Riverdale – S02E16

Épisode 16 – Primary Colors – 13/20
Si ça se regarde tout seul et se bingewatche extrêmement bien, ça n’empêche que c’est trop gros comment tout s’enchaîne sans la moindre crédibilité. Et dans cet épisode, en plus, on attend durant quarante minutes les cliffhangers qui étaient prévisibles dès la première minute, si ce n’est depuis un ou deux épisodes. Bref, un épisode bouche-trou.

> Saison 2


Spoilers

I’m afraid to be alone

Betty a découvert que Chic n’était pas son frère, mais Alice assure qu’il est son demi-frère. Of course. Bon, j’avais un coup d’avance sur cette affaire, alors ? Chic aussi apparemment. C’est un vrai psychopathe comme on les aime pour ce genre de série. Il en a même deux : il invite Kevin chez lui, révélant à Betty qu’il continue de lui parler et qu’il sait très bien que tout ça n’était qu’un de ses pièges.

C’était plutôt drôle, mais ça part en vrille, comme toujours, avec Betty qui décide ensuite de le menacer durant la nuit avec un briquet et un petit rappel de son historique de cadavres. Elle en a pas mal dans son stock. Cela n’effraie pas du tout Chic qui fouille dans ses affaires et trouve la perruque.

Il révèle à Alice que sa demi-sœur la porte pour coucher avec Jug. J’ai ri : j’espère qu’il a mis une caméra dans sa chambre, à ce stade. Betty est choquée de voir que son frère sait ça d’elle, mais le plus drôle est la réaction d’Alice totalement choquée. Euh ? Elle emmène sa fille faire des strip-teases dans des bars, mais elle n’aime pas la voir avoir une vie sexuelle ?? C’est genre… moins pire, non ?

Bon, on a ensuite droit à la scène classique mais importante sur le sexe protégé et la possibilité que Chic soit le frère de Jug, avant qu’on termine sur Chic qui menace Betty d’aller voir la police pour le cadavre d’il y a quelques épisodes. Après tout, ce n’est pas lui qui s’est débarrassé du corps et des preuves.

Pendant ce temps, Hermione continue de vouloir être maire de la ville et donne des interviews au père de Betty, devant Veronica et… Kevin ? Qu’est-ce qu’il fout là ? Qu’est-ce que ces adolescents fans de politique plus que boring ? Bon, il est là pour rencontrer un des soutiens de campagne d’Hermione dont il est fan.

Hermione en profite pour informer sa fille que la famille Lodge risque d’être vue comme une ennemie de la ville, et elle ne pense pas si bien dire. Cela commence par Fred qui décide de lâcher tous ses liens avec les Lodge, même si c’est genre euh… son travail ? Sa source de revenus ? Et ça continue avec Ethel qui ensuite balance un milkshake à la gueule de Veronica ou Veronica qui finit par donner une sacrée droite à un autre élève la narguant.

Cela ne plaît pas du tout à ses parents, puisque ça fait tâche ce coup porté à Reggie dans la campagne politique. Inspirée par sa mère et malgré leur envie de voir Veronica rester discrète, Veronica décide donc de se lancer dans les élections elle aussi, mais juste au lycée. Elle prend inévitablement Betty comme guide de campagne… même si c’est contre l’avis de Jug qui fronce tellement les sourcils cette saison que j’ai de la peine pour ses futures rides.

Jug est un peu relou, mais on sait qu’il a raison. Quand il s’engueule avec Archie ou quand il essaie de convaincre les Serpents du lycée – oh bordel, j’avais oublié cette partie de l’intrigue et c’était bien comme ça – de ne pas voter Veronica, c’est la cata. Sans surprise, il envisage d’être contre Veronica et sa propre copine dans ces élections. Ou… juste s’enchaîner à un bâtiment sur le point d’être détruit.

Veronica a pas mal d’ennemis en même temps. Elle a beau essayer de récupérer Ethel, elle est vraiment efficace quand elle récupère Josie, malgré tout ce qu’il s’est passé avec les Pussycat. C’est gros. Trop gros.

Elle y croit pourtant… mais ce n’est pas le cas. Josie la manipule et révèle finalement tous ses mensonges sur des tracts distribués par Ethel. Très bien joué, ça. Veronica perd le soutien de Betty choquée de découvrir tout ce que Veronica savait des projets de ses parents. J’ai bien ri une fois de plus. Eh, ça se regarde tout seul, je n’y suis pour rien moi !

De son côté, Archie voit sa mère débarquer en ville pour faire face à la rupture de contrat de Fred et des Lodge. Ben oui, ce n’est pas évident quand les Lodge ont 20% de sa compagnie, franchement. La mère recadre aussi Archie, enfin, en rappelant à son fils que Fred a tout de même une vision pour la ville qui est très bien. Bon. Quand est-ce qu’il se présente pour être maire, lui ? C’est plus rigolo de voir Archie galérer, franchement ! Il réussit à demander à Hiram d’affranchir son père et de le laisser libre de ses obligations envers les Lodge.

Comme il obtient ce qu’il veut, Archie est finalement celui qui va libérer Jug de ses chaînes. Pour rappel, il s’est enchaîné au lycée future-prison qui doit être détruit… mais c’est en vain, et il le sait. Il laisse donc Archie le libérer, mais en échange, il lui jette son regard de bad boy peu crédible et prend la décision de se présenter aux élections de lycée, avec Betty qui ne peut plus être pour Veronica. Ce n’est que le début des ennuis pour Archie : sa mère reste finalement en ville pour aider Fred à se présenter comme maire. Il était temps.

En parallèle, l’ambiance vire à l’horreur chez les Blossom, avec quelqu’un tentant de s’infiltrer dans la chambre de Cheryl. Pour parer à cette ambiance flippante, Cheryl organise une pyjama party avec Josie, Betty, Veronica et… Toni, qui vient de rejoindre les pompom girls. Pourquoi pas. La soirée pyjama est… Ridicule ? Toutes les filles se brossent les cheveux ? C’est quoi ça ? C’est un fantasme de scénaristes ? Et pourquoi tout le monde dort par terre, sauf Cheryl et Toni qui partagent le lit, hein ? Pfiou. Cette série, je vous jure !

Cheryl avoue aux filles qu’elle a peur de rester seule, mais elle n’est pas la première victime de la liste… Elle le savait pour l’avoir entendu dans l’épisode d’avant, mais apparemment, elle avait oublié : c’est la grand-mère qui est la première à être attaquée. Sans blague. Elle passe le reste de l’épisode à avoir peur pour elle, à raison, mais bon, elle aurait mieux fait de se protéger elle-même : elle finit dans un hôpital psychiatrique pour une thérapie de conversion, évidemment.

 

Compteur d’Archie à poil : Pas d’Archie à poil, encore !

> Saison 2

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.