The Haunting of Bly Manor – S02E05

Épisode 5 – The Altar of the Dead – 18/20
Il faut bien reconnaître que je n’ai rien compris à cet épisode. Moi qui espérais avoir des réponses, je suis servi, du coup. Concrètement, les différentes théories s’entremêlent dans cet épisode. Je suis content d’avoir deviné certains éléments à l’avance, d’autres me laissent plus perplexes pour l’instant. Espérons avoir plus de réponses par la suite ? En attendant, quel casting !

> Saison 2


Spoilers

This is my house, Peter Quint, you’ll leave long before I do.

L’épisode reprend avant la fin du précédent, avec Hannah au coin du feu, toujours avec Owen… Celui-ci lui annonce qu’il est enfin libre et qu’elle pourrait l’être tout autant : ils pourraient partir vivre ensemble à Paris. C’est si magique que ça, Paris, aux yeux des autres ? Ils sont interrompus par Jamie qui propose à Owen de le ramener chez lui, comme on l’a vu dans l’épisode précédent… et c’est ce qui lance le flashback de l’épisode, qui va se concentrer sur le couple Hannah et Owen. Evidemment.

Dans le flashback, on voit le couple se rencontrer pour la toute première fois lors d’un entretien d’embauche pour Owen. C’est Hannah qui le gère, puisque ses patrons ne sont pas là, et ça nous permet de développer les deux personnages de manière un peu plus intéressante : Hannah est donc fière de la manière dont elle tient la maison, et Owen lui explique qu’il veut s’occuper de sa mère.

L’épisode devient ensuite véritablement intéressant pour plusieurs raisons : déjà, parce qu’on rencontre pour la première fois les parents de Flora et Miles, ensuite parce qu’on s’intéresse surtout au personnage d’Hannah aux absences mystérieuses enfin développées.

En effet, lorsqu’elle change de pièce, elle change de vêtements, et apparemment de jours. La première fois, c’est intrigant et ça paraît être un mauvais raccord ou une transition peu soignée, mais la deuxième fois, on comprend que le personnage d’Hannah est vraiment perturbée. Elle semble aller et venir dans le temps, et c’est particulièrement intrigant.

L’avantage, c’est que ça lui donne un rôle clé dans le manoir, et qu’elle peut être témoin d’un certains nombres d’événements intéressants pour nous. Ainsi, on la voit parler avec Owen, avec Peter lorsque les Wingrave arrivent pour des vacances… et elle se retrouve ensuite en pleine nuit, avec sa maîtresse lui proposant de venir vivre avec eux maintenant que Sam, son mari ?, semble l’avoir oubliée sur le bord de la route. Soit.

Hannah enchaîne avec une scène où Miles essaie de faire tomber Jamie d’une échelle, puis on se concentre sur tout autre chose, avec le personnage de Peter. Avant ça, toutefois, Hannah se retrouve au coin du feu avec Owen, après le décès de sa mère.

Ouh. La chronologie est perturbante, mais au moins, ça permet de découvrir des choses. Dans ce qui m’a le plus intéressé, il y a la relation entre Peter et Rebecca : celle-ci reprend où on l’avait laissée. Après s’être fait larguer par Peter jaloux de la voir ouvrir la bouche pour un autre, Rebecca n’a pas trop envie de le voir revenir… mais ça n’empêche qu’elle se laisse convaincre qu’il la laissera tranquille maintenant qu’il a tout oublié. Elle n’a pas oublié, purée, pourquoi lui pardonner ?

Hannah espionne tout ça, puis retourne à son aspirateur… où Peter lui conseille de prendre le temps de vivre. Pourtant, juste après ça, elle se retrouve à voir Peter voler le collier de Charlotte – la mère des enfants, donc. C’est intrigant, parce que la relation entre eux semble hyper tendue, et Hannah semble se souvenir de bien des choses qui ne s’étaient pourtant pas encore produites. La tension est intéressante, particulièrement quand elle lui dit qu’il quittera la maison bien avant lui.

Le truc, c’est toutefois qu’elle s’arrange pour récupérer le collier, avant d’apercevoir une nouvelle fois la fissure dans le mur, toujours la même fissure. C’est intrigant, et ça finit par donner l’impression que tout le monde dans la maison est possiblement mort. Franchement ! En effet, après tout ça, on retrouve Hannah pendant l’entretien avec Owen… qui se répète, et qui lui propose de recommencer une troisième fois, parce qu’il le faut.

C’est si étrange… Pourquoi Hannah rentre-t-elle dans son jeu ? Elle n’a pas l’air de comprendre pourtant, mais elle fonce tout de même ? La scène dérape petit à petit, finissant par un Owen hurlant le nom de Miles… comme Hannah est justement en train de le faire quand elle surprend Miles en train de fumer. C’est si étrange comme épisode, et tant pis si je me répète. Eux aussi se répètent après tout.

Je suis perdu, mais j’ai envie de savoir comment tout fera sens plus tard, alors je reste bien accroché, même quand on retourne dans le passé avec une scène entre Hannah et Charlotte, où Miles a disparu.

Le plus intéressant dans cette série reste à mes yeux le personnage de Rebecca cela dit (enfin, j’adore Hannah aussi). On la retrouve ensuite dans la chapelle à se confier à Hannah sur sa relation avec Peter. Pourtant, Rebecca n’a pas vraiment envie d’avoir l’avis d’Hannah, parce que cette dernière n’aime pas du tout Peter. Rebecca sort donc de la chapelle… pour mieux être suivie par Hannah qui tombe sur un mur de briques, aperçoit Miles et se retrouve à nouveau dans la cuisine.

Aaaaaaah. Mais comment supporte-t-elle sa vie coincée comme ça dans un piège qui n’a queue ni tête ? On y voit Rebecca refuser d’ouvrir la bouche pour Owen, cette fois, et finir dans les bras de Peter. Hannah en profite alors pour parler à Owen de… piège à souris ? Ce piège à souris devient un moment important de leur relation, et de leur conversation lors de l’entretien dans la cuisine.

Oui, ils n’ont pas encore eu cette conversation, mais Owen affirme à Hannah qu’il a souvent repensé à ces pièges de souris, celles-ci se retrouvant coincées pour toujours, exactement comme eux sont coincés dans cette ville. Ah. On avance avec cette idée, j’imagine, mais Owen fait finalement trop peur à Hannah, qui préfère quitter sa cuisine… et se retrouvent alors dans la chambre de Rebecca et Peter. Ceux-ci ne la voient pas, bien sûr.

Hannah peut ainsi écouter tout ce qu’il se passe et la confession de Peter manipulant Rebecca pour la forcer à préparer ses bagages et se barrer pour le lendemain soir. Il le fait avant de se barrer, tout en lui promettant qu’ils auront une très jolie vie en Amérique où ils se rendront. Une fois Peter parti, voilà donc Rebecca qui se met à parler à Hannah, qui n’est pourtant pas vraiment là. Oh. Elle se balade dans les souvenirs, et on ne distingue plus tellement ce qui est sa vie et ce qui ne l’est pas.

C’est étonnant, mais Rebecca lui explique qu’elle aime ce moment où Peter était vraiment comme elle l’aime depuis toujours… Et elle conseille à Hannah de ne pas franchir la porte, parce que c’est là que ça risque d’arriver. Ah ? Quoi donc ? Eh bien, ce n’est pas clair. On voit Peter dans le couloir parler à Flora et Miles, leur disant d’aller se recoucher. Cela se passe juste avant qu’il ne vole le collier, en pleine nuit.

En pleine nuit ? On sait que ce n’est pas bon signe, mais on ne s’attendait pas exactement à la scène suivante, où « la dame du lac » débarque dans le couloir et nous attrape Peter par le cou, l’étranglant sur le coup. Elle le traine dans l’aile interdite et il en ressort en pleine forme… mais on se doute bien que c’est trop simple. S’il parle aux gamins sans voir Hannah, et si les gamins répondent, on comprend bien qu’il est mort. Cela ne manque pas : la dame finit par repasser par-là, toujours en trainant le corps de Peter, qui est pourtant aussi à côté de Miles à demander à la femme de le lâcher.

Celle-ci ne le lâche pas, et il touche l’épaule de Miles pour s’en approcher… le possédant aussitôt au passage. Et voilà. Je l’avais anticipé il y a un moment, et nous y sommes : Peter est bien un fantôme qui prend possession de Miles quand il veut, il est bien tué par la dame du lac, et Rebecca aussi – peut-être ? Une chose est sûre : Hannah voit Peter être emmené au fond du lac, puis voit Rebecca en sale état aussi, alors qu’elle l’a vue plus tôt dans l’épisode au bord du lac dans sa robe noire.

Bon, nous n’avons pas encore toutes les réponses, mais on s’en approche : après un détour par son entretien avec Owen, Hannah doit encore repartir pour comprendre ce qu’il se passe. Elle tombe alors sur Miles en train de fumer, puis sur Miles aux côtés de Peter qui ne le lâche plus… et pour cause : Peter est mort, il prend possession de Miles et tue Hannah en la jetant au fond du puits, où elle tombe tête la première et observe ainsi la fissure pour une dernière fois. Oh. À la surface, Hannah observe son cadavre, et on en revient au premier épisode de la série, à sa première apparition, où toute la scène est suivie par Peter au loin.

La dernière scène de l’épisode n’apporte pas encore toutes les réponses : on y voit Hannah accepter de partir à Paris avec Owen, mais la conclusion de la scène ne change pas pour autant. Elle se précipite donc après Owen et Jamie, en vain, et répète qu’elle s’appelle Hannah Grose, qu’elle est en 1987 et que les enfants ont dix et huit ans. Le seul problème avec ça, c’est que plus tôt, ils avaient neuf et sept ans en 1987… Je n’ai peut-être pas prêté assez attention à tous les détails ?

> Saison 2

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.