Les spin-off dont on rêve

Salut les sériephiles,

J’ai bien failli oublier de vous écrire à temps ce TFSA tellement j’ai pris l’habitude ces dernières semaines de les avoir écrits en avance. Oui, comme je ne suis jamais en avance, j’en profite pour souligner que quand je le suis, personne ne le remarque, mais je ne suis pas toujours en retard. Bon, mon article du jour est pile à l’heure et mes visionnages de séries très en retard, mais tout de même, avec un peu d’organisation et de nécessité vitale de survie, ça m’arrive de m’en tirer.

Bon, je vous avoue malgré tout que j’ai suggéré à Tequi ce thème (je crois) et que j’avais prévu d’écrire AVANT ce thème un « ce que c’est qu’un spin-off » qui ne paraîtra finalement que la semaine prochaine, donc je suis un peu en retard. En attendant une jolie définition bien complète comme j’avais pu le faire sur les crossovers ou sur la syndication hier, retenons qu’un spin-off, c’est tout simplement une série dérivée d’une autre, comme il en existe des tas (Station 19 vendredi prochain, Fear The Walking Dead, NCIS et toute la franchise qui suit, Angel, etc).

Plutôt que de faire du neuf avec du vieux, les scénaristes envisagent cette fois un élément qui fonctionne dans une série pour en faire une nouvelle série, et à ce petit jeu, je suis excellent moi aussi. Enfin, excellent, je ne sais pas, mais en tout cas j’ai plein d’idées, parfois limite sur chaque série que je regarde. Comme il a bien fallu faire un choix, sachez que la liste qui suit est issue d’une sélection bien plus large et pleine de souffrance !

Image result for elektra
Exactement ! Où est sa série ?
  1. Elektra Natchios : un spin-off de Daredevil/Defenders

Oui, je sais, aucune surprise ni originalité dans ce choix, mais si The Punisher a eu droit à sa série, il n’y a pas de raison qu’Elektra ne suive pas. Elle a eu plusieurs séries de comics à son actif, et ça passerait très bien en série Netflix, franchement. En fait, je n’ai pas grand-chose à dire de ce spin-off : il devrait déjà être en projet, car tout est déjà réglé, du casting à l’intérêt de la série, en passant par son scénario. Que fait Netflix ?!

Image result for penny and luke mosby

  1. How I met your dad : un spin-off de How I met your mother

Là encore, je vous ai vendu une imagination débordante pour les spin-off et je vous sers un projet qui est déjà en cours et a vu le jour 3 fois ces dernières années avant de retomber dans l’ombre. Bon, j’ai espoir pour la rentrée 2018, mais en attendant de voir ce qu’il en sera, moi aussi j’ai ma proposition de spin-off !

Plutôt que de partir sur un nouveau groupe d’amis dont on ne saurait rien, pourquoi la série ne proposerait-elle pas tout simplement un twist sympathique avec… les enfants de Ted ! Les acteurs incarnant Penny et Luke Mosby sont désormais suffisamment vieux pour être au cœur de cette nouvelle série dont le pilot s’écrit tout seul dans ma tête.

Imaginez, les enfants respectifs de Penny et Luke faisant une énorme bêtise à une fête de famille. La bêtise en elle-même excèderait Penny qui se mettrait à raconter à ses enfants et neveux comment elle a rencontré son mari. On aurait droit à un pilot sympa et assez classique, Have you met Penny ?, qui terminerait par un rebondissement du type « et c’est comme ça que j’ai rencontré le mari de Luke », et là, bam, révélation de fou permettant à la série de changer de points de vue autant de fois qu’elle le veut (avec Luke racontant à son tour comment il a fait son coming-out et rencontré le père de ses enfants), de ramener les acteurs d’HIMYM de temps en temps (à la fois dans le présent pour les flashbacks et dans le futur puisqu’ils sont à une fête de famille), de montrer Penny galérer en amour, d’avoir un nouveau groupe d’amis, etc.

Le seul bémol, c’est que Penny et Luke sont encore des enfants en 2018, donc il faudrait partir du principe que la série se déroule genre en 2038, ce qui casse un chouilla l’effet de réel. Au pire, je suis prêt à attendre 20 ans si le retour est bien fait !

Image result for mike peterson

  1. Deathlok : un spin-off d’Agents of S.H.I.E.L.D

Léger spoiler sur la série, attention si vous n’êtes pas à jour. Personnage introduit dès le pilot, Mike Petersen est on ne peut plus emblématique : c’est un personnage connu de l’univers des comics, il est assez badass, son origin story est déjà évacuée car dispo dans la série-mère donc ça évite d’en passer par une première saison mettant douloureusement les choses en place. Deathlok a déjà tout d’un personnage capable de porter sur ses épaules une série : un bon humour, un excellent acteur (oui, OK, je suis fan de J. August Richards et ce n’est que pour ça que j’ai eu cette idée), une histoire familiale aussi complexe que triste, un passé plutôt sombre et douloureux, bref, tout ce qu’il faut pour en faire une excellente série.

Ajoutez-y un peu de romance et, pourquoi pas, sa nouvelle amitié avec Deke établie dans le centième épisode et vous obtenez déjà de nombreux éléments en faisant une série qui vaut la peine d’être regardée. Si au passage, on peut lui filer l’aide de Piper, ou de Bobbi et Hunter, je dis encore plus oui.

Côté histoire ? Oh, il y a de quoi faire dans l’univers Marvel, entre les résidus d’Hydra, son désir de vengeance, les Inhumains, les Kree… Je vois bien une série assez procédurale mais mettant en avant une équipe de héros tentant de se venger par eux-mêmes de ce que les méchants leur ont fait subir, tout en sauvant d’autres victimes. Un mix entre Angel et Agents of S.H.I.E.L.D quoi.

Image result for the orville majority rule cast

  1. Majority Rule : un spin-off de The Orville

S’il y a un épisode de la série qui m’a marqué, c’est bien celui-ci. The Orville est très procédurale et plusieurs fois j’aurais eu envie d’en voir plus, mais l’épisode 7 « Majority Rule » qui présentait une société dystopique était super sympathique : il y était question d’une société où toutes les décisions de justice sont prises par la masse grâce à des boutons like/dislike.

L’épisode se terminait sur la promesse d’un changement à venir pour cette planète au niveau XXIe siècle avec l’une de ses habitantes comprenant que le système de votes ne faisait pas justice à la majorité, contrairement au fonctionnement actuel de ce monde, après un rapide voyage dans l’espace et un hacking parfaitement maîtrisé par un robot.

L’actrice castée était excellente, donc elle pourrait tout à fait porter sur ses épaules une nouvelle série de science-fiction qui la verrait mettre en place une révolution sous-terraine, avec l’aide d’un extra-terrestre infiltré dont elle tomberait forcément amoureuse, mais sans lui avouer immédiatement. Oui, il n’y aurait pas énormément de lien avec la série-mère, mais cela ne l’empêcherait pas d’être intéressante… Surtout qu’on pourrait envisager une intrigue où l’héroïne trouve un moyen de contacter Isaac et donc un très léger lien entre les séries permettant un crossover à un moment ou un autre – ce pourrait même être un crossover de lancement de la série.

Bref, c’est une idée fertile, quoi ! Le genre de la dystopie cartonne au cinéma depuis Hunger Games, mais peine à s’imposer vraiment en série (bon, on a The 100, mais on n’est pas vraiment dans une société qui nous ressemble à l’origine, hein). Les scénaristes de The Orville ont tout mis en place pour lancer après cet épisode une saga certes prévisible, mais pour autant assez passionnante à voir sur un renversement de gouvernement qui prendrait son temps et se ferait par à-coups. Qu’ils en fassent un crowdfunding et je finance (une mini partie) !

Image result for darius unreal

  1. UnREAL World : un spin-off de UnREAL

Le principe de la série-mère est simple : parodier le Bachelor de manière efficace et aussi réaliste que possible, même si c’est de la fiction. Très bien. Le problème, c’est qu’en trois saisons, les candidats se sont enchaînés et qu’il y en a plus d’un que j’aimerais retrouver dans mon petit écran. Partant de ce constant, hop, UnREAL pourrait se prendre au jeu du spin-off parodiant une nouvelle télé-réalité. Il y a l’embarras du choix : ça pourrait être une sorte d’Anges de la télé-réalité avec le retour de candidat(e)s emblématiques rencontrant des candidats venus d’une autre émission fictive ; ce pourrait être la parodie de Big Brother (UnREAL Brother, donc), ou de Real World (qui enferme dans un appartement d’une grande ville une petite dizaine de candidats).

Image result for britney unreal

Bref, la télé-réalité n’en finit pas de se développer, il y aurait bien moyen de faire pareil avec le monde fictif de la série. Ajoutez à ça que du côté de la production, on trouverait aussi d’anciens candidats (du genre, Darius) et membres de la production d’Everlasting (Madison ou Jay) et on aurait une série racontant un tas de choses intéressantes en parodiant un nouveau genre de télé-réalité.

Et les possibilités de crossovers derrière sont énormes ! Bon, le problème reste que les audiences d’UnREAL ne sont pas si géniales pour donner envie aux annonceurs de prendre le risque d’investir là-dedans, mais c’est bien dommage !

Voilà, c’est tout pour moi, ce TFSA était plus long que d’habitude, mais j’ai plein d’idées, c’est comme ça. Et encore, je vous ai épargné mon pitch sur Maggie Sawyer ou sur Woman Seeking Man ou sur… OK, je m’arrête là, sinon on y sera encore demain !

Image result for maggie sawyer

34 commentaires sur « Les spin-off dont on rêve »

  1. Je ne savais pas qu’un spin-off de HIMYM était en cours de préparation.. La sériephile en mousse quoi –‘
    Je serai curieuse de voir ça en tout cas ! Tout comme celui sur Deathlock et celui d’UnREAL 😀
    C’est que t’as de bonnes idées des fois :p

    J'aime

    1. Ben c’est compliqué à savoir pour ce spin-off parce que c’est depuis la fin de la série (depuis la dernière saison même) qu’il en est question. Il y a eu trois scripts d’écrits, un de tourné de mémoire, et on n’a jamais rien vu, alors on ne sait pas trop !

      Merciii 😀

      Aimé par 1 personne

  2. Je ne savais pas que le spin-off d’How I Met Your Mother était encore dans les cartons, ni même qu’il y avait eu déjà trois tentatives d’écriture, pour moi il avait été abandonné il y a bien longtemps ! Bon, ceci dit j’avoue que l’idée ne m’a jamais plus emballé que ça.

    Sinon, niveau spin-off, aucune des séries que je regarde ne m’inspire d’une quelconque manière. Le seul qui a été évoqué et qui m’a fait rêvé est celui concernant Faith à l’époque de Buffy, mais Eliza Dushku l’avait malheureusement refusé… (quelle c*nne alors, je la déteste haha !)

    J'aime

    1. Oh, moi, retrouver l’esprit d’HIMYM sous n’importe quelle forme, ça m’emballe rien que sur le papier, je suis un public facile (enfin non, si c’est mal fait, je serai le premier à les descendre ; mais contrairement à beaucoup de séries, je trouve que là, un remake se justifie facilement !)

      C’est vrai qu’elle aurait mieux fait de l’accepter, mais en même temps, je n’arrive pas à la détester car elle l’a refusé pour Tru Calling, et Tru Calling, c’était une dinguerie qui ne méritait pas son annulation 😥 (et puis, c’est parce que j’ai regardé Tru Calling et que je suis tombé amoureux d’Eliza Dushku que j’ai regardé la saison 3 de Buffy sur la W9… et que Faith est restée genre deux soirs avant que ça n’enchaîne sur les épisodes sans elle, mais une fois tombé dans la marmite Buffy ben…)

      J'aime

      1. Étant donné la polémique qu’a provoqué le serie final ils ont quand même intérêt de bien calculer leur coup s’ils le font.

        J’étais DÉGOÛTÉ de l’annulation de Tru Calling aussi, j’aimais tellement ! Et dire qu’elle a subi le même sort avec Dollhouse derrière… Franchement hormis Alyson Hanningan et David Boreanaz les acteurs du Buffyverse ont quand même eu vachement de mal à rebondir, c’est dommage…

        J'aime

      2. C’est sûr que ça fera pas neuf saisons si ça revient, mais bon !

        Eliza Dushku a eu pas mal de projets, mais elle s’en tire toujours bien finalement. Amy Acker a galéré, mais je crois qu’elle n’a jamais eu une saison complète sans être embauchée quelque part, donc ce n’est pas si mal non plus. Les autres ont plus de mal, c’est clair.

        J'aime

      3. Côté séries il me semble qu’on ne l’a plus revue depuis Dollhouse, à l’exception de son apparition dans The Big Bang Theory le temps d’un épisode. Après c’est vrai qu’elle a eu quelques succès cinématographiques.
        Pour Amy Acker je t’avoue qu’hormis Dollhouse et Person of Interest je ne sais pas si elle a joué quelque part.

        J'aime

      4. Si, si, elle est passée par Torchwood & Banshee. Bon, elle continue dans les rôles qui ne sont là que quelques épisodes, mais bon.

        Amy Acker était dans l’excellente The Gifted cette année. Sinon, avant Dollhouse, elle est passée par ALIAS ; pendant la saison 2 de Dollhouse, elle était dans l’éphémère Happy Town, plus quelques épisodes à droite à gauche (OUAT, Suits, Husbands…)

        Oh et elles sont toutes les deux dans Con Man, bien sûr. ❤

        J'aime

      5. Je ne savais pas tiens. Voilà qui va peut-être me motiver à me lancer dans ces deux séries même si ses apparitions sont courtes haha !

        Pour Amy Acker, ce ne sont que des séries qui ne m’attirent pas pour la plupart (OUAT, Suits) ou que je ne connais pas. Mais de toute façon ce n’est pas une actrice que j’apprécie plus que ça non plus contrairement à Eliza, donc je ne cherche pas particulièrement à la retrouver sur le petit écran.

        J'aime

      6. Ah lala, j’ai été jusqu’à voir des épisodes de McGyver pour Amy Acker, c’est dire à quel point je la voulais sur mon petit écran 🙂

        J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.