Station 19 – S06E01


Épisode 1 – Twist and Shout – 17/20
C’est un bon retour pour la série qui trouve le moyen de nous présenter une nouvelle catastrophe pour faire crossover sans pour autant que ce ne soit trop lourd comme crossover. La catastrophe n’est toutefois pas le point le plus important de l’épisode : au contraire, je la trouve drôlement vite évacuée pour que l’on puisse se concentrer vraiment sur les personnages. Et c’est une bonne chose, parce que ça fait du bien de retrouver les personnages et de les voir se lancer dans de nouvelles directions.

Spoilers

Six mois plus tard, les pompiers font face à… une tornade. A Seattle, oui.


Strangest day I ever had on this job.

Comme je m’y attendais, le résumé de la saison précédente commence par Jack qui retrouve son frère, donc j’imagine que ça aura un sacré impact sur ce premier épisode. Pourtant, quand j’ai vu que la saison reprenait six mois plus tard, je me suis dit que ça allait être mal barré.

Andy donne désormais des cours de défense dans la caserne (ça donne une nouvelle excuse pour que Carina y passe du temps), Travis est en costume (est-il supposé être maire ?), Beckett est toujours capitaine et clairement Maya est toujours énervée contre Sullivan. Pendant six mois, vraiment ?

Bon, elle a peut-être d’autres raisons d’être énervée : Carina n’est pas enceinte et quand elle déclare à Andy qu’il est temps pour aller chercher Maya, on comprend bien ce qu’il en est. Elles ne sont toujours pas en train de devenir maman, malgré cinq essais. Les pauvres. Au moins, c’est réaliste. Au passage, on découvre qu’Andy semble super réconciliée avec Sullivan (?) puisqu’elle déconne avec.

Heureusement, on ne garde pas le suspense bien longtemps concernant Jack : sa nouvelle obsession est de retrouver sa sœur – celle qu’il avait en famille d’accueil. Je ne sais pas trop d’où ça sort, mais au moins, il parle toujours avec Andy, c’est déjà ça de pris, même si la conversation est rapide et qu’en six mois, ils n’ont toujours pas réglé tous les problèmes de communication entre eux.

Et en parlant communication, avant la première intervention de l’épisode, nous suivons Travis être tout stressé car il a un discours à faire en tant que candidat à l’élection. Theo et Vic sont là pour le soutenir, terminant même par quelques répliques d’une des chansons d’Hamilton. Vic les gère à fond, mais la série semble vouloir nous briser le cœur à nous rappeler la mort de Miller ? Je veux dire, c’est bizarre qu’ils connaissent Hamilton, alors même que l’acteur interprétant Dean est dans le spectacle, non ?

Les pompiers en service sont en tout cas appelés pour une mission, ce qui vide d’un coup la caserne. Ben étant supposé rester au bureau, il espère pouvoir enfin prendre sa douche tranquillement… mais il tombe sur Carina qui vient juste de faire l’injection de sperme et a encore besoin de quelques minutes pour espérer que la procédure fonctionne bien. À 700$ la tentative, je peux comprendre qu’elle n’en laisse pas passer une seule. La scène m’a bien fait rire, parce qu’elle s’inquiète aussi pour son mariage si jamais Maya devait être dénoncée pour cette procédure bien illégale sur son lieu de travail, mais… pourquoi n’a-t-elle pas fermé le rideau du coup ?

L’intervention des pompiers ? Ils sont appelés pour un accident de voiture, et l’intervention est compliquée par le fait Maya et Sullivan en sont encore à s’embrouiller pour des questions de hiérarchie… ou juste par le fait qu’il se mette à pleuvoir des cordes et qu’une tornade se forme à proximité du lieu où ils sont.

Bien. C’est un beau début de saison du coup, une petite tornade sur Seattle, ça faisait longtemps qu’on manquait de catastrophes naturelles dans cette franchise. Une tornade à Seattle, c’est super improbable, surtout sur une aussi belle journée. Sans être du côté de Dixon qui assurait à tout le monde de continuer la petite fête politique quand Travis avait le bon sens de faire en sorte que tout le monde aille se réfugier dans une maison, j’aurais eu du mal à le croire si j’avais dû le vivre.

Bon, les américains sont en tout cas au point niveau alerte ; tout le monde reçoit bien vite un SMS. Ce n’est pas suffisant pour protéger tout le monde sur le lieu de l’accident : Hallie, une femme dont Andy s’occupait, reste coincée dans sa voiture sans que les pompiers ne puissent rien pour elle alors qu’un adolescent n’écoutant pas Theo se retrouve à s’envoler à cause du vent et se prendre un poteau en pleine face. Pas cool comme journée.

La tornade passe vite heureusement… mais Hallie disparaît, sa voiture étant emportée par la tornade. C’était amusant, surtout que de manière prévisible, la voiture atterrit au meeting politique. Forcément. Travis s’y fait remarquer parce qu’il réussit à sauver tout le monde dans la maison… Mais quand il voit la tornade foncer droit sur eux, il n’est pas ravi.

Finalement, personne n’est blessé et tous sont ravis de sortir les portables pour filmer Travis en train d’intervenir à la fois dans l’évacuation et dans le sauvetage d’Hallie. Il décide de la faire sortir de sa voiture car elle stresse trop. Et bien sûr, le tout est filmé. Dixon tente donc de se placer lui aussi ; avant de reprocher à Travis son attitude. La bonne blague ! Le plus violent pour Travis est encore que Dixon se compare à lui.

Bref, Hallie est sauvée. On peut donc passer à une autre intervention. En chemin, Sullivan et Maya ont tout le temps de s’expliquer sur le chantage débile qu’elle a tenté de faire. Je suis énervé : les scénaristes me font être du côté de Sullivan alors que je le déteste. Il est plutôt marrant dans l’épisode, cependant.

La deuxième intervention est surprenante comme il faut et bordel, j’étais mort de rire : il est révélé qu’ils sont appelés dans la maison d’Eva, l’ex-femme de Vasquez. Son copain est coincé dans son lit, sous un arbre qui est tombé sur la maison. Son copain ? C’est Jack, bien sûr ! Il était en fait à Seattle depuis le début, et il se retrouve à poil, menotté à un lit et sous un arbre.

C’était à mourir de rire car la situation fonctionne bien et est très série de Shonda Rhimes dans l’âme, tout en étant une bonne surprise. Par contre, ce n’était pas si drôle pour le développement de Jack : le personnage est toujours dans sa dépression et il est colérique comme il l’a rarement été. Il n’aide pas vraiment les pompiers sur ce coup-là. Il réussit à se mettre Andy à dos, puis Maya quand il lui annonce qu’il n’a plus de sperme pour elle alors qu’elle voulait juste lui parler. Bref, il ne reste que Vic pour s’occuper à peu près de lui. Bon, il s’en sort très bien de son problème d’arbre, donc physiquement, Jack va bien. Psychologiquement, c’est autre chose.

À la caserne, Ben doit bien regretter d’être resté au bureau : il est submergé d’appels. C’est bien la peine de vouloir rester à l’abri des dangers si c’est pour se prendre une tornade dans la gueule. D’ailleurs, c’est à peu près ce qu’il dit à Carina qui, elle, se demande pourquoi elle a envie de ramener un enfant dans ce monde de dingue. Quoiqu’il en soi, ils survivent à la tornade et gèrent de petites urgences à la caserne.

Carina prend même la décision de ne pas aller à l’hôpital avec un homme légèrement blessé, voulant le sauver sur place. Ben n’approuve pas ce qu’elle fait et, vraiment, il a changé le type qui voulait faire accoucher des femmes partout sauf à l’hôpital. Je pense cependant que Carina prend la mauvaise décision, et ça me fait un nouveau Sullivan, je n’aime pas ça du tout : je n’ai pas envie d’être du côté de Ben bordel.

Carina gère l’urgence comme elle peut en plein bordel post-tornade, mais bien sûr, le sort lui donne un peu tort : l’homme est plus blessé que prévu, au point d’avoir besoin de l’aide de Ben finalement. Celui-ci reste donc énervé même si l’homme est sauvé. Carina et Ben se retrouvent donc à s’engueuler dans la cuisine, et c’est de l’excellente construction de personnage. Carina est hyper méchante avec les hormones, Ben apprend qu’il a été pète-couilles pendant des années et Carina finit par décider qu’elle ne veut même pas entendre parler de Jack car elle le déteste.

Elle est tellement énervée qu’elle finit par aller se confronter à Beckett, carrément, parce qu’elle le voit s’acharner une fois de plus sur Maya. Le problème, c’est qu’il lui annonce que Maya a fait du chantage sans preuve à Ross sauf que… Carina n’était pas au courant. Cela fait donc six mois qu’elle voit Maya être énervée sans savoir qu’elle a provoqué elle-même la situation qui l’énerve.

Une fois de plus, c’est raccord avec le personnage de Maya, mais Carina n’a pas vraiment envie d’avoir un bébé avec ça, avec Maya dans cet état où elle s’autodétruit en permanence. Elle lui demande donc de consulter et c’est une dispute qui est plus que nécessaire, je pense. Cela nous donne de quoi faire pour elles en saison 6, en tout cas.

La fin d’épisode donne d’autres pistes pour les personnages : Travis se fait renommer Mayor Zaddy par toute l’équipe alors que la cheffe Ross débarque pour annoncer qu’ils ont fait du bon boulot et avoir de bonnes relations avec toute la caserne. Elle a plutôt intérêt, parce qu’elle a décidé qu’elle aurait son bureau une journée par semaine à la caserne 19. C’est ridicule. Nous découvrons au passage que depuis six mois, elle n’adresse plus vraiment la parole à Sullivan, refusant d’être son amie.

Andy les aperçoit et sent bien la tension, mais ce sera pour un autre épisode. En attendant, les pompiers sont appelés pour s’occuper d’un bus tombé d’une falaise.

 

2 commentaires sur « Station 19 – S06E01 »

  1. Salut!

    Allez c’est reparti pour une nouvelle saison!!
    Quand j’ai vu ta note, 17, je me suis demandé si on avait vu le même épisode. Pour moi ça ne valait pas plus de 13….. 14 à tout casser…😉

    Je vais essayer d’être brève et de faire court…. C’est pas gagné! 😉

    Warren, Sullivan, Theo, Ross & Beckett: ces personnages ne m’intéressent pas et je m’en fiche….

    Carina: je l’aimais plus dans Grey’s. Depuis qu’elle est dans S19, je ne sais plus trop quoi penser…. Un coup je l’adore et puis il se passe quelque chose et elle me tape sur les nerfs. J’ai du mal à comprendre pourquoi elle est toujours à la caserne, que je sache elle est toujours Ob/Gyn au GreySloane. J’ai trouvé ridicule son intervention auprès de Beckett au sujet de Maya. Qui fait ça? Le gars est un c**, on le sait, mais il reste le supérieur de son épouse et elle n’a pas à intervenir.

    Maya/Carina: leur relation entre engueulades et réconciliations est lassante…… 🙄

    Travis/Vic: Vic tentant de rassurer Travis est la top scène de l’épisode pour moi. Mais j’aurai préféré que Theo ne soit pas présent dans la scène. Je tiens beaucoup à mes petits moments Travis/Vic.

    Travis: bien que je n’aime pas du tout cette storyline de Maire, j’ai aimé toutes les scènes avec Travis. 😉
    ‘Le plus violent pour Travis est encore que Dixon se compare à lui.’, et là je me rappelle ce qu’Emmett lui a dit lors de leur dernière conversation: « You said I reminded you of your dad. Well, it turns out, you remind me of mine. »(Ep 5.14)…….. Oh,Oh!!!!

    Jack: quel foutoir avec ce personnage!!! 🤦‍♀️
    Andy: Ok, sans plus.

    Avec une audience de 4.19M pour un Season Premiere, c’est pas terrible….

    Voilà c’est tout pour cet épisode!

    J’aime

    1. Ah oui ? Pourtant, vraiment, j’aime beaucoup la série et le plaisir de les retrouver m’a fait monter haut. Du coup, je me suis senti bête car j’ai encore plu préféré le second ! J’aurais peut-être dû mettre 16 à celui-ci remarque. Contrairement à toi, j’aime énormément Theo et Ross, donc ça aide ; et Sullivan, j’ai toujours espoir qu’il recommence à être intéressant. Par contre, Warren et Beckett, c’est vraiment impossible.

      J’adore Carina dans tout ce qu’elle fait, moi, mais je reconnais que la scène où elle engueule Beckett n’a pas trop de sens. On sent l’énervement qui prend le dessus sur la raison ; mais elle abuse totalement, effectivement. Pour la relation avec Maya, c’est inévitable dans une série Shonda, c’est toujours engueulades/réconciliations, donc ça ne me dérange pas du tout. Et puis, j’adore Carina. Vraiment.

      J’aime Theo, mais je suis d’accord avec toi sur le fait qu’il ne faut pas qu’il soit là pour toutes les scènes entre Travis et Vic. Je comprends ce qu’ils veulent faire, mais faut pas que ce soit trop ! Bien vu la phrase d’Emmett, j’avais déjà oublié (comme je n’aimais vraiment pas Emmett).

      Jack : mdr, oui « foutoir » c’est le mot. C’est lui qui aurait dû mourir, ça aurait été plus simple.

      J’aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.