NCIS Hawai’i S01E15 (express)

Épisode 15 – Pirates – 15/20
Un épisode qui fonctionne mieux que ce que j’imaginais au premier abord grâce à son rythme et sa volonté de tout faire vite et bien. Il y a quelques scènes qui prêtent à sourire vu le contexte, mais dans l’ensemble, c’est cohérent et efficace comme manière de nous présenter les choses. Cela fait du bien d’avoir ce type d’intrigue pour la série, ça développe certains personnages et certaines relations tout en cassant la routine. J’approuve.

Spoilers

Jesse est pris en otage par des pirates lors d’une expédition en mer avec sa fille et ses camarades.

J’ai eu très peur au début de cet épisode : le titre ne me disait rien qui vaille et je sentais la structure que je déteste en mode « 24h plus tôt ». Ce n’est finalement pas du tout ce que nous obtenons dans cet épisode : bien au contraire, même. L’épisode ne perd pas de temps à mettre en place son intrigue. Je ne suis même pas sûr que je me souvenais du fait que Jesse avait une fille, mais ça ne met pas longtemps à être réintroduit et, partant de là, on comprend vite où ils veulent en venir : une intrigue un peu plus complexe où Jane fait ce qu’elle peut pour retrouver son collègue.

Il y a quelques aberrations en début d’épisode, c’est sûr, notamment quand Jesse se débarrasse de son portable, mais dans l’ensemble, c’est efficace comme mise en place d’intrigue. Et alors que je m’attendais à tout un épisode sur le bateau avec Jane et le NCIS partant à la recherche de Jesse, j’avoue que je me suis retrouvé vachement surpris quand il est révélé très tôt que la femme bien gentille les accueillant sur le bateau n’est évidemment pas une victime mais la cheffe des pirates.

C’est tout le temps comme ça dans les séries, que ce soit pour des pirates ou des prises d’otage, donc ça ne peut pas me surprendre de voir ce genre de twist, mais je ne m’attendais pas à ce que ça se passe si vite et que Jesse passe par-dessus bord. Là-dessus, ils réussissent donc plutôt très bien à surprendre et mener leur intrigue vers autre chose, avec toujours un petit côté LOST inévitable quand Jesse arrive sur une île déserte.

J’aime malgré tout toute son intrigue, même si j’aurais aimé que ça traîne sur deux ou trois épisodes : je pense que ça aurait pu être sympa de développer cette intrigue sur plusieurs épisodes, et ça aurait pu passer mieux : là, il y a des moments qui ne sont pas franchement réussis quand on le voit être capable de se faire un bandage sur une blessure pare-balles avec juste une petite feuille récupérée dans la jungle.

Vraiment, ça ressemblait à du LOST, et c’était gros. Je veux bien qu’il soit entraîné comme un militaire, mais tout de même, il y a des limites. Malgré tout, j’ai bien aimé le rythme et l’enchaînement de l’épisode, même si la fille est sacrément conne à hurler « papa » quand elle le voit finalement alors que son père lui avait demandé explicitement de se taire. M’enfin, bon, admettons.

Les scènes d’action sont toujours efficaces, Jesse continue de courir à travers la jungle et de mettre KO les méchants, et il finit par libérer les otages peu importants. Oui, il y en a des plus importants : un gamin dont la famille est richissime et la fille de Jesse.

Jesse prend le risque d’un bluff qui n’a aucun sens quand on voit que sa fille est en danger, mais c’est tout de même efficace. Il réussit à la faire s’enfuir et sa fille semble n’avoir aucun remords à se barrer en courant sans l’aider. Putain, ça fait plaisir de voir des gamins bien élevés qui écoutent ce que disent les parents et font pas trop de merde pour le reste de l’épisode.

Jesse s’en sort finalement indemne (ou presque) grâce à l’arrivée sur place. Va falloir m’expliquer comment ils retrouvent si vite Jesse dans la jungle, mais bon, ce n’est pas grave, l’essentiel, c’est que l’épisode avance vite. Avant d’en arriver là, on suit bien sûr tout ce qu’il se passe au NCIS aussi. J’aime beaucoup voir le fait que les scénaristes n’oublient pas la peur de l’eau de Lucy qui se développe en un détail qui a son importance. Elle surmonte sa peur de l’eau pour Jesse, de même qu’elle surmonte ses difficultés avec Whistler, acceptant de bosser avec pour retrouver son collègue préféré. Bon, d’accord, c’est le minimum, mais ça fonctionne tout de même bien de voir tout ça, c’est plaisant.

Whistler continue aussi d’être développée grâce à ça. Elle arrache un « merci » à Lucy en fin d’épisode et continue de passer beaucoup de temps loin du FBI et proche du NCIS. Je continue de me méfier d’elle, mais j’aime bien la relation qu’elle développe avec Jane, ça donne un côté tutrice/élève qui fonctionne bien. Pour en revenir à nos moutons, est-ce que j’ai pété un câble en voyant Kai donner son arme mais pas son gilet pare-balle à Jesse ? Evidemment. Cela n’avait absolument aucun sens.

De toute manière, on approchait de la fin de l’épisode, alors c’est sans trop de surprise que la pirate finissait par se rendre sans résister plus que ça. Le gamin retrouve sa mère qui n’a pas coopéré assez vite et a fait perdre un temps précieux à toute l’équipe (mais ce n’est pas grave, elle avait juste peur voyons), et tout est bien qui finit bien entre Jesse et ses collègues, Jesse et sa fille, Jesse et sa fe… ah non, sa femme reste aux abonnés absents pour le moment, personne ne s’est donné la peine de la caster comme elle était soi-disant en randonnée quelque part.

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.