Agents of S.H.I.E.L.D – S05E18

Épisode 18 – All Roads Lead… – 17/20
Si cet arc n’aura pas été à la hauteur du Framework, il aura tout de même apporté pas mal de bases pour la fin de saison qui approche à grands pas. Une page se tourne pour la série avec cet épisode qui a su mettre en place une bonne tension. Une fois de plus, on sent que la série s’apprête à changer radicalement pour ces quatre derniers épisodes (outch) et je suis pressé de voir comment tout ça va se boucler – ce qui ne m’empêche pas de militer pour une saison 6, hein.

> Saison 5


Spoilers

18.jpg

I can’t choose anything over you.

Cette semaine, on ne perd pas de temps : on reprend directement sur Talbot lobotomisé et prêt à faire n’importe quoi pour accomplir sa « mission ». Il récupère une arme à feu, et rien que ça, je n’aime pas spécialement maintenant que je me dis qu’on approche sûrement de la fin de série (dans tous les cas, c’est une fin de saison).

Le voir tombé sur Mack n’est pas particulièrement rassurant, mais les scénaristes se contentent de jouer avec nos nerfs en début d’épisode. Le S.H.I.E.L.D organise en parallèle une opération pour récupérer le Gravitonium. Malgré le retour de Coulson, Daisy continue de gérer la base, ce qui a de moins en moins de sens mais qui est plutôt chouette (ça la rapproche de son rôle dans les comics après tout).

Elle part en mission avec May et Thomas, un autre agent sorti de nulle part qui risque d’avoir son rôle à jouer à un moment, comme Piper. Elles infiltrent la base Hydra, ce qui permet une bonne scène d’action et de jolies chorégraphies bien maîtrisées. Au moins, May a ainsi l’occasion de passer ses nerfs sur quelques figurants, nerfs à vif à cause d’un Coulson incapable de lui avouer ses sentiments. Malheureusement pour elle, son fun est de courte durée.

Juste avant, dans la base Hydra, Hale est enfin libérée de la chambre de Ruby et se rend compte que Creel entend la voix de Ian Quinn qui était dans le Gravitonium. Bref, elle commence à comprendre ce qu’est le Gravitonium et Ian s’amuse à jouer à Dobby en s’éclatant la tête contre le mur pour le faire taire. Hale apprend également qu’Antov est mort, que Ruby a réussi à voler le Gravitonium et qu’elle est dans la base anglaise avec Fitzsimmons. Forcément, elle décide donc de se rendre auprès de Daisy et May (qui envahissent toute la basse à elles deux quand même) pour aller récupérer au plus vite Ruby, par peur qu’elle ne fasse une connerie avec le Gravitonium : elle ne veut pas la voir finir comme Creel.

En Angleterre justement, Fitz tente de réparer sa machine, mais ce n’est pas évident quand Ruby s’amuse à tenter de tuer Jemma en balançant une lame contre le mur à côté d’elle. Il parvient à faire libérer Jemma pour qu’elle l’aide. Leur dilemme est compliqué : ils savent que s’ils arrêtent de travailler sur la machine, ils se feront tuer et font donc ce qu’il faut pour la réparer.

Ce n’est pas si facile pour eux, car ils travaillent sous pression : Alex les déteste car ils l’ont torturé la dernière fois et il le leur rend bien

Yoyo, elle, est retournée au vaisseau après avoir tué Antov, et elle a bien fait parce que ses bras ne sont plus en état de la supporter et qu’Alex a reconfiguré les robots pour tuer les intrus. Bon, cette idiote s’évanouit et ça n’arrange pas nos affaires. Quand elle se réveille, un robot l’a retrouvé et elle se sert de son pouvoir pour l’arrêter, souffrant encore un peu plus au passage.

Coulson et Mack restent en arrière de la mission Daisy/May avec Deke et la série part alors dans une scène comique digne d’un soap, histoire de nous faire oublier tous les dramas en cours. Deke est clairement amoureux de Daisy et les deux autres le confrontent sur le sujet. L’air de rien, tout le monde est plus ou moins en couple cette saison, et voir Deke leur demander des conseils, c’est excellent. Il finit par se décider à acheter des citrons à Daisy, parce que c’est comme ça que l’on déclare son amour dans le futur. Je soupçonne quelque peu les scénaristes d’avoir voulu utiliser quelque chose de pas trop cher : je vois d’ici la campagne « Renew Agents of S.H.I.E.L.D » où les fans envoient des citrons en masse aux bureaux d’ABC… Mais bon, ce n’est pas le sujet.

Cela continue quand ils obtiennent des nouvelles de Daisy et May qui ont pris tout le pouvoir sur le S.H.I.E.L.D : voir Deke s’inquiéter pour Daisy est à peu près aussi hilarant que voir May fermer le clapet de Coulson, même si d’un point de vue logique, on n’est pas tout à fait sur une grande cohérence, parce que Coulson était leur supérieur hiérarchique il y a peu de temps. Il a ramené Daisy du futur pour qu’elle dirige (et c’est bien pour ça qu’elle lui pardonne je pense), mais c’est quand même tiré par les cheveux. Toutefois, cette fausse guerre des sexes reste amusante et est un bon concept pour alléger un épisode assez lourd en drames.

Le problème, c’est qu’en parallèle de tout cet humour, Talbot s’infiltre dans la chambre de Robin pour regarder ses dessins. Il est totalement flippant et ça sent mauvais pour la mère de Robin quand elle débarque et le surprend. Elle lui fait confiance trop rapidement… de même que Robin qui lui annonce qu’il est général et qu’elle l’a rejoint. Elle répond à toutes ses questions sur la destruction du monde, qui arrivera bientôt… au point que je me dis que ça n’arrivera pas forcément dans le dernier épisode, mais peut-être avant.

Comme la mère de Robin commence à comprendre que Talbot n’est pas fiable, elle s’en prend à lui et il la maîtrise en deux temps trois mouvements, devant Robin qui ne réagit pas plus que ça, car elle sait qu’elle va le suivre. La frustration !

Heureusement, Coulson finit par se rendre compte que la caméra de surveillance de la chambre de Robin est en pause, ce qui mène à l’un des faux raccords les plus grandioses de la série : il se rend compte d’un problème quand en faisant play, il découvre que la porte de la chambre est grande ouverte. Rapidement, Deke, Mack et lui se rendent donc dans la chambre et… ouvrent la porte. Bon allez, qu’importe, c’était drôle ; mais Mack comprend que Talbot a déconné sérieusement. Il l’a entendu dire « happy to comply » et n’a pas immédiatement compris le problème ? Eh ben.

Deke, toujours blessé par balle il y a peu quand même, décide de rester auprès de la mère de Robin qui respire encore. Quant à Coulson, qui devait rester en sécurité à la base, il se retrouve sous la menace du flingue de Talbot. Mack et lui prennent Talbot par les sentiments. Celui-ci comprend qu’il doit se suicider car c’est le seul moyen de s’en sortir.

Pour éviter ça, Coulson lui dit d’effectivement se soumettre et de le tuer, ce qui permet à Mack d’immobiliser Talbot. Nous n’en aurons pas plus cette semaine, car il y avait encore pas mal d’autres choses se déroulant en parallèle.

En effet, arrivée en Angleterre, Daisy décide de libérer Hale pour qu’elle s’infiltre avec May et elle dans la base afin de récupérer Fitzsimmons et de ne pas blesser Ruby si elle le peut. Elle aimerait en faire une agent du S.H.I.E.L.D (bon courage) et compte bien la maîtriser sans utiliser ses pouvoirs, car à côté du Gravitonium, ça craint.

À l’intérieur de la base, Fitzsimmons finissent de préparer la chambre pour que Ruby devienne destructrice des mondes. Et s’ils les pensent incapable de se servir du Gravitonium et de le manipuler, Alex et elle leur prouvent rapidement le contraire. Ruby s’installe dans la chambre et récupère 8% du Gravitonium dans la douleur.

Hale arrive à temps pour forcer l’arrêt de l’expérience, mais il est quand même trop tard. 8%, ça fait déjà pas mal de dégâts pour Ruby qui sort de la machine en « volant » sans gravité, puis qui parvient à atterrir de manière assez classe. Jusque-là, tout va bien, mais elle entend désormais des voix dans sa tête et demande de l’aide à Alex en lui touchant le visage. Je sais que c’était censé être un moment dramatique, mais j’ai explosé de rire en voyant qu’elle tuait ainsi Alex dont la tête se ratatine subitement. Les effets spéciaux étaient un peu cheap mais en même temps extrêmement hilarants, de même que la réaction de Jemma. Dans tout ça, Alex meurt vraiment de manière bête et Ruby se retrouve avec des mains qui font qu’elle ne peut toucher personne.

Elle s’en prend vite fait à Fitzsimmons, mais ceux-ci sont sauvés par Hale qui s’inquiète pour Ruby, puis par May. Ils tombent alors sur Yoyo qui comprend qu’ils ont laissé Daisy seule avec Ruby et le Gravitonium (bon, il y a Hale aussi, mais elle n’est pas bien utile). Et elle a raison de s’inquiéter, parce que Ruby s’en prend violemment à Daisy. Heureusement, Hale a finalement l’utilité de sauver la vie de Daisy : les deux font yo-yo pour tenter de raisonner Ruby et la calmer, et plus l’épisode approche de sa fin, plus on sent que ça part en vrille. Yoyo débarque à ce moment-là pour voir la Destructrice et pour voir celle qui lui a tranché les bras…

Bien sûr, Yoyo étant Yoyo, ça ne lui plaît pas : elle tranche la gorge de Ruby avec ses pouvoirs. Ruby meurt et lévite de nouveau, explosant juste assez longtemps pour que Hale s’enfuit et aille prévenir les extra-terrestres qu’elle sait où est le Gravitonium et qu’ils peuvent tuer tous les agents du S.H.I.E.L.D s’ils veulent, car ils n’ont pas été foutu de sauver sa fille. Quant à Yoyo, elle est sûre d’avoir sauver le monde, mais c’est beaucoup trop simple pour que ce soit effectivement le cas.

Ce qui est sûr, c’est que la mort de Ruby permet de fermer un arc qui était sympathique, mais pas exceptionnel. Désormais, les quatre derniers épisodes devraient repartir de plus belle… et je pense que je vais essayer d’aller voir Infinity War avant le 19 : aucune info n’a été donnée (techniquement, le film et l’épisode 19 sortent le même jour aux USA…), donc je pense que c’est fait pour être vu en parallèle, comme l’avait été l’épisode Turn, turn, turn en saison 1 pouvant être vu avant ou après Captain America 2. On verra, en attendant, je suis prêt pour Avengers avec cet article rappelant les grandes lignes directrices des trois premières phases du MCU nécessaires avant le visionnage du film.

> Saison 5

 

 

2 commentaires sur « Agents of S.H.I.E.L.D – S05E18 »

  1. Ça me paraît peu 4 épisodes pour tout boucler surtout si la série se termine pour de bon (et vu les audiences d’hier, je pense que si c’est renouvelé ce sera un miracle) mais en tout cas, j’ai beaucoup aimé cet épisode (comme tous les épisodes). Comme tu dis, c’est pas du niveau du Framework mais cet arc (le Framework) avait été vraiment un truc exceptionnel si on se penche sur les 5 saisons. Bon, c’est dommage que Ruby soit morte même si elle avait tendance à m’énerver avec sa bouche boudeuse. Et Deke est vraiment trop chou avec ses citrons. Vivement la semaine prochaine, je veux la suite !

    J’aime

    1. Oh non, je n’ai pas regardé les audiences, tu me déprimes 😥
      Et en plus, la semaine prochaine, ça risque d’empirer avec la sortie d’Avengers. Après, ils s’en tirent bien avec les replays en général, et mieux que toutes les séries ABC du côté du gain de visionnage en replay, donc ça laisse un mini espoir.

      Le Framework est clairement leur meilleure intrigue des cinq saisons, ça va être dur à surpasser pour la fin, mais j’ai espoir. Comme tu dis, ça paraît dur de tout boucler si vite… donc ça risque fort d’accélérer et d’être dingue sur la fin. J’espère !

      Mdr « sa bouche boudeuse », mais c’est exactement ça !! Et les citrons, c’était chou, c’est vrai !

      J’aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.