Comics Buffy (2019) : Scoobies are back #3

Salut les sériephiles,

D’un jeudi à l’autre, il n’y a pas beaucoup de changement sur le blog cette semaine : j’ai pris cette fois le temps de lire le troisième numéro du reboot de Buffy en comics. Comme la semaine dernière, je vous en propose donc le résumé en points positifs/négatifs, histoire de me garder une trace de cette lecture. Cette année me réconcilie progressivement avec les reboots. Allez savoir, d’ici un an je serais peut-être même motivé et demandeur pour de futurs réécritures modernes, on ne sait jamais (ça reste peu probable je vous rassure !).

Voir aussi les critiques des autres numéros : #1 #2 #3 | #4

Résultat de recherche d'images pour "buffy comics 2019 3"

Les +

  • J’avais donc vu juste, le résumé est bien écrit par Cordy… c’est un plus, juste parce que ça me flatte de l’avoir deviné.
  • À l’inverse, je ne l’avais pas vu venir, mais la relation Drusilla/Anya fonctionne drôlement bien niveau humour, surtout une fois que Spike s’en mêle. C’est un vrai plus de ce reboot que de pouvoir explorer cette dynamique qui n’a jamais eu l’occasion d’exister dans la série originale – et c’est tout à fait le principe d’un reboot après tout.
  • Le ton décalé et humoristique de la série continue de se trouver à peu près à chaque page, ce qui fonctionne forcément bien. Surtout quand il s’agit de Cordelia ou Buffy. Ou de…
  • Harmony ! Elle est encore là, et elle me fait rire à peu près autant que l’originale.

Résultat de recherche d'images pour "buffy comics 2019 anya dru"

  • Cordelia se prend pour une Tueuse. Non, franchement, elle est au moins aussi badass que dans les dernières saisons d’Angel – et les bons épisodes de ces saisons-là la concernant. Cela n’a pas trop de sens comme réécriture du personnage puisqu’elle a déjà assimilé les dangers de la ville dans laquelle elle vit, mais c’est amusant.
  • J’aime bien l’idée derrière le « personnage » de Camazotz, présenté comme une menace alors qu’il n’en a qu’après les vampires n’ayant pas d’âme et qu’il est une aide pour la Tueuse. J’imagine qu’on le reverra du coup.
  • Spike VS Buffy, peu importe l’univers, le reboot et l’absence de canon, c’est toujours chouette à voir.
  • L’une des scènes finales, qui réunit tout le Scooby Gang, m’a vraiment rendu nostalgique de la série… le truc, c’est justement que l’ensemble de ce comic me rend nostalgique de la bonne époque à chaque fois, mais qu’il n’arrive pas encore à atteindre son indépendance par rapport à cette nostalgie.
  • Le cliffhanger a réussi à me donner plus envie que la dernière fois, ce qui n’était pas bien compliqué. Drusilla en Maîtresse, c’est amusant.

Capture d'écran 2019-03-21 11.58.20.jpg

Les –

  • Je suis toujours sûr de ne pas être convaincu par le ton faussement adolescent du résumé par Cordy. Je vieillis mal, peut-être, mais en plus, je ne vois pas du tout l’intérêt d’avoir ce personnage faisant le résumé plutôt que Buffy – ou Willow à la rigueur. Et puis, Cordelia qui écrit que Willow et Rose, c’est un « couple goal », faut qu’on m’explique d’où ça sorte !
  • Il faut aussi m’expliquer d’où vient l’étrange gentillesse de Cordelia, surtout quand elle semble avoir un crush pour Giles à le défendre sans raison face aux critiques d’Harmony.
  • D’ailleurs, Giles joue de la guitare dans ce reboot, et il l’assume beaucoup plus que dans la série. Cela pourrait être un plus, mais il est suggéré qu’il chante mal, et franchement, c’est abusé et dommage de lui retirer ce talent.
  • Drusilla qui critique le surnom de Spike, ça m’a donné envie de me la jouer Tueuse face à peu importe qui a écrit cette réplique.

Capture d'écran 2019-03-21 12.32.09.jpg

  • Willow & Xander qui débarquent de nulle part tels de super-héros. C’est un peu trop gros, surtout que Xander apparaît bien plus musclé et badass que ce qu’il est censé être – y compris dans ce reboot si l’on en croit les cases finales du numéro précédent. Cela manque de cohérence, dans l’ensemble.
  • Je ne me fais pas aux dessins représentant de jeunes adultes quasi-trentenaires dans la peau d’adolescents. Accusons mon manque d’imagination – et notons aussi qu’Harmony ne ressemble pas du tout à Harmony, physiquement parlant. Y a même des cases où je lui trouve plutôt une ressemblance à Buffy, c’est gênant.

En bref – Je continue de penser que ça ne passionnera pas de nouveaux lecteurs qui n’ont jamais connu l’univers de Buffy, alors que c’était le but d’origine. L’histoire est sympa, mais pas transcendante si l’on découvre l’univers par ce comic, principalement parce que c’est bourré de clins d’œil et références qui font mouche chez les fans… mais qui doivent apparaître creux pour tous les autres. Et puis, il y a trop d’intrigues en parallèle et beaucoup de personnages à gérer, et ils n’arrivent pas à tout mener de front !

J’aurais préféré une saison 13 chez Dark Horse ; mais la nostalgie des années lycée de Buffy me fera  revenir à chaque numéro… même s’il y en a dans l’équipe de ce comic qui se disent archi fan de Buffy mais reconnaissent avoir oublié que le prénom de Spike était William… Like whaaaaat ?

Sans titre-1.jpg

Voir aussi les critiques des autres numéros : #1 #2 #3 | #4

P.S : J’ai découvert dans les pages de ce numéro qu’un comic The Magicians allait voir le jour en juillet. Pas sûr de ce que j’en pense, encore.

2 commentaires sur « Comics Buffy (2019) : Scoobies are back #3 »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.