Ce que c’est qu’un procedural

Salut les sériephiles !

Et non, contrairement aux apparences, je n’ai pas oublié de vous faire un article définition cette semaine, l’occasion ne s’est juste pas présentée avec une actualité plus chargée que prévu. Qu’à cela ne tienne, me voici de retour avec un mot que j’emploie à tort et à travers pour dire que je ne l’aime pas : le procedural.

Image result for tv show badge cop

Alors c’est quoi exactement un procedural ? La définition exacte concerne toute œuvre de fiction qui se caractérise par une mise en avant réaliste et détaillée d’une procédure professionnelle. Le genre concerne surtout les procédures policières, au point qu’il en est venu à caractériser les séries policières (pourtant, une série comme Dr House est un procedural).

Concrètement, un procedural traite d’un crime (ou d’une maladie) minimum et nous montre comment il est élucidé par les enquêteurs (médecins) en un épisode. Et on recommence la semaine suivante. Il se distingue de la simple série policière car il ne se concentre pas sur la vie personnelle des enquêteurs, mais uniquement sur leur vie professionnelle, généralement fructueuse et pleine de réussites. Le procedural pur, type Les Experts, ne propose donc normalement ni fil rouge, ni histoire personnelle à ses personnages – même si le contraire se vérifie souvent sur un ou deux épisodes.
Image result for csi

C’est quoi ce nom ? Si vous avez lu le paragraphe précédent, je pense que vous pouvez deviner aisément que c’est un mot anglais contractant « procédure » et « professionnel ». Ce n’est pas franchement sorcier, comme si ça avait l’intention d’être chiant rien qu’avec le nom. Lalala.

 Image result for law and order

Quelle origine ? Il en existe tellement que je n’ai pas su remonter précisément à l’origine. Une chose est sûre : la franchise Les Experts (CSI) a popularisé à fond les ballons l’enquête de la semaine.

 Image result for ncis

Aujourd’hui ? Nous sommes envahis de multiples séries procédurières et pour être tout à fait honnête, je passe généralement mon chemin. Pourtant, le procedural pur et dur a tendance à s’éclipser de plus en plus depuis une dizaine d’années, et ça s’accélère avec la disparition des CSI. Qu’on s’entende bien : il y en a toujours, mais généralement, pour fonctionner et accrocher le public, les séries proposent un fil rouge sur la saison ou sur plusieurs saisons (Mentalist et John le Rouge) ainsi que des sous-intrigues sur les vies persos des équipiers (NCIS, Bones…). C’est toujours très léger, pour s’assurer de pouvoir les rediffuser dans n’importe quel ordre quand même…

Image result for mentalist

Personnellement, je n’ai jamais aimé les séries de ce genre, même si j’ai longtemps accroché à NCIS ou Bones grâce aux personnages. Seulement, ils faisaient tellement du surplace que ça m’a laissé. J’aime dans les séries les dynamiques entre les personnages et l’évolution de ceux-ci/de l’intrigue, deux choses peu soignées en général.

Il subsiste quelques hybrides que je regarde, comme Blindspot ou Lucifer (même si j’ai une saison de retard), mais le côté « enquête de la semaine » me lasse bien vite. Je suis là pour les personnages, car leurs enquêtes ne sont pas bien originales et vite résolues… plus vite par moi que par eux, en général.

Image result for lucifer

 

27 commentaires sur « Ce que c’est qu’un procedural »

  1. J’aurai au moins appris quelque chose, je pensais qu’un procedural était une série judiciaire ! 😀 Bon du coup, je me ne suis jamais posé la question de savoir si j’aimais ou pas ce genre de série. Quand ça me plaît, je m’en fiche un peu que ce soit procedural au pas 🙂

    J'aime

    1. C’est intéressant, parce que ça veut dire que le genre ne te déplaît pas forcément. Du coup, je me demande pourquoi tu en aimes certains plutôt que d’autres 🙂

      J'aime

      1. Je ne sais pas du tout ! 🙂 En fait, je pense que je ne regarde pas de procedural pur, ce sont toujours des hybrides plus ou moins comme celles que tu cites, Lucifer, Blindspot, ou encore Scorpion. C’est vrai qu’une série où il n’y aurait qu’une enquête de la semaine, sans fil rouge ou sans personnages attachants, ne m’intéresserait pas forcément.

        Aimé par 1 personne

  2. Je suis comme toi. Je n’ai jamais été très fan des procéduraux purs et il me faut vraiment un truc en plus, surtout au niveau des personnages, pour que je regarde. Mais c’est de moins en moins le cas et ce sont les séries que j’abandonne le plus facilement ! 😛

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, ça fait quasiment deux mois le nom de domaine maintenant ehe
      Par contre, ça me surprend pour la recherche Google. Autant sur les épisodes de séries, j’ai déjà pu le constater, autant sur ce genre d’articles, c’est fou. Ca doit être aidé par l’explosion des vues suite à 9-1-1 diffusé sur M6. Tant mieux, je vais pas m’en plaindre :’)

      J'aime

      1. j’ai partagé sur twitter une capture écran d’une recherche étrange…. menant à mon blog de psycho-coaching…. j’ai été surpris de chez surpris.

        J'aime

      2. Ah ah non ce sont les gens qui font ce genre de recherches…. Je me demande comment ils en arrivent là XD tu sais avec l’outil statistique, tu as les critères de recherches qui ont mené au blog.

        J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.