Riverdale – S02E05

Épisode 5 – When a Stranger Calls – 14/20
Les ficelles sont trop grosses pour qu’on ne les devine pas de manière bien trop évidentes, mais en même temps, ça se regarde tout seul et j’ai pris un malin plaisir à voir certains personnages souffrir. OK, je passe officiellement pour un psychopathe avec ce résumé, mais je pense sincèrement que c’est le but de la série, non ? On ne peut plus la prendre au sérieux, alors le but, c’est une petite catharsis où se moque bien de ce qui arrive à chacun des personnages ? Si c’est ça, c’est réussi. Si ça ne l’est pas… Eh bien, que voulez-vous, c’est tout l’effet que ça me fait.

> Saison 2


Spoilers

205.jpg

You can’t be half a Serpent.

Parfait : cet épisode enchaîne en poursuivant sur le cliffhanger précédent. La Cagoule noire se met à… menacer Polly ! Il ne manquait plus que ça ! Bien sûr, il informe Polly qu’elle ne peut prévenir personne de leur nouveau contact direct, mais il ne dit absolument rien d’autre d’utile. Pourquoi l’appelle-t-il ? Zéro idée. Cependant, Betty est toute bouleversée de savoir que le tueur sache comment trouver Polly…

Elle en parle aussitôt à Archie, lui demandant toutefois de garder le secret. Au passage, notons que le Cercle rouge n’est déjà plus d’après Archie, mais je doute qu’il puisse si facilement gérer les conséquences de ses actions. Ce n’est pas si simple, toutefois la série semble vouloir nous dire que si. Exit les t-shirt et les vendetta, donc. OK, deux épisodes pour rien ? J’approuve !

Chez les Lodge, on est assez heureux que le Sud soit accusé par Alice d’être le problème de Riverdale, mais Alice gâche tout avec son article… Pas étonnant donc que Betty et Archie reçoivent un second appel de la cagoule noire pour publier une brochure de journal indiquant qu’Alice a été arrêtée par la police quand elle était plus jeune.

Le but est clairement de la décrédibiliser, ce que ne veut surtout pas faire Betty. Elle change vite d’avis cependant quand Alice l’accuse d’avoir écrite elle-même la lettre de la Cagoule noire : cette fois, en effet, la lettre ne vient pas de la même personne. Savoir que ce n’est pas la vraie Cagoule noire à qui elle parle n’arrête pas Betty : elle décide de publier la photo de sa mère et de ruiner sa réputation. WHO EVEN CARES ?

Ah, ben, Alice, évidemment. C’est un peu con de se payer la tête des gens du sud de la ville quand on est aussi mauvaise qu’eux. Quant à Betty, elle se persuade qu’elle parle vraiment à la Cagoule noire cette fois : elle demande à son interlocuteur anonyme si elle reconnaîtrait le visage sous la cagoule, et la réponse est positive. Elle tombe totalement dans le piège de ce mystérieux inconnu en tout cas : elle apprend ainsi qu’il veut la couper de ses amis, à commencer par Veronica. Tout indique que c’est bel et bien Hiram pour l’instant, donc. En attendant de le faire, Betty retrouve Jug pour une scène romantique parfaitement soporifique.

Du côté des Lodge, Veronica est apparemment heureuse de retrouver un certain Nick. Allez savoir de qui il s’agit ! Il vient de New-York et est parfaitement insupportable à dragouiller Veronica de manière non crédible, avant de se moquer d’Archie devant lui et de leur proposer de la drogue. En tout cas, il fait de l’effet au lycée en organisant une soirée. Enfin, il fait surtout de l’effet à Cheryl.

La soirée est ridicule, mais elle ramène Val qui est donc toujours là pour faire de la figuration et pour se droguer avec les autres. Ben oui, Veronica doit montrer à Nick les charmes de Riverdale, et apparemment, les charmes de Riverdale, c’est d’avoir des adolescents se comportant « comme tous les autres » en se droguant. Ah ben merci les scénaristes. Au moins, ça permet à Betty de facilement trouver de quoi s’engueuler avec Veronica, pour lui reprocher d’être une mauvaise personne qui se sert de ses amis de Riverdale pour impressionner un type de son passé.

Ce dernier profite de la soirée pour tenter de violer Veronica en échange de l’assurance que les affaires de son père marcheront. Elle ne l’entend pas comme ça et le baffe, ce qui est une bonne chose au moins, tout n’est pas raté dans cette salle des scénaristes.

La torture de Betty est aussi une bonne idée marrante à voir, avec Betty qui se retrouve à pleurer encore et encore. Après Veronica, elle doit en effet couper les ponts avec Jug pour s’assurer que la Cagoule noire ne tue personne d’autre. C’est assez drôle à voir, parce qu’elle compte évidemment sur Archie pour qu’il coupe les ponts lui-même avec Jug.

Au lycée, Jug découvre ce qu’il s’est passé la nuit précédente entre le Cercle rouge et les Serpents. Ces derniers décident à présent de se venger avec une bombe. Génial ! Franchement, les Serpents avaient un semblant de classe en saison 1, mais maintenant qu’ils sont tous des lycéens et que les adultes ont disparu, c’est tout simplement ridicule.

Voilà donc Jug qui se retrouve obligé de devenir un Serpent s’il souhaite survivre à son lycée. On a ainsi droit à un bizutage dans les règles… ou du moins, c’est ce qu’on espère croire au départ. En vrai, ça se transforme en « tiens, on te réveille pour que tu gardes le chien du gang ». Bien sûr, oui, oui, oui. La deuxième épreuve ? Connaître les lois des Serpents et les hurler dans un bar face à un type qui lui crache les questions à la figure.

C’est pas très geste barrière tout ça. Dans le même genre, l’étape suivante est de récupérer un couteau gardé par un véritable serpent, mais sans glande à venin. Archie débarque en tout cas pile à temps dans l’initiation pour le faire rompre avec Betty : découvrant que Jug devient serpent, Archie a l’excuse parfaite pour lui dire que Betty veut rompre avec lui… Pff. Bon, au moins, ça c’est fait.

On peut reprendre ainsi du côté du Nord de la ville, où Betty pleure seule dans sa chambre et où les autres s’amusent bien. Les adultes nous font une soirée toute cool où Alice débarque en véritable tigresse pour reprendre le contrôle perdu. Veronica découvre que Nick n’a pas fait foirer les affaires de son père et en est plutôt heureuse. Il révèle alors avoir tenté la désintox plusieurs fois sans succès et promet être en train de se repentir.

Ce n’est pourtant pas le cas : il n’hésite pas à droguer Cheryl pour tenter de la violer. Cette fois, ce sont les Pussycat au complet qui se rendent compte de ce qu’il se passe et s’arrangent pour le tabasser avant qu’il ne soit trop tard. C’est une bonne chose, et aussi une belle scène qui se déroule en parallèle du passage à tabac de Jug par les Serpents. Oui, la dernière étape pour devenir un serpent consiste à se prendre un coup de chacun d’entre eux, y compris avec poing américain, et de se relever à chaque fois. Euh… OK. Que de beaux exemples pour la jeunesse.

La fin d’épisode se concentre à nouveau sur Betty, contactée une fois de plus par le tueur, apparemment. Elle continue de faire tout ce qu’il dit, se retrouvant seule dans une cabane où elle enfile une cagoule noire avant d’entendre que quelqu’un est probablement juste à côté. Effrayée, elle s’enfuie, pour rejoindre finalement le reste du casting suite à un appel d’Archie concernant Cheryl.

C’est l’occasion d’apprendre que Cheryl décide de porter plainte contre Nick, alors que Betty est clairement en train de se réconcilier avec Veronica. Elle pourra toujours sauver cette amitié, mais pas forcément son couple : Jug se retrouve à embrasser Toni puisqu’il pense être célibataire… Reste alors aux scénaristes à ménager un bon cliffhanger : Betty qui doit trouver le nom d’un coupable si elle veut sauver sa sœur des griffes du tueur peu ravi qu’elle communique sur ses appels avec Archie. Un coupable ? Facile : Nick St Clair. C’est donc à ça qu’il servait !

Compteur d’Archie à poil : Pas d’évolution dans cet épisode, pas de t-shirt retiré… Dommage dis donc, mon pari est tellement perdu d’avance, moi qui imaginais qu’on le voyait nu toutes les trois scènes tellement j’en avais entendu parler !

RDV à 21h pour le 14e épisode du podcast 42 minutes !

> Saison 2

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.