9-1-1 – S02E12-13

Épisode 12 – Chimney Begins – 12/20
De manière indépendante, cet épisode ne serait pas mauvais, mais au sein de cette saison, il est extrêmement frustrant, parce qu’il est répétitif d’un épisode précédent, prévisible et ne fait pas avancer vraiment les choses. C’est très dommage cette impression de perdre son temps alors même que c’est centré sur un personnage que j’aime bien.

> Saison 2


12.jpg

It must suck to be him.

Objectif : tenter d’être à jour pour la diffusion des épisodes inédits ce soir sur M6, puisque la chaîne française m’a rattrapé. Ce n’était pas gagné, avec le début d’une migraine ophtalmique et des bugs de connexion sur M6 Replay.

Cet épisode nous plonge dès le départ dans le stress du cliffhanger précédent, avec Chimney qui se fait poignarder. Avec un titre pareil, je me suis douté qu’ils allaient revenir en arrière et nous laisser en suspense concernant ce personnage, mais je n’ai pas bien aimé les flammes dès le début.

Comme prévu, retour en 2005 pour nous montrer les débuts de Chimney en tant que pompier, de la même manière qu’ils l’ont fait pour Hen il y a quelques épisodes. C’est frustrant cette construction de saison, et lassant en plus.

Bon, bref, avant de devenir pompier, Chimney s’appelait simplement Howard Han et était un « entrepreneur inspirant » fan de karaoké (ça vient donc de lui cette passion) aux idées plus ou moins loufoques (et surtout plus ou moins pratiques). Il est tellement fan de karaoké, en fait, qu’il aide son pote Kevin à gérer son bar, ce qui lui permet de rencontrer Tina… qui le drague juste par pitié, alors qu’elle est là avec son mec. Il a donc une vie bien triste.

Vie triste, oui, jusqu’à ce que le bar prenne feu à cause d’un barman un peu stupide. Grâce à ses réflexes, Howard est vu en véritable héros par l’ensemble du bar car il parvient à évacuer tout le monde en limitant largement les blessés. Il prend alors la décision de devenir pompier, et Kevin décide de l’accompagner dans son entraînement, parce qu’apparemment, c’est cool d’être un héros. Moi, je note surtout que la série n’est pas très originale : comme Hen, c’est parce qu’il a eu l’occasion d’être un héros une fois par hasard qu’il décide de devenir pompier.

C’est gros. Bon, donc, son entraînement se passe super bien et lui comme Kevin deviennent pompiers rapidement. De manière répétitive, on voit donc Howard arriver à la caserne 118 et se faire maltraiter par son boss. Ce dernier lui confie les tâches ingrates et c’est d’autant plus dur à vivre que quand il rentre chez Kevin et ses parents, il entend les histoires de dingue de Kevin.

L’épisode tourne rapidement en rond : Kevin et ses histoires de dingue, Howard et ses occupations pourries à la caserne. Oh, il a l’occasion de sauver un homme d’une indigestion et d’une crise de panique, mais à part ça, rien du tout. Bref, Howard n’ose pas s’imposer, exactement comme il n’ose pas s’imposer auprès de son père.

Heureusement, il a les parents de Kevin pour le soutenir et l’aimer comme s’il était de sa famille. Au travail, sa situation s’améliore légèrement quand il est fini appeler à se rendre utile en montant à bord du camion de soin. Ce n’est pas le boulot de pompier qu’il attendait, mais c’est mieux que rien. Cela lui permet aussi de se faire un premier ami avec de bons conseils.

Franchement, c’est un épisode lassant, parce qu’à chaque acte, on nous rappelle qu’on veut juste la fin de l’histoire et qu’on ne l’aura de toute manière pas cette semaine. À la place, on a le droit d’assister à Howard qui perd son meilleur ami le jour où il est envoyé sur son premier incendie. C’est un énorme incendie qui réunit plusieurs casernes et Kevin se sacrifie pour sauver une femme enceinte autrement perdue d’avance.

Il perd donc quelqu’un de proche, comme prévu – prévu par ce début d’épisode nous présentant Kevin qu’on ne connaissait pas, confirmé par son seul pote de la caserne qui lui a parlé juste avant des pompiers qui perdaient quelqu’un… c’est gros. Le truc, c’est qu’il culpabilise de la mort de Kevin parce qu’il en arrive à se convaincre que c’est de sa faute s’il est devenu pompier et donc qu’il est mort.

Tout capable qu’il est, il prend ensuite des décisions un peu folles, notamment celle de foncer pour sauver un autre pompier évanoui dans un bâtiment avec fuite de gaz. C’est comme cela qu’il gagne l’approbation du reste de la caserne ; alors que c’est en recevant la mère de Kevin chez lui qu’il perd sa culpabilité. Et puis, voilà, il fait un bon paramedic, donc il a trouvé sa vocation : pas un pompier, juste quelqu’un dispense les soins, tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Zéro surprise, retour à la scène du cliffhanger de la semaine dernière et pas une avancée. C’est bien dommage, cet épisode n’a pas réussi du tout à me convaincre. Il faudra que je le revois une fois que je saurai la suite de la saison, parce qu’il était bien… juste pas ce que j’avais envie de voir. Ah, sinon y avait Athena aussi, mais comme cet épisode, elle ne servait à rien dans l’intrigue !


Épisode 13 – Fight or Flight – 20/20
Cet épisode était beaucoup trop prenant et intense pour me mettre à en chercher les défauts. J’étais tout simplement à fond dedans tout du long, même dans les scènes plus calmes. L’attente interminable provoquée par l’épisode précédent fonctionne donc bien, donnant envie d’aller plus vite à découvrir celui-ci. Et il m’a scotché à mon canapé !

> Saison 2


13

I just killed a man for you, Maddie.

Et ben voilà, ce n’est pas compliqué de faire du bon boulot quand ils veulent. Cet épisode reprend à toute vitesse avec Buck qui est évidemment celui qui retrouve Chimney en rentrant chez lui, c’est-à-dire chez Maddie. Il ne s’inquiète pas immédiatement pour elle, préférant appeler le 9-1-1. Alors qu’il fait ce qu’il peut pour sauver Chimney, celui-ci lui révèle qu’il s’est fait attaquer par Jason et qu’il a embarqué Maddie, au désespoir des opérateurs du numéro d’urgences qui ont bien compris ce qui était en jeu.

Il n’en faut pas beaucoup plus pour que Buck comprenne que Doug est de retour dans la vie de Maddie. Le truc, c’est qu’une fois que la police arrive, le détective en charge de l’enquête ne voit pas ça comme ça puisque Chimney accuse quelqu’un d’autre. Chimney est donc envoyé à l’hôpital et la police se retrouve à suivre une fausse piste, parce que Doug a très bien joué son coup. La frustration est là, surtout pour Buck qui prend la décision de voler le portable de Chimney afin de réussir à l’ouvrir grâce à son empreinte, à l’hôpital.

Voilà donc comment Athena se retrouve à devoir arrêter Buck, parce qu’il a pris une preuve sur un lieu de crime. Pas exactement quelque chose de légal… mais pas exactement le caractère d’Athena non plus. Plutôt que de faire ce que la loi dit de faire, elle décide d’agir en civil : elle n’est pas sur l’affaire, donc elle peut se servir du téléphone de Chimney en tant qu’amie de la victime, inquiète.

On les enchaîne, franchement, mais pourquoi pas, ça fonctionne avec cette série : Athena et Buck se rendent donc dans les bureaux du 9-1-1 pour trouver des informations sur « Jason », grâce à son numéro de téléphone. Josh, le collègue de Maddie, accepte de briser la loi et de tracer le téléphone. Cela leur permet de se mettre sur la piste de Maddie et Doug de manière bien plus rapide que la police, qu’Athena n’oublie quand même pas de prévenir.

C’est une fausse piste aussi toutefois, parce que Doug est plus malin que ça : il s’est débarrassé de son portable dans un camion. Malheureusement, en parallèle, Maddie vit un véritable Enfer. Forcément. On nous sert d’abord un flashback pour nous montrer les deux visages de Doug. Il est beau gosse et tout sympathique avec Maddie, jusqu’à cde qu’elle casse un verre et ne mérite plus à ses yeux que d’être punie. L’horreur. C’est une intrigue extrêmement violente que nous sert la série cette fois.

Ainsi, dans le présent, Maddie est persuadée que Chimney est mort et qu’elle est en route elle-même vers sa mort. Doug l’a kidnappée et elle sait que le pire l’attend. Elle ne s’attendait peut-être pas non plus à ce qu’il soit un meurtrier, un vrai de vrai. Elle essaie de s’enfuir en passant par la fenêtre des toilettes d’une station de service, et ça ne marche pas. Doug n’a aucun mal à la retrouver et l’attaquer. Bien sûr, le marchand de la station-service veut lui venir en aide… mais ça ne fonctionne pas si bien que ça pour lui. Il se fait donc tuer par Doug, qui n’hésite pas à l’abattre quand Maddie essayait encore de sauver cet homme.

C’est extrêmement violent. On enchaîne donc avec Maddie qui promet qu’elle n’essaiera plus de s’enfuir, en vain, et fait en sorte qu’ils arrêtent de fuir. Elle est extrêmement intelligente heureusement, et elle a l’habitude des appels de détresse désormais. Elle utilise donc ses connaissances tout au long de la fuite : elle laisse la trace de la voiture de location dans les toilettes, par exemple.

Elle est malgré tout soulagée quand une voiture de police les double sans s’arrêter, parce qu’elle avait peur de la réaction de Doug si la police les arrêtait. C’est dire ! Ils finissent par s’arrêter dans une cabane dans la forêt où elle trouve de quoi se battre contre Doug et s’enfuir de nouveau. S’enfuir dans la neige, ce n’est pas si simple cependant !

Il la retrouve vite, mais elle a été assez maligne pour faire demi-tour. Elle est trop intelligente, je l’avais dit. La bataille est ultra-violente : il n’hésite pas à lui tirer dessus, mais il ne vise pas tellement bien. Il vide son chargeur dans le vide, mais il a encore a un couteau pour poignarder Maddie. Cela ne l’empêche pas de se battre, et se battre, et le tuer. C’était quand même moins une.

Elle finit par retrouver Buck, par miracle, parce qu’Athena et lui ont mené une bonne enquête. Elle s’en sort donc en vie, et Buck aussi, et cette intrigue sacrément prenante s’arrête avec la mort de Doug. J’ai eu peur un instant qu’ils le laissent se réveiller et s’enfuir à nouveau, mais non. Tant mieux, bon débarras.

Pendant ce temps, à l’hôpital, Eddie et Hen ne servent à rien d’autre que se raconter des histoires sur Chimney. Pas passionnant. L’ex mari d’Athena se pointe aussi, parce que ses enfants sont inquiets pour Bobby. Ce ne sont pas les seuls : Christopher est le premier à être au chevet de Chimney pour son réveil, aussitôt suivi par Bobby et Eddie, à sa recherche. Il est tout sympa avec Chimney, mais celui-ci s’inquiète surtout pour Maddie.

C’est à Bobby de trouver quoi lui dire, et ce n’est pas simple. On le retrouve ensuite avec Hen à parler de sa culpabilité inutile, alors qu’Eddie continue de se réconcilier avec son ex plus si ex dans la salle d’attente. Pas très utile de faire avancer le reste des intrigues dans cet épisode.

Niveau message, c’est assez clair : en flashback, un policier explique à Maddie qu’elle ne doit pas avoir peur de fuir, mais peur de rester. Le message est passé pour toutes les femmes battues ; cet épisode fort en adrénaline nous prouve qu’on peut s’en sortir et offre à Maddie et Chimney un happy ending.

Je ne suis pas sûr de trouver géniale la conclusion d’Athena qui est que Maddie s’est battue plus que jamais pour s’en sortir ; parce que la réciproque serait que celles qui ne s’en sortent pas ne se battent pas assez, or, c’est loin d’être le cas. Bref, c’est une série américaine qui fait dans le sensationnalisme, comme toujours ; et ça fonctionne pour cet épisode extrêmement prenant à la conclusion simpliste – l’amour est plus fort pour Maddie et Chimney qui pourraient pourtant s’en vouloir l’un l’autre de cette situation de merde dans laquelle ils se sont retrouvés. Ce n’est pas le cas, tant mieux.

Quant à Jennifer Love Hewitt, pfiou, quelle actrice, elle est toujours aussi brillante et prouve une fois de plus qu’elle sait faire à merveille son boulot. Malheureusement, l’acteur incarnant Doug aussi…

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.