Walker – S02E02 (express)

Épisode 2 – The One Who Got Away – 17/20
À la lumière des news concernant le casting de la série, cet épisode fait particulièrement mal car il nous montre bien à quel point l’un de ses personnages est essentiel à la série. Pourtant, ce personnage s’apprête à la quitter… Et je me demande comment les scénaristes vont s’en remettre ! En attendant, c’est un épisode plutôt réussi qui s’éloigne de certains fils rouges ouverts la semaine dernière, ce qui n’est pas dérangeant en début de saison.

Spoilers

Micki est rattrapée par son passé en pleine mission sous couverture.

Bon, d’accord, je n’avais pas tout capté au flashback de la semaine dernière depuis mon train et mon petit écran de portable : Micki se retrouve à faire face à l’un de ses ex alors qu’elle est sous couverture. Contre toute attente, celui-ci ne balance pas Micki, voyant dans la présence de cette ex une opportunité de sortir des sales affaires dans lesquelles il est avec Serano. Son but est d’obtenir un deal pour avoir l’immunité, et il arrive assez vite à avoir au moins la confiance de Micki.

Il faut dire que son passé sorti de nulle part est assez chargé, parce qu’elle a failli se fiancer avec le type tout de même. Soit. J’aime bien voir Micki sous couverture, surtout qu’elle a un look toujours aussi fou. Par contre, vraiment et au risque de me répéter, cet épisode prouve à quel point Micki est un personnage central de la série.

Elle a les meilleures répliques et, ici, la meilleure intrigue, même si on fait difficilement plus cliché que ce passé avec un criminel. J’ai aimé que les scènes permettent finalement de régler plusieurs points qui restaient sans conclusion dans le premier épisode, notamment en ce qui concerne Cordell et le capitaine. Les voir évoquer ensemble les suspicions sur Cordell qui était visé par le sniper, il était temps que ça se fasse ! Dans le même genre, ça développe bien le personnage de Micki et toute l’enquête finit par mener à la réapparition de la DA Davidson.

Je tiens à souligner à quel point celle-ci est un bon ajout au casting. Déjà, ça nous fait une femme de plus, et ce n’est jamais en trop dans ce genre de série incapable de passer le Bechdel Test. Ensuite, son inquiétude pour Cordell est hyper visible, donc ça rajoute une tension amoureuse pour le futur qui est bien plus appréciable que celles que Walker a pu avoir jusqu’ici. Concrètement, j’ai aimé la voir remettre Liam à sa place à chaque fois en prenant la défense de Cordell et Micki alors qu’il était évident que n’importe quel bon DA ne ferait PAS ça.

Dans l’ensemble, c’est efficace pour faire avancer l’épisode, par contre, avec Cordell qui continue de faire confiance à Micki quoiqu’il arrive et le duo de partenaires qui s’en sort bien dans toutes les situations. Les scènes d’action sont prenantes tout au long de l’épisode, notamment avec l’incendie. On nous montre une fois de plus que le duo est excellent. Là où l’épisode marque vraiment tous les points, en revanche, c’est dans son fil rouge avec Serano qui fait un méchant d’envergure intéressante pour la série.

Bien sûr, il est arrêté en fin d’épisode, mais la promesse de son retour dans la série fonctionne très bien. Il est passé à ça de nous assassiner Cordell après tout, et il y a toujours cette intrigue de caméras planquées chez les Walker pour nous tenir intrigués. La meilleure partie de l’épisode reste bien sûr le personnage de Garrison et sa relation avec Micki. Les deux ex se chamaillent tout l’épisode et, franchement, elle a plus d’alchimie avec lui qu’avec Trey. Il faut dire qu’il est plus dans son game, hein.

J’aime beaucoup Trey, mais le faire devenir coach sportif, ce n’était pas tout à fait ça pour qu’il reste crédible dans son couple avec Micki. Franchement, on le suit durant tout l’épisode en train de s’inquiéter pour elle alors qu’il… surveille la colle de Stella, August, le fils Davidson dont je ne retiens pas le nom et… Todd ? Qu’est-ce qu’il fout là, lui ? C’est vraiment parce qu’il fallait quelqu’un en duo avec August, franchement.

Bien sûr, pour tenter de rendre ça intéressant, les scénaristes réfléchissent à une punition quelque peu différente, mise en place par Trey. La notion de punition chez Trey ? Une sorte d’escape game avec une clé à retrouver dans un vestiaire où les ados sont enfermés (mais où la porte menant à l’extérieur est ouverte ?).

Oui, la solution de Trey consiste à mettre Stella et l’ado avec qui elle est en conflit depuis plus d’une semaine dans le même vestiaire. Humph, je ne sais pas, les enfermer ne me paraît pas la meilleure des idées, même si c’est cool ce côté escape game. Cela se passe mieux pour Todd et August. Je ne sais pas trop l’intérêt d’insister autant sur le personnage de Todd dans l’épisode, entre les comparaisons avec le Breakfast Club et ça, mais il est plutôt cool comme perso. Pas sûr qu’il puisse avoir un rôle à jouer pour la suite.

En tout cas, cette partie de l’intrigue au lycée était super chiante. C’était assez long pour qu’on ne se coltine pas les grands-parents Walker, au moins, mais voir Stella et sa Némésis faire la paix et tomber dans la relation prévisible de flirt aussi vite, c’était tout sauf nécessaire. Le coup du cheval blessé en fin d’épisode, c’était d’un naze ! J’espère que c’était une intrigue pour rien.

Ce qui n’est pas une intrigue pour rien, en revanche, c’est que Micki ne cherche pas à rentrer chez elle en fin d’épisode, parce que sa mission sous couverture est bien plus bouleversante qu’elle ne l’envisageait. Alors que Garrison accuse assez logiquement Spider, celui avec qui Micki flirtait la semaine passée, d’être le sniper qui a failli tuer Cordell, Micki se rend compte, un brin trop tard, que Garrison était présent dans le bar lorsque Spider est mort. C’est une bonne idée de la part des scénaristes et tout est écrit de manière cohérente.

Je me doutais bien que Garrison se proposant pour être sous couverture était une mauvaise idée, mais je ne pensais pas que ça le serait à ce point : il ne met pas longtemps à devoir trahir Micki lorsque Serano se rend compte que Garrison est un traître. Finalement, Garrison fait son choix et reste un personnage fidèle à Micki : il manque par trois fois de tuer Cordell alors qu’il est en position rêvée pour le faire, faisant même un décompte pour celle-ci.

On sent que la série va partir en vrille et elle le fait de la meilleure des manières, avec Micki qui sauve de justesse Cordell en poussant Garrison dans le vide. Et comme ce n’est pas encore assez dramatique, elle parvient à le tenir à bout de bras suffisamment longtemps pour que ce soit une véritable torture de le voir mourir. Oui, Micki sauve Cordell en tuant son ex, mais la mort n’est certainement pas ce qu’elle visait pour lui. Lindsay Morgan fait un travail toujours aussi fabuleux quand elle perd un de ses love interest, et… merde, je sens que les scénaristes tiennent là l’intrigue qui va faire que Micki demande à prendre du recul, histoire que l’actrice puisse disparaître comme prévu de la suite de cette saison 2.

C’est franchement dommage quand cet épisode confirme tout le talent de l’actrice et l’ingéniosité de ce personnage.


Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.