Don’t look up : petite surprise de fin d’année (#56)

Salut les cinéphiles,

Critique du film Don't Look Up: Déni cosmique - AlloCinéJ’avais prévu à l’origine de faire un point sur les meilleurs films vus cette année, mais l’actualité fait que j’ai eu un autre film plus ou moins coup de cœur, ou en tout cas un film dont j’ai envie de parler.

Comme ce que j’ai vu en 2021 n’est pas sur le point de s’en aller de toute manière, ça peut attendre un autre mercredi. Par contre, l’actualité Netflix est vite passée de mode. Or, la plateforme a sorti en fin de semaine dernière le film Don’t Look Up.

Heureusement que Netflix était là pour nous sortir un bon film inédit d’ailleurs : autant l’an dernier, Disney s’était mis sur le coup et Wonder Woman avait été facile à trouver, autant cette année, c’était un peu la disette.

Il restait donc Don’t Look Up sur Netflix, avec Jennifer Lawrence, Leonardo Di Caprio, Meryl Streep et Cate Blanchett. Et Timothée Chalomet, et Ariana Grande, surprises du générique au début du film (ou de la médiocre affiche ?). Bon, bref, un casting qui envoie du lourd rien que sur le papier, une date de sortie proche de Noël, assez clairement, on sentait que c’était le gros film à voir en cette période de fin d’année. Et ça n’a pas manqué.

Don't Look Up : Déni cosmique | Site officiel de Netflix

L’histoire du film ? Je ne la connaissais que peu, j’en avais lu un synopsis il y a un moment, avec clairement en tête que ça allait être Salvation en mieux : une jeune doctorante découvre en effet une comète et se rend compte qu’elle s’apprête à venir s’écraser sur Terre. En jeu, la survie de la planète. Avec ça, je m’attendais à un bon gros film de science-fiction dramatique.

Ce n’est pas du tout ce que les scénaristes avaient en tête, par contre. Cela commence pourtant comme ça, mais assez vite, on comprend que les scientifiques qui nous annoncent la fin du monde ne vont pas être pris assez au sérieux par la Maison Blanche.

Spoilers

Ranked! Our 10 Most Anticipated Netflix Movies – redhatbeautyJe n’en dirais pas plus sans spoiler le film, donc continuez la lecture à vos risques et péril. Si la Maison Blanche ne les prend pas au sérieux, c’est parce que le film a envie de proposer un commentaire satirique sur la société américaine de ces dernières années, dominée par les réseaux sociaux, les fake news et les égos surdimensionnés de certains politiques ou hommes riches. Je dis société américaine, mais bon, soyons honnêtes, en France, on tombe en plein dedans aussi avec la caricature du débat politique pour la présidentielle. Oups, pas de politique ici.

First look at Ariana Grande as Riley Bina | FandomLa satire arrive progressivement dans le film, ce qui lui permet de surprendre sans nous laisser bouche-bée pour autant : c’est fait par petites touches au début avant de virer parfois à l’absurde le plus total (et Ariana Grande, purée, elle a tout géré là-dedans). Résultats des courses, j’ai beaucoup ri devant le film, bien plus que ce que je n’imaginais en le lançant.

Si Don’t look up n’est pas dénué de longueurs et est souvent schématique dans ses rebondissements ou oppositions, il n’empêche qu’il incarne un nouveau genre de films de science-fiction, un genre où les américains ont renoncé à se mettre en avant comme l’élite de la planète et comme les héros qui viendront sauver la planète quoiqu’il arrive. Si tout est aussi autocentré que dans un film comme Armageddon, auquel il fait beaucoup penser, le message du film est bien différent. Et bien résumé en chanson, d’ailleurs.

Pin by marci6549 on 2021 Don't Look Up...Janie Orlean in 2021 | Giphy, Meryl streep, Fashion
Terrible réplique qui fait mouche et donne un sentiment de vrai au film… avant que ça ne dérape trop loin. Même Trump n’aurait pas osé, si ? Si, probablement.

Le film permet aussi aux acteurs de s’éclater énormément, à commencer par Meryl Streep qui est tout simplement grandiose en présidente délurée des États-Unis. Son jeu est plein de subtilité et m’a fait mourir de rire à plusieurs reprises, là où j’ai trouvé plus fades Jennifer Lawrence ou Leonardo Di Caprio.

Après, on ne va pas se mentir, c’est un film qui ne plaira pas à tout le monde, je pense. Je conseille de le voir pour sa critique des réseaux sociaux et des égos surdimensionnés qui font la vie du monde (jusque dans les scènes post-génériques d’ailleurs), tout en me doutant qu’il ne restera pas une référence du genre pour autant. C’est dommage, car il apporte un humour et une vision vraiment différents de ce qu’on a l’habitude de voir dans les grosses productions.

https://img.buzzfeed.com/buzzfeed-static/static/2021-12/29/7/asset/4aaf67e65107/anigif_sub-buzz-9281-1640762522-1.gifEn tout cas, content de sa sortie sur Netflix, il aurait peut-être fait un flop en salle car trop bizarre, particulier et a priori prévisible. Là, au moins, chacun peut le lancer depuis son canapé et se faire son opinion.

Content aussi de ne pas avoir lâché au début du film, parce que c’était une ambiance bizarre l’arrivée à la Maison Blanche et ça m’a fait hésiter à poursuivre le visionnage. Une fois dans l’humour du film, on s’éclate, vraiment. Bon visionnage à tous !

4 commentaires sur « Don’t look up : petite surprise de fin d’année (#56) »

    1. Je vois beaucoup de tweets le concernant, alors je ne sais pas trop. Je n’espère pas, car c’était une bonne initiative de le proposer pour Noël et j’aimerais que ça se démocratise ! Et puis, ce casting cinq étoiles, ça ne peut qu’attirer les curieux normalement !

      Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.