Grey’s Anatomy – S18E19

Épisode 19 – Out for Blood – 17/20
C’est un bon épisode qui prépare le terrain pour le dernier de la saison, en s’appuyant sur des répliques des épisodes précédents et en faisant assez naturellement évoluer les intrigues vers quelque chose de nouveau, sans perdre de vue son envie de faire dans le social, une fois de plus. Parfois, c’est très attendu, parfois, c’est surprenant. Bref, c’est un bon épisode et j’espère une conclusion qui redonnera encore plus de souffle à la série.

Spoilers

Il y a de moins en moins de poches de sang à l’hôpital, alors Miranda demande à ses médecins de donner le leur.


It will be just one more impossible thing.

Allez, j’ai vu beaucoup trop d’épisodes de Shondaland aujourd’hui, mais ce n’est pas grave, j’ai envie de finir la saison tant que j’y suis, alors je me lance dans cet épisode final en deux parties. Par contre, autant dire tout de suite que j’ai soupiré en voyant que la mère de Meredith était de nouveau de retour pour cet épisode. Bon, il s’agit d’un cauchemar de Meredith, évidemment, et on la comprend avec une mère pareille, mais tout de même.

Meredith envisage encore de partir dans le Minnesota, et elle en est à chercher une maison. Après tout, si jamais le programme des résidents venait à fermer, elle n’aurait plus de raison de rester à Seattle. En plus, l’article sur le traitement de Parkinson dans le Minnesota sort ce jour-là, alors le timing est beau.

Pendant ce temps, Maggie et Winston sont évidemment affectés par ce qui leur est arrivé avec Wendell. Si Maggie ne souhaite pas voir Winston partir à Boston pour lui récupérer son argent, lui ne se voit pas faire autrement. C’est un problème pour leur couple, évidemment, et Winston est limite à expliquer à Maggie qu’elle ne pourra jamais le comprendre car elle n’a pas grandi avec ses sœurs.

Il n’est pas bien malin dans sa manière de présenter les choses à Maggie, qui s’en confie ensuite à Amelia. La scène entre les sœurs était sympathique, bien plus que la confrontation entre Winston et Maggie. Cette dernière se rend compte que, finalement, elle ne connaît pas tellement son mari. Oui, elle l’aime, mais elle ignore beaucoup de choses sur lui.

Elle en est ainsi au stade où elle comprend qu’ils se sont mariés trop rapidement. Rien de nouveau, ma foi, mais le dire à haute voix, et à Winston en plus, c’est violent.

De son côté, Owen est contacté par le mari d’une Marine qui souhaite obtenir l’aide d’un chirurgien capable de l’aider à être euthanasié. Il fallait bien que cette intrigue rattrape Owen à un moment ou un autre, après tout. Cette fois-ci, il refuse évidemment de venir en aide à l’homme, mais celui-ci lui fait, tout aussi évidemment, du chantage pour le forcer à lui donner les médicaments capable de tuer sa femme.

Cela inquiète Teddy qui est contre cette demande du type, craignant le pire ou l’imaginant déjà être un dealer. Le couple planifie donc une solution qui permettrait de légaliser vraiment l’euthanasie, quitte à payer de leur poche. L’homme en face d’eux le prend mal et se barre face au non définitif de la part de Teddy. Heureusement qu’elle était là pour ça, parce qu’Owen allait encore craquer… mais elle se met légalement en tort, en revanche, puisque maintenant un témoin est au courant qu’elle est… Eh bien, au courant.

En parallèle, on retrouve Jo après une nuit avec Todd qui ne s’est pas passée comme elle le souhaitait. Elle croise Lincoln dans l’ascenseur et lui raconte sa nuit, avec un Todd qui se met à chanter au moment de l’orgasme. Ma foi, c’est cohérent avec son rôle précédent, non ? Le pauvre n’a aucune idée de la gêne qu’il a provoquée, en plus.

Lincoln passe son épisode à se moquer de Jo sur le sujet, et j’ai du mal à lui pardonner. Heureusement pour lui, il est le médecin de Simon, et ça m’aide à relativiser. En effet, Simon et Kristen, sa femme enceinte, sont de retour dans cet épisode, et on nous les réintroduit avec humour de la part de Levi et d’autres résidents… avant d’en revenir au dramatique.

Avant d’en parler, terminons le cas Jo. Au cours de l’épisode, elle se retrouve ainsi confrontée à Todd. Il est sacrément lourdingue, à venir sur son lieu de travail avec un ours en peluche gigantesque. Elle n’a d’autres possibilités que de le larguer, mais elle prend une excuse, lui indiquant qu’il lui a dit qu’il l’aimait et qu’elle ne prenait pas cette relation autant au sérieux. Je ne le sens pas, si proche de la fin de saison, une rupture ne peut pas être bon signe.

Pour en revenir à Kristen et Simon et au dramatique, il faut noter que les deux patients sont hyper attachants comme personnages, et que tout ce qu’ils demandent, c’est que leur fils puisse rencontrer son père. Ce n’est pas gagné quand la situation médicale de Simon se dégrade encore, forçant Lincoln à demander de l’aide à Maggie et Winston. Ceux-ci sont réticents car ils considèrent que leur aide ne ferait qu’empirer la situation car il faudrait alors prendre la décision de débrancher Simon. Une simple rencontre avec Kristen les fait changer d’avis, bien sûr.

L’intrigue médicale principale de l’épisode – et de la fin de saison ? Alors qu’il pleut des cordes et suite au Covid, l’hôpital n’a plus de poches de sang. Evidemment. La pandémie a réduit les stocks dans le monde entier, et la météo empêche les livraisons pour cet épisode. Cela fait quelques épisodes que ce problème était évoqué au détour de répliques, et je trouve ça bien de voir que pour une fois l’intrigue avait été réfléchie à l’avance, et annoncée aussi.

En plus, c’est l’occasion d’un petit tacle pour rappeler qu’il est incohérent en 2022 d’empêcher les hommes homosexuels à la vie sexuelle active de donner leur sang. Les contaminations HIV ne sont plus ce qu’elles étaient. Aux États-Unis, il faut donc trois mois d’abstinence (homo)sexuelle pour pouvoir donner son sang. En France, ce n’est plus le cas depuis mars 2022 (et avant ça, il fallait quatre mois d’abstinence). C’est important et c’est un nouveau message social que la série fait passer, l’air de rien.

La série en fait des tonnes, et elle a probablement raison de le faire. Miranda est complétement débordée par l’absence d’unités de sang, Levi est frustré de ne pas pouvoir le donner, ça se comprend.

Bon, ce manque de sang pose évidemment problème dans les intrigues médicales du jour. C’est toutefois une solution pour Meredith et Nick : cela leur donne de tenter une chirurgie ex-vivo, qui limiterait le besoin de sang à donner. Ils envisagent de demander l’aide de Richard pour celle-ci, mais il est complètement contre, au moins pour cette journée-là. Le programme pour les résidents risque de fermer, et il n’apprécie pas la prise de risque qui pourrait leur faire tout perdre.

Tu m’étonnes. Malgré ce refus, Meredith et Nick préparent la procédure et la font avec Helm. Richard l’apprend quand il vient avec la femme chargée de valider que les problèmes soulignés dans son rapport ont bien été pris en compte – ou non. Ils l’ont principalement été, avec l’embauche de nouveaux chirurgiens et une augmentation des chirurgies avec résidents (merci Jo, merci Nick, merci Meredith d’être restée).

Malheureusement, Meredith envisage de partir, et il y a un résident pour faire la gaffe de le révéler devant la personne chargée d’évaluer l’hôpital. Le cliffhanger pour cette intrigue est prévisible : au moment de remettre les organes dans le corps de la patiente, Helm se rend compte qu’il y a une hémorragie. Et ils n’ont pas de sang à lui donner, forçant Meredith à décider de stopper l’opération sans la terminer… après une opération qui devait prendre une vingtaine d’heures.

Quant au sang, il n’est pas prêt d’arriver : Miranda reçoit un appel de Ben pour lui annoncer que le camion transportant le sang de l’hôpital a eu un accident, et qu’elle n’aura pas sa livraison de sang. Le timing ne pouvait pas être plus mauvais : la nouvelle tombe au moment même où Miranda venait d’apprendre qu’Owen s’était rendu complice de meurtre dans son hôpital. Vraiment sympa le mari de la militaire qui veut mourir là.


 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.