Manifest – S04E07

Épisode 7 – Romeo – 15/20
À croire que ça va être un épisode sur deux tout au long de cette mi-saison. Bien que très prévisible par certains aspects, cet épisode réunit à recroiser certaines intrigues tout en complexifiant encore un peu plus le mystère en revenant sur de biens anciens mystères oubliés depuis au moins une saison, si ce n’est deux. C’est un bon moyen de montrer que tout est connecté – et que j’ai oublié une grande partie de la série, aussi. Normal, non ?

Spoilers

Un serial-killer de passagers 828 est dans la nature. Michaela et Jared mènent l’enquête.

We’d have an all-access pass to unlimited Callings.

Voilà un sacré titre d’épisode, et un sacré résumé des épisodes précédents qui me rappelle que Saanvi était amoureuse d’une femme ? J’avais zappé ça, mais peu importe. L’épisode reprend sur un drôle de ton sépia – pas loin de ressembler à celui que j’ai actuellement à l’extérieur de chez moi quand je regarde cet épisode. On s’en fout ? Parfaitement, oui, mais pardon, ça me fait bizarre, j’ai l’impression que tout est connecté.

Bref, l’épisode reprend sur le réveil de Cal. Il est toujours en mauvaise santé, mais il refuse que Zeke s’occupe trop de lui. Pourtant, il se laisse convaincre par l’alcoolique qui l’emmène directement chez Alex, l’ex de Saanvi. Elle accepte de faire des analyses sous le nom de Gabriel, avant d’indiquer que cet état de santé catastrophique serait cohérent avec une rechute pour son cancer. Ben super.

De son côté, Michaela débarque au Bureau (pourquoi ?) pour apprendre de Drea la mort d’Anna. Tout le Bureau est en effervescence, mais personne ne semble s’inquiéter de voir Drea parler à Michaela. Cette dernière ne semble pas plus affectée que ça par la mort d’Anna aussi. Pourtant, elle a quand même un sacré lien avec sa famille, non ?

Du coup, quand elle l’annonce à Ben, elle semble se souvenir que c’est censé être catastrophique. Bon, sinon, dans le genre catastrophique : il y a deux passagers tués en 24h, ça commence à réduire sacrément la liste des 828. En plus, Michaela n’a pas résolu son Appel de l’épisode précédent (une croix ensanglantée au Bureau, quand même) et Cal fait sa crise d’ado, ça fait beaucoup à gérer pour Ben.

Il interdit à Cal de sortir une nouvelle fois de la maison, histoire que ça s’engueule une fois de plus, avant de… sortir de la maison, une nouvelle fois, pour suivre un Appel. Le pire, c’est que Ben ne suit même pas son propre Appel : il se rend compte qu’Eden en a un quand elle se met à écrire. Il se rend donc à « ALNI » pour suivre l’Appel à sa place. Eden ? Il la laisse dans les mains de son grand-père. Cela faisait longtemps qu’on ne l’avait pas vu.

Alni ? C’est un centre pour personnes âgées… dans lequel Ben finit par retrouver tout un tas de gens complètement amorphes, tout juste en vie. Il s’agit évidemment des passagers pris en otage et torturés par la Major il y a un moment déjà.

En parallèle, Vance débarque au bureau (mais qui les paie ?) pour découvrir que Saanvi y a passé la nuit. Elle est en est au stade de réflexion où était Olive dans l’épisode précédent : le saphir pourrait être une connexion pour la conscience divine et pour repousser la péremption qui les menace. On va dire qu’Olive lui a téléphonée hors écran, hein.

Vance s’inquiète quand même de la voir si proche du burn-out, mais ce n’est rien par rapport à sa dépression aperçue en flashback quand elle expliquait à ses parents qu’elle allait mourir en 2024. Anyways. Elle en était à aller se bourrer dans les bars et se faire draguer par une barmaid. Pourquoi pas. Et au pire moment de sa dépression, elle découvre que Vance ne la ghoste plus et lui offre un nouveau laboratoire. Yay, il l’a sauvée.

Dans le présent, Ben appelle Saanvi suite à sa découverte et lui fait voir ce que sont devenus les passagers torturés par la Major. Ils sont rapidement surpris par un infirmier d’ALNI qui ne tolère pas vraiment leur présence ; mais bon, quand Saanvi lui explique qu’ils sont des passagers du vol 828, les patients comme eux, son attitude change. Mouais. La meilleure partie de cette intrigue ? Ben a enfin trouvé un moyen d’embrasser Saanvi en la faisant passer pour sa femme à l’accueil.

Assez vite, on découvre que les patients ne sont finalement pas en mort cérébrale comme tout le monde le pensait. Pourtant, quand Saanvi a accès aux dossiers médicaux de ces passagers, c’est bien l’information qu’elle y trouve… avant que chaque IRM des patients se mettent à luire comme les objets il y a deux ou trois épisodes.

Saanvi et Ben comprennent que les passagers ont donc une antenne directe vers la conscience divine, et ils la doivent à la Major. Il n’en faut pas plus pour que Saanvi envisage que ce soit un second moyen de se sauver de la date de péremption, sans passer par la chaloupe qu’est le lifeboat. Et en plus, elle a rapidement une piste : Gupta a bossé sur le cas de ces patients aussi.

Pendant ce temps, Michaela et Jared jouent les détectives ensemble, toujours avec l’aide à distance de Drea. C’est une petite routine que l’on commence à connaître. Toujours est-il qu’ils avancent vite : en retournant chez Sam, ils apprennent de la part de sa voisine qu’Angelina et Eden ont séjourné quelque temps dans la maison avec Sam, ce qui permet d’établir très rapidement une connexion avec le meurtre d’Anna. À ce stade, il serait trop simple qu’Angelina soit coupable ; j’en suis à envisager que le fantôme de Grace se venge d’une manière ou d’une autre. Et par fantôme, j’entends une forme ressuscitée d’elle, hein.

Toujours est-il que ce tueur en série à un mode opératoire assez clair, avec l’habitude de tracer une croix au sang sur les mains de ses victimes. Cela aide bien Michaela : elle trouve en ligne un hater qui avait pour projet de marquer les passagers avec du sang. Très vite, ils prennent en filature le type, mais son seul plan était… de marquer à la peinture les maisons des passagers. C’est dommage, c’était une bonne piste. En plus, ils sont sûrs que ce n’est pas la bonne, parce qu’ils apprennent la mort d’un autre passager au même moment…

Bien sûr, Cal refuse d’écouter son père : il décide de sortir de chez lui pour vivre, et vu son comportement, il s’agit clairement de se rendre à un rencard. Zeke ne l’en empêche même pas, alors qu’il est supposé être l’adulte sur place quand même. Sans trop de surprise, il est complètement ravagé par toute la douleur qu’il a absorbée.

Il retourne auprès d’Alex qui veut lui confier des opioïdes pour Cal, mais Zeke refuse de les prendre. C’est un ancien alcoolique pour de vrai, ce que j’avais oublié, alors sa rechute de l’épisode précédent, il la vit assez mal. Il s’en confie à Alex avant de se rendre à une réunion des alcooliques anonymes.

Et pendant que tout le monde se prend la tête sur de nombreux problèmes, Cal profite de sa journée pour aller draguer Violet, une passagère du vol 828 qu’il a aidée lors de la prise d’otage d’Angelina chez Adrian. C’est lourd, ma foi, surtout que même s’il a vieilli, elle paraît être bien plus adulte que l’acteur. Pourtant, on nous les vend vraiment comme un couple mignon, avec une session karaoké comme premier rencard.

Comme c’est un premier rencard et qu’il souhaite être honnête avant de faire quoique ce soit, Cal révèle sa véritable identité à Violet, après une autre quinte de toux, qui semblent venir toujours aux moments opportuns. 

Violet révèle alors à Cal qu’elle a aidé Angelina un an plus tôt. Ah super, c’est la prochaine victime du serial killer, c’est top à savoir – surtout qu’on ne tarde pas à nous faire tout un mystère de l’identité de la troisième victime du serial killer. Et si Cal était le tueur ? On n’en est pas là pour l’instant, parce qu’il est trop occupé à embrasser Violet. Oui, elle n’en a rien à faire qu’il soit supposé être un enfant, apparemment. Ils s’embrassent, passent un bon moment et rentrent chez eux.

Là, elle ne répond plus à ses SMS quand Cal demande à la revoir… et clairement, elle est morte. Avant de le savoir, il faut conclure les autres intrigues cependant. Ben rentre donc chez lui où il est accueilli par Eden qui l’appelle « papa ». Si ce n’est pas mignon, ça. Il faut quand même gérer la merde dans laquelle ils sont avec trois passagers tués en un peu plus de 24h.

Michaela et Ben reprennent donc les indices qu’ils ont, à savoir une croix rouge… Et Michaela comprend donc que la meurtrière qu’ils recherchent est Noelle, la mère d’Angelina, hyper catholique et tout. C’est sympa comme idée… mais le problème, c’est que les flics ont une autre piste. Ils pensent en effet que Gabriel est le meurtrier, parce qu’ils ont une photo de lui et Violet quelques instants avant qu’elle ne se fasse tuer.

Drea prévient Jared à temps pour qu’ils se rendent chez les Stone les informer… et Cal apprend donc la mort de sa petite amie comme ça. C’est con, surtout le jour où son docteur l’informe que sa maladie est (probablement) revenue. Allez, hop, épisode suivant.

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.