Charmed (2018) – S02E13

Épisode 13 – Breaking The Cycle – 18/20
Je me suis donc arrêté juste avant l’épisode de toutes les révélations, en fait. C’était drôlement intéressant de revenir dans la série par cet épisode qui fait un clin d’œil bien sympa à la série d’origine (ou pas ?) tout en faisant pleuvoir les informations sur le trio. D’ailleurs, c’est bien là la force de cet épisode : on a enfin un épisode qui se centre sur le trio, un élément que j’adore et qui est totalement négligé (volontairement) dans cette saison 2. Apparemment, il y a là volonté de peut-être changer ça. Espérons. Quant à la deuxième intrigue… Je l’ai vue, quoi.

> Saison 2


Spoilers

213

I trust them with my life but I trust you with my death.

Je sais que ça ne se voit pas beaucoup en ce moment, mais promis, la série me manque beaucoup ces derniers temps. Le truc, c’est aussi qu’on a enfin quelques rayons de soleil qui percent enfin et montrent le bout de leur nez, alors que cette série est super sombre. Cela n’aide pas à trouver de bons moments pour la regarder. Ainsi, je n’ai quasiment rien vu du début de l’épisode, qui nous montre une confrontation entre Harry et Jimmy dans le grenier de la maison.

Bien sûr, il ne s’agit que d’un rêve d’Harry, mais Jimmy lui y donne rendez-vous dans un parc. Inquiet, l’être de lumière se réveille et se prépare pour ce rendez-vous, loin de se douter que Maggie a fait exactement le même rêve dans sa chambre. J’ai beaucoup aimé ce rebondissement, honnêtement, ça faisait un excellent début d’épisode. Les filles sont en plus rapidement réunies, alors que Macy continuait d’essayer de récupérer de l’ambre noire et Mel passait sa nuit chez Ruby. Je l’avais déjà oubliée elle, et sa réintroduction est super bizarre. J’ai eu l’impression d’avoir manqué un épisode, mais non.

Les filles ne sont pas super ravies du plan d’Harry, en tout cas, puisque son seul plan consiste à suivre ce que lui a dit Jimmy dans son rêve et de se rendre au rendez-vous. Elles n’ont pas vraiment le choix cependant, et elles se retrouvent à creuser pour trouver davantage d’ambre noire. Tout ce qu’elles y gagnent, c’est qu’elles sont confinées bien malgré elles. J’ai rigolé, même si l’épisode a eu lieu avant l’épidémie, je trouve qu’il tombe bien !

Bon, ce n’est pas drôle pour les sœurs : elles n’ont plus de pouvoir, plus de réseau et les portes sont fermées. On a connu un meilleur confinement qu’elles, quoi. Grâce au livre des Fondatrices, elles ont finalement accès à une voix artificielle, celle d’une Gardienne, qui leur laisse trois questions alors qu’elles cherchent un moyen de sortir, une information confidentielle. C’est magnifique.

C’est d’autant plus magnifique que ça mène à la révélation marrante qu’il y a déjà eu des trios de sœurs sorcières surpuissantes par le passé. Le clin d’œil est marrant, mais pas au point que le nom des Halliwell soit dans le livre… Allez, pourquoi pas, je vais me faire à l’idée, même si c’est un peu pété parce que le Pouvoir des trois (Charmed Ones) n’a jamais été vraiment abordé ou expliqué dans cette série.

Cela énerve donc les trois sœurs qui, pour une fois, passent l’épisode ensemble. Elles n’en ont pas vraiment le choix, puisqu’elles sont confinées ensemble et que le QG les encercle ensuite de rayons laser, rien que ça. La série est à peine dans l’abus, surtout que pour s’en sortir, les sœurs n’ont plus d’autres choix que de dire toute la vérité et de révéler leurs secrets, avant que les lasers ne se rapprochent.

C’est un bon moyen de faire des économies de budget cet épisode, et en plus, j’ai beaucoup ri parce que cette affaire de secrets à révéler est évidemment là pour que Macy avoue ce qu’elle sait sur Parker. C’est effectivement ce qui finit par arriver, mais pas avant qu’on se tape Mel et Ruby ou des informations sur Julian. Bien sûr, Maggie est dégoûtée, surtout que Mel lui avoue aussi que son père savait qu’elle n’était pas sa fille biologique.

Cela est finalement un bon moyen pour les sœurs d’enfin avouer la vérité que le QG voulait entendre : celle qu’elles se cachent aussi à elles-mêmes ! Ainsi, Maggie avoue qu’elle était soulagée de la mort de Parker après ce qu’il était devenu et qu’elle se sent par conséquent comme une très mauvaise personne ; Mel a besoin de dire à ses sœurs qu’elle en a marre d’être en charge et Macy qu’elle se sent toujours comme une troisième roue de la moto et qu’elle n’est pas si à l’aise que ça avec ses sœurs. C’est gros cette partie sur Macy, parce que de toute manière, ça fait un moment qu’on n’a plus de sœurs au centre de l’intrigue.

Admettons, en tout cas : toutes ces vérités font lever leur confinement pas si long. Cela ouvre en effet une nouvelle porte dans le QG – décidément trop de pièces secrètes dans cette série ! – qui les mène à un arbre plus vert que celui de l’ambre noire et à une source de pouvoir intéressante. La Gardienne décide alors de se révéler à elles et de leur avouer qu’elle est une ancienne du Pouvoir des Trois.

Elle veut les empêcher de faire la même erreur qu’elle et ses sœurs : le Pouvoir des Trois vient à trois sœurs qui ont un destin prometteur, mais le pouvoir est trop grand pour les trois femmes à qui il vient. Cette ancienne Charmed One n’est clairement pas fan du Pouvoir des Trois qui mène toujours à la destruction du trio : chaque fois, une sœur finit par mourir. Aaaah. Prue !

Le but de cette gardienne est de leur expliquer qu’il ne doit y avoir aucun secret entre elles désormais, parce que le Pouvoir des Trois est ce qui détruit la sororité. J’ai beaucoup aimé cette manière d’introduire les choses, même si cette gardienne qui apparaît pour cinq minutes est un rebondissement un chouilla trop simple. Concrètement, Macy peut donc récupérer ses pouvoirs, les sœurs ont leur propre destinée en main, mais si elles gardent le moindre secret entre elles, alors ça se retournera contre elle. Génial !

Bien sûr, ça fait hésiter Macy qui sait le poids de ce que représente la coupe lui rendant ses pouvoirs, mais les sœurs se disent prêtes à faire face au pouvoir des trois. Pour Maggie et Mel, rien ne peut les détruire. Pour moi, Maggie pardonne bien vite à Macy de lui cacher une information essentielle et n’en a bien rien à faire de Parker, c’est fou. Dans tout ça, donc, les sœurs sont donc réconciliées sans même se disputer et Maggie et Mel laissent à Macy la décision de faire ce qu’elle veut avec ses pouvoirs.

Macy leur laisse mener leur vie en paix – histoire que Mel puisse coucher à nouveau avec Ruby, en fait – mais pas pour bien longtemps : elle ne veut pas être seule au moment de boire la coupe, alors elle les fait revenir bien vite au QG où elle récupère enfin ses pouvoirs dans une scène que j’ai beaucoup aimée je dois dire.

Pendant ce temps, Abigael continue de chercher Jimmy, faisant bosser Godric pour ça, mais elle est interrompue par Harry. Comme à chaque fois, il a besoin d’elle ; cette fois pour le tuer en cas de besoin si jamais il n’arrive pas à se débarrasser de Jimmy. Harry est dans l’abus, mais Abigael en profite pour négocier de coucher avec lui, alors bon, j’imagine que c’est donnant donnant.

Ils se rendent ainsi ensemble au rendez-vous, qui a lieu dans une ville où le temps est complètement figé. Ils y trouvent donc des habitants qui ne bougent plus, un camion avec du sang dedans et un détecteur de créatures magiques, expliquant probablement comment Jimmy retrouve toujours les êtres magiques. Admettons, mais c’est tout de même simple comme explication. En même temps, la simplicité fait parfois des miracles.

Alors qu’ils visitent un bâtiment où le détecteur les mène, Abigael et Harry se rendent subitement compte qu’ils sont espionnés par… une petite fille ? Elle s’appelle Cassie et est la seule encore capable de bouger. Harry joue les gentils flics et soigne la petite alors qu’Abigael décide d’être la méchante flic, et l’ensemble est efficace : Cassie est donc celle qui a figé la ville, bien malgré elle, parce qu’elle était sur le point de se faire enlever.

C’est intéressant, mais le reste de l’intrigue ne l’est pas tant que ça : Harry et Abigael l’aident à confronter ses ravisseurs, jusqu’à ce que ça tourne mal. En effet, Abigael pète un câble tout sereinement : elle nous brûle les ravisseurs avec les pouvoirs de Macy, ce qu’Harry voit. Bizarrement, il ne semble pas faire le lien particulièrement et l’intrigue est vite expédiée. La petite Cassie prend le contrôle de ses nouveaux pouvoirs, la vie reprend vie et Abigael comprend qu’elle fait peur à la jeune sorcière.

En rentrant chez elle, elle est énervée de l’hypocrisie d’Harry qui lui reproche ces meurtres alors qu’elle sait très bien qu’il est venu la chercher juste parce qu’elle était un moyen pour lui de pouvoir faire le mal. J’ai beaucoup aimé cette scène où Abigael analyse à merveille Harry, surtout que ça fait prendre conscience à Harry qu’il a besoin, pour survivre, de se laisser aller à la noirceur. On est loin de la mythologie de la série d’origine, mais j’aime bien plus cette vision du monde en nuances de gris…

Harry accepte donc l’idée et ça lui permet d’être à nouveau confronté à Jimmy en fin d’épisode. Celui-ci a plein de choses à lui dire : Harry comprend ainsi que le grand méchant de la saison est en train d’extraire les pouvoirs des créatures qu’il tue (peu de surprise jusque-là) et Jimmy lui explique qu’il n’est pas responsable de tout ça. Bon, il ne lui donne pas pour autant l’identité du Big Bad, ce qui est bien dommage, préférant négocier sa liberté en affirmant qu’il sait ce qui arrive. OK, c’est bien, mais t’aurais pu en dire un peu plus mon coco !

> Saison 2

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.