9-1-1 – S05E15

Épisode 15 – FOMO – 15/20
C’était moins prenant comme épisode, mais avec la fin de saison qui approche, j’imagine que c’est bien normal ? Il faut toujours des moments de pause avant que le rythme ne s’emballe à nouveau, même dans cette série où le rythme est à cent à l’heure à chaque épisode. En tout cas, ça fonctionne bien quand même, ces tranches de vie explorées en quarante minutes.

Spoilers

L’idée de l’épisode est simple : peut-on rattraper le temps perdu ? Demandez à Proust.


I don’t know, I just saw it on the Internet.

Incroyable ce titre d’épisode, quand j’ai plusieurs mois de retard pour le regarder. La peur de manquer quelque chose ? C’est un bon titre pour un épisode qui commence sur un live d’une influenceuse qui visite sa soi-disant maison – enfin, villa. Elle se retrouve enfermée dans le sauna à avoir un accident tout bête, face éclatée contre les roches brûlantes. La pauvre.

Bon, quelque part, on peut penser que c’est le karma, car elle ne visite pas vraiment sa maison si je comprends bien l’épisode, et parce qu’elle fait tout ça juste pour vivre sa meilleure vie. Ce n’est pas exactement ce qu’il se produit, cependant. A la place de sa meilleure vie, elle est donc inconsciente pendant qu’elle perd la moitié de son visage et que toute la ville se met en quête de son identité et de sa localisation exacte.

Heureusement, May est excellente à son job, Eddie gère bien les réseaux sociaux et Lucy a une bonne vue pour retrouver la voiture de l’influenceuse quand Athena parle à ses parents. Bref, la gamine est sauvée, et tout ça laisse May obligée d’expliquer à Eddie ce qu’est la FOMO. D’ailleurs, cet épisode nous présente l’appartement de May. Je crois que c’est une des premières fois et ça se fait dans une scène où ses relations avec sa mère sont sacrément apaisées.

Franchement ? Athena n’est pas en train de lui foutre la pression pour qu’elle accepte d’aller dans sa fac prestigieuse mais pour la laisser faire son choix, c’était étonnant. En effet, c’en est fini de l’année sabbatique de May – et de son prolongement – et elle n’a plus qu’un choix : accepter ou refuser définitivement de s’y rendre. Bon, elle laissera sa place à Maddie, j’imagine. C’était tout de même intéressant de la voir interroger sa mère pour savoir si elle avait des regrets ou de la voir se confier à Eddie.

Oui, oui, à Eddie. Heureusement qu’il est censé aller super mal, lui ! Il est plutôt de bons conseils pour convaincre May de ne pas vivre sa vie pour les autres – un message qui est aussi celui de l’influenceuse.

Autrement, dans cet épisode, on retrouve de nouveau Maddie qui emmène Jee-Yun chez Chimney, et donc je ne peux que me poser la question de savoir où elle vit désormais. Elle devait se trouver une maison, mais bon, on n’a plus de nouvelles de ça. Ce que les scénaristes proposent désormais, c’est une culpabilité de Maddie : elle a raté tous les moments importants des six premiers mois de sa fille. Elle s’en rend compte quand elle trouve des photos chez Chimney.

Bien évidemment, elle se rend ensuite chez son frère pour lui parler de sa culpabilité, qui n’est pas simplement d’avoir manqué des moments importants. Elle craint également, désormais, que sa fille soit marquée à vie par un syndrome de l’abandon. Certes.

La deuxième intervention de l’épisode voit l’équipe intervenir sur un mariage où le marié s’est effondré au moment de rencontrer la mariée. Oui, oui, rencontrer : c’est un tournage de Mariés au premier regard, concrètement. Le marié fait partie de ces gens exceptionnels qui ont le cœur à droite au lieu de l’avoir à gauche, mais ça n’empêche pas Hen de le sauver. L’essentiel sur cette intervention ? Athena et Bobby regardent cette émission, Huck en est sacrément fan et Lucy ne croit absolument pas au mariage. Elle m’a bien fait rire et, une fois de plus, je suis fan de cette actrice, alors ça marche de la voir si souvent dans les épisodes, je l’adore.

En parallèle de tout ça, Hen et Karen tentent une nouvelle expérience en allant manger dans un igloo… Ah, les obsessions des riches qui veulent des soirées extravagantes, hein. Karen finit par l’avoir : la voiture du couple est retrouvée avec toutes ses vitres brisées… et sans le sac à main de Karen, dans lequel elle a eu la bonne idée de laisser ses cartes de crédit.

Grâce à ça et aux mails demandant de renouveler les paiements, Karen se rend compte qu’elles ont onze inscriptions à des services de streaming différents, et ça la fait se sentir sacrément vieille. Le resto à zéro degré ? C’était conseillé par une collègue plus jeune. Elle est la patronne, alors tous les collègues sont plus jeunes, mais elle a l’impression d’avoir une vie planplan désormais. Franchement, soyons honnêtes, ça doit être le cas : onze services de streaming ? Cela semble faire beaucoup, franchement.

Quand Hen en parle au boulot, impuissante face à ce que sa femme traverse, elle obtient des conseils plutôt divergents. Buck et Lucy sont plutôt d’accord pour dire que ce n’est pas si grave et qu’elles peuvent trouver du temps pour rattraper le temps perdu. Ce n’est pas exactement ce qu’il se passe d’après Chimney.

La troisième intervention de l’épisode est d’ailleurs là pour nous le rappeler : une maman propose à ses filles une randonnée pour rattraper le temps perdu après son divorce. Elles se retrouvent alors sur un silo dont le sol s’effondre. La maman a tout juste le temps de sauver l’une de ses trois filles qu’elle se retrouve à faire une chute quasi-mortelle. Il faut retenir qu’elle l’est quasi parce qu’elle a temps de souffrir avant que ça arrive.

Oui, cela faisait un moment que ce n’était plus arrivé, mais ça y est, la caserne 118 perd la vie d’une des victimes de cet épisode. La femme ne parvient pas à survivre à cet incident. Elle a le temps de dire adieu à ses filles et les pompiers font alors semblant que tout se passe bien pour que ce soit le père qui annonce toute la vérité. Les filles ne sont pas stupides pour autant : l’adolescente comprend bien vite ce qu’il en est, et les plus petites finissent par se demander pourquoi il n’y a pas de sirène dans le camion.

Dans le camion, justement, Chimney appelle le père, et c’était bien triste à voir. Heureusement pour lui, il rentre à temps pour voir sa fille manger seule pour la première fois. La bonne nouvelle, c’est que Maddie est là aussi : elle refuse qu’il prenne le petit événement en photo, préférant profiter de ce qu’il se passe.

La fin d’épisode offre alors une conclusion à chacune des interventions de l’épisode, avec les trois filles faisant le deuil de la mère, avec la mariée au premier regard qui a la chance de pouvoir en épouser un autre et surtout avec Karen et Hen qui passent une excellente soirée en amoureuses : quand elles se rendent compte que la carte de crédit d’Hen qui était dans le sac à main de Karen est utilisée, elles décident de se rendre au club où l’addition commence à être salée.

Elles passent alors un excellent moment à trouver la femme qui se fait passer pour Hen, Klowee. Avec cette orthographe, oui. Klowee est rapidement arrêtée par les flics, Hen et Karen s’amusent bien et dansent toute la nuit. Pas si vieilles, finalement.

> Saison 5

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.