Suits – S08E05-06

Épisode 5 – Good Mudding – 18/20
Même si je prends tout mon temps pour m’y remettre, cette saison me plaît énormément. Certes, beaucoup d’intrigues sortent de nulle part, y compris dans cet épisode qui nous introduit carrément un nouveau perso dont on aurait dû entendre parler avant et nous en ramène d’autres dont je me serais bien passé, mais l’ensemble est très solide et les scénarios retrouvent le peps d’antan.

Saison 8


Spoilers

05.jpg

Sometimes I think about tomatoes.

Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas envie de reprendre cette saison alors que je l’aime bien, mais c’est la réalité des choses, j’ai eu la flemme pendant des semaines de m’y remettre. Rien que cette semaine, il a fallu que je la mette quatre fois sur mon planning avant de me décider à voir enfin un épisode. C’est déjà ça, vous me direz.

L’épisode commence par Sheila demandant à Louis de se rendre faire tester son sperme pour être certaine qu’il est possible pour eux d’avoir un enfant. Et bonne journée bien sûr. Il demande donc conseil à Harvey, parce que c’est Louis et que tout est trop compliqué pour lui. Harvey lui donne donc l’improbable conseil de… penser à des tomates pour réussir son don de sperme. Voilà qui promet.

Donna est morte de rire face à cette situation, ce qui est brillant. Elle est toujours là à écouter aux portes, mais pour le coup, c’était une bonne scène de la part des scénaristes, même si Harvey est un connard et même si le flirt avec Donna était tout de même étrange. De toute manière, leur relation est étrange, ce n’est pas nouveau.

Bref, il apprend surtout qu’il doit rappeler son frère, qui est en plein milieu d’un divorce parce qu’il a trompé sa femme. Et il a besoin de son frère pour le représenter dans son divorce. Génial, encore un épisode sur la famille d’Harvey dont tout le monde s’en fiche. Pour changer, Harvey fait de la merde dès qu’il s’agit de son frère, et il va voir sa belle-sœur pour régler le problème alors qu’il est l’avocat de son frère. Et ça pose immédiatement problème puisqu’il compromet l’affaire.

Les choses évoluent vite dans l’épisode, et rapidement, Harvey découvre que son frère lui a menti : non seulement il a trompé sa femme, mais en plus il a recommencé à jouer. Et il a demandé à sa fille de mentir. Exactement comme la mère d’Harvey l’avait fait avec lui en demandant de taire sa relation extra conjugale. Oups.

Harvey pète donc un câble publiquement, puis décide de retourner à New-York… mais pas sans que sa mère débarque dans l’affaire à son tour. Pff. Cela suffit à ce qu’Harvey se décide à recontacter son frère avec une solution miracle pour la garde de ses enfants que Katie veut garder pour elle. Le problème, c’est que ça implique de rabaisser Katie comme jamais, et Marcus n’est pas motivé à déglinguer sa future ex-femme.

Hop, hop, hop, Harvey retourne voir Katie pour la convaincre que Marcus n’est pas un si mauvais père que ça. Il n’apprend pas de ses erreurs, et dans la vie, ce serait une catastrophe, mais comme c’est une série et qu’on approche de la fin de l’épisode, c’est une bonne solution.

Sinon, on découvre sortie de nulle part la fille… d’Alex. D’où ? Quand ? On était au courant ? Oh purée. Bon, il a donc des problèmes à la gérer parce que c’est une adolescente, et il demande ainsi l’aide de Gretchen, puis de… Samantha ?? D’où ? Quand sont-ils devenus si amis ?

Bon, bref, Samantha accepte de s’occuper de Joy et est super cool avec, mais quand même ça sort de nulle part, c’est n’importe quoi. C’est toutefois très drôle de les voir travailler ensemble, surtout que Joy se montre très efficace comme assistante de Sam. Bon, franchement, il n’y avait pas une once de crédibilité dans l’intrigue et les scénaristes ne savent plus quoi faire d’Alex et Sam, mais tant qu’on s’amuse bien, ça me va bien.

Oh, on ne s’amuse pas tout le long parce que très rapidement, Alex apprend ce qu’il s’est passé et va s’engueuler avec Sam, pour changer. Il n’apprécie pas du tout de voir Joy mentir et être franchement à la limite de la légalité quand elle est avec Sam. Bien évidemment, le lendemain, Sam s’avère être d’accord avec Alex et faire front avec lui face à Joy.

Les voilà donc prêts à se réconcilier et ça se fait… sur la révélation par Alex de la promesse que lui a faite Harvey. C’est qu’on avance dans l’intrigue générale en plus ? Merveilleux.

Et pour conclure cette critique, il me faut en revenir à Louis qui, finalement, Louis aime se masturber… en lisant le journal. Si on m’avait dit que je validerai ce point du Bingo Séries comme ça, je ne l’aurais pas cru. Donna revient ensuite se moquer de lui dans son bureau, et franchement les scénaristes ont de l’imagination sur le sujet. C’est à croire qu’ils ont huit ans de frustration derrière eux, mais c’était brillamment drôle… jusqu’à ce que Louis ruine tout en s’inquiétant.

Le problème, c’est qu’il a possiblement raison de s’inquiéter parce qu’il revient voir Donna pour lui dire qu’on doit lui donner les résultats en personne. Cette fois, c’est inquiétant, mais c’est juste les scénaristes s’amusant bien : ils lui interdisent les bains de boue, tout simplement. Cela augmenterait quand même ses chances de 80% d’après le médecin, ce n’est pas rien.

Sheila lui fait donc promettre de ne pas y retourner, et dès le lendemain, il y retourne quand Gretchen l’inonde de travail – à la demande de Sheila, ça va de soi. On a alors un excellent discours sur le fait qu’il est un mauvais père à venir s’il n’est pas capable de sacrifier ses bains de boue et ses hobbies pour le bien de son futur enfant. Bim, voilà qui est fait – et voilà qui est totalement juste aussi. Cela offre une belle conclusion avec un Louis repentant et une Donna toujours là pour lui.


Épisode 6 – Cats, Ballets, Harvey Specter – 15/20
Un épisode on ne peut plus classique pour la série, mais ça fonctionne assez bien en mettant de côté les affaires juridiques pour se concentrer sur trois duos différents qui avaient bien besoin que l’on passe un peu de temps avec eux. C’est donc une bonne alternative à la formule habituelle, puisque tout en étant construit avec les mêmes étapes que d’habitude, l’épisode prend le temps de changer les ingrédients de sa recette.

Saison 8


06.jpg

Oh my god, I’m in a relationship with Harvey ? Can I be the boy ?

Donna a de nouveau envie de faire du pro bono, et elle a besoin de quelqu’un pour représenter la firme et Alex lui refuse. Cela la force à bosser avec Samantha, ce qui est très bien : j’aime beaucoup la réparti des deux personnages, et les deux ensemble, ça fonctionne très bien. Donna prend tout de même mal qu’Alex lui force la main, surtout qu’elle ne s’entend pas avec Samantha… qui a déjà réussi à obtenir cinq millions de dollars d’Alex pour l’œuvre caritative, juste comme ça.

Cela permet en tout cas à Donna d’essayer une très jolie robe de soirée – plus jolie qu’une certaine robe pour un mariage princier, si vous voulez mon avis. Bon, la scène de gala est rapidement évincée parce que le but est que Samantha remarque que l’œuvre caritative détourne 0,3% de la recette pour eux.

Donna veut s’en occuper par elle-même, mais bien sûr, Samantha n’est pas du genre à rester les bras croisés, donc elle passe un coup de fil désastreux pour la pote de Donna qui est virée au passage. Dégoutée, Donna essaye de convaincre Alex de donner son chèque quand même – parce que c’est ça qui fait que Peggy, la pote, est virée – mais il refuse, faisant trop confiance à Samantha pour oser un placement financier risqué.

Cette confiance pour Samantha donne envie à Donna de s’excuser auprès de Sam, alors que cette dernière s’excuse aussi d’avoir agi précipitamment… après avoir eu les yeux ouverts par Alex. Les deux femmes décident donc de travailler ensemble, et on va tranquillement vers la résolution de l’épisode : elles font du chantage au directeur de l’œuvre caritative pour qu’il cède son poste à Peggy, et elles finissent grandes amies buvant du whisky ensemble.

En parallèle, Katrina n’est pas encore Senior Partner car quelqu’un dans les officiels s’y oppose encore. Louis lui laisse donc un travail de plus, surtout parce qu’il délègue tout son travail. Katrina fait exactement la même chose avec son nouveau meilleur ami Brian. J’aime les voir travailler ensemble, mais leur affaire m’a moyennement convaincu de suivre l’épisode avec intérêt, il faut le dire.

En revanche, je sais que j’étais hyper impopulaire à dire qu’ils faisaient un début de couple sympa, mais c’est clairement la visée de la série avec cet épisode qui les rapproche encore et les fait flirter ensemble, le tout devant Donna en plus. Forcément cette dernière se pose des questions et les pose à Katrina, histoire de la mettre en garde. Bon, relou Donna, elle fait des photocopies dans cet épisode, mais on arrive après la bataille et elle empêche Katrina de vraiment les faire. C’est quand même n’importe quoi.

Heureusement que Donna est là quand même, parce que cela suffit à mettre un frein dans la relation Katrina/Brian. Katrina le renvoie chez lui pour qu’il profite de sa famille, et le lendemain, il est tout heureux d’avoir passé la soirée avec. Et hop, Katrina est clairement jalouse. Ah, la pauvre.

De son côté, Harvey galère toujours avec le divorce de son frère, le laissant bien méchant avec Louis qui délègue son travail – une certaine Joan – sur lui. Joan ? Elle veut se débarrasser d’une ado de 16 ans gênante qui bitche sa compagnie sur les réseaux sociaux. C’est que la série se met à l’ère du temps – et enchaîne les intrigues adolescentes. Evidemment, la youtubeuse se plaint de produits de beauté de la compagnie de Joan, et la situation était plutôt drôle.

Louis délègue donc tout son travail pour mettre Sheila enceinte, puis ne comprend pas qu’Harvey garde sa cliente plutôt que de lui rendre. Oui, ben en même temps, c’est normal. Les scénaristes nous ramène donc le Louis un peu chiant – mais toujours plus drôle cette saison heureusement – qui va voir son psy pour obtenir des conseils.

Le psy veut rencontrer Harvey, évidemment, mais celui-ci n’est pas motivé. Heureusement, il y a Donna pour jouer les psys et faire remarquer à Harvey qu’il est un connard avec Louis parce qu’il se comporte avec lui comme il se comporte avec Marcus, et ce ne peut pas être un hasard. Bref, la série revient sur la relation Harvey/Louis dans cet épisode, et ça vaut ce que ça vaut.

Harvey accepte même d’aller voir le psy avec Louis quand même, tout ça pour dire à Louis qu’il est jaloux de lui. Louis n’accepte pas trop tout ça et se barre, laissant Harvey parler avec son psy. Et une fois de plus, Harvey se comporte comme un gamin de cinq ans se disant terrifié de perdre tous ses proches les uns après les autres : tout le monde l’abandonne et Louis va l’abandonner aussi dès qu’il aura un enfant. Pff.

Et les deux se réconcilient donc pour travailler sur le cas de la gamine de 16 ans qu’on ne revoit pas dans cet épisode. C’était un peu brouillon du côté de cette affaire, mais ça marchait bien pour les deux avocats.

Saison 8

8 commentaires sur « Suits – S08E05-06 »

  1. Ces deux épisodes, ça allait encore, ce n’était pas trop trop ennuyeux. Je me souviens avoir bien aimé la dynamique entre Donna et Sam. Et effectivement, tu as raison, on dirait qu’ils font tout pour rapprocher Katrina et Brian. Je ne pensais pas qu’ils seraient cons et prévisibles à ce point-là.

    J'aime

    1. Pas si prévisibles, vous m’aviez tous (bon, deux personnes ? 😂) dit que je me faisais des films et tout MAIS NON. Je connais Katrina attends 😍

      J'aime

      1. C’est vrai que je ne voulais pas y croire car je pensais que les scénaristes étaient plus intelligents que ça et c’est d’autant plus décevant qu’ils soient tombés dans le piège de ce genre de storyline alors qu’ils pouvaient justement l’éviter et faire de l’amitié entre Katrina et Brian un chouette truc. Mais non ils ont fallu qu’ils choisissent la voie prévisible (et je maintiens ce terme).

        Aimé par 1 personne

  2. J’ai bien apprécié cet épisode où Donna et Sam commencent à former un duo solide et où Harvey et Louis se retrouvent un peu, même s’il faut toujours qu’ils passent par leurs gamineries habituelles. Je ne suis pas trop pour le rapprochement amoureux entre Katrina et Brian, j’aimerais bien qu’ils restent de très bons amis. Bon, après, je n’aime pas trop Brian, ça doit y jouer ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne sais pas si ça joue, j’adore Brian et Katrina, mais je préfère les voir amis qu’amants, vu la situation de l’un et de l’autre ; alors je te rejoins dans la non envie de voir un rapprochement amoureux entre eux !

      J'aime

  3. C’est quand même un peu redondant la relation Harvey/Louis à force …
    Katrina ne connait pas Breakfast club ? Genre même de nom mdr ? Bref, je sais pas trop ce que ça va donner cette amitié mais je suis du même avis que toi. Je préfère les voir amis.
    La dynamique Sam/Donna est sympa, curieuse de voir ce que ça va donner. De toute façon j’aime Donna tout le temps donc bon xD

    J'aime

    1. Bon, bien sûr, moi, ces épisodes sont loin, j’avais oublié le lancement de la dynamique Sam/Donna, mais j’aime beaucoup effectivement ! Katrina est à l’ouest… Pour le reste, ben c’est redondant, mais c’est Suits !

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.