Charmed (2018) – S02E16

Épisode 16 – The Enemy of My Frenemy – 18/20
Les différentes intrigues en fil rouge trouvent assez naturellement une place dans cet épisode qui entremêle tout ça d’une bonne manière et qui permet d’explorer des duos ou trios de personnages plutôt inattendus. C’est le but de toute cette saison que de les tester les uns après les autres, je pense, mais il faut reconnaître que ça permet d’éviter des redondances et que ça fonctionne plutôt bien.

> Saison 2


Spoilers

216

Never a dull moment.

Oula le résumé de l’épisode est bien long et nous annonce qu’on repart, contrairement au précédent, sur le fil rouge de cette saison. L’épisode commence par Macy continuant ses expérimentations avec Harry, l’alchimie entre eux étant toujours là. Ils découvrent l’existence de notre démon de la semaine dernière dans une base de données qui leur fait comprendre que la Faction qu’ils combattent depuis quelques épisodes est répartie dans tous les États-Unis.

C’est vrai que cette que saison voyage pas mal dans les États-Unis. Le mot « Faction » est clairement le mot de l’épisode, puisque c’est aussi ce à quoi pense Jordan après un entraînement sportif de Mel et Maggie. Eh, j’aime bien qu’elles fassent du sport comme ça et s’entraînent à botter les fesses des méchants, ça marche bien.

Il faut aussi explorer la vie sentimentale des sœurs. Si Ruby n’est plus au programme et que Mel est oubliée, Macy laisse de côté ses expérimentations avec Harry pour aller voir Julian qui lui propose d’être en relation exclusive, lui offrant au passage un très joli collier. Comment ça, ce n’était pas encore fait le coup de l’exclusivité depuis le temps ? Allez, ça marche bien, surtout que ça laisse Macy pleine de doute sur ses relations avec Harry et Julian.

Pas le temps de se reposer en tout cas, elle a à peine le temps d’en parler à ses sœurs qu’au QG, l’alarme retentit pour mener les trois filles dans une ruelle où un essaim d’insectes s’attaque à une sorcière qui ne sert absolument à rien. Le côté « innocent » est complètement tombé à l’eau cette année, même lorsqu’il s’agit de sorcières. C’est dommage, car par moment, ça pourrait varier un peu les intrigues.

En tout cas, les sœurs tuent donc tout l’essaim de démons sans le moindre problème grâce au pouvoir des trois. Ce n’était pas quelque chose à faire. Le démon s’appelle Alfie et ça pose problème aussi à Abigael qu’il soit mort : apparemment, ça risque de déstabiliser tout le monde de l’ombre, ça. En effet, il était le dernier d’une lignée de démons et ça créé des instabilités qui vont agir comme un jeu de domino pendant le reste de l’épisode.

En attendant, cela mène à une bonne scène où Abigael et les sœurs décident de coopérer à coup d’échanges d’insultes. Finalement, Abigael les mène à une influence instagrammeuse, Lee Duhon, qui est aussi un démon qui pourrait facilement prendre la place d’Alfie et limiter les dégâts. J’ai ri de la vision des réseaux sociaux par la série et de la déception de Maggie.

Cette fois, c’en est trop pour Godric par contre. Il a envie de voir les sœurs Vera mortes, pas qu’Abigael passe son temps à faire n’importe quoi avec. Irrité, il prend donc la décision très attendue depuis plusieurs épisodes de libérer Parker. Franchement, ça couvait depuis la mi-saison.

Parker débarque en plein milieu des négociations avec Lee, accompagné de Godric et de plein d’autres figurants démons. Cela laisse vite les héroïnes en mauvaise posture : sans la moindre logique, Lee se barre et laisse toutes ses alliées potentielles aux mains des démons de Godric qui ont bien envie de se faire un barbecue des sœurs Vera.

Parker décide de sauver Maggie, évidemment, mais embarque aussi avec lui Macy. Godric n’est pas aidé, mais au moins, il a toujours Abigael et Mel à disposition. Plutôt que de les tuer, il préfère… parler. Il les enferme dans la même cage que Parker qui a déjà prouvé être vraiment une prison efficace. Abigael met donc moins de deux minutes à s’en libérer, puis à abandonner Mel, pour le faux suspense. Elle libère évidemment Mel, mais elles sont finalement coincées par Godric avant d’aller au bout de leur fuite. En fait, celui-ci a besoin d’elle pour faire une démonstration de pouvoir. Ah mais putain, tue-les tant que tu le peux, débile !

Pendant ce temps, Parker amène Maggie et Macy au beau milieu… du QG ?? Est-ce vraiment une bonne idée d’emmener un démon aussi puissant à cet endroit ? Je ne comprends pas trop comment on en est arrivé là, mais en tout cas, ça leur permet de savoir qu’à New Mexico, une réunion de démons se prépare grâce aux écrans et alertes du QG.

Ils s’y rendent immédiatement et l’on découvre sans surprise qu’il s’agit de la réunion organisée par Godric. Pourquoi New Mexico ? Mystère. Alors que les sœurs, invisibles, libèrent Mel et Abigael, Parker en profite pour annoncer au monde des démons qu’il est encore en vie et qu’il les trahit tous. C’est un joli moyen de se mettre une cible sur le front, je trouve. Au passage, Macy se découvre un nouveau pouvoir qui permet grosso modo de figer tout le monde – à quoi bon ? Mel peut toujours le faire malgré son nouveau pouvoir, non ? – et tous nos héros, gentils comme méchants, repartent vers le QG, en laissant un Godric frustrés derrière eux. Tu m’étonnes.

Parker et Abigael se retrouvent donc à s’engueuler, mais ça ne dure pas. Selon lui, Abigael a besoin de partir avant que Godric ne la retrouve, mais Parker… lui demande avant tout de d’être privé de ses pouvoirs. Il veut redevenir simple mortel de manière à pouvoir se remettre en couple avec Maggie. Ce n’est pas exactement ce que la sorcière souhaitait et elle décide donc de lui faire entendre qu’il s’est passé déjà trop de choses entre eux pour qu’elle se remette en couple avec lui. Si c’est pas triste ça.

C’est une jolie conclusion naturelle pour ce couple, même si je doute que ça puisse en rester là. Ce serait trop simple. En attendant, j’ai aimé leur scène de confrontation qui est étonnamment mature pour la série. Il faut dire aussi qu’il reste Jordan de côté pour Maggie, les scénaristes ne se sont pas simplifiés la tâche !

Dans tout ça, Abigael annonce à Mel qu’elle veut être bi… magique et Macy parle finalement de ses doutes à ses sœurs concernant Julian et Harry, dont elles n’ont toujours pas de nouvelles. Oups.

C’est parce qu’en fait, de son côté, Harry continue d’espionner la Faction et décide d’aller parler à Jordan parce qu’il a besoin de lui pour ça. C’est intéressant comme duo un Harry/Jordan, je ne m’y attendais pas, mais ça marche bien. Jordan ne sait rien d’Harry, qui est si petit par rapport à lui, alors il a envie d’en savoir plus. Il apprend au moins que c’est un être de lumière et, même si ça ne veut rien dire, il ne pose pas plus de question que ça et accepte la mission, même si ça signifie qu’il risque de mourir.

D’ailleurs, il a besoin de se faire passer pour mort, ce qui ne le dérange pas, alors que par contre, risquer de se faire dessus à cause de la téléportation, ça le dérange. Avant d’avaler la potion qui doit le faire passer pour mort, Jordan quand même quelques conseils sentimentaux à Harry. Une fois introduit dans l’entrepôt, ils sont séparés selon le plan d’Harry qui en profite pour espionner de l’intérieur et se faire reconnaître comme Jimmy par une femme ravie de le revoir.

En parallèle, ce pauvre Jordan est donc mort, et il se retrouve entre la vie et la mort. Cela lui permet de parler à la sorcière qui a lancé la malédiction sur sa famille et de découvrir qu’Abigael lui a bien dit la vérité sur la manière de lever la malédiction. En d’autres termes, il a sa propre quête à mener, mais la sorcière lui demande aussi d’avertir les sœurs Vera en lui laissant un étrange message cryptique.

Ainsi, il y aurait un Trio de lumières et ténèbres à trouver avant qu’il ne soit trop tard. Bien, ça ne veut rien dire, bon courage Jordan. J’aime vraiment beaucoup ce personnage en tout cas, il apporte une bonne dose d’originalité à la série, surtout qu’il est sacrément embarqué dans toutes ces histoires. Il découvre donc qu’Harry est désormais en train de se faire passer pour un autre et se retrouve à jouer les hommes de ménage.

Ce pauvre Harry se retrouve en couverture à devoir embrasser une femme qu’il ne connaît pas mais qui est folle de Jimmy. C’est un excellent cliffhanger qui laisse Jordan seul à essayer de retenir la plaque d’immatriculation de leur voiture. Eh, j’aime beaucoup cette fin à suspense, ça change des épisodes précédents ! Reste à voir où ça mènera !

> Saison 2

4 commentaires sur « Charmed (2018) – S02E16 »

  1. Ah oui tiens bi-magical c’est à ce moment là que je t’ai dit qu’il faudrait qu’on discute xD
    Bon ce serait bizarre qu’elle sorte avec Mel (par rapport à Harry) mais franchement à ce moment précis j’ai presque shipé xD

    J'aime

    1. Ah, ça ne m’étonne pas, je voulais passer tout à l’heure te demander sur whatsapp si c’était ça ahaha C’était tellement shippable ! Et rien de bizarre, Abigael est très clairement bi donc bon, ses désirs pour Harry n’annulent pas ceux pour Mel, et on sait bien qu’elle n’est pas du genre très fidèle.

      J'aime

      1. Non mais bizarre dans le sens où Harry a sûrement toujours une attirance pour elle (même s’il se passe ce que tu sais dans les épisodes suivants xD)

        J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.