Ashley Johnson (#93)

Salut les sériephiles,

Il n’y a pas eu de performance de la semaine publiée hier, et pour cause, j’attendais de finir le rattrapage de mes hebdos pour trouver quelqu’un à mettre en avant, parce que ce n’est pas dans 13 Reasons Why que j’ai trouvé mon bonheur tant la dernière saison était médiocre. Il y a eu de bonnes prestations dans mes hebdos, mais rien d’exceptionnel malheureusement – ou plutôt, si, mais j’ai déjà écrit des articles sur les actrices de In the Dark qui auraient pu le mériter. Je me rabats donc sur un actrice que j’aime beaucoup et qui n’aura jamais d’article non plus vu la qualité de la série, alors qu’elle en est à mes yeux la meilleure actrice (désolé Jane)…

Blindspot Patterson GIF - Blindspot Patterson NotACompetition ...

La performance de la semaine :
Ashley Johnson

La série concernée : Blindspot
L’épisode : S05E06 – Fire & Birmstone – 16/20


Pourquoi Le personnage de Patterson est de loin le meilleur de la série, de très loin même. C’est vraiment l’une des meilleures raisons pour lesquelles regarder Blindspot, parce qu’elle y a les meilleures répliques et le meilleur caractère, à toujours vouloir débusquer les grands méchants en gérant de multiples énigmes à la fois. Ce n’est pas toujours bien plausible de la voir effectuer des manipulations informatiques qui n’ont pas une once de crédibilité, mais elle se débrouille dans l’ensemble plutôt bien pour nous vendre ce que les scénarios lui font faire.

Top personnages TV Time #8 | Just One More Episode

Et dans l’épisode de cette semaine, elle est à nouveau mise en avant, ce qui était une bonne chose et qui se traduit dans la note. Envoyée en mission pour réussir à mettre fin à une chasse au trésor, elle se retrouve affublée d’une tenue de nonne qui lui va à ravir et elle gère encore et toujours le personnage de Rich qui est insupportable, mais si drôle avec elle. Le personnage se suffisait dans les premières saisons, mais son duo avec Rich sublime encore plus le caractère de Patterson.

Patterson] "Yes. You can for sure maintain enough air speed, I did ...
Ah cette réplique, c’est si culte dans la constitution du personnage !

Bref, ça fait un moment que je me dis qu’elle mériterait d’être le sujet d’un article, sans prendre le temps de le faire parce que la qualité des scénarios n’est pas toujours à la hauteur de son personnage. Cette semaine était l’occasion : j’ai bien aimé l’épisode et c’était un peu centré sur elle, alors hop, j’en profite. J’espère qu’elle retrouvera vite un rôle après la série qui touche à sa fin !


Vue aussi dans : Certains l’ignorent, mais à l’origine, Ashley Johnson pour moi est une actrice dénichée et mise en avant par Joss Whedon. Elle fait donc partie de ces acteurs dont je checke la carrière parce qu’il a un certain talent à découvrir de bons acteurs, tout de même. Pour le coup, il ne l’a pas découverte comme il a pu le faire avec Amy Acker ou Summer Glau, puisqu’elle a entamé sa carrière il y a fort longtemps, passant dans des épisodes d’Urgences, Roswell ou Ally McBeal en parallèle de nombreux doublages pour des dessin-animés !

Tout ça a fait qu’elle a été repérée par Whedon pour le pilot de Dollhouse, puis pour la deuxième version du pilot parce que la FOX a demandé à ce que ce soit retourné. Malheureusement, elle n’a pas pu être gardée dans la troisième version du pilot. Qu’à cela ne tienne, le producteur l’a rappelée pour le dernier épisode de la saison, puis pour Avengers, qui a donné un bon coup de pouce à sa carrière, selon l’actrice elle-même, quand même.

there-was-a-coffeshop-scene-with-steve-that-was-deleted | Tumblr
Alors, vous vous souveniez d’elle, vous ?

Elle n’y avait qu’un second rôle, mais cela lui a ouvert des portes, pour sa centaine d’épisodes de Blindspot, mais aussi pour The Last of Us, le jeu vidéo, par exemple.


Ashley Johnson GIF - Find & Share on GIPHYL’info en + Ashley Johnson semble ne jamais se poser, avec tous ses tournages de doublages de voix de dessin-animés, mais aussi son rôle dans Critical Role, en parallèle de Blindspot. Critical Role ? Une série sous forme de jeu de rôle, bien sûr, sur Geek & Sundry à l’origine, la chaîne youtube gérée par Felicia Day, dont elle est amie. Vous commencez à mieux comprendre pourquoi j’aime Ashley Johnson, hein ?

Une chose est sûre, le personnage de Patterson est clairement du sur-mesure pour l’actrice : sa passion des jeux de société vient clairement de l’actrice, et il y a plein de petits gags et hobbies de Patterson qui sont des références directes à son interprète. Je trouve ça chouette, même si ça m’inquiète pour la suite de la carrière de l’actrice : elle aura dû mal à retrouver un rôle qui lui colle autant à la peau !

Blindspot Season 3 | Trechos de filmes, Filmes, Series e filmes
Et un partenaire de jeu aussi efficace, d’ailleurs !

Voir aussi : Les performances des semaines précédentes

332 épisodes de Grey’s Anatomy plus tard

Salut les sériephiles,

Résultat de recherche d'images pour "grey's anatomy seriously ?"
Ce coup de vieux qu’on se prend quand on la voit si jeune !

Ca y est, je suis à jour dans Grey’s Anatomy et ça veut dire que c’est officiel, j’ai vu tous les épisodes de la série médicale la plus longue de la télévision américaine ! En effet, l’épisode 15 de la saison 15 (ça ne s’invente pas !) était le 332e épisode de la série. Cela fait que la série bat officiellement le record de longévité détenu auparavant par les 331 épisodes d’Urgences, dont je n’ai vu que, quoi ?, une saison à tout casser ? Je n’étais pas un régulier de celle-ci, même si j’en ai vu quelques épisodes, dont le dernier, que j’avais adoré. Normal.

Cela fait quelques années que l’on voit venir ce record, et pour tout dire, dès la saison 11, je le disais que Grey’s allait faire exprès d’atteindre sa saison 15 pour détrôner la série de 1994. Franchement, c’est bien normal avec un tel succès. En plus, malgré ses quinze saisons, je trouve que la série a encore de beaux jours devant elle, parce que la formule fonctionne. Evidemment que ça fonctionne, ça fait quinze ans, mince. Quinze ans et seulement 40 accouchements !

Alors certes, ils se sont tout pris dans la tronche au sein de cet hôpital, mais la série continue de vivre sa deuxième jeunesse cette saison, parce que depuis la saison 12 la qualité est de retour, quoiqu’on en dise. C’est dingue de se rendre compte à quel point la première série du Shondaland est devenue un mastodonte. Je pense qu’elle nous enterrera tous si elle continue comme ça. En tout cas, je ne suis pas pressé de la voir toucher à sa fin.

Il faut dire qu’avec ses quinze saisons, mais aussi avec les six saisons de Private Practice et les deux de Station 19, j’ai passé plus de temps dans cet univers que dans n’importe lequel autre. A part peut-être Buffy, mes revisionnages et les comics aidant… Non mais, ouais, on en est à 23 saisons de cas médicaux en tous genres, et j’ai… 26 ans. D’ici deux ans, si les séries continuent d’être renouvelées, il y aura donc autant de saisons que d’années dans ma vie. C’est complétement fou !

Résultat de recherche d'images pour "grey's anatomy private practice"
Et un seul épisode avec mes deux préférées ?

Le plus fou, surtout, c’est que je ne me suis toujours pas lassé de l’affaire. J’ai eu mon coup de mou après la saison 8 (après la 9 ?), j’ai eu envie que la série soit annulée et j’ai même eu une période où j’avais une demi-saison de retard… et puis, je m’y suis remis, et puis la série est redevenue cool.

Cette année encore, j’ai du mal à être hyper régulier dans mon visionnage. Je n’ai pas vu d’épisode entre octobre et décembre, je n’ai pas vu d’épisode en février… mais voilà, je reviens toujours vers elle, parce que cette série déchire, et puis c’est tout.

Résultat de recherche d'images pour "grey's anatomy season 15"
Combien de scènes dans un ascenseur, à votre avis ?

Bref, voilà, ces cinq cent mots ne vous auront probablement pas appris grand-chose, mais comme l’épisode que je viens tout juste de terminer – avec un clin d’œil sympa à l’infirmière la plus indétrônable de toutes les figurantes de l’histoire de la télé – était historique, il me paraissait nécessaire d’en laisser une trace sur le blog. C’est chose faite, et maintenant, la saison va pouvoir continuer de se dérouler comme si de rien n’était. En plus, on avait de bons cliffhangers cette semaine, alors j’ai hâte d’être vendredi prochain – même si je sais déjà que je ne verrais pas l’épisode vendredi parce que j’ai une soirée !

Ah, heureusement que je suis fan et pressé de voir la suite, hein…

Résultat de recherche d'images pour "shonda rhimes"
Et combien de personnages adorés décédés ? Non, pardon, c’est un article positif, n’abusons pas.

Ce que c’est qu’un procedural

Salut les sériephiles !

Et non, contrairement aux apparences, je n’ai pas oublié de vous faire un article définition cette semaine, l’occasion ne s’est juste pas présentée avec une actualité plus chargée que prévu. Qu’à cela ne tienne, me voici de retour avec un mot que j’emploie à tort et à travers pour dire que je ne l’aime pas : le procedural.

Image result for tv show badge cop

Alors c’est quoi exactement un procedural ? La définition exacte concerne toute œuvre de fiction qui se caractérise par une mise en avant réaliste et détaillée d’une procédure professionnelle. Le genre concerne surtout les procédures policières, au point qu’il en est venu à caractériser les séries policières (pourtant, une série comme Dr House est un procedural).

Concrètement, un procedural traite d’un crime (ou d’une maladie) minimum et nous montre comment il est élucidé par les enquêteurs (médecins) en un épisode. Et on recommence la semaine suivante. Il se distingue de la simple série policière car il ne se concentre pas sur la vie personnelle des enquêteurs, mais uniquement sur leur vie professionnelle, généralement fructueuse et pleine de réussites. Le procedural pur, type Les Experts, ne propose donc normalement ni fil rouge, ni histoire personnelle à ses personnages – même si le contraire se vérifie souvent sur un ou deux épisodes.
Image result for csi

C’est quoi ce nom ? Si vous avez lu le paragraphe précédent, je pense que vous pouvez deviner aisément que c’est un mot anglais contractant « procédure » et « professionnel ». Ce n’est pas franchement sorcier, comme si ça avait l’intention d’être chiant rien qu’avec le nom. Lalala.

 Image result for law and order

Quelle origine ? Il en existe tellement que je n’ai pas su remonter précisément à l’origine. Une chose est sûre : la franchise Les Experts (CSI) a popularisé à fond les ballons l’enquête de la semaine.

 Image result for ncis

Aujourd’hui ? Nous sommes envahis de multiples séries procédurières et pour être tout à fait honnête, je passe généralement mon chemin. Pourtant, le procedural pur et dur a tendance à s’éclipser de plus en plus depuis une dizaine d’années, et ça s’accélère avec la disparition des CSI. Qu’on s’entende bien : il y en a toujours, mais généralement, pour fonctionner et accrocher le public, les séries proposent un fil rouge sur la saison ou sur plusieurs saisons (Mentalist et John le Rouge) ainsi que des sous-intrigues sur les vies persos des équipiers (NCIS, Bones…). C’est toujours très léger, pour s’assurer de pouvoir les rediffuser dans n’importe quel ordre quand même…

Image result for mentalist

Personnellement, je n’ai jamais aimé les séries de ce genre, même si j’ai longtemps accroché à NCIS ou Bones grâce aux personnages. Seulement, ils faisaient tellement du surplace que ça m’a laissé. J’aime dans les séries les dynamiques entre les personnages et l’évolution de ceux-ci/de l’intrigue, deux choses peu soignées en général.

Il subsiste quelques hybrides que je regarde, comme Blindspot ou Lucifer (même si j’ai une saison de retard), mais le côté « enquête de la semaine » me lasse bien vite. Je suis là pour les personnages, car leurs enquêtes ne sont pas bien originales et vite résolues… plus vite par moi que par eux, en général.

Image result for lucifer