High School Musical: The Musical: The Series – S03E04

Épisode 4 – No Drama – 17/20
Avec deux chansons que j’adore revisitées et beaucoup d’humour, cet épisode ne pouvait que bien s’en tirer auprès de moi. L’intrigue avance certes un peu plus lentement maintenant que la saison est mise en place et certains personnages commencent à manquer, mais j’aime bien que les scénaristes se tiennent à leur idée avec cohérence pour le moment. La cohérence fait aussi tout l’humour avec des ados qui crisent sans raison, et ça, j’approuve pour l’humour.

Spoilers

Corbin Bleu revient pour tourner son documentaire, ce qui stresse les Wildcats.

Point is: if things don’t heat up soon, the only thing that’s gonna be frozen is our ratings.

C’est Ashlyn qui nous fait le résumé de l’épisode précédent, et c’est marrant de voir que les scénaristes ont laissé Ricky errer dans les bois pour qu’il ressemble plus à son personnage dans le spectacle. Je n’avais pas fait le lien, hein. Et on nous fait attendre Corbin Bleu autant que les personnages à force, alors qu’on sent bien que les scénaristes ne font que s’amuser avec l’idée de sa présence.

Tout le monde attend ainsi Corbin Bleu au début de cet épisode, et j’avoue que moi aussi si ça signifie que Carlos nous finira une de mes chansons préférées des High School Musical : Fabulous. Il faut dire que Sharpay était mon personnage préféré et que ça lui va très bien à Carlos, même si son absence de maillot de bain pour cette chanson, reste étonnante.

La version revisitée de la chanson ? Il a fallu que je m’y fasse, car c’est un peu trop rythmé et Carlos n’est pas insultant dans sa voix pour être une parfaite Sharpay (une bonne partie de l’humour d’origine tombe à plat ; ça marchait mieux avec Kourtney par exemple). Le stress de tous les personnages est top, en tout cas, et ça apporte de bonnes tensions sous-jacentes, même si personne ne veut les remarquer. Ainsi, EJ envoie clairement des tacles à Ricky. On se doute bien dès le début que ça ne sera pas traité dans l’épisode, car c’est un fil rouge pour la saison ce triangle amoureux, mais j’aime que ce soit toujours là.

De son côté, Gina apprend que sa mère décide de revenir vivre à Salt Lake pour l’année suivante. Elle en est super heureuse parce que ça signifie qu’elle vivra à proximité d’EJ l’année suivante, celui-ci ayant décidé de se faire une année sabbatique. Le problème ? Le père d’EJ n’est pas à l’aise avec l’idée d’une année sabbatique. Cela rajoute un peu de drama à l’épisode, ironiquement nommé « no drama » parce que personne n’a envie de reconnaître et d’évoquer les problèmes qui les touchent tous.

En parallèle, Corbin Bleu revient donc enfin dans cet épisode, mais il n’arrive pas seul. Il a désormais un assistant qui a pour but… de foutre la merde dans le groupe, parce qu’il a filmé le Bachelor avant et que là c’est trop plat. Les scénaristes passent l’épisode à s’en amuser : on voit bien où est le drama, mais eux, non, pas du tout. Pourtant, les wildcats en font tous beaucoup trop : Kourtney change de look pour tenter de lui plaire, Ashlyn se cherche quelque chose à faire pour que quelqu’un la remarque (Val ayant décidé de ne pas l’aimer selon elle), Ricky espère un câlin de Corbin Bleu : en effet, il a une bucket list à accomplir avant son anniversaire. Cette dernière partie fait un petit running gag qui m’a fait sourire cela dit, on ne va pas se mentir, et qui se termine bien pour Ricky. Pépère le Ricky.

Le plus dramatique que Corbin Bleu parvienne à trouver ? L’absence de Jet. Ce n’est que pendant les répétitions qu’ils s’en rendent compte, alors ça fait de lui un excellent personnage principal… s’il revenait. Ce n’est pas le cas, pas de bol.

Bien sûr, Maddox tente de détourner l’attention et j’aime que ça permette à Carlos d’être sûr qu’elle kiffe Jet, parce que, oui, moi aussi je voyais ça comme ça avant. Pourtant, désormais, je la vois totalement renvoyer des vibes romantiques avec Ashlyn, qui la colle de plus en plus elle aussi. Certes, Ashlyn le fait en parlant de Big Red (il reviendra probablement quand elles s’embrasseront à ce stade ; et il manque à l’humour de la série contrairement à ce que je pensais), mais bon, Maddox a pour ex Madison et le dit dans cet épisode.

C’est un nom principalement féminin, non ? Et puis, Maddox remarque bien qu’Ashlyn se met à détester Val pour de mauvaises raisons exactement comme elle détestait Madison avant de se mettre en couple avec. Non, vraiment, elles sont choupies ensemble Maddox et Ashlyn, ça commence à être dur de ne pas les shipper. Je suis trop bon public, c’est terrible.

Pour en revenir à la critique de l’épisode, la caméra stresse tout le monde, et j’ai bien aimé le petit humour que ça ajoutait, surtout avec le caméraman cherchant absolument du drama (et apportant les meilleures blagues de l’épisode, franchement que ce soit le jeu de mots sur les audiences Frozen ou Big Brother). Pas de bol pour lui, la disparition de Jet n’est donc pas si intéressante car Val le retrouve, chez ses parents, tout simplement.

Il faut donc un nouveau Hans pour tenter de proposer un documentaire intéressant avec la chanson Love is an open door. Ricky souhaite évidemment prendre la place de Jet (pour chanter avec Gina), mais il est vite rembarré par Corbin Bleu, contrairement à Kourt qui lui amène son biscuit préféré ou Ashlyn qui est si needy qu’elle réussit à jouer au piano. Cela dit, elle est le bon genre de needy, celui qui fait rire, pas qui tape sur le système comme Miss Jen là.

La chanson ? C’est EJ, avec son look de méchant des années 80 (j’ai ri autant que Ricky), qui peut la chanter avec Gina. C’est une excellente idée : ça reste une chanson d’amour après tout, puisque le dessin-animé a trahi tous les fans avec une chanson ne révélant pas les intentions de Hans vis-à-vis d’Anna de manière bien explicite. L’alchimie entre Gina et EJ est réelle – ou en tout cas, celle entre les acteurs crève l’écran – et j’ai beaucoup aimé cette reprise. C’est l’une de mes chansons préférées du dessin animé, celle qui m’a fait adorer le personnage d’Anna, alors je suis content que ce ne soit pas raté.

En plus, vraiment, Gina fait une excellente Anna ; elle reprend ses mimiques et la « choré », avec un costume qui lui va bien (contrairement à EJ, mon dieu ?). Malheureusement, les scénaristes mettent trop rapidement de côté cette perfection de Gina/EJ. Ricky continue d’en faire bien trop quand Corbin lui demande son avis sur la prestation, et les scénaristes aussi par conséquent. C’est dommage : ils imposent ce triangle qui n’était pas forcément nécessaire. No drama, c’est bien aussi.

Dans le même genre, Gina finit par trouver la bucket list de Ricky. Les deux se marrent bien quand Gina la lit contre son avis, et ça énerve clairement EJ quand il les aperçoit. Ah, cette jalousie ridicule d’adolescent, c’est chiant. Il a toutefois besoin de s’en confier à Val, mais celle-ci l’interroge plutôt sur la lettre du père lui refusant de faire son année sabbatique. EJ espère en tout cas pouvoir convaincre son père qu’il peut faire de grandes choses sans aller à l’école et le documentaire télévisé est son opportunité.

Pas de bol pour lui, en fin d’épisode, il découvre que Corbin Bleu les a trouvés tellement parfaits qu’il ne continuera pas le documentaire. Pour avoir des audiences, il faut du drama de télé-réalité, pas juste un groupe d’amis. EJ… se propose alors de trouver le drama pour que tous ses amis puissent réaliser leur rêve de ce documentaire. Ah, EJ. Toujours dans le rôle du méchant, au fond.

Le drama ? Facile à trouver avec la lettre de son père dont Gina n’est pas au courant. Elle finit toutefois par la trouver en fin d’épisode, et elle décide de s’en prendre à Val plutôt qu’à EJ, comprenant que Val était au courant de l’existence de la lettre – et de l’inscription d’EJ dans une école loin de la ville où Gina passera l’année. Le problème, c’est aussi que Val a menti plus tôt à Gina en lui disant qu’elle est une excellente petite amie. Je ne comprends pas pourquoi elle a fait ça, en même temps.

C’est en tout cas déjà la fin de la journée, et ça se fait avec High School Musical 3 – ou Camp Rock quand Gina le demande pour faire plaisir à Kourtney. La série prépare en effet les prochains épisodes : Kourt va jouer Elsa, il fallait bien une intrigue pour qu’elle puisse chanter Let it go. J’aime bien ce que ça donne : les scénaristes insistent beaucoup sur le stress vécu par Kourt. On l’a toujours connue hyper stressée, et ça a toujours été source d’humour dans la série. Il est temps à présent de voir l’autre versant de ce stress, avec les problèmes que ça peut poser au quotidien. Elle n’en parle pas à ses amis, mais parvient à s’isoler pour téléphoner avec sa mère. La scène était mignonne et montrait des blessures en elle qui devraient rendre le personnage encore plus intéressant. Je suis content qu’elle soit développée comme ça et qu’on nous donne de nouvelles raisons de l’adorer.

Quant à la fin d’épisode, elle voit le retour de Jet évidemment. Val décide de lui faire la morale, ce qui est plutôt raccord avec son rôle sans que je n’aime vraiment la scène. Après, il est aussi engueulé par Ricky, qui est complètement à la ramasse sur ce coup franchement. Je ne vois pas trop pourquoi il ferait ça ? S’il veut vraiment être son pote, qu’il lui demande comment il va plutôt. Bref, c’est bien fait pour Ricky : Jet l’envoie bouler en lui parlant de Gina qui est plus qu’une amie pour lui. Bon, cela commence donc à se voir pour tout le monde, on devrait avancer sur cette intrigue d’ici deux épisodes.

Sinon, sachez que j’ai du mal à croire que des ados puissent autant aimer Camp Rock aujourd’hui et rire de blagues qu’ils connaissent déjà, hein. Peut-être que je me plante : après tout, j’ai kiffé entendre Carlos reprendre une simple phrase d’une chanson d’HSM3… Jamais vu par Corbin Bleu d’après la série. J’ai bien ri, ce qui me fait pardonner la lourdeur de l’intrigue EJ/Gina/Ricky.

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.