Pourquoi [SPOILERS] ne manque pas tant que ça à la saison 4 de Charmed

Salut les sériephiles,

Cette fois, c’est bon : j’ai vu un petit paquet de séries aujourd’hui, comme vous l’aurez peut-être constaté si vous suivez attentivement le blog. J’ai bombardé de nouveaux articles aujourd’hui et ce n’est pas encore terminé, il m’en reste sous le coude. Il était temps de me faire un long dimanche de rattrapage.

Oh, je n’ai pas encore tout rattrapé et je n’oublie pas certaines séries comme This is us ou How I met your father, mais je n’avais pas envie d’être déçu aujourd’hui. Et j’ai pourtant pris un risque : j’ai lancé la saison 4 de Charmed ! Bien m’en a pris !

Un adieu difficile

La fin de saison 3 avait été assez violente et surprenante avec une mort express du personnage de Macy, que les soeurs n’avaient pas pu sauver après une mission solo qu’elle n’aurait jamais dû faire seule. Il faut dire qu’elles avaient trop pris l’habitude de se séparer depuis la saison 2, et qu’il est arrivé à Macy ce qui devait arriver… mais tout de même, j’avais peur que son décès n’enterre la série.

Macy était un personnage que j’adorais et qui était central depuis le départ, ayant sur ses épaules une bonne partie du fil rouge de la saison 1 déjà.

Pourtant, la série avait pris efficacement le temps de dire au revoir à ce personnage à la fin de la saison 3. Contrairement à la série originale, le départ était prévu, et ça se sentait énormément dans la manière dont était construit le dernier arc de la saison, menant assez naturellement à un sacrifice de Macy. Si le sacrifice n’était pas entièrement volontaire, il était accepté par le personnage et les sœurs avaient eu l’occasion de lui dire au revoir. L’air de rien, ça permet de tourner une page et de commencer la saison 4 sans avoir à gérer cet adieu – et en s’éloignant autant que possible du problème avec une ellipse narrative de six mois et la promesse d’une nouvelle sœur à trouver. Pas bête.

Une saison 4 qui part vers de nouvelles aventures…

Si elle n’est pas exempte de défauts, loin s’en faut quand on considère l’intrigue personnelle et romantique de Mel, je trouve que cette saison 4 pose de bonnes bases pour la suite : la présence de Josefina est une bonne surprise car je craignais qu’elle ne soit trop éclipsée par la nouvelle sœur, l’arrivée de Kaela est clairement très bien gérée, les pouvoirs de la nouvelle sont géniaux, les personnages évoluent vers de nouvelles intrigues sympathiques et il y a un fil rouge auquel j’accroche. Non, vraiment, c’est une vraie réussite pour la série : la page est tournée dès le départ.

Un peu trop, même, peut-être. Je m’attendais vraiment à sentir peser l’absence de Macy, un personnage que j’adorais, sur le début de saison, mais la vérité, c’est que… Non ? 

En fait, Prue manquait énormément à l’équilibre de la série d’origine lorsqu’elle est morte parce que toute l’intrigue tournait vraiment autour des liens du sang entre les sœurs. Chaque épisode les voyait toutes les trois ensemble et s’attardait sur les liens familiaux entre elles, avec des petites disputes et des histoires de cohabitation qui faisaient grandement le charme de la série.

Une absence pas si marquante

Malheureusement, ce reboot s’est rapidement éloigné de ces éléments-là dans ses premières saisons, mais ça lui réussit vraiment bien grâce à ça. La saison 4 reprend six mois plus tard, contrairement à la série originale qui reprenait sur l’enterrement de Prue. Après six mois, les sœurs et Harry ont pu avancer plus ou moins dans le deuil, mais on les retrouve changés par ce qu’il s’est passé, sans pour autant que ce ne soit des inconnus.

Et surtout, les sœurs ont eu le temps de se préparer à l’arrivée d’une nouvelle, qu’elles ont chercher sans succès pendant tout ce temps.

Très rapidement, la série parvient à retrouver le même équilibre que l’an dernier : l’épisode 2 propose ainsi deux intrigues distinctes qui séparent les personnages et permettent d’avoir un rythme soutenu tout du long, sans que tout le monde ne soit réuni.

Et en fait, on a tellement l’habitude de voir la série fonctionner par duos de personnages que… ben… on oublie presque qu’il manque Macy ? Les intrigues autour de Kalea sont prenantes, Jordan continue d’avoir un rôle important, moi j’ai ma dose de magie avec ces épisodes, franchement. Bref, c’est une réussite en ce qui me concerne et j’ai même eu le sentiment qu’on revenait un peu plus au cœur des relations entre les sœurs maintenant que Macy n’est plus là – parce qu’inévitablement, le décès de l’une d’elle est marquant et la découverte d’une autre les poussent à se rapprocher/se quereller davantage, alors que le symbole de la série est de nouveau là.

Je me répète donc, mais oui, c’est une vraie réussite ce début de saison, j’ai hâte d’avoir la suite. Et ça, c’est un bon signe d’ailleurs : j’aurais bien enchaîné sur l’épisode 3 si j’avais pu !

Retrouvez les critiques de la saison 4 par ici !

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.