Riverdale – S05E17

Épisode 17 – Dance of Death – 14/20
Je ne sais pas pourquoi j’essaie toujours de trouver de la cohérence dans une série qui n’en a pas, mais cet épisode est tiré par les cheveux à bien des égards. Il est d’autant plus étrange que j’ai l’impression qu’il apporte une conclusion rushée à l’ensemble des intrigues de la saison alors que ce n’est pas le dernier épisode. Il m’en reste encore deux… Et un de plus, car la saison 6 a commencé. Oh boy.

Spoilers

Chad cherche à se venger de Veronica en s’en prenant à Archie ; Tabitha donne un coup de pouce à Betty pour enfin régler cette histoire d’Homme-Mite.


If Archie dies, you die.

Dix nuits après l’épisode précédent, Betty et Tabitha rentrent dépitées chez Pop’s parce que non, aucun tueur en série n’a voulu les aborder. D’ailleurs, on comprend même que personne parmi les routiers n’a cherché à coucher avec elles, c’est vraiment pas de bol la vie. Pire encore, Betty se retrouve à devoir payer des frais supplémentaires à la morgue qui conserve pour elle un corps – soi-disant une preuve dans son affaire. Putain, mais rien ne va, c’est tellement illégal.

Et comme en plus Tabitha apprend (seulement maintenant ???) la disparition de Squeaky, sa serveuse jamais arrivée dans sa famille, le mystère s’épaissit. Tabitha décide ainsi d’arrêter d’embaucher Jug pour lui permettre d’aider Betty à résoudre cette enquête. Bordel, ça fait dix épisodes que le plan de Betty n’avance pas, faut arrêter de lui faire confiance comme ça, elle est rouillée depuis le lycée. Et Jug aussi, avec sa dépression.

C’est assez amusant, parce que Jug se remet à travailler sur ce cas, rattrapant tout ce qu’il a raté. L’avantage, c’est que comme ça fait quelques mois pour moi, je redécouvre des pans de l’intrigue, et comme les scénaristes ont conscience d’oublier des bouts de ce qu’ils racontent pendant plusieurs mois, j’ai même droit à des flashbacks. Viré en tant que prof (putain, mais il a tout raté dans sa vie sérieux), Jug envisage de parler à son ancien étudiant alors que Betty reçoit un coup de fil de la morgue, encore.

Un autre corps a été retrouvé dans le marais, et cette fois, ça pourrait être Polly. Dur de le savoir comme le corps est démembré, cependant. Betty est bien forcée d’en parler à Alice, qui est en pleine dépression. D’ailleurs, je me rends compte que je n’en ai tellement rien à faire d’Alice que j’ai oublié d’en parler dans la critique précédente. Tant pis, hein. Dans cet épisode-ci, Alice contacte donc la presse pour se morfondre à la télévision… Passionnant.

Cela affecte Betty tout de même, alors ça lui donne encore plus envie de résoudre cette affaire. Elle est ainsi présente pour interroger l’ancien élève de Jug qui vient chez Pop’s pour un boire un bon milkshake en parlant de l’Homme-Mite. Ils sont à nouveau interrompus par la morgue de toute manière, juste après avoir appris que l’Homme-Mite avait libéré l’ado sans raison.

A la morgue, ils apprennent que le corps démembré est bien celui de Squeaky, mais aussi que toute cette intrigue d’Homme-Mite est finalement lié aux Blossom. Et là, vraiment, on n’était pas prêt : la grand-mère Blossom nous révèle que son mari était un coureur de jupons ayant eu plusieurs enfants qu’elle abandonnait dans les bois, en noyant certains dans les pots de sirop d’érable et en donnant d’autres à l’adoption à un couple vivant dans les bois.

Tout ça nous met ainsi Betty et Jug sur une nouvelle piste : celle de l’homme vivant dans la caravane. C’est donc l’un des tueurs du bord de l’autoroute selon eux. Pas de bol pour eux, ils sont interrompus à nouveau par le téléphone à ce moment-là.

Au rang des intrigues dans lesquelles rien ne vont, on nous rappelle qu’Archie est toujours censé être en train de bosser pour Cheryl. C’est hilarant, parce qu’il déclare bosser douze heures par jour pour elle alors que je viens juste de voir un épisode où il parcourait tout l’Etat pour parler aux familles de ses anciens soldats. Bref, il parle de tout ça à Cheryl juste pour se faire payer davantage afin de sauver Riverdale ce qui, comme le souligne Cheryl, patine pas mal, parce qu’il ne fait que combler les nids-de-poule. Si même les scénaristes ont conscience que RIEN ne se passe, que voulez-vous ?

Archie obtient finalement son argent alors que Cheryl se retrouve à devoir gérer les doutes de Kevin concernant leur secte. Il écoute en effet Pénélope, encore là finalement, et confronte Cheryl. Tout ça nous mène à une crise de foi de sa part alors que Cheryl sort ses plus gros décolletés pour le convaincre de rester. Le seul détail qu’elle oublie, c’est que Kevin n’est pas attiré par ses seins, hein. Voilà donc Kevin qui quitte la secte parce que cette religion est trop alternative, même pour lui. Mais. Mais. PUTAIN ! Elle l’était dès le départ.

Tony est de retour, alléluia ! Elle se retrouve donc dans son rôle de conseillère du lycée et plutôt que d’engueuler une gamine qui a provoqué un combat, elle la comprend assez bien : elle s’est battue à cause d’insultes homophobes et, aussitôt, Tony veut l’aider. Forcément. Cette histoire la remue, car le coming-out à la famille de l’élève ne se passe pas tout à fait comme elle l’espérait. Elle en parle ainsi à Fangs le soir-même et… Attendez, mais quel est l’intérêt de cette intrigue ?

Eh bien, c’est que Britta, l’étudiante en question, fait une fugue et se retrouve bien évidemment au bord de l’autoroute. Voilà donc Betty et Jug qui peuvent en aide à Tony pour retrouver la gamine en se rendant à la casse où sont les tueurs selon eux. C’est une bonne idée d’intrigue, presque. Le problème, c’est que Tony veut aller avec eux, mais Fangs l’arrête immédiatement, lui rappelant qu’elle est maman. Bordel, mais où est le gosse ? Ils se battent et tout pour dire qu’il faut le surveiller, mais finissent par se rendre tous les deux avec Betty et Jug ?? Pourquoi est-ce que j’essaie encore de chercher un sens à tout ça ?

Voilà donc tout le monde qui se retrouve à la casse, cherchant Polly et les cousins Blossom bâtards et vivant cachés dans les bois. Jug interroge l’homme qu’on connaît et qui reconnaît qu’il est à l’origine des mythes sur l’Homme-Mite. Et alors que Jug est persuadé d’avoir le dessus, voilà que tout part en vrille à l’extérieur. Tony retrouve Britta et hurle quand un Homme-Mythe lui met la main sur l’épaule. Aussitôt, tout le monde est attaqué : Fangs se prend le pied dans un piège à loup (ce qui permet une scène finale où il est sur le canapé avec Tony en ayant échangé leur position de début d’épisode, wahou), Betty est attaquée mais sauvée de justesse par Tabitha qui s’est débarrassée de son homme-mite avec un coup de taser dans les couilles, Tony est trop forte comme toujours, Jug étrangle le grand méchant.

Ce dernier survit malgré tout et est arrêté. Il peut ainsi révéler l’emplacement du cadavre de Polly. Parce que oui, Polly est bien morte finalement. Franchement, je pensais qu’ils nous sortiraient une intrigue où elle avait fini dans les caraïbes à bronzer un coup, mais la fin d’épisode semble indiquer qu’elle était en train de pourrir dans un coffre de voiture depuis tout ce temps. Bon. Ben… OK.

Autrement, Veronica divorce enfin dans cet épisode, et elle abandonne tout ce qu’elle a à Chad, affirmant qu’elle a juste besoin d’Archie dans sa vie de toute manière. Ce faisant, elle met une cible sur son dos et c’est sans trop de surprise que Chad décide de s’en prendre à lui. La surprise vient plutôt du fait qu’Hiram fournisse l’arme ou qu’Archie se prenne pour Captain America à lui balancer un couvercle de poubelle dans la gueule quand Chad rate son tir de pistolet. Pfiou, j’ai failli avoir peur pour Archie.

Je déconne. Cette tentative de meurtre est un échec complet pour Chad, mais une vraie réussite pour Veronica. Elle peut divorcer facilement avec un bon chantage qui lui permet même de récupérer tout ce qu’elle comptait abandonner pour le divorce. Ben oui, Chad a laissé l’arme du crime sur le sol, alors il est facile de le faire accuser de meurtre.

Hiram est dégoûté par l’existence de Chad et le chasse de la ville alors que la vraie bonne nouvelle est ailleurs : Veronica est divorcée et peut à nouveau coucher avec Archie. Cela faisait longtemps que nous n’avions plus vu son torse, non ? En tout cas, on ne le voit pas longtemps parce qu’il a des journées de douze heures et doit vite retourner dans la mine qu’Hiram décide bien évidement de faire exploser. Une journée classique à Riverdale, quoi.

Bien sûr, Archie joue les héros pour sauver Eric et les deux se retrouvent ensevelis sous les décombres de la mine. Et si Veronica est prête à payer pour les sortir de là, elle comprend assez vite que son père est derrière cette tentative de meurtre. Evidemment. Elle la traite malgré tout comme s’il s’agissait d’une querelle financière et familiale de plus. C’est ridicule… mais pas surprenant de la part de cette série.

Veronica assomme donc son père avant de l’attacher à son bureau et… de nous faire tout un discours sur sa vie de pauvre fille à papa maltraitée. Oh, bordel, mais quelle angoisse, on se croirait dans un mauvais film quand le méchant fait son discours là. Et pourtant, le but de la scène est clairement de nous faire compatir pour Veronica. C’est un fail total, j’étais mort de rire, surtout que l’actrice se retrouve à mal jouer, ne croyant pas un mot de ce qu’elle raconte.

Elle menace tout de même son père, assurant qu’elle le tuera si Archie meure, achevant enfin la danse macabre entamée entre eux. Eh, elle est forte Gina Torres d’avoir encore un impact dans la série après y être passée un seul épisode. De toute manière, il est évident qu’Archie va survivre à cet épisode, hein. Quelques hallucinations de ses hommes morts au combat le remotivent à sauver Eric et sortir de la mine avec juste le bon timing : Cheryl était justement en train de faire des miracles avec sa prière.

Je ne sais pas trop ce qu’ils essaient de faire de cette intrigue. Est-ce que Cheryl est vraiment censée avoir des pouvoirs mystiques ? Au départ, ça semblait clair que tout ça n’était que de l’esbrouffe et de la manipulation pour créer une secte, mais là, elle semble croire à fond à son délire ?

En tout cas, Archie est donc sain et sauf, alors que Veronica se fait attaquer par Chad dans son appartement. Elle ne faisait que suivre les conseils de Cheryl lui proposant de prendre un bain chaud pour se reposer en attendant des news d’Archie. Tu parles d’un repos : Veronica se retrouve à tuer Chad… avant d’aller libérer son père toute triomphante, assurant qu’Hiram n’est plus une menace pour elle ? Euh, je dirais le contraire, il vient littéralement d’essayer de tuer Archie une fois de plus et bon, ce n’est pas passé loin quoi.

Puis même, la mort de Chad, c’est super trouble, y a au minimum un procès pour savoir si Veronica est coupable de meurtre ou si c’est de la légitime défense ? Je recommence à essayer de donner du sens à une série qui n’en a pas, là. De toute manière, peu importe, ce qui compte, c’est que Veronica termine l’épisode en prenant un bain avec son mec, et hop, tout est bien qui finit bien.

Compteur d’Archie à poil : +2, fallait pas désespérer comme ça, la série n’oublie pas ses traditions.

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.