NCIS – S20E06

Épisode 6 – The Good Fighter – 16/20
L’épisode était plein de bonnes surprises et donnait envie d’en voir plus, parce qu’il y a plein de choses qui se déroulent hors écran qui doivent être bien fun. C’est dommage que l’idée soit un peu de nous dire « eh, ça s’est passé comme ça » plutôt que de nous le montrer sur plusieurs épisodes, mais j’aime vraiment le personnage mis en avant par ces quarante minutes. En plus, c’était tellement bien fait avec humour et clins d’œil bien pensés, il est dur de leur en vouloir de ne pas proposer un épisode parfait.

Spoilers

Kasie prend des cours d’autodéfense, mais est surprise en sortant de l’un d’entre eux par… Suspense.

Cette première scène est un brin répétitive après l’épisode précédent, puisqu’on commence par Kasie en train de prendre son cours d’autodéfense avant d’être probablement agressée sur le parking. La série garde toutefois le suspense sur cette partie de l’intrigue, pour se concentrer sur une enquête différente : les agents découvrent un autre agent du NCIS, Otis, mort dans son appartement.

Bon, ils mettent du temps à le reconnaître, à cause d’une réaction allergique, mais ils en arrivent très rapidement à la conclusion qu’il s’agit d’un meurtre. J’ai trouvé original de voir l’épisode laisser de côté Kasie pendant tout un acte pour mener une enquête qu’on ne pouvait suivre sans se poser d’autres questions. En plus, l’absence de Kasie pose évidemment problème : Jimmy est obligé de ressortir un cahier de notes d’Abby. Le clin d’œil est sympathique.

Finalement, Kasie débarque de nulle part comme si de rien n’était et les scénaristes nous baladent complètement : il s’avère que Kasie était finalement en train de travailler sous couverture depuis plusieurs mois pour découvrir qui était la taupe au NCIS. Pardon ? J’aurais adoré la voir enquêter plus longuement et savoir ce qu’elle faisait exactement pour vérifier que toute l’équipe était clean. Je veux dire, elle y passe trois mois et un jour de congé, tout de même. Il y a plein de moments de l’épisode où je me suis dit que ça aurait été cool d’en voir plus, et c’est un peu frustrant – tout en étant signe que je passais un vrai bon moment.

Kasie est un personnage qui est très fun, de toute manière, apportant son humour bien à elle – elle a réussi à remplacer Abby, c’est absolument incroyable quand on y pense. Bon, par contre, elle affirme qu’elle a voulu s’assurer au plus vite que l’équipe était clean, mais… cela donne plutôt l’impression qu’elle a terminé par ses collègues, et ça n’explique pas pourquoi elle a foutu un lapin à Jimmy.

Si on met tout ça de côté, c’était tout de même un twist qui était une bonne idée et que j’ai trouvé vraiment sympathique. Il n’en reste pas moins qu’on a une taupe au NCIS, alors c’est embêtant. Les soupçons tombent forcément sur Otis… et l’enquête finit par révéler qu’il ne volait pas des infos au NCIS, mais qu’il se servait des serveurs du NCIS pour obtenir des infos, puis faire des dons à des œuvres caritatives.

L’idée est plutôt originale, et c’est fait avec beaucoup de classe pour mettre en avant le personnage de Kasie. C’est cool de la voir enfin dans un rôle autre que celui de la laborantine ou de la victime sans défense. Non seulement, elle enquête sur tous ses collègues dans cet épisode, mais elle entre ensuite sous couverture pour enquêter avec eux (et c’était un peu ridicule quand elle a bugué avant d’engueuler une employée sans avoir le moindre souci).

Non contente d’avoir mené à bien son enquête pour déterminer qu’il n’y avait pas vraiment de taupe au NCIS, de s’être réconciliée avec l’ensemble de ses collègues lui en voulant (bon gag du côté de McGee, réaction exceptionnelle de Jess) et d’avoir été sous couverture avec succès, Kasie peut même terminer l’épisode en arrêtant la vraie taupe qui œuvrait dans l’ombre depuis le départ : la nana à qui elle confiait les informations qu’elle recueillait.

Clairement, le twist manquait de surprise parce que c’est ce que font TOUTES les séries, mais ce n’est pas grave : j’ai adoré voir Kasie avoir un peu plus d’action, même si c’était hors écran. Le faux suspense avec l’équipe qui s’approche du camion dans lequel elle est coincée avec la nana qui se trahit toute seule de manière grotesque était bien mené. Bref, les cours d’autodéfense de Kasie lui servent vraiment et elle est désormais capable de neutraliser des agents entraînés chaque jour pour ça.

Je ne suis pas sûr que ce soit tout à fait crédible, mais j’aime bien quand même ; parce que ça apportait de bonnes choses à l’épisode. En plus, comme si ça ne suffisait pas, l’épisode propose même des scènes vraiment chouettes où Jimmy et Jess flirtent ensemble, sans que ça ne semble trop forcé dans l’épisode. Ils étaient géniaux ensemble, j’ai beaucoup accroché à la manière dont était traité le couple s’occupant du chat là – et la chanson pour récupérer le chat ? Qu’est-ce que j’ai ri !

Non, vraiment, cet épisode était plein de bonnes idées par rapport aux précédents et je suis content d’avoir terminé mon #WESéries avec celui-ci (oui, c’était encore un épisode vu pendant le week-end ; j’ai près de 35 pages de critiques à publier, hein).

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.