9-1-1 – S05E11

Épisode 11 – Outside Looking In – 17/20
Le casting de la série est difficile à suivre cette année, mais je trouve que ça donne de bonnes idées de développement des personnages aux scénaristes. Le mouvement perpétuel permet à la série de redécouvrir certains personnages sous de nouveaux aspects, tout en restant un bon concentré d’action. Rien n’y est crédible, mais ce n’est pas nouveau. En revanche, pour une reprise de mi-saison, je trouve ça sacrément efficace !

Spoilers

Eddie et Chimney seront-ils remplacés un jour ?


Don’t ever hijack one of our calls again.

Il ne me reste qu’une quinzaine de jours pour finir la saison, il faut donc que je m’y remette avec plus de sérieux… mais j’étais obligé d’alterner aussi avec Lone Star car j’avais entendu parler d’un possible crossover pour la reprise des séries et que je suis un psychopathe qui veut bien tout voir dans l’ordre. Cela tombe théoriquement sur ce couple d’épisodes – qui commence loin de cette idée, avec un quinceañeros qui tourne mal. C’est plutôt bien fait ?

Le père de la gamine veut faire les choses bien, mais se la jouer montgolfière avec des ballons d’anniversaire pour sa fille, je ne suis pas convaincu de la sûreté de la chose. Quand le vent se lève, j’avais presque envie de voir l’accident inévitable arriver, mais ce n’est finalement pas le cas : non, la gamine voit au contraire ce qu’elle pense être un cadavre. Ce n’est pas le cas finalement : le type est bien en vie, mais c’est à se demander s’il ne préfèrerait pas être mort.

Je veux dire Hen et son nouveau collègue découvrent qu’il a les genoux complètement arrachés. L’enfer quoi. Nouveau collègue ? Eddie a décidé de quitter la caserne alors il faut bien le remplacer, surtout après le départ de Chimney. Il y a de moins en moins de gens dans ce casting, franchement. L’intervention est toutefois un succès, même si le succès, c’est surtout qu’ils arrivent à me faire détester Hen. Elle est horrible avec son nouveau collègue, préférant l’appeler Lundi ??

J’étais content de le revoir se pointer le mardi pour s’imposer et beaucoup moins de revoir Hen être la pire des collègues ? Genre, vraiment, connasse, désolé, hein. J’adore le personnage habituellement et ça ne lui correspond pas du tout de se comporter comme ça, c’était ridicule, même si elle s’attache aux retours de Chimney et Eddie.

Eddie ? Apparemment, sa nouvelle vocation est d’avoir une mortine routine pour qu’on puisse bien le voir à poil, ça manquerait autrement, avant de se rendre au centre d’appels. Yep. Il bosse désormais avec May, Linda et Josh : il gère le compte Twitter des pompiers de Los Angeles ? C’est une reconversion inattendue pour lui, mais ça semble quand même lui correspondre assez bien.

J’aime le fait que ça nous fasse découvrir un autre boulot plus ou moins essentiel, parce qu’il parle aussi à la presse, mais bon, la routine dure trop longtemps pour que ça ne fonctionne vraiment avec Eddie. Il s’enferme dans une routine qui doit manquer d’adrénaline après la vie qu’il a mené – mais au moins, il apprend à cuisiner. Cela fait plaisir à Buck et Taylor qui peuvent se régaler, au moins.

Buck n’est toutefois pas le plus top des potes sur ce coup-là : il conseille à Taylor de manger avant de venir et il insiste sur le fait qu’Eddie pourrait revenir à la caserne. Insupportable. Moi, j’aime bien Eddie dans ce nouveau job et le plus loin possible de la caserne – et de la série ? Je sais, ce n’est pas l’avis que je suis censé avoir.

Buck a beau être dégoûté, il doit continuer de faire son travail sans son meilleur pote et sans son beau-frère. Il reprend donc du service sur un appel au 9-1-1 vraiment surprenant : une famille reçoit un coup de fil pour leur indiquer que sous leur voiture, il y a un explosif. Ce n’est pas une idée bien originale car c’est tiré d’un film, mais la menace semble suffisamment crédible : le type de l’appel connaît toute la famille, il y a bien des fils étranges et ils se sentent en danger.

Les policiers sont aussitôt envoyés sur place pour vérifier la menace avec un drone… Et malheureusement, ils informent assez vite le père de famille qu’il va devoir continuer de rouler à 55 : en-dessous, la voiture risquerait d’exploser, car il y a une bombe sous la voiture. Il faut toutefois évacuer la famille aussi vite que possible. Pour cela, c’est aux pompiers de la série de passer à l’action.

L’intrigue est prenante avec juste ce qu’il faut de suspense et d’action pour nous maintenir scotchés à notre canapé. Comme la caserne est clairement en manque de pompiers, il est temps d’introduire une nouvelle d’une autre caserne dans les rangs de la série. Quel plaisir de retrouver à l’écran Arielle Kebbel. J’ai l’impression de la voir de plus en plus souvent dans des séries, et c’est top que sa carrière prenne comme ça.

Elle interprète dans cette série Lucy Donato, une femme pompier qui va être d’une grande aide à Buck pour évacuer les enfants du véhicule. Bien sûr, Eddie regarde tout ça depuis le centre d’appel, car cette situation fait la une des journaux télévisés. Il comprend soudainement qu’il ne faut surtout pas que la pédale de la voiture soit relâchée, car il y a sûrement une plaque de pression pour empêcher l’explosif de se déclencher.

Bon, j’ai tendance à regarder les pédales avant de démarrer une voiture, alors ça me fait rire que le père de famille ne découvre ça que maintenant, mais le vrai point central de ce moment, c’est qu’Eddie décide d’utiliser les lignes du 9-1-1 pour parler à ses collègues pompiers. Josh n’approuve pas du tout cette situation – ça casse la chaîne de commandement, Eddie n’étant qu’un invité dans les locaux et n’ayant pas les autorisations pour parler sur cette ligne sécurisée.

Cela faisait plaisir de voir Josh s’affirmer. En même temps, en face, tout ce qu’on avait, c’était une mère de famille prête à se sacrifier pour éviter de se brouiller avec sa belle-mère à la mort de son mari, alors bon. On fait avec ce qu’on a. Et finalement, la voiture n’explose même pas une fois tout le monde évacué et la voiture accidentée : la bombe était une fausse… Enfin, elle n’explose pas juste assez longtemps pour que tout le monde soit soulagé, avant qu’elle n’explose vraiment, comme je m’y attendais.

Pfiou. Après tant de pression (sans mauvais jeu de mots) et tant d’action déjà, je pensais que ce serait la fin de l’épisode. Pourtant, nous en sommes à peine au milieu : Eddie se rend compte qu’il n’a peut-être plus sa place au bar avec le reste de ses anciens collègues – et Lucy Donato ! – en train de faire la fête après une nuit difficile. Lucy se fait quand même légèrement réprimander car elle n’a pas respecté tous les ordres en prenant le risque de bouger le père de famille après avoir mis une cale sur la pédale… mais bon, c’est vite oublié.

Quant à Hen, elle se fait remettre en place aussi, ce qui force Hen à s’expliquer avec son possible nouveau collègue. Il n’est pas là pour remplacer Chimney en tant que meilleur ami d’Hen, mais il est bien forcé de faire son travail quand même, et Hen peut ravaler sa fierté à force. C’est plutôt une bonne chose. Bobby, lui, se rend compte qu’il faut vraiment qu’il remplace ses hommes : il se remet à regarder des CVs pour trouver un nouveau collègue.

Cela fait déjà trois mois qu’il cherche, alors Athena lui fait remarquer que c’est peut-être lui qui n’est pas prêt à changer d’équipe – pas tellement ses subalternes. J’ai bien aimé Athena dans ce rôle, franchement, elle est de bons conseils pour Bobby. Et pendant que ces deux-là parlent de boulot chez eux, Buck sympathise de plus en plus avec Lucy. Eh, elle en est au point où elle est carrément en train de flirter avec Buck.

Et bon. Je n’aime pas tellement Taylor, mais Buck est dans l’abus total à se laisser draguer sans l’arrêter – puis à se laisser embrasser. D’accord, il a bu, mais… Ca ne pardonne rien ? Franchement, c’est n’importe quoi. Et certes, Buck affirme ensuite à Hen qu’il a empêché Lucy de l’embrasser, mais lui-même ne croit pas ses mensonges. Hen lui conseille donc, malgré un moment d’égarement, de dire la vérité à Taylor pour simplifier sa vie personnelle. L’honnêteté est toujours un bon conseil, je pense, il faut savoir assumer ses conneries les plus débiles.

De son côté, la fin de soirée d’Eddie est compliquée. Il rentre chez lui et se rend compte qu’il regrette vraiment sa carrière de pompier. Christopher s’en veut désormais de ce qu’il a demandé à son père, au point de lui dire qu’il sait très bien qu’il doit être pompier.

Allez, le lendemain, c’est Athéna que l’on suit au travail. Elle a une sacrée journée qui l’attend : elle est appelée sur une simple affaire de voisinage, avec un type qui est bordélique au possible jusqu’à la pelouse de son jardin. Cela dérange bien sûr les voisins qui s’en plaignent, mais Athéna reconnaît assez vite parmi les voisins la famille à la voiture qui a explosé.

Eux, ils déménagent car l’homme ayant placé l’explosif en savait beaucoup sur eux. Athéna comprend vite que le voisin bordélique est leur suspect et l’arrête en bien peu de temps. C’est presque décevant. Dans le même genre, il est décevant de voir Eddie se rendre chez Bobby pour se faire rembaucher, trois mois après sa démission. A la réaction de Bobby, cependant, j’ai eu l’impression qu’il avait déjà embauché quelqu’un d’autre.

Finalement, ce n’est pas le cas : il veut simplement s’assurer qu’Eddie aille bien pour reprendre le travail. Ce n’est clairement pas le cas quand on voit sa tronche de déterré et Bobby fait bien de le remettre à sa place. D’accord, d’accord, je n’aime pas Eddie, mais eh ! Bien fait ? Il a ce qu’il mérite, au sens propre : il mérite d’aller bien.

La fin d’épisode est marrante, en tout cas. Buck n’arrive pas à avouer toute la vérité à Taylor, alors à la place, il lui propose d’emménager avec elle, espérant bien n’avoir jamais à revoir Lucy de sa vie. Il n’en faut pas beaucoup plus pour que le cliffhanger soit justement que Bobby se décide enfin à embaucher deux nouveaux collègues pour la caserne : Jonah, le « Lundi » de Hen, et Lucy. Mouahaha.

> Saison 5

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.