Ms Marvel – S01E03

Épisode 3 – Her Destiny – 14/20
J’aime bien la série et son rythme, en théorie. En pratique, je trouve que l’on passe d’une étape à l’autre bien trop vite, et c’est souvent dommage. J’aurais préféré une série qui prenne davantage le temps de développer son intrigue, plutôt que fournir autant d’éléments d’un coup. C’est chouette à regarder, mais pas toujours à comprendre. Ou alors, je suis fatigué… mais bon, ce patchwork de thématiques qui ne se répondent pas entre elles, ça donne un déséquilibre constant.

Spoilers

Kamala en apprend beaucoup plus sur la nature de son pouvoir.

And also, what are you, like, respectively.

J’aime beaucoup le logo du « previously on » à la sauce Ms Marvel. Je crois que je ne l’avais pas dit. Pour le reste, le résumé permet de se remettre dans l’ambiance, sans apprendre beaucoup plus de choses. Cela dit, cela m’a aussi donné la possibilité de me souvenir de Bruno et la Californie ou de mieux comprendre les liens et la généalogie des Kamala. Mieux vaut tard que jamais, je sais. Et avant de commencer l’épisode, je tiens à souligner qu’il est nul de changer la musique du générique Marvel Studios. Si vous lisez souvent mes critiques, vous deviez déjà savoir que j’allais l’écrire de toute manière.

L’épisode commence enfin, mais pas comme l’attendait : en 1942, en Inde occupée par l’Angleterre, on découvre une équipe d’explorateurs découvrant le tombeau d’on ne sait trop qui. Leur but est assez clair : Aisha souhaite récupérer les deux bracelets de la statue du tombeau pour avoir une chance de rentrer chez elle.

Pas de bol : il n’y a plus qu’un bracelet, car les anglais ont déjà pillé le tombeau. Et comme ils sont définitivement chiants ces anglais, ils arrivent aussi sur place et provoque un éboulement hors écran, forçant Aisha et Najma à se séparer. Avant ça, Aisha enfile le bracelet et obtient les pouvoirs, tandis que Najma rate tout ce qu’il se passe de magique, trop préoccupée ailleurs. Les deux femmes se séparent alors.

Aisha était donc l’arrière-grand-mère de Kamala, tandis que Najma est la mère de Kamran. Elle est encore en contact avec le reste de l’équipe de l’exploration, et pour cause. On découvre rapidement que le groupe viendrait d’une autre dimension, rien que ça. Et Aisha aussi. Allons bon. Bien sûr, la série prend rapidement le temps de nous confirmer que Kamran a bien dix-sept ans et est né dans cette dimension, donc le crush de Kamala reste valable. Il est aussi partagé, tant qu’à faire.

Rapidement, on enchaîne sur une autre série explorant davantage le pouvoir de Kamala : le bracelet lui permet de débloquer la Noor (lumière), et c’est depuis qu’elle l’a activée que le groupe l’a retrouvée et a appris l’existence de cette famille d’Aisha. Ils ont aussitôt voulu lui venir en aide, parce qu’il est normal de protéger les siens – les siens étant donc la famille venant d’un autre univers, nommé Noor. Et ce n’est que le début : ils étaient des clandestins dans leur monde d’origine, au point de ne pas avoir eu le choix de venir dans le nôtre. Kamala prend presque bien toutes ces informations.

Le lendemain, Kamala débarque chez Bruno pour le rassurer, vite fait, après un SMS envoyé la veille, mais aussi pour lui expliquer qu’elle est un Djinn. Et qu’elle a été sauvée par un groupe de djinns. Dont Kamran. Franchement, la série va vite en besogne, mais le rythme a toujours été celui-ci. Après, là qu’il est question d’un nouveau groupe entier, appelé les Clandestins, c’est bizarre.

Malgré tout ce qu’il se passe, Kamala n’en oublie pas ses préoccupations plus mondaines, forçant Bruno à lui expliquer qu’elle oublie un détail : elle est en train de faire le buzz sur les réseaux sociaux, dont TikTok. Cela ne lui plaît que moyennement si l’on en croit son visage, et elle a bien raison : la police est toujours à sa recherche après tout. Ils en sont même au stade où ils débarquent à la mosquée pour la fouiller, sans grand succès. Ben oui, ils sont le « Damage Control », une équipe d’agents fédéraux.

C’est bien dommage, parce que Kamala était à ça d’annoncer à Nakia son identité secrète, sentant le besoin de se confier à sa meilleure amie. Quand celle-ci la retrouve, néanmoins, elle est obsédée par le fait que la super-héroïne ne fait que leur apporter des ennuis, ne s’inquiétant pas plus que ça de l’image qu’elle donne des musulmans en ne révélant pas son nom. Au passage, Nakia annonce alors qu’elle est devenue une membre du conseil de la Mosquée, alors ça détourne l’attention de Kamala, au moins.

Il faut dire qu’elle ne s’est pas démontée devant les agents fédéraux pour leur demander un mandat, ça a pu l’aider. De toute manière, les filles n’ont pas le temps de s’éterniser sur tout ça : elles sont attendues à une énième fête de famille. Kamala en profite pour se renseigner sur les agents du Damage Control et sur l’avis de sa famille concernant cette nouvelle super-héroïne. C’est un peu la douche froide : tout le monde lui dit au contraire qu’elle n’est qu’une source d’ennuis et problèmes. Pauvre Kamala.

Elle n’est pas bien discrète à demander comment faire comprendre au monde que cette héroïne veut le bien, mais bon, ce n’est pas pire que Bruno : il laisse une boîte à sa meilleure amie dans les mains de sa mère. Je suis surpris d’apprendre que la mère de Kamala ne fouille pas ses affaires tellement elle veut tout contrôler.

En tout cas, Kamala obtient ainsi un super masque pour cacher son identité. Et si elle ne semble pas discrète, elle l’est toujours plus que Bruno. Alors qu’il fait des recherches sur les djinns et Noor, il est surpris par le père de Kamala. Celui-ci nous fait un petit cours d’histoire sur les djinns et leur origine pré-islamique, mais je préfère quand ça se fait dans un bon film d’horreur tout ça. En tout cas, dans la mythologie de la série, un djinn, ça cherche la clé pour rentrer chez lui. Et la clé, c’est donc Kamala qui la détient avec la Noor.

De son côté, Bruno est surtout inquiet : les djinns veulent rentrer chez eux, c’est bien beau, mais le pouvoir de Kamala risquerait aussi de provoquer une explosion de proportion assez épique. Comme ce n’est jamais qu’une théorie de Bruno, Kamala s’illusionne encore, se persuadant que tout ira bien… et ça pousse Bruno à lui dire qu’il envisage vraiment de partir en Californie. L’art du timing. Le pire, c’est que la nouvelle passe quand même inaperçu : Kamala est loin d’être une bonne amie, je trouve. Ou alors, je ne suis pas objectif car elle et Bruno critiquent ensuite Captain Marvel.

Au passage, on apprend aussi que Kamala a une sacrée blessure au genou suite à la confrontation avec le drone. La scène suivante voit donc sa mère s’occupait d’elle et de cette blessure. Elle prend ainsi le rôle de la mère aimante qu’on commence à bien lui connaître, lui donnant des petites leçons de morale et des conseils pour lui remonter le moral, expliquant que dans ses moments de doute, elle se tourne vers la Mosquée. Kamala, elle, elle se tourne vers Kamran apparemment.

Celui-ci lui propose de se consacrer plutôt sur le mariage de son frère, et c’est donc ce qu’elle fait, espionnant la petite leçon que l’officiant du mariage donne à Aamir. Le mariage peut donc se dérouler car les doutes d’Aamir sont estompés. Et alors que Kamala fait la fête avec une petite danse familiale toute fun et sympathique, Najma vole le téléphone de son fils pour se rendre compte de l’avancée des recherches de notre super-héroïne. Sans trop de surprise, elle nous révèle son vrai visage de méchante qui était au courant du danger que représentait sa demande.

Quand Kamran s’en rend compte, il veut aussitôt en parler à Kamala, et tant pis si ça ruine le slow de Kamala avec Brian. Euh Bruno. Non, vraiment les Bruno prennent cher avec Disney depuis un an. Après, Kamala aussi prend cher : Kamran la prévient qu’elle doit évacuer toute sa famille du lieu de mariage, car sa famille à lui arrive. Et les Clandestins sont prêts à tuer toute la famille de Kamala pour arriver à leur fin.

Franchement, l’évolution est presque trop rapide. J’aime bien Le fait que cette série soit rythmée, mais il y a des limites. Ils passent en vingt minutes d’un groupe tout sympathique à un club de meurtriers s’en prenant à Kamala. Comme si ruiner le mariage d’Aamir allait convaincre Kamala de les aider ? Les scènes d’action qui suivent sont géniales en tout cas. J’ai bien aimé la chorégraphie de combat dans les cuisines, par exemple, surtout qu’on avait un bon humour avec les deux mariées en train de pleurer devant l’hôtel.

Et d’ailleurs dehors, Bruno ne fait pas un super travail à expliquer où se trouve Kamala. Il n’a absolument aucune réponse à apporter. Il retourne donc à la rescousse de Kamala, arrivant pile à temps pour jeter des cadeaux à la tronche d’un méchant et la sauver. Tout ce qu’il obtient en échange, c’est une chaise dans la gueule. Kamala doit donc s’occuper de lui comme elle peut, après avoir lutté comme elle pouvait pour sa survie. Elle n’est pas très douée dans cet épisode.

Par chance, Kamran prend sa défense également et lui permet de gagner un temps précieux pour s’enfuir. Elle y croit, avant d’être finalement entourée par le groupe de clandestins qui veut sa peau – ou juste son bracelet. Malheureusement, Kamala n’a donc plus d’autres choix que de se laisser faire. Najma touche ainsi son bracelet, provoquant une nouvelle vision, partagée cette fois-ci. Un train semble débarquer d’une autre dimension pour foncer sur Najma et Kamala, nous ramenant à l’histoire de la séparation de l’Inde.

C’est le moment que le Damage Control choisit pour arriver sur les lieux du mariage et interpeller tout le monde. C’est étrange comme scène : ils s’en prennent uniquement aux Clandestins et laissent Kamala et Bruno s’enfuir sans sembler vouloir les pourchasser. Pourtant, ils sont a priori là pour arrêter une ado ? C’était étrange, vraiment. On va dire qu’ils ont compris que les adultes étaient des psychopathes.

Et pour ne rien arranger, Nakia surprend alors Kamala en train d’utiliser ses pouvoirs. Kamala réussit tout de même à s’enfuir, mais elle se retrouve tout de même forcée d’être confrontée à sa famille. Et elle vient de ruiner le mariage de son frère en déclenchant l’alarme incendie. Ce n’est pas rien, mais elle refuse d’expliquer ce qu’il se passe à sa famille, quand bien même ils ont vu un groupe de criminels être arrêtés. Je me demande bien pour quel motif d’ailleurs.

Sa famille est vachement sympa quand même : ils la laissent se réfugier dans sa chambre sans plus d’explication. C’est là qu’on obtient le cliffhanger de l’épisode : la grand-mère de Kamala l’appelle pour lui demander de venir à Karachi. Elle a vu le train elle aussi, et elle veut lui en parler apparemment. Tout ça manque de liens logiques ou ce n’est que moi ? Je ne suis pas convaincu par l’enchaînement des thèmes, franchement, et ça m’embête, parce que j’ai envie de croire à la série !

4 commentaires sur « Ms Marvel – S01E03 »

  1. Si ça peut te rassurer, ce n’est pas toi, je trouve aussi que cet épisode manquait pas mal de logique. Pourquoi Kamran trahit sa famille ? Pourquoi sa « famille » l’abat (même si j’imagine qu’il n’est pas mort) ? Pourquoi, alors qu’ils ont attendu des années, l’idée que Kamala leur demande un délais de préparation les énerve à ce point ? Pourquoi pensent-ils que tuer tous les proches de Kamala va la pousser à les aider (c’est débile non ?) ? J’essaye de me retenir mais j’ai très envie de dire « dis donc, c’est pas comme ça dans la BD » (mais je n’ai pas tout lu alors je me retiens).
    Est-ce que Marvel ne se mord pas un peu la queue en forçant dans des séries qui pourraient être feel good des intrigues de longs-métrages ?
    Ahah, tu as réveillé le dragon, mais merci pour ton avis si détaillé !

    J’aime

    1. Pareil, je n’ai pas lu tous les comics, loin de là… Qu’ils réécrivent n’est que peu surprenant (ils ont bien fait le coup pour Spiderman, et ça me va très bien) ; par contre, à l’inverse de toi, je pense que ça ne devrait pas être un film. Une série, ça peut le faire en vrai,, mais qu’ils tentent de tout caser en six épisodes, ça commence à se sentir et c’est problématique, car il manque vraiment des scènes ou des explications ! Les questions que tu poses mettent les mots sur des interrogations que j’avais aussi, oui, notamment le coup de tuer la famille pour que Kamala leur vienne en aide ? Ce ne serait pas ma première idée non plus.
      Après, la série reste belle à regarder, drôle, divertissante ; la qualité est là… mais pas la qualité d’écriture ? Il y a une richesse incroyable dans les détails, les références, la mythologie, et tout est mis à mal par de la cohérence élémentaire qui n’apparaît pas (encore ?). J’espère de meilleures explications pour la suite !

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, j’adore la série jusque là, et ses représentations, c’est un peu pour ça que ça me faisait rager. Et je préfère aussi le format sériel, je voulais dire (mais ce n’était peut-être pas clair) qu’il y a comme une tentative de mettre une intrigue de film dans ce format de série et que c’est peut-être ce qui fait ce trop plein d’informations qu’ils doivent condenser un peu malhabilement alors que laisser Kamala expérimenter et vivre ses trucs (d’autant plus en étant déjà pourchassée par une organisation bizarre) ce serait bien suffisant !
        Vivement mercredi prochain quand même ahha

        J’aime

      2. Ah je n’avais pas compris ce que tu sous-entendais et je ne sais pas si c’est exactement ça. Remarque, peut-être : ce serait l’intrigue d’un film, mais avec en plus les scènes ado et les scènes de représentation quoi ?
        Pareil. Je ne suis pas à fond comme je l’espérais, je critique mais tous les mercredis, j’ai hâte de regarder. Ce n’est pas un échec donc 😂

        Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.