Walker – S02E04 (express)

Épisode 4 – It’s Not What You Think – 16/20
C’est bien plus prenant cette semaine où les scénaristes se donnent enfin la peine de revenir pleinement au fil rouge de ce début de saison, quitte à abandonner sur le bas-côté les intrigues moins passionnantes. Et pourtant, tout le monde a ses scènes dans un épisode simplement mieux équilibré que la semaine dernière. Il y a des grosses ficelles, mais le divertissement est bon.

Spoilers

Cordell s’est rendu compte que le ranch était sous surveillance.

Cette semaine, tout tourne autour de l’intrigue de la vidéosurveillance dès la première scène de l’épisode qui voit Cordell s’infiltrer en douce chez ses parents de bon matin, et dès lors, ça nous fait un épisode beaucoup plus solide parce qu’on comprend dès le départ où il va, avec le mari Davidson déjà réveillé pour observer ses voisins. Sa femme ne semble pas s’en inquiéter, d’ailleurs ? Elle est bizarre leur relation.

Cordell a donc laissé toute la famille dormir tranquillement, mais dès le lendemain matin, il invite tout le monde dans son restaurant pour un petit déjeuner. Et tant pis si c’est le jour d’un examen hyper important pour Stella, apparemment, elle a le temps pour se rendre au restaurant et apprendre que toute sa famille est espionnée depuis un moment. Ben, pas étonnant qu’elle foire son test plus tard dans l’épisode – mais pas de souci, le fils Davidson fait en sorte que ce soit reporté à plus tard en déclenchant une alarme incendie et apparemment personne ne semble se soucier de savoir qui est le responsable de cette fausse alerte. Du côté des adolescents, ce n’est toujours pas ça dans cette série.

Du côté des parents de Cordell, ce n’est pas beaucoup plus passionnant, avec la prise de conscience que leur ranch a beau être leur cocon douillet depuis des années, il est surtout un lieu de merde où leur fils se fait tirer dessus, où les voisins sont leurs ennemis jurés et où, accessoirement, on met des caméras pour espérer une sextape d’un autre âge. Non, sérieusement, ils m’ont fait rire à envisager une retraite ailleurs. Je doute que les scénaristes se débarrassent d’eux malheureusement, mais ça ferait du bien à la série car ça patine sec avec eux.

À défaut, les scénaristes ont bien préparé le terrain pour le départ de Micki, l’actrice ayant demandé à se retirer un temps de la série. Je suis dégoûté par la nouvelle et par le fait que ce soit sorti dans la presse en amont, parce que l’intrigue est vraiment bien écrite. Pour une fois que quelque chose de traumatisant a des conséquences dans une série procédurale ! J’aime beaucoup cette intrigue qui voit Micki tenter de faire comme si rien ne s’était passé lors de sa couverture alors que c’est littéralement impossible.

Le fait qu’elle s’engueule avec Cordell – qui est très con à dresser des parallèles foireux entre leurs histoires – ou qu’elle se précipite au cœur de l’action quitte à avoir un accident de moto sont de bonnes idées pour justifier qu’elle prenne de la distance vis-à-vis de son travail. Comme elle n’a rien dit non plus de son ex à Trey (c’est quand elle veut), leur scène finale a pas mal de sens aussi : ils ne vont plus si bien ensemble s’ils n’arrivent pas à communiquer sur ce genre de problèmes. J’espère quand même que l’absence de Micki ne sera pas trop longue.

Enfin, il faut bien aborder le cœur de l’épisode : la vidéosurveillance. Cordell en parle donc à sa famille et Liam soupçonne aussitôt les Davidson. C’est amusant parce que les deux frères ont raison finalement : Serrano et les Davidson sont derrière les écoutes, juste pas au même moment. Liam s’entête à soupçonner les Davidson quand Cordell est totalement sous le charme de Denise, ce qui fait qu’on a des tensions entre les frères : Cordell parle de la vidéosurveillance à Denise afin de mettre en place un plan pour stopper les agissements des hommes de Serrano.

Le plan en question n’est pas crédible mais aura eu le mérite de bien me faire rire, avec Cordell et Denise faisant semblant de flirter tout en parlant d’un disque dur avec des preuves pour incriminer Serrano. Le plan fonctionne à merveille sur l’homme de main de Serrano qui envisage aussitôt d’aller récupérer le disque dur, mais aussi sur Dan, le mari Davidson (Dan et Denise, ils se font pas chier les scénaristes) : il est méga jaloux de voir sa femme flirter avec Cordell. Et ce n’est pas le seul, parce que les scénaristes nous ramènent encore Geri dans l’épisode.

Je n’aime pas Geri, c’est définitif. J’ai passé une saison à la soupçonner concernant Emily et je ne crois toujours pas à son innocence… J’ai donc apprécié de la voir être jalouse et dégoûtée de la relation Cordell/Denise, envisageant aussitôt qu’ils soient en train de coucher ensemble. C’était efficace comme idée de la part des scénaristes, surtout que ça nous remet encore de côté le couple Cordell/Geri.

Et comme il fallait bien conclure l’épisode, Liam fait l’erreur de révéler que les caméras doivent mener à des moniteurs à proximité du ranch Walker devant Denise qu’il soupçonne pourtant. Les doutes finissent par gagner Cordell qui foire une partie de l’opération sous couverture alors que Denise commet l’erreur d’indiquer à son mari qu’elle pense que leur maison est possiblement sous surveillance. Dan comprend qu’il est en danger et s’arrange comme il faut pour envoyer l’homme de main de Serrano se faire prendre par la police et foutre le feu au local des Walker dans lequel la vidéosurveillance avait lieu.

J’ai bien ri de la scène où il fout le feu, c’est ironique. Par contre, ça signifie tout de même qu’il a le téléphone de l’homme de main de Serrano, si j’ai bien vu. Affaire à suivre. En attendant, Dan s’infiltre chez les Walker après l’homme de main et après Liam, ce qui fait qu’il arrive à temps pour sauver Liam à nouveau sur le point de se faire tirer dessus chez ses parents. Combien de balles perdues dans ce ranch ? Et d’où Liam tire-t-il dans le plafond de ses parents juste pour menacer un homme invisible ? Ca coûte cher les réparations bordel. Puis, tirer en l’air au-dessus de soi dans une maison, ça me paraît con comme idée (la poussière qui t’aveugle, tout ça, tout ça).

Après, Liam est un peu con. Pas autant que Stella ou August, mais c’est de famille la connerie, hein. Bon, tout est bien qui finit bien pour l’épisode, avec Dan qui parvient à paraître 100% innocent de ce qu’il s’est passé – et qui est même un héros ayant sauvé Liam aux yeux de pas mal de monde. Là-dessus, Liam est finalement le seul lucide à le soupçonner en trouvant sa présence louche.

Dommage que Cordell ne voit pas les choses comme ça : il se retrouve en froid avec son frère, mais aussi avec Denise ayant compris qu’il l’avait soupçonné dans cette affaire de vidéosurveillance. Et franchement, c’est un épisode qui m’a bien plu !


Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.