Un #WESéries sur une île déserte.

Salut les sériephiles,

Vendredi matin, je pensais sincèrement que mon Week-end en séries allait bien se passer et que j’allais enfin rattraper mon immense retard dans une majorité d’hebdos et de critiques. Au lieu de ça, je me suis retrouvé face à un week-end qui était loin de ce que j’imaginais. Si vous me suivez sur Twitter, vous savez déjà que j’ai réussi avec le niveau ultime… mais vous ne savez pas trop comment, et c’est bien normal.

Des séries américaines…

Si on regarde les critiques publiées ce week-end sur le blog, j’en suis loin : j’ai vu les derniers épisodes et suis à jour dans Station 19, Grey’s Anatomy, 9-1-1 Lone Star, This is us, The Walking Dead et How I met your father. C’est mieux que rien, c’est sûr, mais ça ne fait que 375 minutes environ. J’ai hésité un moment à ne me compter que ça parce que c’est après tout les seules « vraies » séries de mon programme et que je ne suis pas sûr de mériter le niveau ultime vu que j’ai fait plein d’autres choses ce week-end alors que j’avais tout dégagé pour regarder des séries.

Après, j’ai tout de même regardé une série… Mais bon. Vous l’aurez peut-être deviné si vous avez suivi attentivement le blog ces derniers temps, depuis vendredi soir, j’ai regardé… trente-et-un épisodes de… Plus belle la vie, évidemment.

…et une saga de l’été improbable

Eh, j’avais dit que je voulais rattraper mon retard. C’est loin d’être le cas, mais j’ai donc vu plus d’un mois d’épisode et j’ai enfin vu la saga de l’été qui m’avait beaucoup intrigué. En effet, l’été dernier, un petit groupe de personnage s’est retrouvé coincé sur une île déserte et, oui, c’était aussi critique et cringe que ce que j’imaginais. Les références à LOST sont nombreuses et les parallèles font tous mal ; mais ce n’est pas grave. Il y avait des moments assez incroyables dans l’affaire, notamment l’épisode du 14 juillet et son cliffhanger avec un personnage qui se prend une flèche dans la poitrine (j’étais pas prêt), et d’autres assez… hum. Ne donnons pas le mot.

Le vrai avantage ? C’était plein de points du Bingo Séries. Je ne m’attendais vraiment pas à marquer le point « Un même personnage torse nu trois épisodes de suite » avec cette série, et pourtant, c’est chose faite avec deux personnages. D’ailleurs, vous saviez que l’acteur qui interprétait Alexandre et Jérémy était le frère de l’acteur Renaud Sardi dans la même série ? J’ai cherché car son visage me disait quelque chose. DINGUE.

Plus beau le bingewatching

Dingue, oui, mais pas autant que cette intrigue d’île déserte appartenant à l’armée. J’ai perdu toute chance de me rattraper dans certaines séries alors que comptais sur mon week-end en séries pour… ça ? C’est sans regret, je vais cultiver l’espoir de me mettre à jour dans la série à temps pour ses derniers épisodes. J’ai heureusement encore un peu de marge. Ben oui, j’ai peut-être rattrapé près de deux mois d’épisodes (d’ailleurs, je vais possiblement continuer cette nuit, ne nous mentons pas, on n’est plus à ça près), mais je n’en suis qu’aux épisodes du mois d’août et on est bientôt en mars.

Comment ça en mars ? Stop Jérôme, c’est déprimant. Bref, 1123 minutes, pas mal ce #WESéries avec un fond sonore, finalement !

4 commentaires sur « Un #WESéries sur une île déserte. »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.