Walker – S03E01

Épisode 1 – World On a String – 12/20
Ce premier épisode de saison est décevant pour une raison principale : je n’ai pas eu l’impression de faire face à un changement de saison. Tout continue exactement comme en saison 2, à une exception notable près, je reconnais. Par conséquent, ça va à l’encontre de ce que j’imaginais pour cette saison : j’aurais aimé une vraie nouveauté pour redémarrer sur de meilleures bases. On verra bien ce que donne l’intrigue fil rouge, cependant.

Spoilers

Tout le monde se met à la recherche de Cordell.

Comme je le disais dans l’introduction sans spoiler, je suis plutôt déçu par cet épisode, parce qu’il reprend quelques secondes après le cliffhanger. Je ne sais pas pourquoi, je m’imaginais une intrigue reprenant quelques mois plus tard, quand personne n’aurait trouvé Cordell et que tout le monde se demanderait ce qu’il faisait. Eh, j’étais même prêt à une intrigue avec des flashbacks, si besoin.

Ce n’est pas du tout ce que nous avons, ce qui permet à Stella d’être à nouveau insupportable. Ca, par contre, je ne m’attendais pas à autre chose. Son personnage tourne en rond et il est temps qu’elle se barre à la fac, mais avec son père absent, elle ne peut pas s’en aller, j’imagine. C’est d’un chiant. Ils auraient pu la caster dans le spin-off en tant qu’Abby et nous foutre la paix. Bon, en même temps, se passer de Katherine McNamara, ce serait dommage. Je sais, je n’ai pas encore vu le spin-off. Ca viendra.

En attendant, j’en reviens donc à cet épisode où Liam et Trey tentent de rassurer Stella avant de signaler la disparition de Cordell. Cela donne des scènes plutôt intéressantes avec la famille qui s’inquiète pour lui et ça permet aussi de réintroduire un peu les intrigues pour tout le monde. Ainsi, Stella a toujours son mec, Geri fait toujours partie de la famille même si elle est à l’autre bout de l’Etat et ne semblait pas vouloir assister à la fête pour Stella ? Son mec non plus, d’ailleurs. C’est top l’amour.

En parlant d’amour, Liam a aussi le petit frère de Cassie désormais. Forcément, je me suis attaché à Cassie durant l’épisode, espérant qu’elle puisse apporter des scènes sympathiques. Malheureusement, Cassie reste obnubilée par Miles, exactement comme en saison 2 – et même plus qu’en saison 2. Je trouve super frustrant ce début de saison 3 où les personnages sont encore coincés dans les problématiques de la saison 2.

Même Trey ne peut pas encore être un ranger, et ça m’a frustré de voir ça. C’est logique que ça prenne du temps et de la paperasse, mais c’est énervant que la saison reprenne sans changement pour personne. En plus, il fait du meilleur boulot de ranger que Cassie dans cet épisode. Cassie a une idée fixe et suit donc une mauvaise piste, puis une autre, étant même sûr qu’un emballage de cacahuète puisse être une piste solide. Sérieusement ?

Je ne sais pas trop pourquoi elle tient tant à son rencard de fin de saison 2 là, mais il était évident qu’elle faisait fausse piste assez vite. James met du temps à le comprendre, lui aussi. En même temps, peut-on attendre autre chose d’un ranger qui préfère parler à la mère de son homme disparu que de partir enquêter quand le temps est compté. C’était ridicule comme scène. Enfin, non. La scène entre James et Abby est intéressante, c’est vrai, mais elle est juste super mal située.

Abby est à peu près aussi insupportable que sa petite fille dans cet épisode, même s’il était temps de la voir se mettre à craquer et abandonner son espoir de toujours. Cela commence à faire vraiment beaucoup pour la famille Walker, alors elle n’en peut plus. Stella et Augie aussi en ont marre d’être pris pour des choses fragiles à protéger, mais ça ne les empêche pas d’être insupportables et de s’engueuler entre eux !

Bref, vous aurez compris à ce stade pourquoi je mets une note plus que moyenne à cet épisode : il y a à peu près tout qui m’a saoulé dans l’intrigue proposant une enquête pour retrouver Cordell… Mais aussi dans ce qui arrive véritablement à Cordell, imaginez !

En effet, nous retrouvons le héros de la série dans cet épisode : il est rapidement mis en cage par des hommes baraqués qui sont on ne peut plus clichés. Néo, c’est comme ça que Cordell l’appelle, semble toutefois inquiet de savoir qu’ils font tout ça à un ranger et a peur d’être attrapé, alors Cordell se sert vite du peu d’informations qu’il a sur lui pour faire ami-ami avec lui. Cela ne dure qu’un temps, parce que Neo est vite démis de ses fonctions par un coup de taser. Un seul coup. Quand Cordell vient d’en prendre plusieurs en étant trempé. C’est ridicule.

BREF. Je laisse de côté quelques détails, du genre Cordell qui se prend pour un super-héros aux sens surdéveloppés parce qu’il est aveuglé par un chiffon qui le laisse voir sans problème, mais bon, ce n’était pas si important. Le plus énervant dans l’épisode était en revanche cette manie de Walker de parler tout seul. Sincèrement, ils ont beau l’expliquer en mode « tu sais que j’ai besoin de parler à voix haute pour réfléchir », ça sonnait sacrément faux.

Cela dit, cette réplique, il la balance à Emily, alors c’était horriblement ennuyeux. Non, vraiment, j’étais content qu’on se soit débarrassé de son fantôme en saison 2, parce qu’il s’agissait probablement des scènes les plus lourdes de la saison 1… La revoir m’a fait un sacré mauvais effet. Elle ne sert pas à grand-chose en plus, même si ça occupe l’épisode en donnant à Cordell quelqu’un à qui échanger des répliques.

Le truc, c’est qu’elle était insupportable et savait des choses que Cordell ne pouvait pas savoir, notamment qu’un message lui arrivait sous la forme d’un origami et d’une ficelle, par le plafond. Il y a quelque part dans le même bâtiment que Cordell – un ancien hôpital apparemment – une autre prisonnière qui tente de parler en code à Walker. Qu’est-ce que j’ai ri quand il a compris que c’était un code parce qu’Emily le lui disait, alors que c’était évident dès le départ ! Ce n’était pas censé être drôle, par contre.

Finalement, l’autre otage – si c’en est vraiment une – finit par communiquer à voix haute avec Cordell, lui indiquant qu’ils sont dans un ancien hôpital, toujours avec des codes. Par contre, son nom, Julia, elle le donne sans aucun code. On n’en saura pas beaucoup plus avec ce premier épisode, si ce n’est qu’on découvre en toute fin qu’elle est remplacée par Liam. Oui, oui, les kidnappeurs s’en prennent à Liam désormais. Espérons que la présence de Liam annule définitivement celle d’Emily, parce que c’était d’une lourdeur sans nom.

J’espère que ça n’empêchera pas Ben d’être là, par contre, parce que je sens que son personnage peut devenir intéressant. Dans le même genre, la relation entre Trey et Cassie, désormais colocataires, est toujours aussi géniale.


Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.