The Orville – S03E08

Épisode 8 – Midnight Blue – 15/20
Je suis un peu déçu par l’épisode qui tombe à plusieurs reprises dans un certain nombre de facilités, alors qu’ils auraient pu se les éviter, assez facilement, je pense. Il n’empêche que ce mini-film reste un excellent divertissement et que j’ai passé un bon moment devant ce qui finira par être un moment charnière dans la géopolitique de la série. Curieux de voir ce que donnera la suite de la saison désormais.

Spoilers

Kelly et Bortus se rendent avec Topa sur la planète où se situe la colonie d’Heveena.

Stand down, that’s an order ! NOW.

Toujours plus : c’est parti pour 1h30 d’épisode. Là, pour le coup, je trouve qu’il y a de l’abus et ça m’a posé problème de trouver le temps de voir l’épisode. Mais bon, on fait ce qu’on peut, et me voilà, alors je vais me consacrer sur la critique de l’épisode, hein. Il commence par Bortus passant du temps avec Kelly qui est désormais son aide parentale, qu’elle le veuille ou non.

Bortus demande donc à Kelly de parler à Topa, parce qu’il est dépassé par elle. Maintenant que Klyden est parti, il ne sait pas comment parler à sa fille, surtout qu’elle semble avoir un crush pour un garçon désormais. C’est donc à Kelly que revient la tâche d’essayer de convaincre Topa de parler. Cela donne une scène un peu lourde où Kelly manipule Topa et finit par lui conseiller de dire ce qu’elle ressent au garçon, sans s’inquiéter de savoir qui est le garçon en question.

Et c’est Gordon l’heureux élu, évidemment ? Je me doutais que ça allait tomber sur la mauvaise personne, mais je ne vois vraiment pas d’où ça sort ? On n’a jamais vu les personnages interagir ensemble avant, et OK, Gordon a l’air cool avec elle… mais de là à ce qu’elle tombe amoureuse de cet adulte, hein. J’espérais plutôt une relation avec un fils de Claire quitte à être dans les clichés.

Bon, Gordon met trois plombes à se rendre compte de ce qu’il se passe, mais il finit par expliquer à Topa qu’elle est comme une petite sœur pour lui, ce qui lui permet de comprendre qu’il ne l’aime pas autant qu’elle est amoureuse.

Une fois que c’est fait, l’épisode peut commencer avec une vision plus politique encore et, bien sûr, une importance toujours égale de la société Moclan vis-à-vis de l’Union. En effet, cette semaine, Kelly et Bortus sont envoyés inspecter la planète où se réfugie Heveena pour voir si elle respecte toujours ses accords avec l’Union, en étant digne d’être un membre de celle-ci dans sa politique et son traitement de son peuple, et avec les Moclan aussi.

Ce n’est pas gagné avec les Moclan, surtout si c’est Kelly qui est envoyée en émissaire franchement. Bien sûr, Topa demande aussitôt à son père de venir pour cette mission diplomatique, parce qu’elle comprend qu’Heveena sera là et qu’elle aimerait rencontrer une autre femelle de son espèce. Ca ne court pas les rues, on l’a bien compris.

Apparemment, ça court plutôt les plages : Heveena se cache désormais sur une planète magnifique, très semblable à la Terre, avec une jolie plage et des forêts magnifiques, et avec toute une colonie de Moclan femelles. Par contre, elle ne pourra rester indéfiniment sur la planète : les accords politiques en place l’en empêchent.

L’Union ne doit en effet pas donner la possibilité à cette colonie de s’étendre plus qu’elle ne l’est déjà. Cela me semble quelque peu problématique pour la survie des Moclan femmes, mais bon, admettons. Sur place, Kelly, Bortus et Topa rencontrent le commandant Kodon, le Moclan qui devait mener l’inspection avec eux.

Malheureusement, il est arrivé en avance pour faire son inspection seul. Selon lui, tout se passe selon les accords, mais il reste tout de même le temps que Kelly et Bortus fassent leur inspection, n’appréciant pas de voir la présence de Topa sur cette planète. Ou sur n’importe quelle planète, d’ailleurs : le commandant Kodon et ses hommes la détestent rien que parce qu’elle existe après tout.

Bref, assez rapidement, le trio de nos héros se rend dans la communauté d’Heveena. C’est l’occasion de retrouver Osaia, mais aussi Heveena, toujours aussi fan de Dolly Parton. On s’amuse bien sur place, donc, et j’ai Jolene en tête pour au moins une semaine maintenant. En effet, sa musique est réinterprétée par les femelles Moclan qui la joue en boucle pendant un dîner très sympathique. Au cours de celui-ci, Topa découvre l’existence des Luminites. Grosso modo, ce sont des lucioles, tout simplement.

L’insistance que l’épisode donne à celles-ci, par contre, ne me dit rien qui vaille. En attendant, Heveena offre une pierre de lave à Topa, et tout ça met vraiment trop de temps à commencer vraiment. L’épisode prend son temps pour développer à fond le personnage de Topa, mais ils en font tellement en deux épisodes qu’elle finit presque par être trop chiante.

C’est finalement sans surprise qu’Heveena souhaite se servir de Topa : cette dernière souhaite revenir passer plus de temps dans cette colonie, et Bortus accepte sur le principe. Il va vite le regretter, je pense, parce qu’Heveena passe donc du temps avec Topa pour lui demander de l’aider à briser l’accord qui existe avec les Moclan. C’est abusé : Heveena continue de secourir des femelles sur sa planète d’origine, même si elle n’en a pas le droit.

Pour cela, l’aide de Topa lui serait inestimable : Topa vit sur un vaisseau de l’Union avec de bien meilleurs moyens de communication. Grâce à cela, d’autres femelles pourraient être sauvées d’après Heveena. Topa accepte évidemment d’aider, sachant très bien ce que ça représente du côté géopolitique et acceptant de ne pas en parler à son père ou à Kelly, qui la surveillent de loin. Bien joué, les amis.

Allez, ce n’est pas la première fois que Kelly fait mal son travail. Et elle fait même mal la babysitter : elle ne voit pas que Topa se met à suivre seule une Luminite bleue à travers les bois. C’est forcément une mauvaise idée, on a tous déjà vu ce genre d’intrigue… Et ça ne manque pas : une fois dans les bois, Topa entend de drôles de craquements et bruits qui n’ont rien à faire là et semblent indiquer la présence de quelqu’un près d’elle.

Topa se fait ainsi kidnapper par les représentants Moclan officiels qui s’enfuient avec elle… C’est franchement trop simple pour eux d’avoir affaire à une ado aussi débile. Et ça m’énerve aussi, parce que là, pour le coup, c’est vraiment mal écrit. Kelly et Bortus finissent par se rendre compte que Topa a disparu et mettent un certain temps encore à vérifier qu’elle n’est plus sur l’île. Ils en arrivent assez vite à la conclusion que Topa a été kidnappée et retournent enfin dans leur capsule… pour mieux comprendre que leur vaisseau a été saboté.

Ils n’ont plus de moyens de communication et le vaisseau a du mal à démarrer. Ils ont aussi rapidement un choix : suivre le vaisseau Moclan sans parler à personne ou retourner à l’Orville pour les prévenir. Bortus et Kelly choisissent évidemment de suivre le vaisseau Moclan avant de ne plus avoir de trace de celui-ci. C’est le bon choix, je pense, mais ça n’empêche pas Topa d’être moquée par ses kidnappeurs, parce qu’elle est une fille.

Elle est amenée depuis un vaisseau sur une planète où elle est faite prisonnière. Terrifiée, Topa essaie bien sûr de poser des questions, mais c’est en vain. Elle apprend rapidement, toutefois, qu’elle a été kidnappée car il est fort probable qu’elle connaisse le nom du traître sur Moclan. Ben oui, il y a un traître sur la planète pour exfiltrer des femelles, et les Moclan veulent savoir de qui il s’agit, quitte à employer la torture sur Topa. On sentait bien que ça se dirigeait vers là. Et le bourreau va loin pour obtenir le nom qu’il souhaite avoir, n’hésitant pas à utiliser une arme qui pourrait laisser des séquelles psychologiques et neurologiques.

Pendant que Topa est torturée, Kelly et Bortus rattrapent le vaisseau Moclan, sans avoir la moindre idée de la raison pour laquelle Topa est kidnappée. Ils partent en expédition pour sauver la vie de Topa. C’est l’occasion pour Bortus de révéler qu’il a enfreint lui aussi les accords de l’Union et des Moclan : il a pris des armes mortelles avec lui. Malgré ça, le duo n’est pas super doué en action, et Kelly réussit à se déchirer un ligament de l’épaule dans l’expédition.

C’est l’occasion d’une petite faute bienvenue pour un étrange rapprochement entre Bortus et Kelly. Cela avait été suggéré un peu avant qu’ils en étaient à devenir plus que des collègues, mais quand Bortus la remercie pour sa présence dans la vie de Kelly, on sent bien vers quoi on se dirige entre ces deux-là. C’est totalement inattendu, mais pourquoi pas.

Ils entrent ensuite dans ce qui doit être une base secrète des Moclan. Le chemin pour retrouver Topa est assez simple : il suffit de chercher un signe d’activité biologique femelle… Ils la retrouvent finalement après une petite fusillade, mais c’est trop tard : Topa a parlé et donné le nom qu’elle souhaitait protéger. Elle est tout de même en sale état, et Bortus n’hésite pas à venger sa fille, y compris en crevant le seul œil valide de son bourreau. C’est drôlement dark d’un coup, et il finit par accepter de s’arrêter quand Kelly lui hurle dessus.. mais wow.

La mort du bourreau aurait été une bonne chose pour que le nom du traître Moclan reste secret. En attendant, Kelly et Bortus sauvent Topa, même si ça se termine en course poursuite. Les Moclan sont mauvais, heureusement.

Pendant ce temps, l’Orville s’inquiète de ne pas avoir de nouvelle de Kelly et Bortus. Ils décident donc de violer l’accord de l’Union et de se rendre sur la planète où réside Heveena. Ils n’en ont pas le droit, mais ce n’est pas si grave : cela leur permet de découvrir que les Moclan ont kidnappé Topa, et la situation de Bortus et Kelly.

Ed est tellement énervé qu’il finit par interroger Heveena à cœur ouvert, ce qui lui permet d’apprendre de cette leader de colonie qu’elle a donné des informations confidentielles à une adolescente. Ed est encore plus énervé une fois qu’il connaît la vérité, au point de reprocher à Heveena d’avoir mêlé Topa à tout ça et de bien lui faire comprendre qu’elle vient de perdre une bonne partie de son respect aussi.

Le problème est aussi que la seule solution que Ed peut proposer à Heveena ne convient pas : il faudrait qu’elle témoigne devant l’Union et qu’elle explique avoir enrôlé Topa dans des actions illégales pour que l’Union puisse ouvrir une enquête officielle. Tant qu’elle ne le fait pas, les Moclan n’auraient aucune raison d’avoir enlevé Topa, ce qui signifie qu’il est impossible pour l’Union d’intervenir.

Bien sûr, Heveena ne compte pas pour autant reconnaître qu’elle a enfreint l’accord passé pour que sa colonie subsiste, puisque cela signifierait l’invasion des Moclan et l’arrestation de tout le monde dans sa colonie. Pour la convaincre de changer d’avis, que fait Ed ? Il l’envoie dans le simulateur pour qu’elle puisse rencontrer… Dolly Parton. Aha. L’humour de la situation est bon, c’est un excellent choix de guest star franchement.

Dolly Parton semble s’éclater à jouer ce rôle sur mesure. Elle nous raconte sa vie, avec une petite anecdote d’enfance, et ça permet de gagner la confiance d’Heveena suffisamment pour qu’elle écoute les conseils de la mère de Dolly Parton : il faut faire ce qui est juste et bon dans le présent, et le futur s’occupera de nous.

Ce conseil et une chanson de Dolly Parton suffisent apparemment à convaincre Heveena de témoigner sur Terre et reconnaître ses fautes. Elle le fait devant une commission de l’Union, et ça se termine plutôt mal pour elle, comme on pouvait s’en douter : les Moclan demandent son arrestation imminente, sans pour autant permettre à l’Union de mener vraiment une enquête sur la disparition de Topa. Selon eux, Topa n’a pas été enlevée, évidemment.

Cela va un peu loin dans les négociations diplomatiques, avec même Gordon, qui n’a rien à faire là, qui nous insulte les Moclan devant tous ses supérieurs hiérarchiques et les représentants de l’Union. En vain. Les Moclan semblent avoir raison d’être outragé du procès qu’on leur fait une fois de plus, et ils en profitent pour se victimiser lors d’une nouvelle commission de l’Union. Malheureusement pour le porte-parole Moclan, il se retrouve bien con quand il demande si qui que ce soit peut parler et apporter des preuves des accusations contre les Moclan.

Sans surprise, c’est le moment que Kelly, Bortus et Topa, toujours non soignée, choisissent pour arriver et dénoncer les Moclan. Ils avaient une base secrète, ils ont kidnappé une enfant et l’ont torturée, ça fait beaucoup pour que l’Union leur pardonne encore. Décidément, Topa n’est pas n’importe qui et devient une clé géopolitique vraiment problématique : cette fois, c’en est trop pour l’Union qui décide d’exclure la planète Moclus de l’Union.

Il reste des Moclan dans l’Union : Heveena et sa colonie… Mais par contre, ça pose un vrai problème : les Moclan fournissaient un armement important contre les Kaylon. L’Union est drôlement fragilisée par la perte de ce partenariat.

Ironiquement, il y a tout de même quelque chose qui sort renforcé de ce divorce avec les Moclan : Klyden est de retour sur l’Orville. C’est assez dingue : Klyden et Bortus nient à présent leur citoyenneté Moclan, et Klyden reconnaît sa fille pour ce qu’elle est. Il regrette son comportement de con fermé d’esprit et est heureux d’être le papa de cette petite fille. Franchement, c’est un peu rapide comme conclusion pour Klyden, mais le changement de position s’explique assez bien après avoir vu sa fille torturée.

La fin d’épisode voit ainsi Klyden aller jusqu’à se réconcilier avec Kelly… et je me demande bien ce que la série nous réserve pour sa suite maintenant que l’alliance entre l’Union et les Moclan n’est plus.

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.