The Walking Dead – S11E06

Épisode 6 – On the Inside – 17/20
Cela faisait longtemps qu’un épisode de la franchise n’avait pas réussi à me faire sursauter autant. J’étais à fond dans toute une partie de l’intrigue, spécifique à cet épisode, quand la partie concernant le fil rouge de la saison se développait de manière intéressante elle aussi, sans parvenir pour autant à être aussi prenante. Un excellent épisode en tout cas, il aurait fallu que je me le regarde plus tôt, quand même.

Spoilers

Connie a un nouvel allié, mais aussi une menace qui la poursuit.

I got everything I needed out of him.

Voilà, j’ai rattrapé mes hebdos, et j’en suis à l’épisode 6 de mes hebdos… Deux bonnes raisons de reprendre enfin The Walking Dead. Malheureusement, je n’ai pas eu l’occasion de faire ce que je voualis avec, à savoir une soirée d’Halloween… mais ce n’est pas grave. Le temps est pourri aujourd’hui, il fait déjà noir comme si nous étions en pleine soirée, alors je commence mon rattrapage avec plaisir.

La première scène est super prenante en plus, avec Connie qui revient enfin dans la série ! Elle revient de nuit, paniquée, avec un homme qui s’enfuit avec elle, menacé par on ne sait trop quoi. Je doute qu’il s’agisse de zombies : ils n’hésitent pas à foncer tout droit vers une maison entourée de zombies pour échapper à une menace invisible faisant craquer les brindilles sous son poids. Etrange. Et prenant, à vrai dire.

Je suis content de retrouver l’actrice après avoir vu Eternals cette semaine, en plus. J’espère que son épisode sera intéressant, mais ça me paraît plus que faisable, car c’est un personnage que j’aime bien. Je ne peux pas en dire autant de son acolyte, parce qu’on ne le connaît pas encore et qu’il paraît être plutôt un boulet en ce début d’épisode, à ne pas vouloir s’enfuir en courant. En plus, il n’arrive pas bien à communiquer avec Connie, forcément.

Celle-ci est clairement obsédée à l’idée de retrouver ses amis et son campement, au point de ne pas dormir. Elle est finalement le boulet qui refuse de dormir quand c’est évident que c’est ce qu’il faut faire. Il insiste deux ou trois fois, avant de s’endormir lui-même. Ou plutôt d’essayer. Pas évident à faire quand Connie est là et doit encore gérer son propre PTSD avec les zombies. Eh, c’était efficace le jumpscare avec les zombies qu’elle pense apercevoir dès qu’elle ferme les yeux là.

Elle ne peut plus vraiment se fier à sa vue et elle n’entend toujours rien, autant dire que ça craint de fou. Connie décide de faire le tour de la maison pour se faire une idée d’où ils se sont réfugiés et elle ne le regrette pas : elle voit ainsi que tous les yeux des tableaux de la maison sont rayés au couteau… et voit aussi les yeux d’un homme qui l’observe à travers un trou dans le mur. Eh, vraiment, l’épisode fait bien son boulot pour nous mettre à l’aise dans son ambiance horrifique, là.

Le problème, c’est qu’il faut que Connie réussisse à convaincre l’homme qu’ils ne sont pas seuls. Ce n’est pas gagné, parce qu’elle n’a pas dormi depuis plusieurs jours… Elle a pourtant raison, et il s’en rend compte un brin trop tard quand un panneau de bois se glisse entre eux alors qu’elle essaie de le convaincre de sortir de la maison. Non, vraiment, ce côté sans aucun bruit est hyper efficace pour faire monter la tension et la pression.

Finalement, Connie se rend compte juste à temps qu’elle est observée et poursuivie par un homme à moitié à poil se déplaçant comme un chien. Bordel, mais c’est vraiment un bon versant de série d’horreur là. J’étais à fond dans toute la scène de course poursuite entre Connie et son agresseur. Le fait qu’elle n’entende rien n’est vraiment pas rassurant pour elle comme pour nous, car on ne sait pas à quoi s’attendre. La série fait du bon boulot ! Et le type chez qui ils sont ? Terrifiant aussi !

Il parvient à sortir de littéralement nulle part derrière le pote de Michonne et Connie et, ouais, j’avoue, c’était creepy. Malgré tout, l’allié de Connie réussit à s’en tirer et manque de la tuer, parce qu’il est trop con pour imaginer que ça puisse être Connie qui tape contre le mur pour l’avertir du problème. Au moins, ils peuvent se retrouver, c’est déjà ça. Et c’était chouette de les voir se faire confiance et apprendre à communiquer.

Ils finissent ainsi par s’en sortir ensemble, en équipe, face à un tas de psychopathes. La série fait le mauvais choix de tuer tous ces gens dignes des hommes des cavernes en utilisant des zombies, malheureusement. Ben oui, c’est ce à quoi ils m’ont fait penser désolé. Et Connie qui leur balance tous les zombies à la gueule, c’était glauque malgré tout. Ils ont survécu comme ils pouvaient après tout…

Pendant ce temps, Carole et Aaron débattent pour savoir où retrouver Connie, alors que Kelly se lance d’elle-même à la recherche de sa sœur, à cheval. Elle aurait pu se mettre une sorte d’armure pour me faire un point du Bingo Séries, mais non, c’était trop lui demander apparemment. Kelly est assez forte pour retrouver les affaires de sa sœur, mais pas pour la retrouver. Pas encore en tout cas. L’avantage, c’est que dans les affaires de Connie, il y a un carnet qui lui permet de comprendre qu’elle n’est pas seule et qu’elle est avec un homme qui connaît Michonne.

C’est un bon début. Il n’empêche qu’elle finit par tomber dans les mêmes pièges que sa sœur qui se sentait suivie, et c’est un problème parce qu’elle embarque Magna, Rosita et Carol avec elle. J’aime beaucoup cette équipe, cependant, et elle arrive à temps pour voir Connie et son pote – grièvement blessé lui – sortir de la maison des psychopathes. Les retrouvailles sont de courte durée en fin d’épisode, mais ça promet.

De son côté, Daryl continue sa mission d’infiltration comme il peut. La partie la plus simple étant passée, il doit à présent torturer les ennemis de ses nouveaux alliés, même si ce sont ses vrais alliés. C’est hyper discutable ce qu’il se passe là : il n’hésite pas à couper le doigt d’un homme qui lui indique de se rendre dans une maison jaune à côté d’une antenne. Allons, bon.

Au moins, Daryl a totalement la confiance de son nouveau gourou comme ça. Il peut même participer à l’expédition chargée de vérifier si l’homme qu’il a interrogé disait vrai. Ce faisant, il se fait repérer par Maggie ? C’est intéressant ça, je ne m’attendais pas forcément à la revoir dans cet épisode. Daryl non plus vous me direz. Il comprend toutefois assez vite où se cachent Maggie, Negan et Gabriel, ce qui lui permet de les protéger comme il peut.

Nos héros parviennent à s’enfuir en ayant entendu assez d’infos pour savoir à qui ils font face en ce qui concerne le groupe de Pope et Shaw, alors que Daryl découvre que le type qu’il a gentiment interrogé le matin même est mort : Pope l’a interrogé à nouveau et l’a tué…

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.