HTGAWM – S04E14-15

Spoilers

Ci-dessous mon avis sur les épisodes 14 et 15 de la saison 4 d’HTGAWM.

14.jpgÉpisode 14 – The Day Before He Died – 18/20
Are we the most terrible people you ever met?

Je crois que c’est tellement rare que j’accumule du retard dans cette série que ce n’est jamais arrivé, mais comme j’ai pas une super mémoire en ce moment, je ne vais pas l’affirmer. En tout cas, la bonne nouvelle, c’est que j’ai deux épisodes et une fin de saison à rattraper : et ça, c’est parfait.

Wes rencontre donc la mère de Laurel et, comme elle connaît son vrai nom, il est grandement perturbé. Elle en sait plein sur Mahoney et il a l’intelligence de l’enregistrer en train de lui faire du chantage, ce que Laurel entend. La conversation entre Wes et la mère de Laurel est fragmentée pendant tout l’épisode, histoire de continuer à nous donner les informations au compte-goutte.

Annalise doit répandre la bonne nouvelle du réveil de Simon, mais elle veut que tout le monde soit là pour ça, et Laurel a d’autres choses à faire. Le problème, c’est que personne ne s’y attend et qu’ils sont tous en train de faire la fête d’apprendre que Connor et Oliver veulent un vrai mariage… Du coup, sans trop de surprise, Annalise casse l’ambiance, avant d’apprendre que Simon demande à parler à Oliver, devant la police… génial pour le stress d’Oliver, mais aussi pour le mien, ma foi. Evidemment, Simon ne se souvient rien de la soirée, sinon ce serait trop rapide. Laissons-les supporter peu à peu le supplice de l’attente de savoir s’il va se souvenir ou non de certains détails.

De son côté, Laurel décide de confronter directement sa mère, en présence de Frank, contre l’avis de Bonnie. On en apprend un peu plus sur la conversation entre Wes et la mère de Laurel : cette dernière a tenté de convaincre Wes de se casser en lui rappelant que Laurel a pour seule intention de « réparer » les hommes avec qui elle est, avant de se barrer quand ce n’est pas possible : #Dominick #Frank. La confrontation n’apporte pas grand-chose à l’épisode, contrairement à ce que j’en espérais : normal, c’est le début d’épisode et ils savent comment écrire un épisode qui va crescendo, ce n’est pas nouveau, et c’est totalement le cas de cet épisode.

Pendant ce temps, Michaela a toujours des sentiments pour Marcus, et j’en suis plutôt content : j’espère vraiment qu’il passera d’une saison à l’autre, c’est l’un des rares personnages de Scandal que je supporte encore. En plus, la relation entre les deux permet à Michaela de se retourner vers ses amis de toujours. Déjà, on a droit à une scène entre Michalea et Connor, ce qui manquait à la série depuis bien trop longtemps.

Ensuite, Michaela se confie à Laurel pour avoir de bons conseils, et ça aussi, ça faisait un moment et c’est réussi. Quant à Asher, il en parle à Connor et Oliver qui sont de bien mauvais menteurs, donc il comprend que quelque chose s’est passé, même s’il ne sait pas quoi immédiatement… Pas le temps de souffler dans l’épisode toutefois, puisque Michaela est rappelée par la police et bien sûr, elle gère totalement l’interrogatoire dans lequel on tente de la piéger. C’est ainsi qu’elle comprend que Simon se souvient de plus de choses qu’elle ne le sait, et qu’elle avertit les autres dès qu’elle en a l’occasion.

Annalise essaye donc de devenir l’avocate de Simon pour le contrôler, parce que c’est la meilleure des idées. Ce n’est pas super discret, surtout quand elle l’amène à l’hôpital. Bon, elle fait semblant d’être là pour prendre des news d’Isaac, mais bon. Le plan d’avoir Annalise comme avocate est un échec évidemment : Tegan représente déjà Simon malgré le conflit d’intérêt. Bien sûr, elle est là pour protéger sa boîte et le père de Laurel, mais c’est passionnant à voir, car j’aimais beaucoup le personnage de Tegan, donc c’est plutôt cool de la retrouver en position de menacer Annalise.

Quitte à être à l’hôpital et bourrée de doutes (et seulement de doutes), cette dernière rend tout de même visite à Isaac, ce qui leur permet à l’un et l’autre de tourner la page. Il voulait se suicider, mais il va clairement mieux, mais il ne veut plus jamais la revoir et ça laisse Annalise en larmes. Une fois de plus, donc, je n’aurais pas accroché du tout à une relation d’Annalise, et j’espère qu’on en restera là parce que c’est la partie de la saison qui m’a le plus laissé de marbre.

Dans tout ça, la série continue de nous ramener Wes sur le devant de la scène, ce qui fait plaisir car j’aime beaucoup l’acteur (beaucoup moins le personnage dont ils n’ont plus su quoi faire dès la fin de saison 2). Huit mois plus tôt, et malgré le chantage aberrant et la somme d’argent incroyable, Wes hésite peu et décide de rester en couple avec Laurel, prenant le soin aussi de couvrir ses arrières avec la clé USB. C’est là que Laurel débarque avec des cours et de la bouffe. Les scénaristes nous torturent à les montrer plus ou moins heureux en couple – suffisamment pour s’embrasser et passer une soirée à étudier ensemble (on a connu plus romantique, je sais), malgré le poids des mensonges entre eux.

Du coup, dans le présent, Laurel ne comprend pas pourquoi Wes ne lui a pas raconté la vérité, et elle est perdue : l’histoire de sa mère – qui lui dit vouloir simplement la protéger – tient la route. Bon, Laurel est marrante à ne pas comprendre Wes, mais elle aussi lui a menti concernant Frank, hein, ce n’est donc pas si étonnant qu’il garde quelques infos pour lui aussi.

Une alerte avertit Frank que la voiture de Bonnie a un problème, sans lui en dire la nature. Il vérifie le moteur et les freins avec elle, et même s’il n’y a rien, ça reste particulièrement flippant pour la fin d’épisode (et ça ne loupe pas). C’est à ce moment qu’on sent que l’épisode va accélérer son rythme vers le crescendo final, et effectivement, pour ne rien arranger, Simon se souvient de la présence de Laurel à la soirée où il aurait tenté de se suicider.

Tout ceci tombe pile au moment où Michaela se décide à dire la vérité sur Marcus à Asher, mais il est déjà trop tard : il a compris ce qu’il en était par déduction, laissant le couple en pleine crise. C’est le moment bien choisi par Annalise pour débarquer et mettre en place un énième plan pour faire taire Simon.

Michaela est envoyée par Annalise parler à Tegan, pour l’occuper pendant qu’Oliver parvient à rentrer dans la chambre de Simon. Suite à un coup de fil d’Annalise, Simon décide de virer Tegan et de ne rien dire de ce dont il se souvient, parce qu’il a trop peur de perdre l’opportunité d’avoir une Green Card. Franchement, au stade où il en est, je crois que je préférerais rentrer dans mon pays au plus vite : même avec de bonnes assurances, je doute que ses factures d’hôpital se règlent comme ça et il s’est fait tirer dessus (bon, il s’est tiré dessus tout seul, OK). Perso, ce sont deux facteurs qui me donneraient envie de quitter le pays dès que possible, mais bon. Chacun ses choix, et le sien est fait.

Histoire de nous perdre encore plus, Laurel décide de passer à l’action en fin d’épisode quand elle apprend que Simon va probablement révéler à la police qu’il se souvient l’avoir vue. Elle se rend voir Denver et lui dit qu’elle est prête à tout avouer… mais telle mère, telle fille, elle lui fait du chantage pour obtenir toute la vérité sur la mort de Wes.

Si elle se rend, Denver tombe aussi car elle a des preuves qu’il a contacté Dominick, et donc qu’il est corrompu par Castillo père. Les deux procèdent ainsi à un échange : les preuves de ces coups de fil échangés contre le relevé téléphonique de la mère de Laurel. Malheureusement, la vérité ne fait pas du bien : Laurel se rend voir sa mère et lui apprend qu’elle sait que Wes avait reçu le message qu’il a laissé à Dominick.

Dans la voiture le menant chez Annalise, Wes a donc bien reçu un appel de la mère de Laurel qui veut l’aider après avoir laissé un message à Dominick. Oui, mais Wes demande simplement à celle-ci de s’occuper de Laurel s’il devait lui arriver quoique ce soit – ou s’il se rendait en prison parce qu’il était bien décidé à dire toute la vérité.

Comme il lui raccroche au nez, la mère de Laurel contacte son ex-mari pour lui avouer que Wes s’apprête à parler… Et oui, c’est a priori pour cela que le père de Laurel demande finalement à Frank de tuer Wes. C’est tordu cette quête de vérité sur ce meurtre : on a beau savoir ce qu’il s’est passé dans ses derniers instants, on continue d’en apprendre toujours plus, donc je reste méfiant ; il reste un épisode pour renverser une fois de plus la situation. En plus, cet épisode se termine sur une confrontation entre Laurel et sa mère qui semble avoir d’autres choses à expliquer…

Oh, ce n’est pas le seul cliffhanger, loin de là. De son côté, Bonnie s’occupe de retrouver le disque dur Antares et donne de l’argent à une policière en charge des preuves pour obtenir la vérité sur le sac de Laurel. Malheureusement, elle apprend que Denver a le disque dur, mais ne peut le dire à personne d’autre qu’au répondeur d’Annalise avant que Denver découvre que Bonnie est sur ses traces, grâce à une vidéo de surveillance.

On sait tout de suite vers quoi se dirige la fin de l’épisode puisqu’elle est dans sa putain de voiture. Elle disait pourtant ne pas avoir confiance de la conduire, et elle aurait mieux fait : la fin d’épisode voit Nate prévenir Annalise et Frank d’un accident de voiture, et la morgue qui emmène un corps alors que la voiture de Bonnie est complétement retournée. Ah oui, quand même. Finalement, je suis bien content d’avoir attendu pour voir l’épisode : je n’ai pas de cliffhanger insoutenable à supporter plus de deux minutes, le temps de lancer l’épisode suivant. En même temps, comme on n’a pas vu Bonnie dans la voiture en fin d’épisode, je me dis qu’elle a toujours pu filer ses clés à quelqu’un d’autre, mais ça ne règle pas le problème : quelqu’un est mort. Au moins, Bonnie a eu le temps de dire qui avait le disque dur.

Une fois de plus, la série propose un avant-dernier épisode de saison qui semble prendre son temps dans les révélations avant de mieux accélérer dans son crescendo habituel. Une fois de plus, je reste totalement sur les fesses après les dernières scènes. Même si je les ai vues arriver pendant l’épisode, elles restent suffisamment fortes pour scotcher au siège et donner envie d’en savoir plus. Et c’est tout ce que j’en attends !

Bon, je parlais de deux minutes d’attente, mais comme j’ai rédigé la critique, c’était plutôt un bon gros quart d’heure. Allez, ce n’est tout de même pas une semaine !

15-1Épisode 15 – Nobody Else Is Dying – 18/20
Why does this keep happening to us?

Quelqu’un est mort, mais le suspense demeure entier, comme toujours, pendant un bon moment – même si ma théorie était qu’il s’agit de la mère de Laurel. Frank, paniqué, continue de chercher Laurel, mais celle-ci débarque tranquillement à l’appartement, sans qu’on en sache plus sur sa mère. Asher pleure dans la salle de bain de Coliver (oui, c’est un nom de ship officiel qu’il emploie lui-même), qui eux découvrent l’accident de voiture à la télévison. Finalement, pas de panique, Bonnie est toujours en vie : le cadavre est finalement celui de Denver (et c’est con, c’est maintenant qu’il est mort que je découvre que ça s’écrit comme ça et pas « Denver » comme j’ai dû l’écrire plein de fois cette saison).

Michaela le découvre le lendemain, alors qu’Asher vient chercher ses affaires et rompre définitivement avec elle. Bien, voilà qui est fait, enfin. Ce couple n’allait pas ensemble, et Michaela ferait mieux de s’en rendre compte pour vite tourner la page.

Tout le groupe se retrouve à l’hôtel et fait le point sur la situation catastrophique : le disque dur d’Antares est probablement détruit, Simon veut toujours son marché pour avoir sa Green Card, Denver est mort… Rien ne va plus quoi, et c’est le moment que le père de Laurel choisit pour l’appeler et lui annoncer la disparition de sa mère. Ben tiens.

Encore une intrigue sur laquelle on ne sait rien. Même si Laurel joue l’innocente, j’ai du mal à la croire, mais je ne suis pas du côté de son père pour autant, puisqu’il menace son fils. Bon, personne ne fait confiance à Laurel : tous ses potes se retrouvent dans le couloir à lui reprocher tous les maux de la terre, avant que Michaela et Asher reprennent leurs engueulades. Ah, cette série !

Pendant ce temps, Frank, Annalise et Laurel font de nouveau un point sur la situation, et Frank doute clairement de la sincérité de Laurel. Peu importe, en soi : le FBI demande à voir Laurel, donc pas vraiment le temps d’en parler, quoi. Le FBI, oui, oui, Laurel est aussi la dernière à avoir vu Denver en vie.

Suite à la mort de celui-ci, c’est le magistrat que Bonnie avait tenté de draguer contre des informations qui prend la place de procureur général. La bonne nouvelle, c’est qu’il aime bien Bonnie et lui fait savoir. Les voilà qui deviennent ami, mais il reste à savoir ce que ça cachera pour la suite.

Michaela et Oliver se rendent voir Simon, qui refuse de voir Oliver. Il est rapidement passé de l’amour à la haine dis donc. Michaela s’occupe de lui, ce qui est plutôt marrant vu leur relation passée. Bien sûr, il est loin d’être idiot et sait lire en elle comme dans un livre ouvert.

S’il comprend vite la situation, il ne faut pas sous-estimer Michaela Pratt, qui est prête à le renvoyer au Pakistan et semble envisager sérieusement la question de détruire sa vie, juste parce qu’elle le peut, et parce qu’il est la dernière menace sur leur vie à tous. Dès le milieu de l’épisode, nous en sommes déjà à des enjeux dignes de fin d’épisode. Bref, c’est une fin de saison et Michaela est en train d’hésiter à se faire un ennemi à vie, ce qui ne peut pas être une bonne idée, franchement.

Laurel profite quant à elle de son interrogatoire avec le FBI pour les diriger vers… son père. Nate poursuit son enquête sur Denver et retrouve à la fois le téléphone de Dominick et le putain de disque dur !

Connor s’inquiète pour son avenir et nous ramène le cas de la Cour Suprême, ce qui est intéressant. On nous a soulé pas mal de temps avec cette intrigue et franchement ça ne servait à rien. Bon, les scénaristes nous pondent un intérêt malgré tout : Connor n’a jamais quitté l’école de droit, il a échoué à ses examens. Seulement, comme Annalise a donné son nom en sortant de la Cour Suprême, il va pouvoir reprendre ses études. OK, tout ça pour ça et pour Michaela qui trompe Asher ? On dirait bien qu’ils ont comblé la saison… mais bon, ça a donné quelques bons moments quand même, on va dire.

En parallèle, Annalise contacte Tegan pour obtenir l’aide dont ils ont besoin pour trouver les fichiers illégaux bien planqués sur le disque dur : même Oliver ne parvient pas à les trouver. Le bluff d’Annalise est excellent et fonctionne, même si on tente de nous faire croire que non. Franchement, je commence à connaître les ficelles de la série en la matière.

Dans le même genre, Frank cherche et ne trouve pas de trace de la mère de Laurel, qui continue d’affirmer qu’elle ne sait pas où elle est. Elle y met un peu trop de bonne conviction et c’est sans surprise que la fin d’épisode révèle des traces de griffures sur son avant-bras. Nous n’en avons pas fini avec cette intrigue, donc, contrairement à ce que tout le monde pense pour le moment. En même temps, sans l’aide ni de Dominick, ni de Frank, je me demande ce qu’elle a pu faire du corps de sa mère si elle l’a tuée. C’est étrange.

Tant que je parle des parents Castillo, Annalise contacte Jorge pour lui apprendre qu’elle a le disque dur. Cela permet d’établir un rendez-vous où elle essaye d’obtenir la garde du bébé pour Laurel en échange du disque dur. Le problème, c’est que le père de Laurel veut aussi retrouver son ex-femme et il ne lâche pas sa signature comme ça.

La confrontation est géniale : Annalise lui reproche d’avoir tué Wes et de lui avoir pris, mais aussi de l’avoir pris à Laurel, et de s’aimer lui plus qu’il n’aime que sa famille. Il finit par accepter, mais tente tout de même de dire au revoir à son petit-fils. Laurel refuse évidemment et lui dit très clairement les choses : pour elle, ses deux parents sont morts et la page est tournée.

Comme prévu, Tegan trahit finalement Jorge Castillo qui se fait arrêter pour toutes ses activités illégales puisqu’elle le balance au FBI. En échange, elle obtient l’immunité et peut continuer de travailler tranquillement en étant nommée Jane Doe dans le dossier. Normal.

Tout le groupe obtient donc une jolie victoire dans cet épisode, sauf Asher qui passe son temps à ruminer sa rupture avec Michaela. Personne n’est dupe et tout le monde sait qu’il est encore amoureux d’elle… Pas sûr qu’il envisage de recommencer sa relation avec elle toutefois, parce que Michaela a pris le dessus sur Annalise : elle contacte anonymement les autorités et s’arrange pour que Simon soit déporté au Pakistan. « Ce n’est pas comme si je l’avais tué ». Oh Michaela, envoyer un gay avec un trauma crânien au Pakistan, ce n’est pas non plus comme si tu ne l’avais pas tué. Elle a un peu déconné – je l’adore toujours autant malgré tout, mais bon, je ne sais trop vers quoi elle se dirige là.

Tout semble aller beaucoup trop bien : la Cour Suprême choisit ce jour-là pour annoncer sa décision, et elle est en faveur d’Annalise. Laurel s’installe chez Bonnie pour pouvoir s’occuper de Christopher avec Frank. Tout semble aller beaucoup trop bien, je le répète. Oh, Laurel stresse de devenir mère, mais avec l’aide également d’Annalise comme grand-mère de substitution, tout va bien.

Oui, oui, tout va bien, c’est vraiment ce qu’on veut nous faire entendre avec cette fin de saison qui sonne presque comme une fin de série. Connor reprend ses études et son amitié avec Michaela, qui s’est mis tous les autres à dos. C’est con, sans ce qu’elle a fait Simon, Asher l’aurait probablement reprise. Je suis bien triste pour Simon, c’est sûr, mais plutôt content de voir Michaela vivre si bien son célibat et redevenir la meilleure amie de Connor. Ces deux-là m’ont manqué cette année, Michaela étant beaucoup trop parasitée par Asher, ou par Laurel, en fonction des épisodes.

Comme tout va toujours beaucoup trop bien, Asher s’installe également dans l’appartement de Wes, racheté avec Oliver si j’ai bien entendu, même s’il compte évidemment le rembourser. Il en fait aussi son témoin de mariage, évidemment. Il faut dire que les seuls moments où je supporte Asher, c’est quand il est avec Oliver qui lui fait remarquer tous ses défauts inutiles, donc j’ai trouvé la scène sympathique.

Comme tout va enfin beaucoup trop bien, Bonnie se cherche un mec sur une application de rencontre. C’est peut-être la scène la plus WTF ? de toute la série. Déjà, je n’arrive pas à m’imaginer Bonnie en couple, mais en plus, l’imaginer sur une application de rencontre, c’est n’importe quoi. Et ce n’est que le début : elle tombe sur Ronald (quel nom !), le fameux procureur remplaçant Denver, et tels deux lycéens (collégiens !) ils découvrent via l’application qu’ils s’aiment bien l’un l’autre.

Ah, ça va faire du bon boulot ensuite. La scène était ridicule à voir – j’avais vraiment l’impression de voir deux adultes redevenir des adolescents, mais pas dans le sens mignon du terme. Bon, allez, qu’importe, on savait bien que Ronald aurait un rôle à jouer dans la suite de la série quand on l’a vu revenir ; next.

Oui, next, arrêtons de nous prendre pour des idiots : tout ne peut pas aller bien dans cette série. Du coup, dans le casier secret de Denver contenant le disque dur, Nate découvre aussi les dossiers que celui-ci avait sur chacun des étudiants d’Annalise, et sur Bonnie. Il avoue à cette dernière avoir détruit les dossiers, ce qui n’est absolument pas crédible… Et bien sûr, Nate n’a pas détruit les dossiers du tout, loin de là. Il prend au contraire le temps de les lire et découvre dans celui de Bonnie que… son bébé (cf épisode 5) est peut-être encore en vie. What the hell ? Est-ce qu’elle le sait ? Est-ce vrai ?

Ce n’est bien sûr pas terminé ! A l’université où il est en fait en train de tenter de s’inscrire, Frank entend parler un certain Gabriel Maddox, lui aussi venu s’inscrire à Middleton, et ça attire son attention. Frank passe alors un coup de fil, allez savoir à qui, pour dire que tout allait trop bien et que ça ne pouvait pas durer : son enfant est là, avoue-t-il.

Alors… L’enfant de Bonnie ou… l’enfant d’Annalise comme semble le suggérer le dernier plan qui passe de Gabriel à Annalise s’occupant de Christopher ? Oh putain, c’est un cliffhanger efficace… Et peut-être même un peu trop.

C’était une jolie fin de saison qui faisait très fin de série, mais avait tout de même ce qu’il fallait pour rouvrir quelques pistes. Le dernier cliffhanger donne vraiment envie de revenir, mais la série n’est pas encore officiellement renouvelée. J’aurais préféré une fin un tout petit peu plus fermée, parce que j’ai toujours peur qu’ABC cherche à se venger du contrat entre Netflix et Shonda Rhimes. A priori, une saison 5 devrait voir le jour, mais c’est toujours générateur de stress quand une série n’est pas renouvelée.

15

EN BREF – Si dans une interview radio, Annalise avoue ne pas savoir quoi faire de la suite, les scénaristes ont déjà un plan très clair pour la saison 5 avec l’introduction de Gabriel. Cela devrait relancer la série dans une nouvelle direction maintenant que la page Wes peut enfin être tournée.

Cette saison 4 a plutôt bien géré son intrigue, avec une construction toujours aussi réussie en deux mi-saisons très différentes. Le mystère global aura été un peu dur à appréhender (je ne suis toujours pas bien sûr de ce que contenait le disque dur Antares), mais les relations entre les personnages étaient finalement l’essentiel, comme d’habitude, et de ce point de vue, c’était réussi. Le rythme de la série est toujours bon, avec les crescendos en fin d’épisode, avec des débuts de saison toujours difficile à mettre en place et des fins qui laissent sur notre faim.

La saison 5 promet déjà un renouvellement qui pourrait être une manière de boucler la boucle, puisque Gabriel va finir par être notre nouveau Wes ; alors que Connor et Frank vont reprendre des études de droit qui pourraient redonner quelques feelings de la saison 1. N’oublions pas le mariage à venir, le mystère autour de la mère de Laurel et le fait qu’Asher et Michaela sont supposés être toujours étudiants en train de bosser comme des dingues même si on ne les voit pas faire…

16

> Retour aux épisodes de la saison 4

 

4 commentaires sur « HTGAWM – S04E14-15 »

  1. Bon Laurel je ne la sens pas du tout, je crois que tu avais suggéré à un moment que ce soit elle qui avait tué Wes. Alors certes c’est pas le cas mais pour sa mère par contre c’est très très louche. Sinon comme d’habitude je ne suis pas tout à fait sûre d’avoir bien tout compris xD Surtout le cliffhanger avec le fils (d’Annalise j’imagine ?). Bref j’espère que la série sera renouvelée

    Aimé par 1 personne

    1. J’imagine qu’elle n’a pas tué sa mère, ce serait trop simple. Mais c’est louche. Elle va être responsable de la mort de Denver, on va rien comprendre 😂

      Je penche aussi pour Annalise, mais ça veut dire que y a deux enfants morts encore en vie ? Curieux de voir ce qu’ils vont nous pondre !

      J'aime

  2. Heu à quel moment et dans quel univers Bonnie était enceinte, a accouché et son enfant a disparu ?
    Moi, j’avais retenu que le bébé d’Annalise, qu’il était mort et qu’il n’y avait pas moyen de pondre un rebondissement aussi surréaliste que ça. Eclaire ma lanterne, s’il te plaît, je suis perdue 😀

    J'aime

    1. Alors, je me suis emballé un peu avec les souvenirs brouillés, parce qu’en fait, je crois qu’il est juste dit de Bonnie qu’elle ne sait rien de son gosse, si j’en crois ma propre critique.
      En 2002, alors qu’elle avait 15 ans, elle se faisait violer régulièrement par des clients de son père ; elle est tombée enceinte de l’un d’entre eux et n’a jamais vu son bébé. J’en avais retenu qu’il était mort. Bref, ça nous laisse un doute entre Bonnie & Annalise pour être la mère du nouveau beau gosse de service !

      Pour la critique en question, tout ça était révélé dans l’épisode 5 de la saison 4 : https://justonemoreep.wordpress.com/2018/01/18/htgawm-s04e01-08-rediff/

      Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.