The Walking Dead – S10E15

Épisode 15 – The Tower – 15/20
Cet épisode continue de prendre son temps pour mener à quelques cliffhangers qui ont clairement pour but de nous lancer un très bon épisode final. Le truc, c’est que c’est moins prenant que la fin de l’épisode 11 et qu’il faudra attendre plusieurs mois avant de voir la suite. La franchise va me manquer durant sa pause forcée, mais l’attente n’est pas aussi insoutenable qu’elle pourrait l’être. À vrai dire, ça ferait même une bonne fin de saison, narrativement parlant.

> Saison 10


Spoilers

1015.jpg

Selfish and crazy.

AMC continue de diffuser ses séries dès le dimanche matin, mais ce n’est qu’en cette fin de lundi après-midi que je prends le temps de regarder cet épisode. La raison est simple : j’ai tenté OCS pour une semaine gratuite, et je me suis dit que j’allais en profiter pour voir l’épisode en bonne qualité, quand même. Ca me change la vie, je dois dire.

L’épisode commence de manière hyper précipitée, du coup, sans résumé ni rien. On retombe directement sur le trio Eugene, Ezekiel et Yumiko face à celle que l’on imaginait déjà cinglée rien que dans sa scène d’introduction. Après une longue conversation, elle dit s’appeler Juanita Sanchez… mais préfère qu’on l’appelle Princesse. Merveilleux. Elle est complétement perchée notre nouvelle princesse, mais j’ai adoré la manière dont Ezekiel s’est présenté à elle, s’empêchant de justesse de dire qu’il était roi – donc vieux.

Face à elle, les réactions du trio sont exceptionnelles : ils entrent dans son délire comme ils peuvent et j’ai adoré les regards de Yumiko tout au long de l’épisode, que ce soit par rapport à Princesse ou par rapport à Eugène qui fait de la merde en expliquant pourquoi ils sont là ou en insistant pour écouter ce que Princesse a à leur dire, comme Ezekiel. Ils n’ont pas vraiment le choix en même temps : bien malgré elle, Princesse fait fuir les chevaux restants du trio qui risquent donc d’arriver en retard à leur rendez-vous.

Ils acceptent ainsi de s’éloigner de la ville en la suivant alors qu’elle chuchote en espagnol. Tout ça n’a aucun sens : qui suivrait une folle sans se soucier d’où il va ? Personne, mais eux si. Ils se retrouvent donc au beau milieu d’un champ de mines, où Princesse réussit à perdre le compte qu’elle faisait quand elle trouve un des chevaux, mort. Elle annonce tout tranquillement qu’ils sont sur un champ de mine et c’est à peine flippant.

En plus, le coup du champ de mine, on y a déjà eu droit dans Fear the Walking Dead. Mais bon, c’est toujours chouette d’avoir Yumiko qui devient chiante en mode « je vous l’avais bien dit » alors que j’ai écrit plus haut que je la trouvais cool ! Comme toujours dans ce genre de situation, les héros s’en sortent sans avoir de vrais problèmes, pour mieux découvrir que Princesse les balade depuis le début, littéralement. Ouais, elle les a fait tourner en rond parce qu’elle était heureuse d’avoir des amis.

Le pire dans tout ça, c’est que j’ai trouvé que son personnage était plus cool. J’ai toujours un problème avec les personnages qui sont fous… mais pas tous non plus, parce que Beta, non merci.

En effet, à Alexandria, les Chuchoteurs débarquent pour mieux trouver toutes les portes de la ville ouvertes. Eh oui, nos héros ont déserté les lieux, ce qui n’a pas trop de sens pour eux. C’est pourtant bien logique : ils ont été prévenus par la Colline et ils ont fuit leurs jolies maisons et leurs légumes. Je trouve ça bien dommage et surtout super risqué car ça laisse le champ libre pour tout détruire.

Le champ n’est pas tout à fait libre, mais c’est tout de même risqué : Aaron et l’ex d’Enid dont je continuerai perpétuellement à oublier le nom restent en arrière pour surveiller les actions des Chuchoteurs. C’est gros ! Ils ne se font pas remarquer par Beta pour autant, ce que je trouve bien dommage… Seulement, il faut garder l’action pour la semaine proch… Ah ben non, pour l’épisode final, un jour ou l’autre. En tout cas, je n’ai pas trop aimé le passage de relai d’Alpha à Beta : autant les murmures d’Alpha faisaient flipper, autant le même effet appliqué à Beta rend ça quelque peu ridicule. On a limite l’impression d’entendre la voix-off d’un trailer de films, non ? Je ne sais pas, je n’étais pas fan.

Finalement, Aaron et son compère sont repérés par les Chuchoteurs qui les encerclent discrètement et refusent de les laisser partir quand ils se rendent compte que les Chuchoteurs changent de direction. Il était décidé que la meute irait à Oceanside, mais grâce à un chat errant (oui, oui), Beta comprend qu’il doit changer de direction.

C’est dans un hôpital désaffecté que nous retrouvons tout le reste de nos héros, y compris une toute nouvelle qui parle à Luke comme s’ils étaient amis de longue date. Je n’ai pas trop compris d’où elle sortait, mais au-delà de ça, sa scène d’introduction est plutôt cool : c’est un joli plan séquence qui nous montre ce nouveau QG avec tout le monde. Parmi eux, on retrouve Lydia qui caresse un chat – j’ai attendu un mois dans ce Bingo Séries pour en avoir deux en quelques jours, donc ? – et papote avec Judith. Entre petites, ça communique.

Lydia se retrouve ensuite en duo avec Negan, à qui elle avoue qu’elle l’évite. OK, Alpha ne manque pas à Lydia, mais on dirait bien qu’elle n’est pas prête à sympathiser avec son meurtrier. De toute évidence, elle préfère caresser les animaux – après le chat errant, c’est le chien de Daryl. Tout ça mène à une scène trop prévisible pour quiconque regarde des séries : Lydia nous fait le coup classique de laisser sortir sa haine et sa colère en frappant sur Negan pour mieux finir en larmes dans ses bras. C’est tellement classique que ça m’a fait lever les yeux au ciel, alors que la scène était bien jouée.

En parallèle, Carol se propose pour un petit détour afin de venir en aide à Luke. C’est sa manière de recommencer à se rendre utile, j’imagine. Elle se déplace avec la sœur de Connie qui nous raconte qu’elle est persuadée que sa sœur est toujours en vie. C’est le moment émotions de l’épisode, où elle réconforte Carol qui ne le mérite pas du tout, mais y a droit à quand même. Pire, elle lui balance qu’être une louve solitaire comme elle est un super-pouvoir. Non mais au secours, c’est n’importe quoi, j’en ai tellement marre des rédemptions permanentes de Carol.

De son côté, Daryl essaie de contacter Michonne pour la prévenir de l’évolution du plan… En vain. Il est rejoint par Judith, ce qui n’a aucun sens dans la chronologie de l’épisode où on venait juste de la voir avec Lydia. Enfin bon… Elle parle désormais avec Daryl, voulant rester avec son oncle quoiqu’il arrive.

Il arrive une Chuchoteuse en train de rameuter quelques zombies pour amplifier la meute… ou pas. La théorie de Daryl s’effondre quand il s’avère que la femme était simplement en train de fuir Beta, qu’elle trouve cinglé. Tu m’étonnes. Daryl en profite pour l’interroger sur les faits et gestes de ses ennemis, avant de tuer la femme, sous les yeux de Judith.

L’enfant n’est pas trop ravie de ce meurtre, pas plus qu’elle n’est heureuse d’abandonner la femme morte. Cette fois, ça y est, Judith se comporte enfin en enfant. Elle a tué de zombies, elle a tué des gens, mais c’est ça, cette femme abattue comme un chien (et encore, même les chiens ont un peu de compassion de la part des meurtriers, parfois) qui est la goutte d’eau pour elle. C’est pourtant bien écrit de la part des scénaristes : en fait, Judith s’inquiète du fait que Daryl pourrait parfaitement être abattu de la sorte et ne jamais être retrouvé… comme son père, quoi.

Ce n’est pas exactement la scène que j’attendais, parce qu’aussi sincère que soit Judith, elle ment tout de même à Daryl, par omission. Il n’est ainsi pas question de Rick, mais ça rend l’actrice bien plus touchante. Quant aux larmes qu’elle verse, à son âge, c’est impressionnant d’être déjà une bonne actrice comme ça. La scène est finalement interrompue par un appel de Gabriel, que Daryl entend mal, mais qui indique que la Tour est cernée – c’est-à-dire les Urgences où tous nos héros sont réunis.

Pour en revenir à Princesse, elle réussit à tenir sa promesse et mène notre trio à un garage… à vélo. Touchée de voir que Princesse s’est démenée à sa manière pour les amener à bon port, Yumiko lui propose de se joindre à eux, pour mieux le regretter immédiatement quand elle se met à poser un milliard de questions. Et pourtant, il faudra qu’elle assume sa décision.

Bref, l’épisode se termine donc sur quelques cliffhangers dont il faudra se rappeler pour la fin de saison, quand elle pourra être diffusée post-confinement : Princesse, Yumiko, Ezekiel et Eugène sont à vélo pour aller rencontrer la mystérieuse Stéphanie, Beta mène la meute vers un hôpital où se trouve quasiment tous nos héros, Aaron et l’ex d’Enid sont prisonniers des Chuchoteurs et Daryl rentre au bercail en toute hâte avec Judith. Ah, et Carol est probablement encore avec la sœur de Connie, dont le sort reste incertain pour le moment après l’effondrement de la mine. Bim, la suite dans quelques mois !

1015-2.jpg

> Saison 10

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.