Walker – S03E09

Épisode 9 – Buffering – 12/20
Qu’est-ce que ça traine encore dans cet épisode ! Cela commence à se voir qu’ils ne savent pas quoi faire des vingt épisodes de cette saison, et c’est franchement dommage. Bien sûr, il y a quelques avancées pour les personnages, mais dans l’ensemble, cet épisode est oublié plus vite qu’il n’a été vu (le ressenti était long !) et je ne pense pas qu’il aura beaucoup de conséquences sur la suite. Bref, on passe le temps jusqu’à un cliffhanger, pardonnez le jeu de mots, énergique.

Spoilers

Cordell et Cass vont recevoir une récompense du maire pour les services rendus à la ville (notamment en se faisant kidnapper, un vrai héros).

Il y avait bien une enquête dans cet épisode, je ne peux donc même pas trop critiquer la série cette semaine sur son oubli habituel d’être un procédural efficace. En effet, nous suivons une sombre histoire de prise d’otage qui n’en était pas une, avec une otage et un braqueur qui travaillent ensemble pour que les distributeurs en ville se mettent à cracher des billets de banque pour les passants.

Pourquoi est-ce que ça n’arrive que dans les séries et les films, et jamais au distributeur à proximité de chez moi, hein ? Et puis, il faut voir la conclusion de cette enquête ! Cordell fait la morale aux méchants pas si méchants de l’épisode, et hop, c’est terminé ? On vit dans le monde des bisounours, quand même.

Le début de l’intrigue partait pourtant bien : la fausse otage, Tray qui s’en rend compte sur la vidéosurveillance… C’était une idée sympathique. Seulement, ils ont manqué de temps pour développer vraiment quelque chose ensuite, et ça donne ce résultat frustrant. Je suis frustré aussi concernant Tray qui culpabilise encore pour sa soi-disant faute de l’épisode précédent. Il n’a absolument rien fait de mal et s’est fait engueuler par James, ce qui fait qu’il remet en cause toute sa vie désormais.

Pourtant, Tray fait un meilleur ranger que Cordell en quelques épisodes… alors c’est étonnant de le voir si peu sûr de lui. Cass fait ce qu’elle peut pour lui faire reprendre conscience en lui, mais ça n’a pas l’air gagné, malheureusement. Cassie a aussi d’autres chats à fouetter puisque son couple avec Kevin se développe petit à petit. Dans cet épisode, Kevin est censé recevoir les héros de la ville que le maire veut honorer, et Cass en fait partie.

Ils tentent donc de se débrouiller comme un couple malin capable de faire la part entre le perso et le pro… mais c’est loin d’être évident une fois mis en pratique. Sur le papier, ça fonctionnait pourtant. En pratique, Cass est gênante plus qu’autre chose, son obsession de savoir si elle aura une médaille n’est pas trop raccord avec le perso et on tourne en rond. J’étais content de voir Cassie et Kevin se retrouver seuls pour faire le point sur leur relation naissante… Par contre, qu’est-ce que ce fut long aussi comme scène !

Et Cordell qui appelle Cassie pour lui dire qu’il faut aller en ville et qu’il la rejoindra alors qu’ils sont supposés être au même endroit et être venus avec la même voiture, je n’ai pas bien compris. Bien sûr, Cordell avait aussi son intrigue pseudo-romantique : Julia, la journalise avec qui il était pris en otage en début de saison, revient de nouveau. Elle aussi est une héroïne selon le maire, grâce à son article sur les conditions de détention.

Les retrouvailles Julia/Cordell confirment que les scénaristes veulent mettre de la romance là où il ne devrait pas y en avoir – et je ne sens pas Julia, comme toutes les femmes de la vie de Cordell. Cela me rappelle franchement ce que je pensais de Géri au départ. Et Geraldine n’est toujours pas de retour dans cet épisode, don callez savoir ce qu’elle mijote de son côté.

À la place de s’intéresser à cette intrigue qui promet de nous péter à la gueule à un moment ou un autre, les scénaristes préfèrent donc insister lourdement sur la romance Kevin/Cassie et sur le rapprochement Julia/Cordell. Mais comment faire confiance à Julia ? Elle gagne beaucoup trop rapidement celle de Cordell à mon goût ; elle aura forcément des casseroles dans son passé. Il va pourtant falloir faire avec elle : le cliffhanger de l’épisode voit Cordell lui demander de la voir très rapidement. Si elle imagine possiblement que c’est pour un rencard, elle va être déçue : Cordell a juste reçu un colis de boissons énergétiques, semblant sous-entendre que ses ravisseurs sont toujours en activité. On ne sait toujours pas ce qu’ils veulent à Cordell par contre.

Bon, autrement, l’épisode se concentre vite fait sur Liam également. Théoriquement, c’est aussi un héros qui devrait être interrogé par Kevin lors de son déjeuner gênant avec le reste du casting, mais en pratique, il est mis de côté pour gérer les affaires de son père comme il peut. Et il ne peut pas : il fait de la merde, en accusant un partenaire commercial de l’escroquer quand c’est en fait tout le contraire.

Liam suit ensuite les conseils de Stella, mais il est quand même surpris en fin d’épisode quand son père le remet en place parce qu’il n’a fait que de la merde dans leur projet d’ouvrir un refuge pour les chevaux. Voilà qui est fait. Ce n’est pas la bonne période pour Stella cette saison, encore. Cela commence à faire un moment qu’elle est en congé sabbatique pourtant, mais elle ne semble toujours pas trouver son équilibre pour autant.

Cet épisode la voit donc passer à côté aussi de ce que vit Colton : le voilà en difficulté parce que sa grand-mère est entrée en contact avec lui. Il ne lui pardonne pas tout ce qu’elle a fait et ne sait pas comment gérer la chose. Heureusement pour lui, il a un « frère » qui gère bien les grands-mères, j’ai nommé August. Tout devrait déjà lui être pardonné à ce petit imbécile qui a insulté Abby il y a deux épisodes. C’est fou comme la série part du principe que l’excuse de sa mère lui manquant justifie tout.

Le grand-père se fait donc remettre en cause par Abby qui veut les voir s’entendre à nouveau et Colton qui était énervé après August (puisqu’il a fait vivre l’Enfer à Stella, c’est logique) finit par écouter ses arguments et être de nouveau pote avec.

Tant mieux pour August, on va dire.


Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.