Riverdale – S02E03

Épisode 3 – The Watcher in the Woods – 14/20
C’est reparti pour de belles tranches de fou rire avec le développement de l’intrigue fil rouge qui part totalement en vrille en moins de trois quarts d’heure. Ce fut du rapide… mais je ne peux pas me dire très surpris, tout le monde m’avait mis en garde. Malgré tout, le divertissement reste réel et bien présent, donc ça fonctionne bien, on va dire. Plus pour longtemps, je sais.

> Saison 2


Spoilers

203

I was just night jogging, as one does.

Non, il n’y a pas de 42 minutes ce soir, mais j’ai quand même pris le temps d’avancer un tout petit peu dans mon visionnage de cette série, parce qu’autrement, je ne m’en sortirais jamais ! Un épisode, c’est déjà pas mal vu tout ce qu’il se passe et vu comment ça part en vrille du côté de la qualité. Ainsi, l’épisode reprend par le cliffhanger précédent, d’un autre point de vue.

Il est ainsi révélé que Kevin erre dans les bois la nuit, à la recherche de beaux mecs à embrasser, parce que c’est le coin des amoureux et qu’il a bon espoir de trouver un mec comme ça. Bien sûr, c’est hyper logique, surtout quand on l’entend dire dans tout le reste de l’épisode que c’est dur de trouver un copain à Riverdale… Si la ville est assez large pour avoir des types dans la forêt, elle doit en avoir sur des applications de rencontres, non ? C’était déjà à la mode, mince.

Bref, qu’importe, l’idée est de lancer cette intrigue sur la difficulté d’être homosexuel dans une grande ville tout en étant un bon moyen de lancer l’épisode puisque Kevin entend la fusillade… Finalement, il y a plus de peur que de mal, et c’est bien dommage. Oh, deux lycéens sont blessés par balle, mais Kevin s’en sort indemne hein. Il s’agit donc de deux joueurs de l’équipe d’Archie, évidemment, il recommence à flipper. En plus, il entend le récit de Kevin qui n’est pas excellent. Bon, c’en est fini de mes espoirs de slasher : les deux victimes vont bien et terminent l’épisode sur pieds… Dommage !

Betty comprenant que Kevin prend des risques à traîner dans les bois la nuit fait l’erreur de parler de la vie intime de Kevin en plein milieu d’un couloir de lycée… Evidemment Cheryl écoute tout, ça va de soi. Elle ne peut pas s’empêcher et se mêle donc de cette intrigue pour expliquer à Betty que Kevin a juste besoin de se rassurer sur son potentiel de séduction. Ben voyons. Kevin promet à Betty d’arrêter d’aller dans les bois…

Mais bon, ce n’est pas ce qu’il fait, évidemment. Il continue d’aller chercher l’amour par là-bas, ce qui n’a aucun sens avec un tueur en train de rôder dans les bois. Cheryl voyant depuis Pop’s que Kevin retourne malgré tout dans les bois, elle appelle Betty pour la prévenir. Miss Parfaite débarque au beau milieu des bois pour lui faire la morale. Putain, Cheryl n’a rien à faire de sa vie cette saison, mais même si elle s’ennuie, ça n’a aucun sens de la voir aider Betty à jouer les mères-la-morale parce que c’est à l’opposé de tout ce qu’on connaît de Cheryl.

Quant à Betty, elle se fait recadrer par Kevin : même s’il connaît les risques, il décide de les prendre parce que trouver un amoureux dans Riverdale, c’est plus dur pour lui que pour Betty qui peut se permettre toutes les erreurs. Voilà qui est fait. Malgré tous les dangers, Kevin y retourne et se fait peur tout seul, ayant peur de se faire planter. La série nous fait même croire qu’il se fait poignarder, alors que non, puis nous montre le shérif lui faire vite fait la morale. Comme toujours dans cette série, ça ne sert à rien la morale des parents, mais bon.

Kevin avait déjà pris sa décision, tout va bien pour lui en fin d’épisode, et il prend même l’excellente décision d’arrêter de parler à Betty. Eh ça durera trois épisodes grand maximum, mais c’est toujours ça de pris, j’imagine.

En parallèle, avec la fusillade, Archie continue donc de flipper et il a même envie d’un flingue chez lui. Fred est évidemment contre, ça va de soi, mais ça frustre énormément Archie. Veronica n’en a rien à faire parce qu’elle veut juste faire en sorte que tout le monde vienne chez elle pour rencontrer son père, s’arrangeant au passage pour saper une énième fois l’autorité inexistante d’Hermione. Bien sûr. La série nous rappelle au passage que Jug n’est plus dans le même lycée que nos héros, même s’il reste tout le temps avec eux. On a donc le droit à la visite du nouveau lycée avec une certaine Toni Topaz. Tout ce qu’il faut pour rendre Betty jalouse plus tard.

L’introduction de ce nouveau lieu avait déjà était fait en saison 1, mais il est temps de faire comme si c’étai tla rentrée pour Jug. Au moins, ça nous permet de comprendre que le lycée a son groupe de Serpents lui aussi. Ceux-ci s’opposent aux Monstres, et il n’y a pas trop d’autres choix pour les lycéens que de rejoindre un gang. Ben voyons.

Jug se fait remarquer en étant un loup solitaire, mais aussi en participant en cours de littérature, ce qui est mal perçu par les autres. Je le perçois mal aussi parce que je déteste l’acteur choisi pour l’incarner. Jug se débrouille donc pour se mettre à dos les Serpents, et probablement les Monstres juste après. En attendant, il réussit à rouvrir le journal du lycée, pour… écrire sur la guerre des gangs.

Et en plus, c’est pire que tout, Betty lui rend visite et est immédiatement jalouse de Toni. Enfin, disons qu’on sent bien que la tension s’installe. La tension éclate ailleurs, quand Jug fait des heures sup au lycée et se fait tabasser.

On voit des ombres le frapper au ventre… Il est donc blessé au visage quand Betty le soigne, devant Toni. Celle-ci le persuade que les Monstres sont responsables de cette agression, mais j’ai comme quelques doutes. En tout cas, c’est efficace sur Jug qui accepte donc de rejoindre les Serpents à la cafétéria.

Finalement, tout notre groupe de héros habituel finit par rencontrer Hiram. Ce dernier soutient évidemment les envies d’Archie d’avoir un flingue et de se défendre lui-même parce que la police est naze. Une vraie sirène cet Hiram, et son chant fait effet sur Archie. Il se fait inviter à dîner plus tard dans la semaine, mais en attendant, il va chercher un flingue parmi ses vieux comics book du Cercle Rouge. Pardon ?? Il y a donc un flingue dans le garage avec des lectures pour enfants ??

C’est n’importe quoi, mais ça mène Archie dans la pire des intrigues possibles. Il embauche d’autres sportifs du lycée pour former son propre Cercle Rouge : il veut donc que des lycéens circulent dans la ville pour veiller à ce que tout se passe bien. Au pire, ils tombent sur le tueur et appelle le shérif. Bien sûr.

Merci mon dieu ce dernier est contre… mais le père de Kevin ne fait pas le poids face au principal qui trouve que c’est bien de voir Archie faire preuve d’initiatives. C’est si ridicule ! Les scénaristes approuvent et applaudissent, nous montrant ensuite que le Cercle Rouge est en plus efficace pour sauver une damoiselle en détresse quand un pick-up semble vouloir s’en prendre à elle… elle se planque sur le bas-côté et finit toute tranquille. Bien sûr.

Alice a une nouvelle coupe dégueulasse, mais elle a aussi un nouvel admirateur secret : l’homme à la cagoule noire, qui lui envoie des preuves qu’il a tué Géraldine, tiré sur Fred, mais aussi sur les lycéens. Bien sûr, Alice est face à un dilemme pour ça. Elle en parle immédiatement à sa fille parce que c’est ce que font les mères respectables (ah non). Polly l’apprend donc et décide de se barrer de Riverdale. OF COURSE.

Par ailleurs, Alice écrit son article, mais elle prévient aussi le shérif de ce qu’il se passe : le tueur menace de frapper à nouveau et se fait connaître, fier de ses exploits. Finalement, c’est peut-être Polly qui prend la décision la plus logique de la série en quittant la ville, et ça en dit long sur la qualité d’écriture quand même. En plus, c’était tout de même son premier épisode de la saison, alors c’est génial comme retour de se faire dégager comme ça, avec juste un au revoir à Betty.

Dans tout ça, Veronica est heureuse d’organiser le dîner entre son père et Archie, mais ça inquiète Hermione de la voir si heureuse de retrouver son père, parce qu’elle ne se méfie pas assez de lui selon elle. L’hypocrisie est réelle. Après Hermione est menacée elle-même par Hiram, donc allez comprendre.

Au dîner de famille, Archie se fait embarquer par Hiram pour… boire du rhum. Allez comprendre la logique. Le père lui montre un portrait de sa fille parfaitement flippant, et Veronica ne peut s’empêcher d’aller les espionner pour mieux entendre son père menacer Archie s’il devait retourner en cachette dans sa chambre. Pire encore, Hiram conseille à Archie de rendre les coups au type à la cagoule.

Le lendemain, Veronica s’arrange pour que son père reconnaisse qu’elle est une vraie Lodge et ne devrait pas être mise de côté de ses décisions toutes plus crapuleuses les unes que les autres alors qu’Hiram est tout heureux de découvrir une vidéo d’Archie sur les réseaux sociaux, en présence de tout un tas de lycéens torses nus et cagoulés en rouge. Il promet de rendre les coups au tueur que le Cercle Rouge entend bien démasquer. Au secours. Puis en plus, merci la vidéo avec tous les lycéens qui s’exhibe, saur Archie. Mon pari est perdu d’avance… Quand je pense qu’on m’avait dit qu’Archie était toujours torse nu !

Compteur d’Archie à poil : +0

> Saison 2

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.