NCIS S19E15 (express)

Épisode 15 – Thick as Thieves – 13/20
Ce n’était qu’une question d’épisodes avant qu’ils commencent à donner un passé aux nouveaux personnages de cette saison, et il était probablement temps de s’y coller. Seulement, je n’ai pas aimé, comme c’est souvent le cas dans ce genre d’épisode. Heureusement, l’intrigue plus légère de l’épisode s’occupait enfin de proposer ce que je voulais voir, alors ça remonte le niveau.

Spoilers

Le passé de Parker le rattrape et toute l’équipe apprend à le connaître davantage.

Ils ont vraiment voulu nous faire du suspense sur la première scène ? Je veux dire, j’ai vu la date dans les années 70, j’ai su qu’on aurait affaire au passé de Parker et… bof. Heureusement que l’intrigue permet d’amener un guest-star que j’aime bien pour m’aider à me reconcentrer sur ce qu’on nous présentait. Soyons honnêtes, ce n’était pas passionnant.

Je ne sais pas pourquoi ils s’obstinent à vouloir donner des passés comme ça, un peu trouble, aux personnages qu’ils introduisent comme des flics intègres. Ce qui était original il y a vingt ans ne l’est plus vraiment aujourd’hui, et c’en est lourd à force d’être toujours confrontés aux mêmes intrigues. En plus, bon, ça ne met pas tellement en valeur le personnage d’apprendre qu’il était un petit criminel tout naze en étant ado et qu’il est resté pote avec un grand bandit. D’où tu bosses pour le FBI en étant pote avec un gangster réputé ?

Quant à l’écriture de l’épisode… c’est dommage, sérieusement : on nous annonce dès le départ autour de quoi ça va tourner, donc il n’y a pas tellement de suspense, on sait directement qu’on en arrivera à une intrigue revenant sur le pote de Parker. Le vrai coupable de l’épisode ? Il est introduit de manière si peu subtile que j’ai rigolé quand ils nous le remontrent ensuite comme si on n’était pas capable de le resituer nous-mêmes. Je faisais autre chose devant l’épisode, et ça ne m’a pas empêché de savoir qui il était quoi.

C’était sympa pour l’évolution de Parker d’avoir cet épisode, mais dans l’ensemble, ça ne changera pas tellement le personnage pour la suite. J’imagine que l’acteur est content d’avoir pu étoffer un peu son personnage et que ça lui donne des armes pour ajouter des nuances à un rôle toutefois assez plat… mais bon, ça ne cassait pas trois pattes à un canard et ça ne nous apprend rien de nouveau et de fracassant pour la suite. Dommage.

Le seul vrai intérêt de l’épisode résidait alors du côté de Jessica Knight. Elle vole quelque peu l’épisode si vous voulez mon avis – et vous êtes là pour ça, je pense ? – en se cherchant désespérément un +1 pour un mariage après s’être fait lâchée au dernier moment. J’ai eu un peu de peine pour elle en début d’épisode, mais je suis vraiment content que la série sorte de son schéma habituel : elle ne sera donc pas forcée d’avoir une intrigue romantique avec Nick, ça aurait été lourd et répétitif.

A la place de ça, les scénaristes vont prendre tout leur temps pour la caser avec Jimmy. Cela fait plusieurs épisodes que j’en parle et que je shippe ce couple, alors croyez-moi bien, je suis super heureux de voir que les scénaristes prennent vraiment cette direction. Malgré les répliques de fin d’épisode entre Nick et McGee qui sont totalement aveugles à l’évidence même, les scènes ne mentent pas : Jimmy est beaucoup trop heureux qu’elle lui propose. Elle, elle savait très bien ce qu’elle faisait en lui proposant, et c’est bien pour ça qu’elle ne voulait pas le faire.

Franchement, ça ne lui pose aucun problème de proposer à son boss de venir, mais elle est dérangée de proposer à Jimmy et bafouille comme une adolescente quand c’est le cas ? Nous ne sommes pas dupes, on voit ce que vous faites. C’est un peu abusé, d’ailleurs, de voir deux adultes se comporter comme des adolescents, mais ça a toujours été le cas dans cette série quand il était question de relations amoureuses avec ses collègues – les seules qui existent d’après eux. Au secours.

Après, dans cet épisode, Jimmy se comporte aussi en adolescent quand il est question de boulot. Non, sérieusement, pardon, mais qui amène un rapport d’autopsie confidentiel au diner en face de son boulot ?? La scène était tellement forcée : ce n’est pas dans ses habitudes, il y va sans personne, limite, il aurait dû avoir une étiquette sur le front avec écrit « Je suis le légiste du NCIS et je travaille sur telle affaire ». Bref, c’est pas grave, c’est une série procédurale dont on n’attend pas forcément quelque chose d’hyper travaillé.

Enfin, quand même, quoi.

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.