Riverdale (S02)

Synopsis : Qui a bien pu tuer Fred ? Personne, parce qu’il n’est pas mort, je le sais déjà. Cela n’empêche que la fin de saison 1 nous abandonnait sur un cliffhanger qui nous laisse bien songeur.

113-3

Pour commencer, j’ai juré d’avancer plus vite dans la série maintenant que j’étais en vacances, mais pour l’instant, ce n’est toujours pas le cas. Ce n’est pas grave, on va faire comme si, et puis c’est tout. Je continue mon visionnage à la fois pour mon échec au Challenge Séries et pour le podcast  42 minutes, où l’on me demande toujours d’avancer pour faire le point à chaque épisode sur le nombre de fois que j’ai vu les abdos d’Archie – et autres réflexions gentilles sur la qualité de la série qui est vraiment brillante.

Inévitablement, j’ai un peu peur, parce que tout le monde m’a averti que la première saison était la meilleure de la série, or, elle n’était déjà pas bien excellente. Je suis curieux de voir tout de même ce qu’ils vont faire des cliffhangers, des relations amoureuses et j’espère inévitablement de nouveaux personnages pour faire un bon milkshake de tous ces éléments. Après tout, nos héros adorent les milkshakes, moi aussi j’y ai droit, non ?

Allez, je me lance dans l’épisode, j’ai hâte de voir des adolescents jouer les parents, ça fait longtemps, ils me manquent. Presque… Pour mon avis sur les deux premiers épisodes, je vous donne rendez-vous à 21h sur la chaîne de Geeleek, où à la fin du podcast sur le blog, pour des critiques plus complètes…

S02E01 – A Kiss Before Dying – 17/20
Allez, je suis de bonne humeur et j’étais content de retrouver les personnages pour une nouvelle saison. Si l’épisode propose une reprise toute classique, je trouve que les intrigues parviennent à être intéressante, à une exception fantasmée près, parce qu’on sent bien qu’on nous plante des graines pour cette saison 2. Quant au nouveau fil rouge, il promet quelques surprises en revenant quelque peu en arrière au niveau des sujets traités. Ce n’est pas toujours gage de qualité, mais allez, ça fonctionne bien !
S02E02 – Nighthawks – 15/20
Ben, je croyais que la meilleure saison était la première ? Je suis plutôt pris dans l’intrigue cette fois et ça m’a embêté de devoir m’arrêter pour enregistrer le 42 minutes, figurez-vous. Le fil rouge m’intrigue, même si les évolutions des personnages ne sont pas exceptionnelles. Enfin, pour ces dernières, le problème est surtout que ça ne mène nulle part pour l’instant. C’est quand même plus qualitatif que la saison 1 pour l’instant… Je suis surpris, et en bien. Gageons que ça ne durera pas !
S02E03 – The Watcher in the Woods – 14/20
C’est reparti pour de belles tranches de fou rire avec le développement de l’intrigue fil rouge qui part totalement en vrille en moins de trois quarts d’heure. Ce fut du rapide… mais je ne peux pas me dire très surpris, tout le monde m’avait mis en garde. Malgré tout, le divertissement reste réel et bien présent, donc ça fonctionne bien, on va dire. Plus pour longtemps, je sais.
S02E04 – The Town that Dreaded Sundown – 13/20
Les acteurs eux-mêmes ne croient plus à leurs répliques écrites par un enfant de cinq ans et la réalisation est tellement mauvaise qu’on ne peut même pas l’accuser de vouloir être parodique. Pour une saison qui commençait bien, on tombe vite dans le grand n’importe quoi. Heureusement, ça reste pour le moment agréable à regarder en passe-temps pour l’été. Pas beaucoup plus.
S02E05 – When a Stranger Calls – 14/20
Les ficelles sont trop grosses pour qu’on ne les devine pas de manière bien trop évidentes, mais en même temps, ça se regarde tout seul et j’ai pris un malin plaisir à voir certains personnages souffrir. OK, je passe officiellement pour un psychopathe avec ce résumé, mais je pense sincèrement que c’est le but de la série, non ? On ne peut plus la prendre au sérieux, alors le but, c’est une petite catharsis où se moque bien de ce qui arrive à chacun des personnages ? Si c’est ça, c’est réussi. Si ça ne l’est pas… Eh bien, que voulez-vous, c’est tout l’effet que ça me fait.
S02E06 – Death Proof – 11/20
Avec autant d’épisodes dans la saison, on pourrait croire qu’ils auraient le temps de gérer toutes les ramifications des changements de décision des personnages toutes les deux minutes, mais même pas. Si les répliques sont moins prévisibles que dans les épisodes précédents, celui-ci continue honnêtement sur la même lancée. Le scénario est médiocre, au mieux, et les événements pas du tout crédibles. Non, de cet épisode, il ne reste pas grand-chose à tirer, même si je continue de bien me marrer.
S02E07 – Tales from the Darkside – 15/20
J’ai beaucoup aimé la structure de l’épisode qui évite de trop se perdre en chemin devant cet épisode et qui permet surtout de savourer l’épisode en devinant dès le départ vers où il se dirige. Malgré tout, ça permet de développer un peu plus certains personnages et de proposer de bonnes surprises en cours de route, à chacun des segments qu’il propose. Ca épice un peu cette saison !
S02E08 – House of the Devil – 14/20
La série était apparemment en mal d’audience à ce stade-là, ou la proximité de la mi-saison faisait qu’ils voulaient marquer les esprits. On avance assez bien dans cet épisode qui est fait de quelques surprises et m’a plutôt bien plu dans l’ensemble. Tout est en place pour la mi-saison à présent, alors comment résister ? Evidemment que j’enchaîne pour voir vers quoi on se dirige comme révélations toutes pétées et nazes (je n’attends rien, vraiment) !
S02E09 – Silent Night, Deadly Night – 13/20
À l’image de la série, la mi-saison est plutôt décevante dans ses révélations auxquelles je ne crois que moyennement et ses rebondissements qui sont loin d’être convaincants. Au moins, ça donne le sentiment d’avancer assez vite et de conclure une partie de l’intrigue. On verra la suite plus tard, mais cette avancée me prouve que la série se bingewatche plutôt bien. Suffit juste que je me décide, donc.
S02E10 – THE BLACKBOARD JUNGLE – 14/20
De scène ridicule en scène encore plus ridicule, cet épisode m’aura fait plus rire que bien des comédies que je regarde dans le but de rire… La deuxième partie de saison se lance dans de nouvelles intrigues plus ou moins bien senties, mais ça devrait occuper agréablement la douzaine d’épisodes. De toute manière, je suis là pour me marrer désormais, pas pour la qualité de l’histoire.
S02E11 – THE WRESTLER – 13/20
Cet épisode était clairement moins prenant, principalement parce qu’il n’enchaînait pas assez les moments drôles malgré lui. A part le look d’Archie qui prend un sacré coup dans son sex-appeal avec cet épisode, il n’y a pas grand-chose pour rigoler… et du coup, ça m’ennuie. Ce n’est pas comme si le fil rouge pouvait vraiment m’aider à accrocher, en plus, puisque bon… zzzzzz.
S02E12 – The Wicked and the Divine – 16/20
C’est tellement n’importe quoi que c’en est jouissif, surtout quand j’accélère le rythme de l’épisode comme je l’ai fait et que la série enchaîne les cliffhangers de fifou. Au moins, ça me donne envie de continuer pour découvrir jusqu’où ils oseront aller, et je me marre bien. C’est l’essentiel, et un peu tout ce que je demande dans cette série !
S02E13 – The Tell-Tale Heart – 14/20
La révélation finale me fait me rendre compte que ma vigilance est bien trop endormie : j’aurais dû me douter de tout ce qu’il se passe du côté d’une intrigue de la série, mais non… Du côté de l’autre intrigue de l’épisode, c’est intéressant à suivre malgré l’absence totale de crédibilité, là aussi. La crédibilité, on n’est pas là pour ça. En même temps, je ne sais pas trop pourquoi je suis là, à part peut-être pour avoir quelque chose à dire dans le podcast de ce soir. Dure, la vie de podcasteur !
S02E14 – The Hills Have Eyes – 15/20
La série continue de partir toujours un peu plus en vrille, mais c’est quand elle assume de ne pas se prendre au sérieux qu’elle est le plus drôle. Dans ce chapitre de la série, il se passe encore un truc qui n’arrivera jamais à personne dans la vraie vie et dont personne ne se remettra jamais aussi vite que les personnages, mais ce n’est pas l’essentiel. L’essentiel, c’est que les couples avancent enfin et évoluent dans cet épisode. Il était temps, honnêtement, c’est l’ingrédient de base des séries ado, non ?
S02E15 – There Will Be Blood – 15/20
Je pensais que la série ne pouvait pas tomber plus bas, mais c’était franchement la sous-estimer. Genre, vraiment beaucoup la sous-estimer. Au moins, j’ai bien ri, c’est toujours ça de pris. Ils ne savent plus quoi inventer, c’est clair, mais c’est ce qui fait que l’épisode est une petite partie de plaisir. Vraiment, une partie de moi doit être totalement masochiste à ce stade-là, mais à chaque fois que j’y reviens, je me marre.
s02e16 – Primary Colors – 13/20
Si ça se regarde tout seul et se bingewatche extrêmement bien, ça n’empêche que c’est trop gros comment tout s’enchaîne sans la moindre crédibilité. Et dans cet épisode, en plus, on attend durant quarante minutes les cliffhangers qui étaient prévisibles dès la première minute, si ce n’est depuis un ou deux épisodes. Bref, un épisode bouche-trou.
S02E17 – The Noose Tightens – 13/20
J’ai mal aux abdos tellement je ris devant cette saison, et cet épisode est de loin le plus drôle de tous, jusque-là. En plus, il prépare l’épisode suivant dans le cliffhanger le plus pété de l’histoire et je suis totalement pour. Vive Antoinette, vive les idées débiles d’Archie et merci les scénaristes d’être si mauvais. Que ferais-je sans eux ?
S02E18 – A Night to Remember – 15/20
Allez ! Petit podcast sur les épisodes musicaux prévu, évidemment que j’ai organisé un bon gros bingewatch durant mon après-midi pour réussir à en arriver à cet épisode dont j’avais entendu parler de réputation. Le cliffhanger précédent m’a même motivé à regarder bien vite cet épisode, c’est dire ! Et mon avis ? Il est cool, ça va, mais le côté documentaire… Pfiou, c’était compliqué. L’épisode tente d’en faire trop d’un coup, à faire avancer aussi bien les personnages que certaines intrigues, et ça donne une impression de chaos… Comme le reste de la saison.

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.