Station 19 – S05E08


Épisode 8 – All I Want for Christmas Is You – 15/20
Je ne vois pas bien l’intérêt d’appeler cet épisode comme ça et d’en faire un épisode de Noël car tout ça n’est qu’un prétexte. Au moins, ça met dans l’ambiance – et en ce qui me concerne puisque je vois ça trop tard, ça m’y laisse – et ça fait plaisir de voir les personnages en temps de fêtes. Ils n’ont pas beaucoup d’occasion de faire la fête dernièrement…

Spoilers

Un épisode de Noël qui permet de poursuivre les intrigues en cours, principalement concernant Vic pour ce qui m’intéresse.


That siren means he’s alive.

Est-ce qu’on essaie de nous faire croire qu’il est possible de se croiser par hasard au beau milieu de Seattle ? Eh bien, oui, Ben et Jack tombent l’un sur l’autre à une vente de sapin de Noël car oui, c’est un épisode de Noël. Malgré cela, on sent bien qu’on va vite s’éloigner des chants joyeux quand on découvre un Jack totalement alcoolisé, encore, ou qu’il est question de la mort de Dean. Rien de bien positif, quoi.

Chez Carina et Maya, on est toujours autant que d’habitude dans l’excès. Je veux dire, leur sapin est digne d’un magasin et la cuisine de Carina sent bon à travers l’écran, sérieusement. Malgré tout, Andy est déprimée et laisse ses papiers de divorce dans le congélateur. Il y a toujours de quoi faire du côté de cette intrigue malheureusement : Sullivan est au courant qu’elle a couché avec son nouveau chef, le nouveau chef n’a aucun souci à se savoir utilisé… mais il espère tout de même que tout ça ne provient pas de daddy issue d’Andy.

Ben… Bien sûr que si ? Sinon, il a l’occasion de lui dire tout ça parce qu’Andy est encore à la caserne cette semaine, pour une distribution de jouets. Pourquoi ne pas la faire à la 23 ? Mystère. Carina se pointe aussi, parce qu’elle aime y passer du temps apparemment. C’est vrai, c’est tellement chouette d’être dans une caserne de pompiers avec l’alarme qui sonne n’importe quand. Elle passe ses meilleurs jours off.

C’est marrant cependant de voir Andy et Carina bosser ensemble, et ça nous met dans l’ambiance de Noël de voir des cadeaux et des sapins. Contre toute attente, ça nous donne aussi des scènes où Andy est tellement concentrée sur ses problèmes qu’elle finit par les raconter à Carina. C’est chouette : elles deviennent potes, vraiment, avec Andy qui donne aussi des conseils sur la relation Maya/Carina. Bon, elle n’est pas la mieux placée niveau conseils romantiques… mais c’était chouette.

En parallèle, Travis casse l’ambiance d’une scène de sexe en annonçant qu’il a proposé à sa mère de venir vivre chez eux pour la période de Noël. Bon, de toute manière, Emmett est doué aussi pour casser l’ambiance, parce que le cadeau de Noël qu’il fait à Travis est… un tableau représentant Travis nu. C’est bizarre, tout de même, comme idée. Que peut-il bien faire au juste avec ce genre de tableau ?

Vic interrompt heureusement tout ça avec la nouvelle qu’elle peut reprendre le boulot. Yes. C’est plutôt Jack qui devrait être en arrêt. L’avantage, c’est que la réaction de Vic est à peu près la même que la mienne face au tableau.

À la caserne, Vic retombe sur Théo, et c’est la surprise pour tout le monde : il n’est pas au courant quelle reprend le travail, elle n’est pas au courant qu’il est censé bosser avec la 19 aujourd’hui. Le vrai problème est ailleurs, mais Theo ne le sait pas : elle a embrassé Jack, donc. C’est problématique, parce qu’évidemment, le chef décide de laisser Vic à l’accueil de la caserne sauf en cas d’appels de Crisis One. Et avec qui est-elle en équipe dans ce cas-là ?

Avec Jack, bien sûr. Et Emmet. Ils se retrouvent appelés dans la maison de Julie Mayer désormais victime de violences domestiques. J’adore cette actrice, beaucoup moins cette intrigue. Je trouve ça tellement triste de savoir que des personnes se retrouvent coincées dans des schémas de violence horribles comme celui-ci. Et loin de désamorcer la situation, Vic fait cette fois de la merde : on la voit venir à mille kilomètres, mais elle prend en effet le bébé de la femme dans ses bras avant de lui proposer de s’en aller, devant le mari violent.

Euh. Ce n’est pas comme ça qu’on désamorce une situation de crise qui, de toute manière, devait se terminer avec la police sur place. C’est le mari violent qui finit par les appeler pour signaler une tentative d’enlèvement de son bébé par Vic. C’est gênant. Quand la police arrive, Jack a réussi à récupérer le bébé tout de même et Vic est simplement en train de faire une crise d’angoisse, mais on sent bien qu’elle n’était pas tout à fait prête pour reprendre le boulot.

L’accident, la mort de Dean, ça fait beaucoup à gérer pour se réajuster. Bon une fois qu’elle s’est calmée, elle gère bien la situation avec la femme, heureusement, mais ça n’empêche pas que ça se termine par Jack s’énervant contre elle. J’ai eu peur que les scénaristes prennent la mauvaise décision de les faire coucher ensemble, mais ce n’est finalement pas le cas : Jack s’inquiète légitimement pour la santé mentale de Vic, mais aussi pour l’héritage de Dean. J’y pensais moi-même quand elle a fait de la merde : si Crisis One complique les choses pour tout le monde, ça s’arrêtera alors que c’est un peu tout ce qu’il reste de Dean maintenant que Pru a été retirée de l’équation par ses grands-parents.

Tout ça se termine par Vic qui accepte d’être mise sur la touche par Jack… et par ses aveux à Theo. Enfin, avant et étonnamment, tout ça nous laisse aussi Theo et Travis dans le même camion de pompiers lors d’une intervention. Ils reviennent de très loin, parce que Travis s’inquiète désormais pour Theo. Il voit bien que quelque chose le tracasse et aimerait savoir quoi, mais puisqu’il s’agit de Vic, Theo ne lui dit rien évidemment. Ils sont autrement appelés sur une situation problématique plutôt sympathique pour un épisode – et horrible en vrai : un homme est coincé entre ses deux voitures. C’est con les freins à main mal mis.

Il revenait chez lui vite fait pour récupérer de quoi boire chez sa belle-mère et il se retrouve à risquer de mourir une semaine avant Noël. C’est super triste comme intrigue et ça énerve tellement Ben de voir que l’homme est sur le point de mourir. Il pourrait pourtant le sauver avec son super-camion, mais il faut encore le faire approuver.

Par chance, ils ont une nouvelle super-cheffe qui accepte finalement l’intervention, et Ben a Andy et Carina à la caserne pour lui ramener le camion. Cela permet de bonnes scènes, avec l’homme blessé qui comprend qu’il va devoir dire adieu à sa femme au cas où (et lui fait un énorme discours à transmettre aux enfants, mais bon courage pour le retenir), mais aussi avec une histoire où l’on apprend que Théo a vu Travis totalement nu quand ils vivaient ensemble et que Travis pensait faire une surprise à son mari. Mais lol.

Après, ils nous ont fait du Shonda Rhimes avec cette intrigue, la femme de l’homme se mettant à lui chanter une chanson à sa demande, pour que ce soit super triste. La situation est atroce à voir, tout de même, avec la femme qui est présente au moment où la voiture est retirée de l’abdomen de son mari.  

Ce dernier est opéré à cœur ouvert par Ben et Carina dans le camion qui le mène à l’hôpital. Andy est censée conduire tout doucement en faisant attention pour la vie de cet homme… mais finalement, tout ce qu’elle fait, c’est avoir une conversation avec Sullivan. C’est une bonne chose car cela leur permet de reparler ensemble, enfin, et même de rire des papiers dans le congélateur. On avance, dis-donc.

On apprend finalement que l’homme survivra grâce à Bailey qui annonce ça en arrivant à la caserne avec Pru. L’épisode peut se terminer dans une ambiance de fête, avec tout le monde réunit autour de cadeaux à emballer et de bonnes nouvelles, notamment le fait que Carina et Maya sont sur le point de devenir mamans. Joyeux Noël ? Pas vraiment, il y a tout de même l’intrigue Theo et Vic qui me dépriment un peu : elle le repousse complètement à lui dire la vérité sur Jack et leur baiser, en insistant bien pour lui dire qu’elle ne lui en voudrait pas de la détester et de la quitter.

Comment lui dire qu’elle n’attend que ça, quoi ?

Franchement, la réaction de Theo m’a un peu énervé parce qu’il est évident qu’ils s’aiment tous les deux et veulent rester ensemble, mais en même temps, si je me mets à sa place, je me doute bien qu’il faut aussi lui laisser du temps pour digérer. Et du temps pour digérer, il en a puisque c’est la pause de mi-saison. Affaire à suivre plus tard, donc.

 

2 commentaires sur « Station 19 – S05E08 »

  1. En préambule de ce commentaire j’aimerais dire POURQUOI est-ce qu’ils passent l’épisode à se souhaiter joyeux Noël alors qu’ils sont à 1 semaine de Noël ??? Ca n’a aucun sens !

    Bon Carina elle est mignonne mais il faut qu’elle arrête de passer ses jours off à la caserne parce qu’elle finit toujours par bosser quand même.
    Et sinon, j’ai trouvé ça tellement étrange que Maya et Carina annoncent qu’elles vont avoir un enfant alors que pour l’instant elles ont même pas de donneur. C’est tellement américain tout ça. Bon Carina rajoute un « eventually » mais quand même… j’ai l’impression que c’est mettre la charrue avant les boeufs.

    J’aime

    1. MDRRRRRR Parce qu’il va y avoir la pause dans la série après ?

      Carina est accro aux heures sup, j’avoue ! Et bien d’accord pour l’annonce qui n’a aucun sens !

      J’aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.