Riverdale – S02E06

Épisode 6 – Death Proof – 11/20
Avec autant d’épisodes dans la saison, on pourrait croire qu’ils auraient le temps de gérer toutes les ramifications des changements de décision des personnages toutes les deux minutes, mais même pas. Si les répliques sont moins prévisibles que dans les épisodes précédents, celui-ci continue honnêtement sur la même lancée. Le scénario est médiocre, au mieux, et les événements pas du tout crédibles. Non, de cet épisode, il ne reste pas grand-chose à tirer, même si je continue de bien me marrer.

> Saison 2


Spoilers

206.jpg

Evolve or die, baby.

Tout le monde porte un masque à Riverdale d’après Jug ! C’est chouette, ça veut dire que personne n’aura le coronavirus chez eux ? Pardon, ça vire à l’obsession tout ça. En parlant d’obsession, Betty se précipite à l’hôtel de Nick le lendemain matin, à temps pour voir qu’il est en vie et arrêté par les flics. OK.

Hermione et Hiram s’arrangent avec la mère de Cheryl pour faire taire l’histoire de Cheryl et Nick, et Cheryl fait comme si elle n’en avait rien à faire. Veronica tente de la faire revenir sur sa décision de ne pas poursuivre Nick. Elle était bien contente d’avoir quelqu’un pour faire tomber Nick… sauf que Cheryl n’a pas trop envie de servir d’intermédiaire, pour le coup.

On en revient vite à la rivalité entre Betty et Veronica, cependant : tous les jeunes de la série, moins Jug, sont convoqués par la maire et le shérif qui ont appris l’existence de la fête avec la drogue. Les parents sont ravis d’apprendre les pêchés de leurs enfants, particulièrement quand Josie révèle qu’elle aussi a pris de la drogue. La drogue venant du sud de la ville, la Maire McCoy décide de s’en prendre au sud et en particulier au Serpent.

Avant ça, Toni nous révèle qu’elle est lesbienne (euh ok ?) et qu’être en couple avec Jug ne l’intéresse pas du tout. Meilleur rateau ever, ça ! Pas de bol, Betty les voit ensemble, avec Archie, et est persuadée qu’ils sont en couple.

De son côté, Jug est content que son journal de lycée plaise à son prof, mais il faut encore qu’il justifie sa décision d’avoir rejoint les Serpents. Il ne le fait pas spécialement, préférant donner la priorité à Jughead. Il fait bien : la Maire fait une descente dans le lycée, comme promis et fait arrêter tous les Serpents, y compris Toni que Jug n’a pas le temps de prévenir. C’est bête. Quant aux arrestations, c’est tellement cliché que c’est à mourir de rire.

Archie a pris soin de prévenir Jug, mais ça ne règle pas tous les problèmes qui existent entre eux, ni ceux de Jug qui affirme que les Serpents n’ont rien fait de mal, contrairement aux Monstres. Forcément. En rentrant chez lui, Archie est puni par son père bien sûr, mais ça ne vire pas pour autant à un affrontement père/fils, juste à une conversation sur le sort de Jug.

Ben oui, c’est un Serpent après tout, Fred a le droit de s’inquiéter. Chez les Serpents, Jug découvre que les adultes sont en fait plutôt amis avec les Monstres dans la lutte entre Nord et Sud. Il rencontre ainsi Malachai, le chef des Monstres, et comprend que son père a été remplacé à la tête des Serpents. Bien.

Jug n’a plus trop d’autres choix d’après Archie que d’aller parler à son père : les Serpents sont tous sur le point de devenir des Monstres. Oups. Le père est plein de bons tuyaux illégaux pour son fils et Archie, leur expliquant comment prendre le contrôle du lycée du sud. Il suffit de faire une course contre les Monstres. Facile.

De son côté, Betty est contactée une fois de plus par la Cagoule noire qui l’informe de l’existence d’un dealer appelé « Sugarman », qui était un surnom de Clifford, le père de Cheryl. Betty commence aussitôt son enquête : le tueur veut savoir qui se cache derrière ce pseudo et Cheryl ment évidemment à Betty, qui prétend vouloir écrire un article sur le sujet, parce qu’il est le fournisseur de la drogue qui a fait tant de remous en début d’épisode. Bien.

Comme elle se renseigne peu discrètement sur le sujet auprès du shérif, ce que Veronica entend. Sans la moindre raison, Betty se décide à révéler toute la vérité à Veronica au sujet de ce grand méchant de cagoule noire. C’est n’importe quoi. Concrètement, mettre au courant Veronica, c’est continuer de mettre en danger Polly, non ?

Bon, admettons. De toute manière, heureusement qu’elles sont amies désormais, parce que Betty a besoin de Veronica pour mener son enquête sur le dealeur. Elle l’utilise pour qu’elle convainque Reggie d’arrêter deux secondes de draguer Josie pendant leurs travaux d’intérêts généraux de lui donner un numéro de dealeur et remonter rapidement la piste du Sugarman.

C’est efficace, mais elles se font prendre bien vite à leur propre jeu Veronica et Betty. Elles sont amenées face au chef des Monstres, qui était justement en train de parler avec Jug et Archie. Le marché pour la course est passé bien vite malgré tout, et ça permet aussi à Jug et Betty d’avoir quelques scènes ensemble, histoire qu’on s’intéresse de nouveau à ce couple que je n’ai jamais pris le temps de shipper, après tout.

Cheryl continue son enquête perso sur le Sugarman, elle aussi, interrogeant sa mère qui n’est plus brûlée du tout d’ailleurs, maintenant que j’y pense. On soigne vite dans les séries, mais eh, elle a encore des brulures sur l’avant-bras quand Cheryl vient la réinterroger. Pourquoi ça ? Elle a eu la chance de croiser Nick chez Pop’s et de se faire menacer une fois de plus, tout en apprenant que sa mère acceptait de l’argent contre le silence de Cheryl.

Ca ne lui plaît pas du tout, pas plus que ça ne plaît à Veronica d’apprendre que ses parents font la même chose. Elle révèle ainsi que Nick a tenté de la violer aussi, ce qui suffit à faire en sorte que les Lodge arrêtent d’accepter l’argent des St Clair. Ben voyons.

La course illégale a finalement lieu entre le chef des Monstres et Archie/Jug, mais Archie freine au dernier moment… Eh, il a eu la bonne idée d’appeler les flics pour faire arrêter les Monstres. Voilà donc que les Serpents gagnent avec un coup de vraie vipère. Le seul problème ? Il y aura clairement une revanche des Monstres face à cette méthode déloyale, que Jug n’apprécie pas du tout. Tu m’étonnes.

Quand elle rentre chez elle, Cheryl découvre enfin la vérité sur le Sugarman : c’est un titre qui se passe entre dealeurs depuis un moment. Cheryl donne aussitôt le nom à Betty qui hésite sur la marche à suivre.

Elle décide finalement de menacer la Cagoule noire elle-même : elle a écrit un article sur le Sugarman et prévenu la police de son identité… Il s’agit du prof d’anglais de Jug. AHAHAH. Le prof est rapidement arrêté, avant d’être retrouvé par la Cagoule noire en prison. Oups. Autrement, les Blossom refusent l’argent des St Clair, qui ont un triste accident de voiture duquel Nick mettra plusieurs mois à se remettre, au plus grand plaisir de Veronica, et Betty finit par avouer la vérité à Jug, ce qui lui permet de se remettre en couple avec hors écran, sans qu’on nous reparle de Toni. Bon, ben, ok.

Compteur d’Archie à poil : +1, nous voilà donc à 13, parce que les scénaristes ont casé une scène au lit pour Veronica et Archie !

> Saison 2

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.