Walker – S02E12 (express)

Épisode 12 – Common Ground – 13/20
Très franchement, l’intrigue de l’épisode est aussi conne que prévisible depuis le cliffhanger de l’épisode précédent, et c’est donc un épisode qui n’avait que très peu de surprises à offrir. Malgré tout, ça fonctionne bien et ça mène à une fin réussie. Et puis, depuis le temps que je n’avais plus vu ces personnages, cela faisait presque plaisir de les retrouver.

Spoilers

Il faut préparer la course pour déterminer le sort des terres Walker/Davidson.

Il faut bien que je reprenne mes nombreuses séries en retard quelque part, et l’avantage de celle-ci est que je peux continuer de faire autre chose en même temps que je regarde l’épisode. Enfin que je le regarde… J’avais franchement oublié où je m’étais arrêté, mais je comprends mieux pourquoi je me suis arrêté : une course de chevaux pour régler un litige sur une propriété ? C’est tellement débile et stupide, putain.

Bon, bref, il faut bien commenter l’épisode tout de même, et ça part dans tous les sens assez vite sur la querelle Davidson/Walker. Alors que Cordell et Liam envisagent un accord qui permettrait d’éviter la course, ils se mettent malgré tout d’accord sur le fait qu’il ne faut pas en parler tant que la course n’est pas gagnée, parce qu’ils sont sûrs de gagner.

C’est d’un ridicule rarement atteint, même par cette série, et pourtant, c’est bien ce qu’on nous propose avec cet épisode. Pourquoi pas, écoutez. Le problème, c’est que Cordell n’est pas du tout en état de monter sur un cheval – le cheval refusant clairement d’être monté par un cavalier si borné et si peu content de faire la course. Cela finit par le portable de Cordell qui est éclaté par un sabot, ce qui pose problème parce que Denise tentait de l’appeler.

Après avoir demandé à son mari de quitter la baraque – mais pas avant d’avoir fait la fameuse course, évidemment – Denise se met en tête de questionner August sur la fameuse lanterne. Depuis le temps que ça trainait, il fallait bien que ça revienne sur le devant de la scène, mais j’aurais préféré que ça se fasse de manière plus logique que ça. Elle interroge un mineur d’une famille avec laquelle la sienne se dispute un terrain ? Tu m’étonnes qu’elle risque de perdre son job !

Une autre qui risque de vite perdre son job ? La remplaçante de Micki. Qu’est-ce qu’elle fout dans le ranch Walker toute la journée sérieux ? Elle vient à peine d’être embauchée qu’elle prend déjà un jour de congé ? Elle en arrive bien vite à être à peu près aussi insupportable que Stella, et ça, ce n’est tout de même pas rien. En plus, allez savoir pourquoi, elle se met à jouer les psys pour le père Walker. Je ne trouve pas ça rassurant.

Au point où on en est, j’ai presque envie que Cordell se fasse arrêter pour le meurtre du Davidson à ce stade, surtout que même lui finit par s’énerver sur Denise. L’un et l’autre se comportent comme des enfants dans cet épisode, et c’est dommage quand tout ce qu’ils avaient pour eux depuis le début de saison était d’être légèrement plus adultes que les autres. Le but de l’épisode est de toute manière de faire en sorte que toutes les tensions soient avivées avant la fameuse course.

Et elles le sont, puisque même Colt et Stella s’accusent de trucs qu’ils n’ont pas fait, puisqu’Abby va sur la tombe du mari de son ennemie jurée avant de se rendre à la course avec son mari. La course ? C’est Geri qui sert d’arbitre, même si on a connu plus neutre que ça… et il est bien confirmé que la famille perdante devra quitter la terre le plus vite possible. Ces débiles se sentent chez eux, Cordell le premier, mais ils sont prêts à tout perdre lors d’une course ? Non, vraiment, ça n’a aucun sens, mais eh, la série met le budget dans cette course de chevaux.

Cet idiot de Cordell voit Dan tomber de son cheval et que fait-il ? Il s’occupe de lui et le fait remonter sur son cheval. C’est la pire des idées, allô ? Oh les américains et les grands concepts dans les films et séries, je vous jure, ça me soule. Ce n’est pas ça l’héroïsme ? Enfin, si, c’est bien de venir en aide à son prochain, hein, mais c’est être sacrément con d’accepter cette course et d’ensuite aider son ennemi.

Et pour ne rien arranger, il a un problème de selle, et son attention est détournée par l’arrivée de la police sur le lieu de la course. Denise y vient arrêter Bonham Walker pour le meurtre de son père. C’est du grand n’importe quoi. Ni Bonham, ni Denise ne demandent à rester pour voir le résultat de la course ?

Sans trop de surprise, les Davidson gagnent évidemment. La selle de Cordell se détache et bim, fin de la course pour lui. Pensez-vous que Dan s’arrête ? Bien sûr que non.


Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.