NCIS – S20E01

Épisode 1 – A Family Matter (I) – 16/20
L’épisode est une bonne reprise pour la saison : je trouve qu’on a un bon équilibre qui s’installe entre les personnages, l’intrigue principale en fil rouge promet d’être intéressante et de se dérouler peut-être un peu plus vite qu’une des précédentes et dans l’ensemble, c’était un épisode efficace de bout en bout. Non, vraiment, une bonne reprise.

Spoilers

Parker tente de remonter la piste du Corbeau – et son équipe fait de même, tout en l’aidant à échapper au FBI.

La première scène n’avait de surprenant que le fait qu’on reprenne par des personnages qui sont du FBI plutôt que du NCIS : pas un instant, je n’ai imaginé que Parker serait dans le diner où le FBI le soupçonnait d’être. La saison reprend quelques jours seulement après la précédente, ce qui est plutôt une bonne chose pour les intrigues perso : Jimmy et Jessica ne sont toujours pas au clair sur ce qu’ils sont, même s’il est assez évident qu’ils sont quelque chose désormais.

Je m’avance trop, commençons par le commencement : l’équipe est dans le diner et fait perdre le temps du FBI. C’était un peu chiant comme réintroduction, car ça les fait presque passer pour des méchants et car Leon sort de son bureau, ce qui n’arrive presque jamais d’habitude. C’était toutefois une bonne solution pour nous montrer l’esprit de famille important dans cet épisode – et la stupidité du FBI qui ne met apparemment pas sur écoute McGee ou les autres membres de l’équipe alors qu’ils parlent régulièrement à Parker.

Loin d’être idiot, ce dernier comprend assez vite que Vivian lui cache des choses et qu’il doit s’en méfier. On ne va pas se mentir : elle n’est plus aussi bonne actrice que dans l’épisode précédent, c’était grillé qu’elle lui cachait quelque chose. Grâce à Kasie et Jimmy, que ça fait plaisir de retrouver, on apprend donc que Vivian parle en fait avec Sweeney, l’agent du FBI chargé de retrouver Parker. Alors… tout ce cliffhanger juste pour ça ?

C’est décevant de ne pas faire de Vivian une méchante, parce que ça signifie juste que le FBI envoie les mêmes SMS que le Corbeau ; sans être pour autant le grand méchant de la saison. Dommage. Et si Vivian semble prête à trahir Parker, elle ne le fait finalement pas, préférant retrouver Tobias pour que celui-ci vienne en aide à Parker. Trop de mièvrerie.

Nous avons alors deux intrigues en parallèle, avec Parker/Vivian et Tobias (et sa pote geek en âge d’être arrière-grand-mère ?) qui enquêtent d’un côté et de l’autre l’équipe du NCIS qui remarque que plusieurs criminels arrêtés par Parker souhaitent profiter des soupçons planant sur lui pour être libéré de prison. Jessica, Timothy et Nick interrogent donc plusieurs prisonniers en les questionnant sur le Corbeau, afin de voir si l’un d’entre eux pourrait avoir des infos sur lui car ils profitent clairement de la situation qu’il a mis en place.

Le seul qui semble connaître le Corbeau, en russe, c’est Maxwell, un détenu qui feint d’avoir beaucoup trop peur pour que je n’arrive à le croire. Cela ne manque pas : c’était finalement un simple double jeu très prévisible de sa part.

On ne le découvre toutefois qu’en fin d’épisode, une fois qu’il est en route pour Hawai’i. Et ça tombe bien, des agents du NCIS aussi ! En effet, dans cet épisode, les scénaristes usent d’une mauvaise excuse pour faire venir Jane et Ernie au NCIS. C’était presque trop grossier, mais j’ai aimé cette idée d’une « famille étendue ». En revanche, on sent bien que tout est fait pour forcer à regarder NCIS Hawai’i. Heureusement, j’aime bien la série, sinon, ça m’aurait probablement saoulé.

En plus, le personnage d’Ernie ? Franchement, ce n’est pas celui que j’avais le plus envie de retrouver. Il instaure toutefois une ambiance plutôt amusante quand il se renseigne sur le célibat de Jessica en posant la question directement à Jimmy. J’ai bien aimé voir celui-ci improviser l’existence d’un certain Rocco et toutes les interactions Jimmy/Kasie par la suite. C’était amusant sans être trop lourd, même si tout ça n’a rien à faire au travail.

Dans le même genre, les scènes entre Torres et Jessica sur ce sujet fonctionnaient bien, sans être aussi marrantes que celles entre Jane et Torres – bon, la dernière de ces deux-là où ils se retrouvent impliqués dans une fusillade au moment du transfert de Maxwell n’est pas non plus hilarante, hein. Ce dernier tente de faire croire qu’il est effrayé par le Corbeau, et ça fonctionne : tout le NCIS est sur le pied de grue pour son transfert dont il parvient à s’évader. Pourtant, l’opération était déjà compliquée : elle est menée par Parker, toujours recherché par le FBI (wtf ?). Sans trop de surprise, le FBI fait donc capoter une partie de la mission.

La seule vraie conséquence est toutefois que Vivian se fait tirer dessus en se mettant bien trop à découvert pour qu’on ne sache pas qu’elle va se manger une balle avant qu’elle ne se la mange. Tout ça mène à un cliffhanger pas si bien joué de la part de Parker – pourquoi hurle-t-il dans son téléphone ?

Maxwell est donc le Corbeau, en route pour Hawai’i. Ainsi, Torres et Knight accompagnent Jane et Ernie sur l’île pour les aider à faire face à la menace. Et avant de terminer cette critique, il faut vraiment que j’insiste sur le fait que j’adore le générique de la série. Vraiment, je ne comprends pas la tendance qui existe de supprimer tous les génériques ; quand le choix opéré pour la musique est le bon et que ça en devient iconique en étant toujours entraînant après vingt ans… ça prouve que les génériques sont indispensables ?

La suite dans : NCIS Hawai’i – S02E01 – Prisoners’ Dilemma (II)

NCIS (S20)

Synopsis : Cette saison, l’équipe va devoir faire face au Corbeau, un criminel qui a été capable de bien les embêter la saison précédente – il avait empoisonné Jimmy & Kasie, puis fait accuser de meurtre Parker.

Saison 17 | Saison 18 | Saison 19

17-0

Pour commencer, je n’ai eu aucun doute sur mon envie de voir le premier épisode de la saison dès ce matin, et je ne regrette pas de l’avoir fait. La saison passée avait su me convaincre que la série se renouvelait pour garder son pep’s tout en s’adaptant à 2022, et ça semble se confirmer dès le premier épisode de cette saison.

Je ne compte pas spoiler sur cette page pour autant, je dirais juste que j’étais content de retrouver l’équipe et qu’elle m’a manqué durant l’été. Ce n’était pas le cas la saison précédente, alors c’est plutôt une bonne chose. Par contre, il ne faut pas trop en attendre de moi non plus : je continue de regarder la série pendant mes trajets ou repas. Contrairement à l’an passé, j’ai donné la priorité ce matin à l’épisode plutôt qu’à mes copies (mais je vous rassure, elles sont prêtes à être rendues aux élèves quand même, j’ai juste terminé à la récré – on a les pauses qu’on mérite).

Bref, comme l’an dernier, me voilà donc de retour pour des critiques express qui ne sont pas aussi complètes que mes critiques d’autres séries – mais qui sont quand même bien trop longues !

Voir aussi : Précédemment dans NCIS (saison 19) & NCIS Hawai’i (saison 1)

S20E01 – A Family Matter (I) – 16/20
L’épisode est une bonne reprise pour la saison : je trouve qu’on a un bon équilibre qui s’installe entre les personnages, l’intrigue principale en fil rouge promet d’être intéressante et de se dérouler peut-être un peu plus vite qu’une des précédentes et dans l’ensemble, c’était un épisode efficace de bout en bout. Non, vraiment, une bonne reprise.
NCIS Hawai’i – S02E01 – Prisoners’ Dilemma (II) – 13/20

Précédemment dans NCIS (saison 19) & NCIS Hawai’i (saison 1)

Salut les sériephiles,

Grosse journée que celle de ce mardi : j’ai quatre séries qui reviennent, rien que ça. Autant vous dire que je vais rester bien à la bourre dans tout… Mais bon, ce n’est pas la question. On se retrouve avec cet article pour parler de la franchise NCIS – ou en tout cas de la série principale et de NCIS Hawai’i. Si comme moi la fin de saison précédente vous paraît loin, vous serez heureux de vous remettre en tête deux trois petites choses.

NCIS

NCIS

La saison 19 voyait Gibbs définitivement quitter l’agence gouvernementale après une intrigue plutôt bien gérée. Il était remplacé par l’agent Parker, alors que Bishop, elle, était remplacée par Jessica Knight. L’agent Knight a gagné petit à petit mon cœur en cours de saison, mais aussi celui de Jimmy. C’est surtout cette partie qui vous intéressera. La fin de saison 19 voyait les deux personnages s’embrasser pour la première fois après avoir pris bien du temps à se tourner autour – mais toujours moins que la moyenne de la série.

Voir aussi : Mark Harmon (#158)

Le cliffhanger principal n’était donc pas de ce côté, mais plutôt de celui de Parker. Dans le dernier épisode de la saison, Parker était au cœur de toutes les intrigues : son ex-partenaire se faisait assassiner alors que son ex-femme était kidnappée. D’abord soupçonné, Parker a réussi à blanchir à peu près son nom au moins auprès de son équipe quand son ex-femme, également ex-agent du FBI, a décidé de repointer le bout de son nez.

Le problème ? Il n’y a bien qu’auprès du NCIS que Parker est blanchi de tous soupçons. Le FBI le met sur écoute et le soupçonne de détournement de fonds. Tout cela est l’œuvre du Corbeau, le nouveau grand méchant de la série qui avait fait bien plus impressionnant en manquant de très peu de tuer Kasie et Jimmy. Parker est d’abord d’accord pour se rendre au FBI via le NCIS, mais une fois dans sa nouvelle agence, Parker est aidé par tous ses nouveaux subalternes qui n’acceptent pas de le voir être arrêté pour des crimes qu’il n’a pas commis.

Jessica, Nick et Tim, mais aussi Kasie, Jimmy et même Léon (!) décident donc d’aider Parker à s’enfuir juste avant d’être arrêté. Il s’enfuit avec son ex-femme… mais il est révélé dans les dernières secondes de l’épisode que celle-ci bosse pour le Corbeau. Manquait plus que ça.

ncis hawai'i

NCIS Hawai’i

Le spin-off s’est rapidement créé une identité propre l’an dernier en insistant bien plus sur des intrigues personnelles entre les agents. L’île est aussi magnifique chaque fois qu’on a l’occasion de nous la montrer, et elle est un personnage à part entière de la série. Et plus le temps passait, plus j’aimais la série – ce n’est pas négligeable.

Voir aussi : Double dose de NCIS Hawai’i cette semaine

Par contre, il n’y a pas grand-chose à rappeler avant la reprise de la nouvelle saison, je pense. Le gros moment de la fin de saison, c’était Lucy et Whistler qui se réconciliaient enfin et s’avouaient leur amour devant tous les collègues de Lucy. Pour les autres personnages, le happy end était aussi au rendez-vous : certes, Jane a perdu sa meilleure amie, mais elle a eu de bons moments à passer avec Joe – à voir s’il reviendra ou non maintenant qu’il a un petit rôle dans Resident Alien.

Kai a toujours sa famille sur l’île et il est réconcilié avec son père ; Jesse a sa fille, mais on ne l’a plus revue depuis l’épisode avec les pirates, donc j’imagine que ça ira creuser de ce côté-là. Il me semble enfin avoir lu qu’il y aurait un crossover entre les deux séries, donc il est toujours utile de rappeler qu’il y a une histoire à jouer entre Nick et Jane. M’enfin, ça n’aura jamais un grand impact : ils sont dans deux séries différentes pour un bon moment.

Voir aussi : La critique du crossover