NCIS Hawai’i S01E20 (express)

Épisode 20 – Nightwatch – 17/20
Oula, mais on change totalement d’ambiance avec cet épisode qui prend le temps d’avancer à la fois une enquête intéressante pleine d’action et la vie personnelle d’à peu près toute l’équipe. Il y a dans cet épisode des scènes attendues depuis un moment et de vraies avancées, avec encore et toujours un guest star remarquable. C’est top, tout simplement.

Spoilers

Commander un chauffeur du faux-uber, c’est dangereux à Hawai’i.

J’ai commandé pour la première fois un uber ce week-end, et voilà qu’il faut que je tombe sur cet épisode en ce dimanche soir. Toujours super rassurant de voir ce genre d’épisode avec des coups de feu tirés sans raison, là. J’ai beaucoup aimé l’intrigue cela dit, parce que ça lance une enquête intéressante où le chauffeur est un militaire ensuite en fuite.

L’un de ses passagers est mort, sa passagère est toute aussi absente de la voiture que lui. Reste alors à déterminer quels sont les rôles dans ce meurtre – otage, prisonnier, coupable ? Le pire, c’est encore que Sacks, le militaire, n’avait rien à faire sur l’île à ce moment-là. Du coup, tout le monde laisse tomber son week-end pour se lancer dans une chasse à l’homme.

Là encore, c’est une vraie réussite de l’épisode : il se concentre sur la vie perso de tout le monde, histoire qu’on voit ce qu’il se passe lors des week-ends. J’ai beaucoup aimé l’idée, même si ça ne donne pas grand-chose pour une grosse partie d’entre eux. C’est le printemps en tout cas : après Kai à l’épisode précédent, c’est au tour d’Ernie de draguer sa prof d’art et de Lucy d’avoir un premier rencard.

Bordel, l’écriture de l’épisode est bien foutu pour ça : il est très sympathique de la voir en premier rencard comme si de rien n’était avant d’être à nouveau confrontée par le taf à Whistler – et si possible, Whistler en maillot de bain parce qu’elle fait du surf le dimanche matin à 6h. Et bien sûr, Lucy la lance dans l’enquête, ce qui va bien lui permettre de se culpabiliser sur la suite.

C’est une excellente intrigue qui suit : pour une fois, Whistler est envoyée sur le terrain, seule. Cela se passe mal pour elle car elle se fait dégommer par une nana et qu’elle n’a pas le talent de Lucy au combat. C’est une excellente scène à laquelle on ne s’attendait pas et qui permet ensuite de nous montrer toute l’inquiétude de Lucy pour son ex – et en même temps, son envie de la protéger prend le dessus quand on découvre pour la première fois le boss de Whistler. J’aime juste énormément ce que ça donne pour l’épisode : l’intrigue est prenante car on n’a pas toutes les pièces du puzzle et on passe un bon moment à voir Lucy et Whistler jouer ensemble. Je veux dire, l’alchimie est toujours là quand même.

Pour en revenir à l’enquête, j’ai beaucoup aimé comment elle était menée, avec un mot mal interprété par l’otage à cause de l’accent de la femme qui le forçait à tuer pour elle et qui le trimballait sur toute l’île à la recherche de… Tom Lenk. Quel plaisir de le retrouver à l’écran celui-ci ! C’est toujours un plaisir de voir dans cette série des guests que j’aime bien et de se dire que les acteurs se font probablement des petites vacances à Hawai’i au passage.

Après, je plains un peu son personnage qui en arrive à soupçonner son frère d’avoir engagé quelqu’un pour le tuer – à moins que ce ne soit l’inverse. J’avoue que voir Tom Lenk me met toujours le doute, c’est un acteur qui sait très bien maîtriser les doubles rôles depuis Buffy, tout de même.

Le suspense est intéressant et la scène d’action fonctionne à fond avec une Lucy qui finit par venger Whistler bien malgré elle. Cela confirme aussi qu’elle est bien meilleure dans les chorégraphies de combat, d’ailleurs. Par contre, ça me rend triste de voir que la série veut nous faire gober que Lucy serait laissée toute seule si longtemps face à la tueuse à gage alors que toute son équipe est dans la maison juste à côté. Pourquoi personne ne débarque plus vite, hein ? La scène était chouette en tout cas.

Et bien sûr, elle mène à ce à quoi je m’attendais : Tom Lenk accusé d’être le grand méchant, avec un bon échange de réplique quand il est accusé aussi du meurtre de l’avocat à qui il souhaite parler. C’était efficace, mais pas autant que la confrontation finale entre Lucy et Whistler. En bossant avec le patron de cette dernière, Lucy a découvert que son ex-copine avait refusé une promotion qui l’aurait éloignée d’elle – et l’aurait ramené auprès de Cara, sa copine à elle. C’est gênant comme tout.

La confrontation est super difficile à vivre pour Kate (c’est donc ça son nom ?) parce qu’elle y découvre que Lucy était amoureuse d’elle avant que tout ne soit bêtement gâché. Les actrices ont une alchimie de dingue et un beau talent, ce qui fait que la scène finit par faire son petit effet. C’est rare dans cette franchise d’avoir des scènes émotionnelles du côté des sentiments amoureux. Du coup, c’est déstabilisant et pas suffisant pour vraiment faire pleurer, mais bon, l’effort est apprécié et bienvenu.

C’est frustrant, mais ça fait une belle évolution pour le personnage de Lucy rien qu’au cours de cet épisode. Tous les autres reprennent le week-end comme si de rien n’était et avec des avancées plutôt positives. Lucy, elle, se rend à son rencard avec Skylar après bien des doutes. Et Kai est confronté à son égoïsme : il rappelle finalement l’homme dont il essayait de se débarrasser en début d’épisode maintenant qu’il a pris conscience que sa femme était morte – du covid ? Eh, mignon comme message : il faut s’occuper de ceux qui sont seuls aussi.

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.