Le guide ultime des séries (Diverti Editions)

Salut les sériephiles,

Le guide ultime des séries - Collection Pop Up 04 -  Diverti EditionsJe l’ai promis hier en story sur Instagram, je viens vers vous aujourd’hui pour vous présenter le petit dernier des éditions Diverti Store, qui ont encore eu la gentillesse de me faire parvenir leur magazine. Et celui-ci, il m’intéressait particulièrement parce qu’il a un nom qui m’intéresse vraiment beaucoup : Le Guide ultime des séries. Autant dire que ça paraissait fait pour moi !

Comme toujours, ce magazine de 196 pages (en comptant la couverture, OK) est hyper complet et propose de faire le tour rapide sur 182 séries. Nous avons aussi quelques dossiers thématiques plutôt intéressants qui nous montre l’évolution de la télévision depuis les années 90 jusqu’à aujourd’hui, avec des focus plus particuliers, notamment sur HBO ou sur les séries françaises. Le guide ultime des séries - Collection Pop Up 04 -  Diverti Editions - sommaire 1Parce que oui, il y a aussi quelques séries françaises cultes dans la sélection de ce magazine.

Impossible d’être exhaustif sur un sujet pareil avec environ 400 séries par an désormais, alors il y a évidemment une sélection qui est faite. C’est peut-être là que ça manque de clarté, parce qu’on ne sait pas exactement quel est le choix qui est opéré pour expliquer certaines absences (au hasard, Unreal passe encore car peu connue, mais Scandal, ou plus simplement les spin-offs, parfois cités quand même dans l’article sur la série-mère, c’est surprenant). Le guide ultime des séries - Collection Pop Up 04 -  Diverti Editions - sommaire 2Je pense que la rédaction a fait le choix de ses séries préférés, en y ajoutant des incontournables… Mais on sent quand même ce qu’ils aiment, soit par la longueur de l’article, soit parce qu’il y a de petites boulettes (Charmed ne se déroule pas à Los Angeles, quand même).

Bon, c’est aussi un problème personnel, j’en connais parfois un peu trop et je vais tiquer sur des détails. On y ajoute une déformation professionnelle, parce que j’ai repéré plusieurs fois des phrases sans verbe ou composée d’une simple proposition subordonnée, sans proposition principale… et ça m’a surpris, parce que j’étais habitué aux magazines précédents où c’était bien plus rare d’avoir ces problèmes. En même temps, ça me dérange en tant que prof de français, mais vu le nombre de fois où je me retrouve à corriger ces fautes dans les copies, ça ne doit pas gêner grand-monde.

En plus, ça n’empêche pas le magazine d’être la mine d’or que j’en attendais par ailleurs. Le sommaire est tout de même sacrément intéressant, avec une classification des séries dans l’ordre chronologique et une légende qui permet de reconnaître au premier coup d’œil le genre des séries évoquées grâce à des petits logos et une légende claire.

Le guide ultime des séries - Collection Pop Up 04 -  Diverti Editions - A la croisée des Mondes
En bas à droite, vous voyez ce petit cadre bonus qui me plaît tant avec les récompenses, les acteurs, l’accès à la série ou les séries similaires…

Chaque série est ensuite présentée en quelques mots, suffisamment pour nous donner les informations clés qui donnent envie de la regarder (ou non, d’ailleurs, car il y en a qui ne sont pas pour moi). Une photo, une présentation de l’histoire, du casting et/ou des conditions de production suffisent parfois ; une longue explication sur la réception de la série sont nécessaires pour d’autres (difficile de faire moins d’une page sur LOST ou Game of Thrones, par exemple). C’est très bien comme ça. Ah, et on a aussi le nombre de récompenses (ou nominations) de chaque série.

Comme souvent, il y a également une petite touche qui rend le magazine vraiment pratique et qui le valorise vraiment à mes yeux : on nous explique où trouver chaque série pour la regarder en 2021 (même si ça, c’est une prise de risque de leur part, parce que les contrats varient souvent) et surtout, on nous donne des exemples de séries du même genre qui pourraient nous plaire si on en a aimé une. C’est un petit détail à l’échelle du magazine, mais je trouve ça vraiment sympa pour naviguer d’une série à l’autre et pour se décider à en commencer une nouvelle, ou juste pour en découvrir.

Bref, c’est un magazine que je recommande vraiment aux néophytes, qui se retrouvent alors avec un univers de possibilités à découvrir. Pour les sériephiles les plus aguerris, il est un outil plutôt pratique qui compile une bonne somme de détails. Sans être forcément aussi indispensable que je l’espérais, il est utile et vraiment agréable à feuilleter, entre les souvenirs de certaines séries qui remontent et les découvertes à faire avec d’autres.

Vous pouvez acheter le magazine en librairie à 14€50 en France s’il vous intéresse… ou le commander en ligne, par ici.

16 commentaires sur « Le guide ultime des séries (Diverti Editions) »

  1. En parcourant le sommaire, j’ai compté 20 séries que j’ai regardées entièrement ou que je suis en train de regarder…
    (et encore j’ai pas compté les séries que je regardais à une époque mais que j’ai laissé tomber — Glee, NCIS, par exemple…).
    C’est vrai que ce magazine a l’air complet !
    Ah la déformation professionnelle, je connais ! Chaque fois que je vois une faute quelque part j’ai une envie folle de m’emparer d’un stylo et de la corriger !!! ><

    Aimé par 1 personne

    1. Après je peux rien dire là-dessus, le blog est bourré de coquilles et fautes 😂 je me fais peur parfois d’ailleurs 😭 mais je ne relis pas tout avec mon rythme de publication

      Je n’ai pas fait le test de compter les séries, j’aurais dû ! Je vais m’y coller en rentrant (j’ai une attestation, promis lol)

      Aimé par 1 personne

      1. Moi aussi des fois je fais des fautes de frappes, quand je relis je me dis « mais je pensais à quoi là ??? ».
        Après il vaut mieux faire ces fautes dans la vie perso qu’au boulot ! ^^

        Aimé par 1 personne

      2. Ce serait bien que tous les profs soient comme toi. Bon OK toi t’es prof de français, mais est-ce que tu trouves normal que certains profs ne soient pas capables d’écrire une phrase sans qu’elle soit bourrée de fautes ? Quand je lis ce qu’écrit le prof de techno de ma fille, j’ai envie de me laver les yeux ensuite…

        J'aime

      3. Ca me pose parfois problème aussi les collègues quand mes élèves me sortent « Mais M. Truc il a écrit ça comme ça »… Après, bon, les conditions de recrutement dans l’EN, hein, surtout en Techno où ils organisent volontairement une pénurie de profs pour prendre des contractuels (et probablement faire disparaître la matière ?), c’est quelque chose. Je vais te dire ce que je réponds aux élèves : « Chaque professeur a son domaine de compétences » + « Si vous voyez la faute, c’est que votre apprentissage du français avance bien, bravo ».

        Aimé par 1 personne

  2. Ah ben c’est malin, à cause de toi, je viens de commander la revue ! 🙂 Alors que je n’ai toujours pas fini de lire celle sur les séries de notre enfance ! 😀 Ah et j’ai compté les séries que j’ai vues entièrement (pas celles que je n’ai toujours pas finies comme 24, Gossip Girl ou encore The Walking Dead) et j’en ai 116 de la liste et bientôt un peu plus car il y en a que je compte regarder.

    J'aime

      1. En tout cas, pas merci à Diverti d’avoir mis plus d’une semaine à m’envoyer le magazine et en plus pas par la poste mais par livreur, du coup pas pu l’avoir avant de rentrer à Tunis, je n’étais pas là quand le livreur est passé et j’ai dû reprogrammer la livraison chez une amie. Bon ce n’est pas très grave mais ça m’a agacée :/ Pour le magazine sur les séries de notre enfance (ou un truc comme ça), ça avait été beaucoup plus simple.

        J'aime

      2. Oh miiince 😦 Désolé ! On a eu quelques soucis aussi avec mon envoi à cause du transporteur. Je vais faire remonter, on ne sait jamais !
        J’espère que ça te plaira quand tu l’auras enfin 🙂

        J'aime

      3. J’ai du mal à comprendre qu’une boîte utilise un transporteur pour un simple magazine. Après, c’est sûrement pour des questions de coûts au départ mais écologiquement c’est pas top d’envoyer un livreur au fin fond de ma campagne girondine (surtout que même lorsque je suis en France, je ne suis pas forcément chez moi donc il est obligé de se déplacer 2 fois) alors que le facteur fait de toute façon sa tournée. De toute façon, maintenant, dès que je le peux, je me fais livrer en relais, comme ça pas de 2e passage inutile pour les livreurs,qui, en plus, ne se déplacent pas que pour moi.
        Je trouverai le magazine fin juin…

        J'aime

      4. Oui, j’imagine aussi que c’est pour le coût, mais aussi pour le suivi, parce qu’avec la poste, j’ai un nombre incalculable de colis qui se sont perdus… Et si tu te mets à envoyer un colis en suivi, ça revient plus cher. C’est peut-être moins écolo a priori, mais si c’est pour envoyer deux à trois fois le magazine, autant envoyer un transporteur qui, de toute manière, aura bien d’autres colis dans la région aussi 🙂
        Ah oui, tu reviens vite, tu m’avais dit !

        J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.