il se passe à Halloween alors que techniquement, ils ont déjà eu au moins un Halloween. Allez, c’est pas grave, on pardonne à la série, elle n’a plus de bleus en place puisque celui d’Harper n’est pas là pour cet épisode.

Du coup, Nyla et Nolan se retrouvent à conduire à nouveau ensemble, ce qui est sympa. Nolan se retrouve en plus à gérer des affaires de famille en cours de route, avec son demi-frère qui n’a pas prévenu sa copine de son départ. Soit. J’ai préféré de loin la petite scène d’action quand Nolan et Harper ont affaire à un zombie – ou juste à une femme qui a pris un peu trop de drogue. Bon, les scénaristes préfèrent toutefois se consacrer sur Pete, parce que, quand même, il s’est barré en laissant derrière lui sa copine enceinte.

La scène parvient à être marrante grâce à Nyla qui prend tout de manière super détachée, mais tout de même, Pete est un connard et tout ça remue John qui s’est fait abandonner par son père. Pendant ce temps, Lucy et Tim se retrouvent à devoir régler une affaire de kidnapping originale avec un père qui emporte le mauvais gamin à cause de son costume de Stitch, donc clairement, il y a un thème qui se dessine sur les mauvais parents. Au moins, il y a Nyla pour être une super maman qui se déguise en Rey de Star Wars et se passe toute la soirée avec son ex et sa fille. C’est mignon comme tout… jusqu’à ce que ça dérape entre eux à cause de l’alcool et qu’ils recouchent ensemble.

Au petit matin, Nyla s’enfuit donc par la fenêtre de chez son ex après s’être cachée dans le placard et lui avoir conseillé de quand même demander en mariage sa nouvelle petite amie, comme prévu. Euh… Il y a clairement plus à discuter que ça, je crois, ça craint quand même énormément cette affaire de recoucher avec son ex à cause d’un peu d’alcool quand Nyla affirmait plus tôt que tout allait bien dans sa vie.

Bon, par contre, l’intrigue de la drogue continue également avec un second zombie qui s’en prend à Tim et Lucy, au point de détruire leur voiture. Vraiment, des zombies avec super-force, donc. Cela force John à demander l’aide de Pete pour arrêter de le trafic de stupéfiants en cours : Pete a l’habitude de commander de la drogue en ligne, alors il n’a aucun mal à trouver le type qui vend cette drogue infernale.

Comme la dernière fois que nous avions vu Pete, il apporte pas mal d’humour à l’épisode, même si c’est surtout des blagues en rapport avec la nudité et la fouille qu’il doit subir avant d’être sous couverture. L’humour permet d’évacuer une partie du stress de l’intrigue, qui revient bien vite quand un zombie-chirurgien s’attaque à John, puis à Tim, au beau milieu d’un amphithéâtre poussiéreux et pas très rassurant.

L’intrigue permet aux producteurs de bien s’amuser et de proposer un épisode qui marche bien côté horreur. Je trouve ça sympathique comme idée, de même que c’était une bonne idée de ramener Pete et Chastity dans l’épisode pour la partie humour. J’aime bien ces deux personnages, j’espère qu’on les reverra vite pour de vraies intrigues.

De son côté, Lucy a une colocation un brin difficile avec Tamara quand celle-ci mange toutes ses myrtilles, mais j’aime toujours la relation entre ces deux-là. Je trouve que c’est vraiment une des bonnes trouvailles de la série. L’épisode commence pour Lucy quand une voisine vient lui demander son aide en tant que flic pour résoudre un conflit entre une autre voisine et des chasseurs de fantômes. Bien sûr.

C’est loin d’être une arnaque contre laquelle elle peut faire grand-chose, puisque c’est plutôt légal en Californie ces histoires. Angela s’en occupe tout de même quand Lucy lui en parle, car il n’est pas légal d’arnaquer les petits vieux comme la voisine de Lucy – je la connais cette actrice, en plus. C’est plutôt marrant, avec une intrigue qui tourne à l’intrigue d’horreur, comme d’habitude dans ce genre d’épisode. Angela apprend ainsi que l’immeuble de Lucy est hanté. L’historique est assez sympathique, effectivement.

Bon, après, ça fait un moment qu’ils habitent dans l’immeuble quand même, c’est juste abusé d’en entendre parler juste pour cet épisode. Et comme souvent avec les épisodes d’Halloween, celui-ci nous révèle donc qu’il y a en fait un énorme trou dans le mur de la salle de bain. En toute logique, la première réaction de Lucy quand elle le découvre est de… se rendre dans le tunnel qu’elle trouve dans les murs de son immeuble. Qui fait ça ?

Je veux dire, on est au-delà de l’idée de « c’est une flic badass », là, c’est juste creepy et… Non, personne ne fait ça, pardon. En tout cas, ça lui permet de découvrir qu’il y a un squatteur dans son immeuble, et un qui lui vole ses myrtilles en plus. Tout ça mène à une scène bien foutue où Lucy sauve de justesse une de ses voisines en train de se faire agresser – sans qu’on ne sache vraiment pourquoi – par le type qui ne se contentait pas de voler les myrtilles de Lucy : il était un stalker jusqu’au bout et passait dans plusieurs appartements, tout en continuant d’en espionner d’autres.

Vraiment, un immeuble comme on les aime. J’ai du mal à croire que tant de voisins ont pu se faire avoir, mais comme souvent dans ces cas-là, j’imagine que les scénaristes s’inspirent d’histoires qui ont vraiment existé. C’est le cas pour la drogue-zombie après tout. Bref, tout est bien qui finit bien dans l’épisode, avec Lucy qui agit en super-héroïne et arrête le type, puis Angela qui vient rassurer une dernière fois Lucy et Tamara.

Avant de conclure la critique, il me faut toutefois parler de la mère de Lucy qui veut qu’elle fasse mettre de côté des ovaires pour s’assurer une grossesse viable, de même que je souhaite parler de la relation chouette entre Tamara, Lucy et Angela. Il ne me reste plus qu’à évoquer l’excellent costume d’Angela et j’aurais fait le tour de ce qu’il fallait retenir de l’épisode.

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.