Vus cette semaine #20

Ce RDV se contente de reprendre l’ensemble de mes avis sans spoiler sur les épisodes vus au cours de la semaine. C’est donc un simple copier-coller de ce qui se trouve déjà dans la colonne de droite et qui est mis à jour quotidiennement. Le titre de chaque épisode mène à la critique plus complète et avec spoilers. Les épisodes sont reclassés par ordre chronologique de diffusion, en J+1… 

J’ai repris un peu du service hier, quand même. Je compte sur le week-end prolongé, malgré un mariage, pour améliorer encore tout ça. Sait-on jamais.

Mardi

NCIS – S19E18 – Last Dance – 12/20
Que c’était pénible comme épisode. Autant j’adore le personnage sur lequel l’intrigue se centre, autant je ne comprends vraiment pas l’intérêt de cet épisode qui résout uniquement des problèmes qu’il a créés lui-même (pour quelle raison ?). Le tout se fait de manière prévisible et assez insipide, parce que redondant par rapport à d’autres épisodes de la série (et des autres séries procédurales).
NCIS – S19E19 – The Brat Pack – 14/20
Plein de petits défauts d’écriture et de moments qui m’ont moins intéressé durant cet épisode… mais aussi plein de moments où ça fonctionnait bien de voir les scénaristes tenter de mettre en scène de nouvelles idées pour nous surprendre. Ajoutons à ça une guest vraiment surprenante et des moments d’humour qui ont réussi à faire mouche parce que je suis fatigué, et ça donne un épisode sympathique. Pas mémorable, en revanche.
NCIS – S19E20 – All or Nothing – 16/20
Eh, je suis à jour dans une série ! Et je suis d’autant plus content de l’avoir fait que j’ai adoré cet épisode, que j’ai trouvé à la hauteur, enfin. Je dois bien avouer que je commençais à regretter d’avoir commencé par cette série. Oui, en parallèle, j’avançais mes publications sur le blog, mais avec les épisodes précédents, je m’ennuyais un peu. Celui-ci est au contraire plein d’action comme on l’aime… même si l’épisode en lui-même n’est pas hyper crédible et bien trop artificiel.
NCIS Hawai’i – S01E19 – Nurture – 11/20
Je sais bien que je regarde cette série en partie pour avoir un fond sonore, mais c’est quand même dérangeant de la reprendre sur un épisode qui n’est vraiment que ça. Après un crossover très réussi, le rythme retombe et je n’ai pas réussi à accrocher du tout à ce volet des aventures de nos héros. L’enquête n’en est pas tellement une, c’est peut-être ça le problème. Au moins, la vie privée de Jane était un peu intéressante à suivre.
NCIS Hawai’i – S01E20 – Nightwatch – 17/20
Oula, mais on change totalement d’ambiance avec cet épisode qui prend le temps d’avancer à la fois une enquête intéressante pleine d’action et la vie personnelle d’à peu près toute l’équipe. Il y a dans cet épisode des scènes attendues depuis un moment et de vraies avancées, avec encore et toujours un guest star remarquable. C’est top, tout simplement.
NCIS Hawai’i – S01E21 – Switchback – 13/20
Les scènes d’action viennent clairement sauver cet épisode qui est autrement assez mou par plein d’aspects. Bon, il y a toutefois un retour que j’aime et une manière de sérialiser la vie des agents qui est tout de même assez agréable, particulièrement quand on rattrape trois épisodes d’un coup. Je suis triste que la fin de saison soit déjà si proche !

Et on y ajoute cinq épisodes de The Magicians en rewatch. D’ailleurs, j’avais oublié dans l’article de la semaine dernière de dire que j’avais revu une bonne partie de la saison 4

> Vus en 2022 

 

NCIS Hawai’i S01E21 (express)

Épisode 21 – Switchback – 13/20
Les scènes d’action viennent clairement sauver cet épisode qui est autrement assez mou par plein d’aspects. Bon, il y a toutefois un retour que j’aime et une manière de sérialiser la vie des agents qui est tout de même assez agréable, particulièrement quand on rattrape trois épisodes d’un coup. Je suis triste que la fin de saison soit déjà si proche !

Spoilers

Une dispute de couple n’est vraiment pas ce qu’elle semble être quand elle se conclue par la mort d’un militaire qui voulait juste calmer monsieur.

Attendez, mais si la franchise NCIS se met-elle à sérialiser vraiment la vie de ses personnages ? Entre les noms en bas de l’écran qui annoncent le retour d’Enver Gjokaj et Lucy qui raconte sa vie sentimentale à ses collègues – ce qui permet de reparler de Skylar, sa nouvelle rencontre de l’épisode précédent avec qui elle n’arrive pas entrer dans une vraie relation (vraiment, c’est bien écrit) – j’ai eu du mal à en remettre. Chase, la légiste, est également de retour dans l’épisode, et ça ne fait que des bonnes nouvelles à l’approche d’une fin de saison : je me rends compte que j’aime les personnages assez pour être heureux de certains retours qui pourraient me faire ni chaud ni froid.

Ce n’est donc pas le cas avec cet épisode, et c’est plutôt chouette. Bon, sinon, l’épisode nous raconte une altercation de couple qui tourne mal avec le mec qui tue le militaire qui se mêlait de leur dispute par accident. Le problème, c’est que Jesse n’est pas convaincu qu’il s’agit d’un simple accident. Et il a raison : le militaire est mort trop rapidement, le couple de meurtriers est finalement bien trop calme dans sa fuite, réussissant même à échapper aux caméras.

L’enquête mène aussi Jesse et Jane dans un hôtel, mais pas assez loin dans l’hôtel pour mon point de Bingo. Ils sont en effet interceptés par les hommes de Joe. Eh, la surprise reste bonne même après avoir vu le nom d’Enver Gjokaj en début d’épisode. Il était en plus très chouette de le voir galérer tout l’épisode à tenter de reconquérir une Jane qui s’est fait à la vie sans lui. Il faut bien reconnaître que nous aussi, d’ailleurs.

Malgré tout, il parvient à l’emmener dans un avion avec un russe à questionner, ce n’est pas si mal pour un retour. Oui, la série vise bien avec une intrigue sur les russes, c’est vraiment le bon moment pour ça. Sinon, Jane est forcée de laisser ses enfants seuls chez elle pendant un certain temps… et ça nous mène à des scènes où Ernie continue de me taper sur les nerfs. Je crois que je n’aime pas ce personnage, ça devient vraiment définitif après quasiment une saison ?

À l’inverse, j’aime Jane et j’aime Joe. Ce dernier a la bonne idée d’un restaurant pour rattraper le temps perdu, mais elle l’interprète évidemment différemment : elle espère ainsi faire parler son témoin russe pendant le repas, c’est bien plus fun comme ça. Enfin pour elle, pas pour Joe : il ne fait que galérer.

Il faut dire qu’il ne lui donne pas toutes les informations en amont, ce n’est vraiment pas malin de sa part. Cela ne semble pas trop déranger Jane finalement : elle lui propose une nuit d’hôtel malgré tout, avant de procéder à l’échange de prisonniers pour lequel ils sont là.

Autrement, pour en revenir à Hawai’i, la traque continue et permet un bon épisode. C’était décidément un thème pour la franchise en cette fin de saison, mais j’ai vraiment aimé voir la course poursuite entre Anna, la méchante, et Lucy qui tente de l’arrêter comme elle peut. La scène d’action est excellente, une fois de plus. Clairement, l’actrice se défonce chaque semaine pour proposer de bonnes scènes d’action. Ce combat dans le bus est déjà mémorable, je crois ?

A côté, les agents masculins font un peu de la peine à voir à arrêter tout mollement le complice d’Anna là. Non, vraiment, c’est toujours Lucy qui est au cœur de l’action – même quand il s’agit de conduire en assistant à une explosion qui tue Anna et David. C’était bien la peine de nous les vendre si bien comme des personnages extrêmement chouettes et badass. Je suis un peu déçu, je dois bien avouer.

La fin d’épisode se contente donc d’une négociation un peu mollassonne avec des russes qui acceptent finalement un échange de prisonniers. Pas de bol, celui que Jane et Joe récupèrent finit par faire un malaise dans l’avion, et pas le genre de malaise qui lui permettra de survivre. C’est pourtant ce cliffhanger qui lance la fin de saison, donc je me demande de quoi il en retournera. Il y a plein de possibilités, une part de moi espère que ça puisse être lié à l’intrigue de l’anthrax de l’épisode précédent et à la probable pandémie à venir du côté de NCIS. On peut toujours rêver.

En attendant, consolons-nous en nous disant que si Jane passe une mauvaise soirée, elle a eu une bonne nuit avec Joe et le reste des agents est en train de faire la fête avant l’épisode final. C’est toujours ça de pris, non ?