Riverdale – S06E06

Épisode 6 – Unbelievable – 15/20
J’ai bien aimé l’épisode ? Les scénaristes semblent vouloir assumer le basculement dans un tout autre type de séries, et ça fonctionne mieux. Après, je reste méfiant : ce n’est pas la première fois que la série semble proposer de nouvelles intrigues vraiment plus intéressantes et à chaque fois, elle s’est enlisée ensuite dans des histoires particulièrement chiantes. On verra avec le temps ?

Spoilers

La bombe a explosé, mais Archie, Betty et Jug sont indemnes. Cela n’empêche pas la ville d’être bouleversée par ce qu’il vient de se passer et de nombreux remous sont à venir pour tous les personnages.

They’re alive. Somehow.

C’est sans résumé qu’on en revient enfin à Riverdale ! La maison d’Archie a bien explosé, on se croirait presque chez les sœurs Halliwell tellement il n’y a plus de toit. En début d’épisode, Archie, Betty et Jug expliquent comme ils peuvent ce qu’il s’est passé. Ce n’est pas bien clair, mais en tout cas, Jug refuse d’aller à l’hôpital faute d’assurance, Betty y est traînée de force par Alice et Archie parle ensuite avec son oncle qui ne croit pas bien à l’histoire de la table du salon protégeant Betty et Archie de l’explosion : la table est détruite.

Archie entend heureusement son chien dans la maison pour faire diversion. Il l’emmène rapidement chez le vétérinaire, en profitant aussi pour NE PAS prévenir sa mère que sa maison a explosé. C’est parfaitement logique tout ça, non ? Le chien ? Il survit, mais a les pates cassées. Limite, j’ai plus de peine pour lui que pour les autres occupants de la maison, donc.

Il faut dire que les autres occupants sont miraculeusement intacts : Betty est bien sûr à l’hôpital parce qu’Alice l’y pousse, mais elle en parle à Archie tout de même. Ils étaient dans la chambre au moment de l’explosion… et devraient donc être morts. Cela dit, cette fois, Betty n’a pas trop envie de mener l’enquête, bizarrement.

Quand elle sort enfin de l’hôpital, c’est pour mieux voir une aura rouge autour d’un infirmier de l’hôpital… Alors que Betty apprend quelques minutes plus tard qu’une infirmière vient de se faire égorger quelques minutes plus tard. On a quand même un flashback pour nous rappeler l’existence de ce Trevor quand Alice raconte à sa fille ce qu’il s’est passé, évidemment. Génial, Betty va nous jouer détective avec des intuitions magiques désormais.

J’ai bien l’impression que la série veut basculer dans une magie nouvelle… et ma foi, je ne suis même pas contre à ce stade. Au point où on en est, ça peut toujours la redynamiser et donner quelque chose d’un peu plus intéressant. Betty envoie donc une agent du FBI sur cette affaire qui n’a rien de fédérale, pendant que le reste de son équipe cherche Hiram, considéré comme coupable de l’explosion de la maison sans vraie raison.

C’est l’occasion de nous faire revenir Glen dans la série et l’ex de Betty est rapidement teinté d’une aura rouge quand il semble avoir des envies de viol sur Betty. Celle-ci se défend avec sa droite habituelle, quand pour nous, le but de la scène est évident : on nous en apprend plus sur les pouvoirs de Betty.

De son côté, Jughead se rend chez Pop’s. Il n’a pas une égratignure, mais par magie, Tabitha semble comprendre aussitôt qu’il s’est passé quelque chose de grave. Elle n’a pas tort, bien sûr, et il y aura des conséquences en plus : Jughead semble perdre peu à peu l’audition, avec un bruit aigu parfaitement insupportable qui le hante peu à peu.

On comprend assez vite qu’il perd l’audition d’un côté, mais Tabitha est plus lente que nous à faire 1+1. Quand elle finit par le faire, elle traîne Jug à l’hôpital et celui-ci apprend qu’il est sourd à 98% d’une oreille et 87% de l’autre. Oupsie, ce n’est pas aussi fun que le pouvoir de Betty qui peut voir les auras ça.

Pendant ce temps, Kevin décide de tenter sa chance à Broadway et en informe Fangs et Toni. Dire qu’ils en ont rien à foutre est gentillet. Ils préfèrent insister sur leur bisexualité et annoncer leur couple à Kevin. Il était temps que ça se fasse, mais on sent que les scénaristes se débarrassent de la scène pour le principe avant que Kevin apprenne ce qu’il s’est passé chez Archie.

Bien sûr, la nouvelle de l’explosion de la bombe fait vite le tour de Riverdale, et c’est l’occasion de retrouver Veronica et Reggie au lit. Veronica est convaincue que son père est responsable de l’explosion quand Cheryl, elle, est sûre de les avoir maudits. En plus, pas de bol pour elle, Nana a brûlé le parchemin avec la malédiction, alors elle ne peut rien faire pour l’annuler. Cela ne l’empêche pas d’essayer, et elle le fait avec l’aide de Britta.

Son apprentie est un peu notre porte-parole sur ce coup-là : il faut croire à la magie maintenant, Cheryl ? Eh bien, la réponse est que oui, parce que ça a fait partie du quotidien un jour. Le pire dans cette intrigue ? Cheryl passe son épisode à reprocher à Nana de l’avoir poussée à jeter une malédiction contre le trio de la série alors que bon, elle était parfaitement consentante.

Elle passe le reste de son épisode a tenté de mettre un terme à la malédiction, mais c’est un peu peine perdue quand les bougies de son autel sont constamment éteintes dans son dos. Forcément, Cheryl mène l’enquête et finit par découvrir que c’est Britta qui les souffle à chaque fois. Eh oui : elle est possédée par Abigail chaque nuit.

Oui, oui, l’esprit de l’ancêtre Blossom a pris possession du corps la nuit de la malédiction, et il n’en fait pas plus pour qu’on parte sur un délire d’exorcisme et de bannissement d’esprit. Et oui, oui, on y a droit : Nana et Cheryl nous refont un peu de magie pour dégager l’esprit d’Abigail du corps de Britta. C’en est presque trop simple.

Nana réussit en tout cas à faire ce qu’elle voulait : l’esprit d’Abigail est chassé du corps de Britta… pour finir dans celui de Cheryl. Bordel, mais ils sont tarés du côté des scénaristes.

Du côté de Toni et Fangs, les problèmes ne font que commencer. Il faut qu’on m’explique ce que Toni a fait à ses horribles cheveux… et d’où sortent les Monstres cette fois-ci ? Ils reviennent en ville avec la ferme intention de tuer Archie pour prouver leur pouvoir. C’est embêtant pour les amis du rouquin qui vont aussitôt le prévenir.

Quand on retrouve Archie, c’est pour le voir faire du sport avec un t-shirt. Aïe, je suis content qu’il soit de retour (pour de vrai, ça manquait à la série, je trouve), mais bon, comment je reprends mon compteur moi ? En tout cas, on découvre qu’il a pris douze kilos en une semaine, sans que son physique ne change le moins du monde. Le voilà donc super-héros lui aussi. On découvre même que les clous ne lui font rien.

Il aurait dû saigner en s’écorchant contre l’un d’eux, mais il n’en est rien. Quand il le comprend, il teste soudainement sa nouvelle force et découvre qu’il est increvable désormais. Un vrai super-héros, promis. Un super-héros qui a toujours une môman à contacter. Quand elle débarque en ville, elle fond en larmes à la vue de sa maison détruite, mais soi-disant, c’est par inquiétude pour Archie. Clairement, tout le monde s’en fout de l’explosion de la maison d’enfance d’Archie. Tout de même, ce n’est pas rien ce genre d’explosion.

Quoiqu’il en soi, maintenant qu’il se sait invincible, Archie n’en a rien à foutre d’apprendre que sa tête est mise à mort. Au contraire, cela semble presque l’amuser : il se rend aussitôt dans le coin mal famé où habitent les Monstres pour les défier. Il rentre ainsi au gymnase couvert de sang… mais sans une égratignure.

Cela arrange bien les affaires de Betty quand elle l’apprend. Elle se sert de la nouvelle confiance d’Archie pour aller arrêter Trevor pour le meurtre de l’infirmière – elle l’avait surpris en train de voler des médicaments. Les deux peuvent ensuite se retrouver dans un bar pour se confesser sur les nouveaux pouvoirs qu’ils semblent avoir.

Archie semble plutôt inquiet de ce qu’il se passe, mais il a de toute manière d’autres problèmes à gérer aussi, notamment le moment où un certain Percival Pickens vient jouer les vautours de la maison familiale. Il veut la racheter, ce qui ne plaît pas à Archie… mais semble intéresser la mère. Elle est prête à vendre ; et ça énerve Archie de voir ça. Il faut dire qu’il est intéressé par l’achat de la maison, même si sa mère trouve ça un peu étrange de se dire que son fils passera sa vie sous le même toit – faisant fi des sept ans entre les saisons 4 et 5, de toute évidence.

La fin d’épisode voit donc Archie devenir le propriétaire de cette… « structure ». Eh, ça m’a fait rire.

Il me reste tout de même encore à évoquer les intrigues de Veronica et Reggie. La première est sûre que son père a tenté de tuer ses amis, alors elle met la tête d’Hiram à prix avec l’aide d’Hermosa. Pendant qu’elle règle tout ça, le père de Reggie fait une crise cardiaque, et ça remet tout en question, une fois de plus. Bon. J’ai du mal à suivre où veulent en venir les scénaristes, mais je devrais être habitué à force.

Le but est simplement d’aller super vite en besogne. Quand elle voit les remords de Reggie de ne pas avoir profité plus longtemps que ça de son père, Veronica regrette d’avoir embauché Anatole pour tuer Hiram. Elle l’appelle pour tout arrêter… mais c’est trop tard. Elle reçoit même un mail avec une photo qui semble confirmer la mort de son père. Comme nous, nous ne voyons rien, je n’y crois pas une seule seconde, mais bon.

Veronica est sûre que son père est mort, et ça la fait pleurer. Malgré tout, quand Reggie lui explique que son père à lui va mieux, Veronica ne peut partager son deuil avec lui : elle préfère lui dire qu’elle a annulé le contrat sur la tête de son père. Tu m’étonnes.

Hermosa appelle tout de même sa sœur pour lui reprocher ses actions et lui promettre une revanche parce que Blood must have blood ? Est-ce que l’esprit de Lexa vient de se réincarner dans une autre série là ?

Il est temps d’en arriver en tout cas aux cliffhangers de l’épisode : Twyla Twist, qui dirige les Monstres, décide de s’en prendre directement à Toni et Fangs qu’elle considère comme responsables des actes d’Archie et les menace. Cela pousse les couples à demander à Kevin de jouer les babysitters avec bébé Anthony. Il ne part donc plus à Broadway et a un nouveau rôle pour cette saison. Super.

Archie, lui, décide de péter la gueule de Glen que Betty a réussi à mettre sous le coup d’une enquête pour harcèlement sexuel de la part du FBI. On retrouve donc Glen en bien mauvais état à la fin de l’épisode, mais ce n’est que le début de la fin pour lui : il est finalement tué par… LE TRASHBAG KILLER. OH BORDEL. J’avais oublié l’existence de ce tueur en série, mais je suis mort de rire maintenant.

PS : j’en oublie de parler du super-chien qui se rétabli en trois jours et termine l’épisode en pleine forme.

Compteur d’Archie à poil : Que nenni. C’est bien la peine de revenir dans la série ! (Bon, j’aurais peut-être dû compter le flashback, je ne sais pas).

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.