HTGAWM – S06E14

Épisode 14 – Annalise Keating is Dead – 20/20
Ah ouais. La série ne se fout pas de nous avec un épisode de quarante minutes qui paraît en durer beaucoup plus tellement il y a tellement d’intrigues qui s’entrechoquent et de scènes magistrales, avec des twists bien amenés dans l’ensemble et un épisode qui prend déjà des allures de fin de série. Est-ce que pour une fois je vais aimer la fin d’une série Shonda Rhimes ? Comme quoi, tout arrive… En tout cas, c’était haletant, et sans même le rebondissement que j’attendais !

> Saison 6


Spoilers

614.jpg

Good people go to jail.

Pardon ? Comment ça, Annalise est stressée par son premier jour de procès ? Depuis quand est-elle capable d’émotions humaines ? La première scène est ainsi plutôt drôle avec Annalise hésitant énormément sur son look, sur sa coiffure et sur tout un tas de choses, mais jamais sur son make-up apparemment. En tout cas, il faut bien reconnaître que ça finit bien pour elle, elle est superbe. Comme toujours.

Bizarrement, ce n’est pas trop le cas de Michaela qui tente un look avec son père, là où Connor le fait avec Oliver. Le procès est prêt à commencer comme cela, même si on ajoute toutefois l’information de dernière minute que Connor a décidé d’aller en prison pour cinq ans lors de son nouveau deal, c’est dingue.

Enfin, presque, il y a encore quelques pistes à explorer du côté de l’inceste de la semaine dernière : Annalise refuse de dire à Frank la vérité, Bonnie est donc envoyée contacter l’avocat d’Hannah. Le but est assez simple : lui faire du chantage. Soit elle accepte de dire la vérité au tribunal – à savoir qu’elle a conspiré avec les Castillo ; soit toute la vérité éclate lors du procès. Evidemment qu’elle accepte, mais en échange d’une garantie que personne n’apprenne la vérité sur Frank – qui est du coup le demi-frère de Gabriel, notons-le.

Le procès commence par une sacrée trahison : on demande à Tegan de ne pas rester dans l’équipe d’Annalise. Et il y a un témoin gênant pour prouver qu’il y a bien collision d’intérêt : Laurel redébarque en sortant de nulle part. Comme je n’avais suivi aucune promo, je ne m’attendais pas à ce qu’elle revienne avant le dernier épisode, et j’ai donc adoré la retrouver de cette manière, pour montrer que Tegan est liée aux Castillo donc pas vraiment à même de représenter Annalise.

Tegan se fait finalement virer par Annalise elle-même grâce à Laurel. Au moins, c’est fait. Tegan trouve que c’est complètement con de tomber dans ce piège, mais cet épisode nous fait entendre les pensées d’Annalise et nous fait comprendre qu’elle n’a pas totalement confiance en son amie, finalement.

Laurel ? Elle est carrément revenue avec Christopher. Cela n’a tellement aucun sens. Elle était donc à Brooklyn pendant tout ce temps, comme elle le dit finalement à Michaela, Connor et Oliver quand elle les croise par hasard au palais de justice. Oliver est tellement chou quand il revoit Christopher, mais il y a tout de même d’autres choses à tirer de cette scène.

Par exemple, Laurel s’en tire sans la moindre peine de prison, contrairement aux autres. C’est une information qui change légèrement la donne, tout de même. Et ça, juste avant que Michaela ne jure de dire toute la vérité. Malheureusement, je ne la trouve pas si convaincante quand elle raconte une jolie histoire bien répétée nous informant que Wes est coupable du meurtre, sous l’influence d’Annalise, bien sûr.

Michaela va loin par contre, elle va jusqu’à dire que leur professeur couchait avec Wes. C’est la goutte de trop pour Annalise qui décide de détruire Michaela. C’est une sacrée scène à venir, et ça se confirme bien rapidement, quand Annalise n’hésite pas à balancer un crime que Michaela n’avait pas vu venir : le moment où elle a pris la décision complètement conne de trahir le groupe pour appeler l’ICE et faire déporter un camarade de promo. Voilà qui ne la met pas spécialement en valeur devant les jurés. En même temps, je ne sais pas trop à quoi elle s’attendait là…

Durant la soirée, Laurel reçoit une visite de Frank et est forcée de s’expliquer sur les raisons de sa trahison, et surtout de sa fuite. C’est quand même dingue : après quasiment une saison d’absence, Laurel revient et ça donne l’impression qu’elle n’est jamais partie. Elle retrouve sa place et son importance dans la série sans le moindre souci. Jolie écriture, cet épisode est une vraie démonstration de scénario réussi !

Après tout ça, Gabriel se sent forcé de confronter Michaela sur son témoignage. Il n’est pas très heureux de savoir que Michaela lui a menti tout ce temps, connaissant toute la vérité sur la mort de son père sans jamais lui en avoir parlé. Les soirées ne sont fun pour Michaela dans cet épisode, puisque le lendemain soir, c’est Connor qui décide de la confronter, devant Oliver, sur une information que Frank lui a donné au moment où il allait témoigner : Michaela aurait eu une meilleure offre de la part du FBI.

Ainsi, Connor nous refait donc une crise de panique avant de témoigner. Merci Frank pour ce grand moment d’acting de Connor qui veut que le FBI lui confirme l’information, ce qu’ils ne font pas. Il trahit donc à son tour Annalise, ce qu’on ne voit pas vraiment. En revanche, la scène suivante est encore un cas d’école magistral d’Annalise confrontant Connor à ses mensonges : l’essai qui lui a donné la possibilité d’entrer dans sa classe, mais aussi la manière dont il a rencontré Oliver. On a au passage une jolie déclaration de bisexualité d’Annalise – elle ne sait vraiment plus sur quel pied danser avec sa sexualité – et un brin d’homophobie des jurés.

En tout cas, la scène ne mène nulle part, si ce n’est à une dispute violente. Cela laisse Annalise dans une impasse, alors qu’Hannah a une nouvelle demande : qu’Annalise reconnaisse avoir tué Sam, alors même qu’elle ne l’a pas fait. C’en est trop pour Tegan de voir qu’Annalise est prête à accepter une telle demande, alors que ce n’est vraiment pas possible de gâcher à ce point sa réputation. Bonnie assiste à l’échange et reste boire un coup avec Tegan, alors qu’Annalise elle-même est clairement tentée par un retour à l’alcool.

J’ai beaucoup aimé la scène entre Tegan et Bonnie, cependant. Je crois que c’est une des rares fois dans la série où j’ai eu l’impression que Bonnie était un personnage cool, que je pouvais enfin comprendre. M’enfin, c’était encore faire abstraction du fait qu’elle ment toujours à Frank par rapport à Sam, alors même qu’ils sont en couple à présent et qu’elle sait qu’il voit Laurel parce qu’il est honnête avec elle.

Enfin, cela dit, c’est vers Frank qu’Annalise se tourne quand il est question de créer un nouveau rebondissement dans ce procès. Elle demande en effet à parler à Laurel, alors même que c’est concrètement impossible et illégal. Laurel assure qu’elle fait tout ça pour son fils, refusant de perdre Christopher, mais découvrant tout de même avec choc que Frank a failli se faire tuer par son frère.

Par conséquent, une fois à la barre, Laurel balance donc toute la vérité, ou en tout cas une portion intéressante du mensonge mis en commun pendant toutes ces années : elle insiste donc pour dire qu’Annalise n’a jamais tué Sam ou demandé à ce que Wes le fasse. Et mieux encore, elle dit que le FBI lui a demandé de mentir. C’est quand l’avocat s’acharne sur Annalise qu’elle change finalement d’avis, et je dois reconnaître que même si je suis plutôt du côté de Michaela et Connor, par principe, ça fait du bien de voir une part de la vérité triompher pour Annalise.

Tegan est très heureuse de cette victoire, mais Bonnie est rabat-joie à rappeler que Nate peut encore témoigner et tout renverser à cette victoire. Oh, en parallèle de tout ça, on a aussi eu une confrontation entre Nate et le père Castillo, mais très franchement, j’ai laissé tomber cette intrigue en cours de route. Il n’y a pas que Bonnie qui soit rabat-joie cela dit : Annalise aussi l’est, à demandé finalement à Bonnie de recontacter Hannah pour approuver le deal. C’est complètement con.

Le truc, c’est que Bonnie aussi est complètement conne : alors que Frank lui annonce être encore amoureux de Laurel, mais de l’être bien plus de la manière dont il se sent auprès d’elle, Bonnie se sent forcée de lui révéler que ses parents sont Sam et Hannah. La scène est magistrale, mais ça mène à une complication vraiment imprévue pour Annalise : Hannah est retrouvée morte à son domicile, suicidée. Yep, Bonnie a fait de la merde.

Pas autant que Michaela, qui finit par avouer à Connor et Laurel qu’elle a changé de deal et n’ira pas en prison non plus. Connor se retrouve donc à être le seul à avoir fait un parjure pour mieux aller en prison alors qu’il n’a rien fait dans cette histoire – du moins, il n’a tué personne – et alors qu’il était sûr de pouvoir faire une confiance aveugle à Michaela.

Pas autant que Nate aussi, réussissant à convaincre le père Castillo que son fils est mort à cause d’Annalise et qu’il n’a rien à voir avec ça. Comment ? En faisant en sorte que le corps soit retrouvé, histoire que tout le monde apprenne sa mort, y compris Laurel. Non mais quel épisode !

> Saison 6

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.