Debris – S01E06

Épisode 6 – Supernova – 17/20
Je continue d’être bien trop passionné par cette série qui possède tous les ingrédients que j’aime dans la science-fiction, avec des personnages que l’on commence à mieux cerner avec cet épisode. Il y a une intrigue plus large qui se dévoile peu à peu, et j’ai hâte d’en savoir plus sur la destination visée par la série. C’est intrigant et prenant, que voulez-vous ?

Spoilers

Un groupe de jeunes se trouve en présence d’étranges cadavres qui vont attirer l’attention de nos agents.


They will die if we run further.

Comment ça, ça fait déjà deux semaines que je n’ai pas regardé cette série ? Je l’aime pourtant vraiment bien, et c’est avec plaisir que j’y reviens. Quitte à avoir du retard, je me suis dit que je pourrais attendre d’en avoir deux à regarder pour me faire une bonne soirée. Finalement, je ne sais pas si j’aurais la motivation de regarder les deux ce soir, mais bon, j’ai envie de voir le premier au moins.

Bref, ce début d’épisode 6 est très étrange, avec un adolescent qui dépouille une maison de ses plantes en bon état alors qu’il y a des cadavres un peu partout autour de lui. J’exagère, il y a deux ou trois corps, mais ceux-là sont liés à l’intrigue de la série puisqu’il s’agit de squelettes entourés d’étranges particules.

Comme d’habitude, je trouve ça intéressant comme intrigue, parce que c’est un peu original, au moins. La relation tendue entre Finola et Bryan est originale aussi, tellement on est habitué de voir le duo d’enquêteurs qui se drague et/ou se chamaille. Là, il y a une tension non exploitée et, malgré cela, Finola se confie tout de même à Bryan sur la vidéo envoyée par sa sœur lors de l’épisode précédent.

Une fois que c’est fait, elle appelle sa boss et on comprend mieux ce qu’il se passe : elle fait exprès de raconter des souvenirs concernant les lieux où son père était avant sa mort – la Grèce et, la prochaine fois, Chypre – à Bryan, afin que sa boss puisse vérifier ce qu’il raconte ensuite à son boss à lui.

Vraiment, cet espionnage permanent entre eux, j’ai hâte que ça se termine, mais je le trouve intéressant malgré tout. Bon, bien sûr, une fois que ceci est mis de côté, les personnages sont envoyés sur la scène de crime de début d’épisode, où ils découvrent que les cadavres squelettiques sont ceux de personnes âgées. Elles ont probablement été emmenées là par un groupe d’adolescents, mais il reste à comprendre pourquoi. Peut-être que le champ électromagnétique autour des cadavres, suffisamment puissant pour charger des portables en pleine forêt, explique cela, non ? Bon, non, et c’est pour ça que je ne suis pas enquêteur.

Bryan et Finola préfèrent faire un tour dans la forêt pour chercher une piste, et ils trouvent des arbres marqués à la craie. Chaque fois qu’ils sont séparés, cependant, Bryan et Finola semblent contacter leur boss respectif. Ainsi, Bryan se retrouve à devoir enquêter sur le père de Finola pour savoir s’il s’est rendu à Chypre. Cela tombe bien, dis donc. Et c’est prenant de voir une double enquête se dérouler en parallèle : il a à peine appris ça qu’il découvre qu’un nouveau senior a disparu.

Les méchants adolescents continuent donc de travailler, et on les retrouve au bord d’une route à faire d’étranges expériences avec un cerceau et une distance de toute évidence importante. La jeune femme semble épuisée chaque fois qu’elle est trop loin du débris, donc, et ça inquiète son copain de la voir si affaiblie. Il se rend donc à nouveau auprès d’une nouvelle personne âgée qu’il écoute, lui promettant de l’aider quand il explique n’avoir aucune envie de continuer à vivre dans cet état misérable de vieux monsieur. Peu ou prou. Peu importe, en fait.

Pour en revenir à l’intrigue concernant Bryan et Finola enquêtant l’un sur l’autre, on se rend compte rapidement que tout cela les dépasse complètement : Bryan reçoit encore un coup de fil au cours de l’épisode qui lui apprend que des agents de son agence à lui sont dans son appartement à elle. Et ça commence à ne plus trop lui convenir d’enquêter sur sa partenaire.

Pourtant, il n’hésite pas à recommencer – ils font une planque pour vérifier si les méchants de l’épisode vont revenir à leur voiture ou non – et lui poser plein de question sur son père. Il souhaite confirmer les informations fournies par son patron sur le possible voyage à Chypre. Il le fait avec une discrétion toute relative, parce qu’il culpabilise et parce qu’elle sait déjà ce qu’il en est de ce qu’est en train de faire son « partenaire ».

Finola finit par mettre les pieds dans le plat et lui demander pourquoi il lui pose toutes ces questions, et il lui avoue enfin la vérité. Finola a une sacrée poker face qui dure un bon moment, avant de balancer qu’elle savait qu’il savait. C’est plutôt intéressant comme scène, parce que les deux acteurs la gèrent à merveille. Le sujet est prenant, puisqu’il s’agit du fil rouge.

En plus, Bryan se met enfin à table et ne cache plus rien à Finola : il lui raconte tout ce qu’il a appris au cours des épisodes précédents, avant de terminer en expliquant qu’il espère pouvoir faire confiance à Finola désormais. Elle, elle préfère sortir de la voiture sans ajouter un mot, bien consciente qu’elle a menti sur son père aimant beaucoup Chypre.

Même si toute cette intrigue est prenante, il ne faut pas oublier que nous avons également une affaire en cours avec des adolescents… qui sont finalement très surprenants. En fait, ils ne sont pas si jeunes que ça : il s’agit au contraire de personnes âgées, rajeunies par le débris. On s’en rend compte un peu trop tard, par contre ! En effet, les agents font savoir qu’ils sont présents quand deux adolescents se rapprochent de la voiture. Enfin, ados… ils ont une bonne vingtaine, je pense.

Ce n’est toutefois pas l’intérêt de l’épisode : le fonctionnement du débris est vraiment intéressant, avec un effet rajeunissant sur ceux qui le touchent, grâce à une inversion biologique. Je ne suis pas sûr que ça passe vraiment côté scientifique ce qu’on nous avance là, mais l’épisode est vraiment sympathique. Les cadavres ? C’est qu’il y a un effet « boomerang biologique » peu agréable lorsqu’on s’éloigne trop du débris après avoir été rajeuni : on revieillit, avec un bonus d’âge qui fait que l’on meurt.

Eh, au moins, on peut charger des portables, c’est déjà ça ! Le couple-phare des ados de l’épisode est donc le couple qui a trouvé en premier le débris et ses propriétés magiques. Bizarrement, ils ne veulent pas se rendre, même lorsque deux d’entre eux sont capturés. La femme refuse d’être responsable de la mort de leurs amis, alors ils restent dans le périmètre.

Le couple espère vainement récupérer leurs amis et pouvoir continuer leurs expérimentations : plus il y a de personnes rajeunies par le débris, plus le périmètre où ils peuvent être s’agrandit. C’est donc intéressant de propager la jeunesse à d’autres… mais pour une raison ou une autre, les agents s’y opposent. Honnêtement, je n’ai pas trop compris nos héros dans cet épisode : tout le monde cherche la jeunesse éternelle, non ? On a là un débris hyper utile pour l’histoire de l’humanité, et ils refusent de le laisser au main d’un scientifique.

Le couple décide alors de se suicider, tout simplement. C’est beau comme intrigue de sortie : on comprend un peu mieux ce qu’il en est du marquage des arbres qui était en fait un moyen de marquer la frontière qu’ils pouvaient passer. C’est une belle scène finale pour ce couple qui regarde le paysage bien joli depuis une falaise, après avoir abandonné derrière eux le débris. Ils ont eu une vie ensemble, et c’est tout ce qu’ils souhaitaient. Ils ne veulent pas redevenir les personnes âgées qu’ils étaient, surtout qu’elle était malade.

C’était un bel épisode, mais il aurait pu être encore plus fort en émotions avec des petites images d’une vie partagée. Allez, ça aurait coûté trop cher pour la série.

En parallèle de tout ça, nous découvrons en plus que Bryan s’injecte un produit de manière régulière – mais cette fois-ci, c’est plus tôt que d’habitude. Finola n’est pas au courant de ce qu’il se passe, et ça m’énerve : il venait enfin de lui balancer une grosse partie des secrets, en théorie. Il ne le fait pas de tout l’épisode, préférant finir sur une nouvelle engueulade avec elle alors même qu’elle lui confie qu’ils peuvent se faire confiance.

Finola révèle donc que sa boss aussi a un plan étrange en tête avec cette histoire de Grèce et de Chypre, mais elle insiste pour expliquer à Bryan qu’il ne peut pas faire confiance à Maddox, bossant contre la coalition, peut-être avec des chinois. Bryan n’a pas trop envie d’entendre ça ou de la croire, mais il lâche en retour que l’appartement de Finola est surveillé. C’est déjà ça.

Sans trop de surprise, la série en revient également à l’intrigue Influx avec le terroriste arrêté dans l’épisode précédent. Il a un sacré pedigree résumé par le boss de Bryan. Maddox cherche à en savoir plus sur les intentions d’Influx, mais c’est sans succès : le terroriste refuse de parler, même quand il est question du père de Finola. C’est frustrant, surtout que je ne crois pas tellement aux théories de Maddox.

Le terroriste semble toutefois indiquer que George Jones est peut-être torturé… mais il a à peine dit ça qu’il s’endort de manière étrange. Nous n’en saurons pas plus pour l’instant. Dans un laboratoire, nous découvrons également que le téléphone portable du terroriste est en train d’être hacké par un scientifique qui galère dessus… mais qui finit par découvrir que le terroriste reçoit des appels depuis le Maine.

Maddox, lui, continue d’avoir des relations étranges avec des russes, si je ne me trompe pas sur l’accent. Pas vraiment les chinois, donc. Il obtient grâce à son premier contact de rencontrer une femme blonde qui lui donne l’accès à un débris elle aussi. Je ne comprends pas tellement ce qu’il manigance pour l’instant, mais si je suis honnête, je n’en ai pas grand-chose à faire, je trouve qu’il s’agit du point faible de la série pour le moment… Nous n’en savons pas assez sur lui pour être vraiment intéressé par ce qu’il fait !

2 commentaires sur « Debris – S01E06 »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.